Ville de Paris

Évènement

Zoe Leonard Al río / To the River

Du samedi 15 octobre 2022 au dimanche 29 janvier 2023
Le Musée d'Art Moderne de Paris accueille du 15 octobre 2022 au 29 janvier 2023 l'exposition Al río / To the River de Zoe Leonard. L'artiste, jusqu'ici très peu présentée en France, est une photographe de premier plan sur la scène internationale.
Zoe Leonard (née en 1961 aux États-Unis) produit depuis la fin des années quatre-vingt une oeuvre conceptuelle et engagée. Photographe autodidacte, elle privilégie dès ses débuts le support argentique noir et blanc. Frappé d’obsolescence au regard de l’essor des nouvelles technologies, l’argentique traduit chez l’artiste une forme de résistance, un travail de mémoire, et un attachement à la matérialité de l’image. Pour Zoe Leonard, le médium photographique est aussi objet d’une expérience sur le point de vue : que voit-on vraiment de là où l’on est ?
L’exposition Al río / To the River invite à un voyage le long du fleuve mythique qui marque la frontière entre le Mexique et les États-Unis. De 2016 à 2021, Zoe Leonard arpente les rives du Rio Grande - ainsi désigné aux États-Unis - ou Rio Bravo - selon le nom donné au Mexique. Comme dans un long plan séquence, les paysages défilent, depuis les villes frontalières de El Paso (Texas, États-Unis) et Ciudad Juarez (Mexique) jusqu’à l’embouchure du Golfe du Mexique où le fleuve termine sa course. L’artiste invoque des questions tant géographiques que culturelles, historiques, sociales, politiques, écologiques et économiques qui en découlent. C’est d’abord le portrait d’un fleuve mais c’est aussi celui des territoires et des populations qu’il traverse.
Al río / To the River, 2016–2022
Al río / To the River, 2016–2022
Crédit photo : © Zoe Leonard
Al río / To the River rassemble environ cinq-cents tirages – principalement en noir et blanc – dont plus de trois-cents seront présentés au Musée d’Art Moderne. Découpé en trois séquences, le parcours est introduit par Prologue, une série qui explore la surface de l’eau, la force du courant et ses remous. La visite se poursuit par le corpus principal Al río / To the River et s’achève avec CODA, rassemblant une vingtaine d’images numériques extraites de captures de webcams surveillant les ponts frontaliers. Ainsi l’ensemble photographique offre un point de vue tout à la fois épique et tragique autour du fleuve.
Mise à jour le 12/08/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations