Lieu

Square Maurice Gardette

Horaires

Du 01/05/2024 au 31/08/2024
Sélectionner une autre période
Lundi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Mardi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Mercredi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Jeudi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Vendredi
  • 08 h 00 – 21 h 30
Samedi
  • 09 h 00 – 21 h 30

Sur place

Équipement
  • Tables de ping-pong
  • Points d'eau potable
  • Aire de jeux
  • Boulodrome
Services
  • Jardin sans tabac
Infos pratiques
  • Toilettes : oui
  • WIFI : oui
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : non
  • Défibrillateur : non
Labels

Découvrir

En savoir plus

Le jardin a succédé en 1872 aux abattoirs de Ménilmontant, détruits en 1867. Prenez le temps de le traverser.
Vous y découvrirez un charmant kiosque à musique (1899), mais surtout de très beaux massifs de plantes vivaces, comme des roses trémières, des asters ou des iris, qui s’épanouissent aux pieds d’une multitude d’arbres d’essences différentes : orme de Sibérie, érable sycomore, marronnier d’Inde, arbre à soie, bouleau verruqueux, catalpa, arbre aux pochettes, fontanesia, copalme d’Amérique, magnolia, oranger des Osages, arbre aux quarante écus, pin noir, séquoia géant…
Parmi eux se distinguent un remarquable plaqueminier (Dyospiros lotus), un tulipier de Virginie (Lyriodendron tulipifera) et trois noisetiers de Byzance (Corylus colurna). L’un d’eux, planté en 1879, atteint 20 mètres de haut et 2,10 mètres de circonférence. Ils ressemblent aux noisetiers classiques, mais leur hauteur en fait des arbres majestueux. Leurs chatons jaunes tombent en cascade dès le mois de janvier, mais il faut attendre le mois de septembre pour savourer ses noisettes. Un savonnier de Chine (Koelreuteria paniculata), planté en 1935, déploie son ample ramure de 16 mètres de haut non loin de là.
Les enfants auront la joie de pouvoir s’amuser avec les nombreux jeux mis à leur disposition, et les adultes ne seront pas oubliés, grâce au terrain de boules, qui a été rénové en 2007. Les plus calmes méditeront, inspirés par la très belle statue en bronze de Jacques Perrin « Le Botteleur », qui doit son nom au verbe « botteler », c’est à dire « lier en bottes », et qui représente un paysan au travail dans les champs.