Évènement

20 000 lieues sous les mers : plongée en eaux profondes

Du mercredi 10 mai au dimanche 23 juillet 2023
Le Capitaine Nemo, le Nautilus, la pieuvre géante… Que celui qui n'a pas lu le roman de Jules Verne ou vu le film de 1954 se rende au théâtre de la Porte Saint-Martin, un voyage féerique l'y attend !
An de grâce 1868, le Nautilus file sous les flots. La mer, protagoniste d'une histoire à laquelle elle tient lieu de décor. L’histoire c'est celle d’un sous-marin sans équipage, avec à son bord un capitaine austère et séduisant, Nemo, et son fidèle second, sorti tout droit de la famille Adams : Flippos. À bord du Nautilus ces deux marins auxquels s’ajoutent trois naufragés repêchés : le professeur Aronnax, son domestique Conseil et Ned Land dit « Maitre Land », harponneur bien utile et marin terre à terre.
Le roman de Jules Verne fait l’objet d’une adaptation visuellement très réussie et dramatiquement aboutie. Décor indus avec chesterfield en cuir à faire pâlir d'envie les spectateurs les plus artis, costumes d'époque qui rendent fidèlement hommage au film « 20 000 lieues sous les mers » de 1954 et à l'imaginaire du sieur Verne, le temps passe au fur et à mesure que le Nautilus arpente les océans et que la personnalité de Nemo se précise. Car Nemo n’est pas ce mégalomane cyclothymique qu'on pense qu'il est en lisant le roman, si l'on s'en souvient avec nos yeux d'enfants. Nemo est un homme retiré du monde parce qu'il en a été blessé et qui n’a pour seul allié, faute de mère, que la mer dans laquelle il se fond et se confond à bord de son navire, prouesse technologique d'une époque moderne sans garde-fou. Un écologiste moderne qui prend soin de la nature abîmée et des minorités opprimées.
Bien sûr il n’est pas un enfant de cœur : il n’hésitera pas à garder Aronnax, Conseil et Land captifs tout le temps que durera le voyage du Nautilus et parce qu’il méprise les hommes, il harponne leur navire et combat le mâle par le mal… Mais il incarne un choix cornélien : faut-il toujours combattre les forts pour défendre les faibles ? Nemo a tranché. Il sera l’atout des faibles quitte à jongler avec la morale et à y perdre la sienne.
C’est avec un regard d’enfants qu’il nous faut aborder le spectacle si l’on veut s’en imprégner. On aura tout gagné et on en sortira avec l'envie de relire avec nos yeux d’adultes le roman de Jules Verne.
Mise à jour le 12/05/2023

À lire aussi

Vous ne connaissez toujours pas ?

Sélection des bons plans intemporels, mais qui valent le coup toute l'année !