Évènement

Colloque : « Différence et Décoïncidences » - A partir du travail de François Jullien

Du jeudi 14 au vendredi 15 mars 2024
De Deleuze dans Différence et répétition, de Derrida promouvant le concept de différance, et de Foucault dans les Mots et les choses, la « différence » a été le concept le plus significatif de la philosophie française de la fin du XXe siècle. Son influence a été mondiale
La différence a dominé la pensée, notamment française, de la seconde moitié du XXe siècle en servant de grande machine de guerre pour renverser la métaphysique et l’humanisme qui se fondait sur elle. Aussi vaudra-t-il la peine de la reconsidérer aujourd’hui pour commencer de faire le bilan critique de ce qu’elle a immensément fécondé dans la pensée contemporaine, au delà même du champ philosophique, dans les domaines tant de l’art que du politique. En même temps qu’on se demandera si ce grand « renversement » de la pensée du Même et de l’assignation de l’Origine a réussi à s’écarter complètement de la métaphysique. « La différence est derrière toute chose », dit Deleuze. Et qu’en est-il, chez Derrida, de la pensée de l’archi ? Ou les « anarchies couronnées » suffisent-elles à dessiner une politique ? À chacun, à partir de son lieu propre, d’ouvrir une entrée ou peut-être un écart dans le champ si fertile de la Différence, elle qui a peut-être aussi fini parfois par se refermer en « coïncidence ». François Jullien proposera, pour sa part, de croiser la différence avec le concept de dé-coïncidence à l’essai dans le champ tant du théologique, de l’art que du politique comme à faire travailler le plus largement dans la société.
PROGRAMME :
Jeudi 14 mars | 14h-18h
14h00 : Ouverture François L’Yvonnet (président de l’Association Dé-coïncidences)
14h15 : François Jullien (Association Dé-coïncidences) : Introduction à la différence, machine de guerre contre la métaphysique.
15h15 : Monique David-Ménard (professeur émérite Paris-Diderot) : Les objets : carrefours de l’hétérogène, disparité interne ou décoïncidence  ?
16h30 : Guillaume Le Blanc (professeur Paris-Diderot) : La vie ou l'existence métastable? Entre Canguilhem et Sartre.
Vendredi 15 mars | 10h-18h
10h00 : Françoise Gaillard (professeur émérite Paris-Diderot) : Déconstruction et dé-coïncidence.
11h00 : Alain Douchevsky (professeur de philosophie, Paris) : Différence et commencement.
13h30 : Gaetano Chiurazzi (professeur Université de Turin) : La différence au miroir : du corps à l’esprit.
14h30 : Patrick Hochart (professeur émérite Paris-Diderot) : Dé-coïncidance ?
15h30 : François Jullien : Différence et dé-coïncidence : quels recoupements, quel avenir ?
16h30 : Discussion générale
Entrée libre sur réservation.
Evénement en partenariat avec l'association Dé-coïncidences.
Mise à jour le 27/02/2024

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations