Ville de Paris

Évènement

Nuit de la Lecture : Lecture musicale, invitation au voyage de l’amour

Le vendredi 21 janvier 2022
L'édition 2022 de la Nuit de la lecture épouse l’injonction de Victor Hugo : "Aimons toujours ! Aimons encore !". La Bibliothèque historique ouvre ses portes à Bruno Doucey pour une lecture en duo de son nouveau recueil " 22 – Bureau des longitudes".
22, c’est le nombre d’années que Bruno Doucey a passées sans voir la femme qui partage désormais son existence. Avec son nouveau recueil 22 – Bureau des longitudes, le poète livre un hymne à l’amour retrouvé, avec des textes aux résonances universelles. Il nous embarque dans un voyage amoureux, qui nous entraîne de la Sardaigne à la Crète, du Maroc à la Nouvelle-Calédonie, du Péloponnèse au Québec… Une lecture en duo, avec la comédienne grecque Katerina Apostolopoulou, accompagnée par l’oud du musicien syrien Mhedi Hareth, qui résonne comme une déclaration d’amour à la vie toute entière.
Bruno Doucey, né en 1961 dans le Jura, est à la fois écrivain et éditeur. Après avoir dirigé les éditions Seghers, il a fondé en 2010 sa maison d’édition vouée à la défense des poésies du monde et aux valeurs militantes qui l’animent. Il est l’auteur d’une œuvre qui mêle l’analyse critique et la poésie, la résistance et le lyrisme, ainsi qu’en témoignent les nombreuses anthologies qu'il a publiées.A lire : Ne pleure pas sur la Grèce, 2021 éd. Bruno Doucey. Roman consacré à Yannis Ritsos.
Katerina Apostolopoulou, est née à Volos, en Grèce, en 1981. Après des études de lettres et de civilisation françaises à l’université d’Athènes, elle arrive à Paris, où elle vit encore aujourd’hui, pour effectuer un DEA de littérature comparée à la Sorbonne. Elle se tourne alors vers la traduction et le théâtre. En 2016, elle entreprend de traduire Ceux qui se taisent de Bruno Doucey pour les éditions Vakxikon, à Athènes. Avec J’ai vu Sisyphe heureux, elle publie son premier recueil, qui reçoit la Pépite Fiction Ados du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis/France Télévisions en 2020.
Hareth Mhedi, musicien syrien, porte le son d'un ancien pays magnifique. En écho à la guerre, il a survécu, après des destructions, à une mélodie de la vie.
Mise à jour le 11/01/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations