Ville de Paris

Évènement

Foodtrucks, dj sets et performances pour célébrer Paris et Lisbonne

Le vendredi 23 septembre 2022
Paris s’associe à la saison France-Portugal pour une déclaration d’amour de Paris à Lisbonne, et plus largement de la France au Portugal.
Une déambulation artistique débutera avant la tombée de la nuit par une performance présentée par la chorégraphe Olga Roriz dans la salle de spectacle du Carreau du Temple à 19 h.
En parallèle, l’Académie du Climat accueillera une installation du plasticien Bordalo II à partir de 18 h.
Une projection d’une œuvre dessinée numériquement par António Jorge-Gonçalves sur l’histoire de Lisbonne sera diffusée en boucle dès 20 h à la Maison européenne de la photographie.
À partir de 18 h également, des food-trucks installés sur la place de l’Hôtel de Ville permettront d’ajouter la dimension gastronomique et festive à cette expérience lisboète. À 20 h 30, Branko mixera en direct sur les créations originales des artistes Salomé Lamas, Add-Fuel et Augusto Bràzio projetées sur la façade de l’Hôtel de Ville.
Enfin, le bal Omiri, associant vidéo, musiciens et paysages sonores des quatre coins du Portugal, nous fera danser dans les salons de l’Hôtel de Ville dès 21 h 30.
Réservez vos places sur le site de Paris l'Été
ACADÉMIE DU CLIMAT / DÈS 18 h
BORDALO II
installation • gratuit
Une intervention plastique dans l’espace public suggérant des itinéraires avec l’actualité mondiale.
Bordalo II, né à Lisbonne en 1987, est connu sous le nom de Bordalo II. Il a rajouté ce « segundo » par respect pour son grand-père, peintre lui aussi. Sa ville est particulièrement touchée par la pollution. Ses habitants utilisent 460 sacs plastique par an, c’est le record d’Europe. Issu des Beaux-arts et du street-art, le jeune artiste met depuis 2013 ses compétences créatives au service de la planète et dénonce la faible valorisation des déchets plastiques à travers ses œuvres. www.bordaloii.com
LA MAISON EUROPÉENNE DE LA PHOTOGRAPHIE / DE 20 h à minuit
ANTÓNIO JORGE GONÇALVES
Lisbonne, un cœur parfait
projections • gratuit
António Jorge Gonçalves dessinera, numériquement, l’histoire de Lisbonne. Des images d’époque seront accompagnées par la musique et les motifs qui caractérisent cette ville cosmopolite, moderne, dynamique et à la fois séculaire. Né à Lisbonne, António Jorge Gonçalves obtient, en 1989, son diplômé académique en design graphique par l’École de Beaux-Arts de Lisbonne (Escola Superior de Belas-Artes), auquel se suivra un master en Théâtre Design à la Slade School of Fine Art à Londres (1999) en tant que boursier de la Fondation Calouste Gulbenkian. Plus tard, il enseignera au IADE, au RESTART et à l’Universidade Nova de Lisboa. Son travail couvre le dessin, la photographie, la musique et l’art public. « La narration visuelle est mon territoire préféré : depuis 1978, je publie des bandes dessinées dans des journaux, des magazines et des fanzines au Portugal, en Espagne, en France et en Italie. » www.antoniojorgegoncalves.com
CARREAU DU TEMPLE / À 19 h
OLGA RORIZ
Pas d'agitation
danse • gratuit sur réservation - durée : 1 h 30
Performance-installation de danse et de vidéo en direct, interprétée par quatre danseurs et un artiste visuel. La mer est le thème d'inspiration de cette création qui contamine tout l'environnement plastique et sonore. La côte de l'île de São Miguel, dans l'archipel des Açores, est un paysage privilégié pour le contenu des images.
Olga Roriz née à Viana do Castelo, Olga Roriz suit une formation artistique en danse à l’école de danse du Théâtre National de S. Carlos (à Lisbonne) avec Ana Ivanova et à l’école de danse du Conservatoire national de Lisbonne. Entre 1976 et 1992, elle rejoint le Ballet Gulbenkian sous la direction de Jorge Salavisa, où elle est danseuse étoile et chorégraphe principale. Elle travaille avec des chorégraphes de renom tels que : Alvin Nokolais, Jiri Kylián, Louis Falco, HansVan Manen, Vasco Wellemkamp, Karine Saporta, Lar Lubovitch, Peter Sparling, Elisa Monte et Christopher Bruce. En mai 1992, elle prend la direction artistique de la Companhia de Dança de Lisboa et, en février 1995, elle fonde sa propre compagnie, la Companhia Olga Roriz, dont elle est la directrice et chorégraphe. www.olgaroriz.com
PLACE DE L’HÔTEL DE VILLE / DÈS 20 h 30
BRANKO / SALOMÉ LAMAS / DIEGO MACHADO / AUGUSTO BRÀZIO
projections architecturales • musique • gratuit
Dj Branko mixera sur les créations originales de Salomé Lamas, Add-Fuel et Augusto Bràzio. Producteur, auteur-compositeur, DJ et visionnaire, João Barbosa (Branko) est le nom lié à Enchufada (label qu’il a fondé) et Buraka Som Sistema (membre fondateur). 2015 devient l’année de son récent album « Atlas » suivi de présentations dans le monde entier. En 2017 il démarre une résidence sur la radio NTS (UK) avec l’émission « Enchufada na Zona », un nom inspiré de la compilation du même nom. 2019 a été l’année d’un nouvel album « Nosso » avec la participation de Dino D’Santiago, Mallu Magalhães et Pierre Kwenders, avec des concerts joués au Super Bock et Nos Primavera Sound entre autres.
SALOMÉ LAMAS
La vague
La projection d’une vague géante sur la façade d’un immeuble à Paris. Sa magnitude en dimension et en mouvement. La beauté de la lumière et le détail de l’eau vus par Salomé Lamas. La vague de la mer à Nazaré qui rencontre la terre.
Salomé Lamas Dans une occupation fertile du « no man’s land », Lamas qualifie son travail de para-fictions de pratiques médiatiques critiques. Plutôt que de s’installer conventionnellement à la périphérie du cinéma et des arts visuels, de la fiction et du documentaire, Lamas tente de s’approprier ces langages, empruntant de nouvelles voies aussi bien dans la forme que dans le contenu, remettant en cause les méthodes conventionnelles de production de films, les modes d’exposition et les limites entre les diverses formes d’expression esthétique cinématographiques et artistiques. www.salomelamas.info
DIEGO MACHADO
Add / Fuel
Une composition dynamique de motifs inspirés des thèmes et des couleurs des azulejos portugais projetée sur la façade de l’Hôtel de Ville. Add Fuel est le nom artistique du portugais Diego Machado.
Diplômé en design graphique par l’IADE - Institut des arts visuels, du design et du marketing de Lisbonne, il a travaillé quelques années dans des studios de design au Portugal, puis a passé huit mois à Munich, en Allemagne. Depuis 2007, il se consacre exclusivement à son travail artistique. En 2008, fasciné par les possibilités esthétiques des motifs symétriques et des tesselations, il a abrégé son nom en Add Fuel et a commencé à réorienter son attention vers le travail et la réinterprétation du langage de la conception traditionnelle des carreaux, et en particulier de l’azulejo, une céramique portugaise émaillée à l’étain. Mélangeant avec aisance ces deux idiomes visuels apparemment inconciliables, sa pratique actuelle cherche à combiner des éléments décoratifs traditionnels avec des référents visuels contemporains dans de nouvelles formes qui révèlent une complexité impressionnante et une attention magistrale aux détails. Si, à première vue, son travail sous forme de panneaux de carrelage de petite et moyenne taille, de murales à grande échelle peintes au pochoir ou à main levée et d’éditions imprimées peut sembler n’être qu’un pastiche du formalisme classique, une inspection plus attentive récompense le spectateur avec un monde chaotique de motifs et de personnages sans équivoque et originaux, débordant d’émotions profondes. www.addfuel.com
AUGUSTO BRÀZIO
Photographie
Projections d'Augusto Bràzio sur les façades de l’Hôtel de la Ville du Lisbonne d'aujourd'hui.

Augusto Bràzio né à Brinches, Serpa en 1964, étudie à l’École supérieure de Beaux-arts (Escola Superior de Belas Artes) à Lisbonne. Photographe expérimenté depuis les années 90, a publié plus de 10 livres. Il a également remporté le premier prix de photojournalisme Visão / BES en 2008, est membre du Colectivo Kameraphoto et l’un des 13 photographes portugais choisis pour le programme Entre Imagens de la Radio Télévision Portugaise (RTP). Dernièrement, il s’est concentré sur des projets personnels, où il étudie l’immigration, l’appartenance et l’occupation du territoire. Son travail est exposé dans les collections suivantes : Collection de Photographie BES / Novo Banco (Coleção de fotografia), Centre d’arts visuels de Coimbra (Centro de Artes Visuais), Fondation PLMJ, Rencontres d’images de Braga (Encontros de Imagem de Braga), Fondation EDP, Centre d’Arts de Sines (Centro de Artes de Sines), Collection Norlinda et José Lima. Depuis 2012, il collabore, en outre, avec la Galeria das Salgadeiras. www.augustobrazio.com/portfolio/rasgo
HÔTEL DE VILLE / À 21 h 30
OMIRI
Le bal
concert • gratuit sur réservation
Omiri, afin de recréer la tradition, nous vous amènerons les acteurs de notre culture au sein du spectacle ; des musiciens et des paysages sonores, venant des quatre coins du pays, et qui joueront et chanteront ensemble comme s’ils faisaient partie du même univers. Ils ne seront pas présents en chair et en os, mais à travers les sons et les images d’extraits de vidéo manipulés et qui soutenir la composition et improvisation musicale de Vasco Ribeiro Casais. Omiri, c’est avant tout du remix, la culture du XXIe siècle, car il mélange, dans un seul spectacle, des pratiques musicales déjà oubliées, les rendant perméables et accessibles à la culture de nos jours, synchronisant les formes et la musique de notre tradition rurale avec le langage de la culture urbaine. www.omiri.eu
Mise à jour le 01/09/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations