Lieu

Parc Sainte-Périne

Sous le feuillage des arbres, une vue sur des bancs publics qui font face à une aire de jeux pour enfants.
Les jours fériés, les horaires d'ouverture du jardin sont identiques à ceux du week-end.

Les jours fériés, les horaires d'ouverture du jardin sont identiques à ceux du week-end.

Horaires

Du 01/05/2024 au 31/08/2024
Sélectionner une autre période
ouverture matinale
Lundi
  • Horaires du 27/05 :
    07h00 - 20h30
    Horaires habituels :
    08 h 00 – 21 h 00
Mardi
  • Horaires du 28/05 :
    07h00 - 20h30
    Horaires habituels :
    08 h 00 – 21 h 00
Mercredi
  • Horaires du 29/05 :
    07h00 - 20h30
    Horaires habituels :
    08 h 00 – 21 h 00
Jeudi
  • Horaires du 30/05 :
    07h00 - 20h30
    Horaires habituels :
    08 h 00 – 21 h 00
Samedi
  • Horaires du 25/05 :
    08h00 - 20h30
    Horaires habituels :
    09 h 00 – 21 h 00
Dimanche
  • Horaires du 26/05 :
    08h00 - 20h30
    Horaires habituels :
    09 h 00 – 21 h 00
Fermetures ou horaires exceptionnels :
  • Du 29/04/2024 au 29/09/2024 - ouverture matinale

Sur place

Équipement
  • Tables de ping-pong
  • Points d'eau potable
  • Tables de pique nique
  • Aire de jeux
  • Bacs à sable
  • Agrés
  • Espace canin
  • Boite à livres
  • Jardin partagé
  • Table d’échecs, de dames
Des aires de jeux pour enfants et des équipements sportifs pour les adultes sont à disposition : 8 agrès et 9 fitness plus ludiques.
Une allée goudronnée, en anneau, avec de légers dénivelés, permet de patiner.


Infos pratiques
  • Toilettes : oui Pour le confort de tous et le respect de l’environnement, des toilettes sèches publiques sont à disposition.
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : oui Chiens admis tenus en laisse dans l'allée principale menant à l'espace canin.
  • Défibrillateur : oui Sur le kiosque des agents de surveillance.
Labels

Découvrir

En savoir plus

Un peu d'histoire

Ce parc vallonné faisait autrefois partie de la résidence de campagne des moines de Sainte-Geneviève, qui occupaient ces terres depuis 1109. Mais leur patrimoine fut démantelé après la Révolution. Après être passé de mains en mains, le domaine, considérablement réduit au fil des années, échut dans celles des filles de la comtesse d'Aubusson, qui le cédèrent à l'Assistance Publique en 1858. L'institution Sainte-Périne de Chaillot s'y établit alors. Elle céda le parc en 1977. 2 hectares sont ouverts au public.
Le parc est réaménagé en 2018. L'intégralité des 3,7 hectares deviennent alors accessibles. Les cheminements sont rénovés et plusieurs arbres sont plantés. Un nouvel éclairage basse consommation est installé, pour permettre aux riverains de profiter du parc à la tombée de la nuit.

Se promener

Platanes, érables, frênes, tilleuls, et marronniers, héritage de l'institution, côtoient plus de soixante-dix arbres d'essence exotiques. Attardez-vous devant le copalme d'Amérique à l'écorce sillonnée ou l'arbre parasol de Chine au feuillage ample. Vous pourrez aussi reconnaître un sophora, un mûrier à papier, un ginkgo biloba, un tulipier de Virginie, un ehrétia aux fleurs blanches d'une senteur exceptionnelle, des pruniers aux belles floraisons printanières, ou encore des plaqueminiers.
Le plaqueminier rassemble trois variétés, dont deux sont ici représentées : le Dyospiros kaki et le Dyospiros lotus. Le premier, à l'origine inconnue, porte des gros fruits juteux et rouges à l'automne, les kakis, tandis que le second, originaire du Sud-Ouest de l'Asie et du Nord de l'Iran, arbore des petits fruits jaune-brun puis bleu-noir à maturité, parfois duveteux, eux aussi comestibles.
En automne, vous serez frappés par les teintes dorées du feuillage du mûrier à papier et du févier d'Amérique, tandis que le Parrotia persica vire à l'orangé puis à l'écarlate.
Le parc est ponctué de massifs méditerranéens, de décorations florales. Des d’hydrangéas  s’épanouissent dans les parties les plus ombragées.
Une esplanade munie de gradins engazonnés surplombe les aires de jeux pour enfants.
Les parties latérales du parc, où la végétation est laissée volontairement dense, constituent de véritables réservoirs biologiques. De nombreuses variétés d’insectes et d’oiseaux y sont observées. Plusieurs espèces de chauve-souris ont élu domicile dans le parc.