Évènement

LE BAL, LA FABRIQUE DU REGARD / Le Festival présente Les porte-voix

Le samedi 1er juin 2024
Cet évènement fait partie de Nuit Blanche 2024
Pluridisciplinaire - Courts-métrages, entre art et cinéma, qui abordent des sujets de société.
Pour la Nuit Blanche 2024 et dans le cadre de la deuxième édition du Festival de La Fabrique du Regard, Randa Maroufi est invitée à concevoir une programmation inédite de films courts réalisés par des artistes et réalisateurs et réalisatrices ayant collaboré avec LE BAL/La Fabrique du Regard. Les neuf films réunis ont été réalisés entre 2017 et 2023 et se font tous l’écho des soubresauts du monde. Ils s’efforcent à partager des récits de vies souvent invisibilisées et proposent des images là où elles manquent.
Artiste franco-marocaine née en 1987, Randa Maroufi s’intéresse à la mise en scène des corps dans l’espace public ou intime. Une démarche souvent politique qui revendique l’ambiguïté pour questionner le statut des images et les limites de la représentation. Parmi ses récentes expositions : National Museum of Women in the Arts NY USA (2024) où elle représente la France, Musée de la Photographie de Charleroi (2023), Biennale de Lyon (2022).

En 2021, dans le cadre de La Fabrique du Regard, Randa Maroufi a réalisé Dans mon réseau avec un groupe de jeunes de Clichy-Montfermeil dans lequel ils s’interrogent sur leurs usages et fascination des réseaux sociaux. Film co-produit avec les Ateliers Médicis.
19h – 20h25 (durée 89’) :
Rayane Mcirdi, Le bord de l’Oise, 2022, 19’
Andrés Barón, Fresco (Tres veces), 2022, 6’
Clio Simon, Is a true story telling, 2018, 42’
Olivier Bémer, Playtime (suggested title), 2019, 11’
Ninon Lacroix, Soulèvement, 2023, 11’
20h30 – 21h55 (durée 85’) :
Tohé Commaret, Eso que nos lleva, 2021, 22’
Lola Halifa Legrand, Le visage aux mille baisers, 2022, 5’
Ugo Simon, Frères, 2021, 44’
Pauline Pastry, La limite élastique, 2017, 14’
22h – 23h (durée 57’) :
Andrés Barón, Fresco (Tres veces), 2022, 6’
Ninon Lacroix, Soulèvement, 2023, 11’
Tohé Commaret, Eso que nos lleva, 2021, 22’
Pauline Pastry, La limite élastique, 2017, 14’
Au sujet du Festival : Mêlant une programmation réunissant exposition, projections, performance et workshops, cette 2e édition de La Fabrique du Regard – Le Festival, présente les créations réalisées cette année par les artistes invité.e.s et les 2000 jeunes de La Fabrique du Regard, pôle pédagogique et de création du BAL, autour de la thématique « L’image au-delà des stéréotypes ».
Des images publicitaires aux tableaux de musées, des réseaux sociaux aux photographies dans l’espace public, la représentation des corps contribue à la création d’archétypes dominants. Comment informentils notre regard, nos comportements ? Entre canons esthétiques et instruments politiques, est-il possible de s’émanciper de ces modèles ?
Jeunes et artistes se sont emparés de ces questions dans le contexte d’un établissement scolaire, d’un centre sportif ou d’une maison de quartier pour explorer et décrypter ensemble les pouvoirs de l’image et renverser les clichés. Séries photos, publications, films et parcours numériques, sont le fruit de leurs collaborations.
Mise à jour le 30/05/2024

À lire aussi

Vous ne connaissez toujours pas ?

Sélection des bons plans intemporels, mais qui valent le coup toute l'année !