Ville de Paris

Lieu

Jardin Samuel de Champlain

Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Pour votre sécurité, ce jardin sera fermé en cas de vents forts ou d’intempéries.
Horaires
Du 01/05/2022 au 31/08/2022
Sélectionner une autre période
Mardi
  • 08 h 00 – 20 h 30
Mercredi
  • 08 h 00 – 20 h 30
Jeudi
  • 08 h 00 – 20 h 30
Vendredi
  • 08 h 00 – 20 h 30
Samedi
  • 09 h 00 – 20 h 30
Dimanche
  • 09 h 00 – 20 h 30
Sur place
Équipement
  • Agrés
  • Points d'eau potable
Infos pratiques
  • Toilettes : non
  • WIFI : non
  • Table à langer : non
  • Distributeur de boisson : non
  • Admission animaux : non
  • Défibrillateur : non
Découvrir
En savoir plus

Un peu d’histoire

Ce jardin perpétue la mémoire de Samuel de Champlain (vers 1570-1635), explorateur et colonisateur français qui fonda la ville de Québec en 1608, dont il fut nommé lieutenant-gouverneur, en 1619. Il découvrit des paysages pittoresques (la rivière Ottawa, les lacs Nipissing, Huron, Ontario et Champlain), une conquête rendue possible grâce à son alliance avec les Hurons et les Algonquins, qui se liguèrent contre les Iroquois.

Se promener

Accroché aux flancs du cimetière du Père-Lachaise, les arbres remarquables qu’il abrite tentent de faire concurrence aux 4 000 arbres de son voisin illustre. Le cimetière du Père-Lachaise est le plus grand espace vert de la capitale avec ses 44 hectares. Si vous y prêtez attention, vous découvrirez tout un petit monde qui a élu domicile dans les recoins du cimetière, et qui, parfois, se perd dans les allées du square : lézards, abeilles, chats, ainsi que de nombreux oiseaux, y jouissent d’une paix royale. Vous y voyez notamment le discret gobemouche gris, appelé ainsi car dès qu’il a repéré un insecte, il se précipite sur sa proie et regagne son affût, ou le rouge-queue à front blanc qui élit domicile dans le feuillage des arbres du cimetière, en été. Le jardin Samuel de Champlain abrite un érable de Montpellier (Acer monspessulanum), planté en 1872, qui n’atteint que 14m de haut, comparé au noisetier de Byzance et à l’Oranger des Osages plantés en 1906 et 1916 atteignant 18m de haut ! De nombreux autres arbres remarquables sont visibles : frêne monophylle, frêne commun, frêne à fleurs, érable de Cappadoce, érable champêtre, érable sycomore. Un Mur (1909) élevé à la mémoire de toutes les victimes des révolutions mérite votre attention : il commémore les victimes des répressions de toutes les insurrections populaires, et en particulier de la Commune de Paris : c'est pourquoi il est situé proximité du cimetière du Père-Lachaise et de son « mur des Fédérés », contre lequel ont été assassinés de nombreux combattants de la Commune pendant la Semaine sanglante (mai 1871). Cette œuvre du sculpteur Moreau-Vauthier a été créée en intégrant des pierres du véritable Mur des Fédérés. Il porte la citation de Victor Hugo : « Ce que nous demandons à l'avenir, ce que nous voulons de lui, c'est la justice, pas la vengeance ! » Une mare a été installée en 2007 afin de favoriser la biodiversité.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations