Ville de Paris

Évènement

Compagnie du Singe Debout

Le samedi 1er octobre 2022
Cet évènement fait partie de Nuit Blanche, Nuit Blanche 2022 : Parcours Centre
Le chant des Forêts / Exposition-Performance / Dans le cadre de Nuit Blanche 2022, venez découvrir la nouvelle exposition « Le Chant des Forêts » au MAIF Social Club.
Exposition - Performance
Une traversée sensible, visuelle et sonore au cœur des bois. Depuis les racines jusqu’à la canopée, de l’Europe à l’Amérique latine, l’exposition invite à « s’enforester ». La compagnie du Singe Debout investit les lieux pour des performances zoomorphiques et musicales faisant apparaître, à travers les métamorphoses, l’hybridité, la cohabitation des vivants.
Une édition à ne pas manquer marquera l’ouverture de la nouvelle exposition Le Chant des forêts que vous pourrez découvrir exceptionnellement sous les étoiles. Pour l’occasion, la Compagnie du singe Debout investit en meute les forêts, clairières et grottes du MAIF Social Club pour des performances zoomorphiques et musicales, et évoquer la 6ème extinction en musique, mots, images et masques.
Les forêts parlent, elles chantent et nous enchantent. Elles crient aussi. Elles appellent et interpellent. Les dix artistes de l’exposition Le Chant des Forêts nous invitent à composer ensemble cet appel du vivant pour le droit au merveilleux et à la beauté du monde, depuis la forêt-refuge, là où germent les résistances et où bourgeonnent les expressions en marge, là où fleurit cette liberté sauvage et furtive qui s’exerce loin des regards et loin de la ville, là où se plante le monde de demain.
Pour l’occasion, Jade Duviquet et Cyril Casmèze de la compagnie du Singe Debout investissent les lieux pour des performances zoomorphiques et musicales, des lectures inspirées par la lettre « Message de la part des Autres, envoyé depuis : la forêt, le désert, la mer, la prairie » du philosophe Paul Shepard : Ces autres, qu’ont-ils à nous dire ?
La Compagnie fait apparaître, à travers les métamorphoses, l’hybridité, la cohabitation des vivants. Comme une meute, ces « humanimaux » évoquent la 6ème extinction en musique, mots, images et masques.
Un parcours performé qui invite à écouter le point de vue de l’autre, le non-humain à travers des métamorphoses zoomorphiques : singes espiègles, varans, et animaux fantômes tel le pangolin, aigle royal, ours blanc au son de la liste rouge des espèces menacées.
Mise à jour le 13/09/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations