Conseil de Paris : les temps forts de juillet 2019

Le Conseil de Paris s'est tenu du lundi 8 juillet au jeudi 11 juillet. Découvrez les temps forts de cette séance : le budget supplémentaire, la stratégie parisienne du handicap, la stratégie de rafraîchissement urbain, le plan forêt urbaine et un point sur les travaux.

Le budget supplémentaire

Le projet de budget supplémentaire 2019 vise à ajuster le budget primitif voté de façon à tenir compte de l’exécution prévisionnelle et prévoit des inscriptions d’ordre technique, le tout en maintenant les équilibres budgétaires.

Ainsi, les inscriptions nouvelles en dépenses réelles d’investissement s’élèvent à 110,94 M€. Les recettes d’investissement sont en baisse de 3,37 M€.

Par ailleurs, les dépenses réelles de fonctionnement s’élèvent à 8,02M€ en hausse de 114,3M€ par rapport aux crédits votés au budget primitif (BP) 2019. Cette évolution s’explique par l’augmentation des dépenses de gestion (+87,9M€) et la hausse des dépenses de péréquation (+24,6M€). Enfin, les recettes de fonctionnement s’élèvent à 8 544,8M€ par rapport au BP 2019. Cela s’explique par une exécution plus dynamique que prévu des recettes de fiscalité (+55,8M€) et des recettes de gestion (+6,8M€). 

Actualisation du point d'étape sur la politique parisienne du handicap

Un an après la publication d’un point d’étape complet sur la politique parisienne du handicap, conformément au vœu adopté en Conseil de Paris, il est procédé à son actualisation. Celle-ci s'inscrit tout à la fois à l'issue du Mois du handicap et dans le cadre de la stratégie parisienne « Handicap, inclusion et accessibilité universelle » 2017-2021 votée à l’unanimité par les élu·e·s parisien·ne·s en mars 2017. La collectivité est consciente de son devoir d’en faire toujours plus pour offrir une meilleure qualité de vie à tous ses habitants. Quelques avancées majeures ont été réalisées :

  • la progression de la mise en accessibilité des équipements de la Ville de Paris ;
  • l’accessibilité des bureaux de vote et des opérations électorales ;
  • la mobilisation du réseau des startups parisiennes pour stimuler l’innovation dans les domaines du handicap et de l’accessibilité ;
  • l’effort d’augmentation de places en établissement et service ;
  • le développement du logement accompagné à Paris ;
  • l’assistance en cas de panne d’ascenseur ;
  • les outils de communication de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de Paris ;
  • le soutien et l’accompagnement des aidant·e·s ;
  • la sensibilisation au handicap ;
  • l’emploi de personnes en situation de handicap à la Ville de Paris ;
  • l’accès des enfants en situation de handicap aux activités périscolaires. 

La stratégie de rafraîchissement urbain

Face à l'urgence climatique, les pics de chaleur pourraient se répéter de plus en plus régulièrement y compris à Paris. La Ville agit par de multiples actions pour en limiter les conséquences :

  • en sensibilisant et en formant les habitant·e·s
  • en accompagnant les plus fragiles, et en comptant  sur les volontés d’engagement des Parisien·n·es,
  • en adaptant les infrastructures, l’espace public, les bâtiments et l’urbanisme
  • en mobilisant l’intelligence collective et l’innovation pour améliorer les solutions

La mise en œuvre de ces actions prend racine dans de nombreux documents stratégiques et réglementaires en vigueur, à l’instar du Plan national canicule (2004), mais aussi, à Paris dès le premier Plan Climat en 2007, d’une Stratégie d’adaptation au changement climatique (2015), d’un Plan Paris Santé Environnement (2015), d’une Stratégie de résilience (2017), un Plan Climat Air Énergie territorial (PCAET, 2018), du Plan Paris Pluie (2018) et d’un Plan Biodiversité (2018).

Le Plan Forêts urbaines

La nature reprend ses droits sur la cité. Pour améliorer le cadre de vie des Parisiens et répondre au défi climatique, près de 40 hectares d’espaces verts ont déjà été créés avec, par exemple, des plantations participatives de jeunes pousses, comme celle de la pelouse de Reuilly (12e) au printemps dernier (2 000 pousses plantées par les citoyens). Celles-ci viennent compléter l'objectif « 20 000 arbres » de la mandature.

Ce plan annonce aussi les prochaines campagnes à l’hiver 2019/2020, avec trois sites potentiels d’ores et déjà identifiés : les berges du canal Saint-Martin dans le 10e, le talus du périphérique intérieur (17e)  et le talus périphérique extérieur au sud de la porte des Lilas (20e). Cette dynamique se poursuit avec la création de forêts urbaines sur quatre sites emblématiques, dont l’aménagement pourra débuter dès 2020. Il s’agit des parties latérales du parvis de l’Hôtel de Ville, les abords de l’Opéra Garnier, le parvis de la gare de Lyon et une voie des berges de la Seine rive droite.

L'urgence climatique 

La Maire de Paris, Anne Hidalgo, et les élu·e·s du Conseil de Paris ont déclaré, ce mardi 9 juillet, l'urgence climatique.

Création d'une académie du climat

Anne Hidalgo a également annoncé la création d’une académie du climat, un lieu participatif, éducatif et gratuit, pour former les jeunes parisiens aux enjeux environnementaux et les accompagner dans l’élaboration de projets en faveur du climat.

Mise en place d'un comité d'action climat- biodiversité-pollution

La Ville de Paris va également mettre en place un comité d’action climat – biodiversité – pollutionqui s’articulera comme un "Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) parisien". Cet outil consultatif pluridisciplinaire (climatologues, anthropologues, urbanistes, sociologues, architectes etc.) accompagnera la mise en œuvre des Plans de transition écologique de la Ville en permettant:

  • d’affiner les modèles locaux climatiques
  • de rassembler l’expertise et les parties prenantes de la société civile

Ce comité pourra s’"autosaisir" ou être saisi par la Maire de Paris, le Conseil de Paris ou l’Agora du Climat.

Remise d'un Prix international de l'Écologie

La Ville de Paris remettra également un Prix international de l’Écologie, qui récompensera les acteurs et les projets qui s’engagent en faveur du climat et de la biodiversité. Ce prix serait remis chaque année le 12 décembre, date anniversaire de la signature des accords de Paris, date-clé dans l’histoire de Paris dans la lutte contre le réchauffement climatique.

                            

Point sur les travaux

Chantier de la piste cyclable des Champs Elysées

Paris poursuit ses transformations. Avec un objectif principal : une ville plus agréable à vivre donnant une place accrue aux piétons et aux cyclistes. 

Subventions accordées à 22 librairies indépendantes

Le Conseil de Paris a voté, ce mardi 9 juillet, les subventions accordées à 22 librairies parisiennes indépendantes.  En effet, la Maire de Paris, Anne Hidalgo, avait annoncé, à l'occasion du Salon du Livre 2019, le lancement d'un nouvel appel à projets doté de 256.000€ afin de soutenir les librairies parisiennes indépendantes et les réseaux de libraires dans le développement de leur activité et de leur attractivité.

Les 22 librairies concernées

Les librairies suivantes bénéficieront ainsi d'une aide allant de 3.000 à 20.000 euros, selon les projets proposés :

  1. librairie La Régulière, située 43 rue Myrha (18e)
  2. Librairie Atout-Livre, située 203 bis Avenue Daumesnil (12e)
  3. librairie l’Attrape-Cœurs, située 4 place Constantin Pecqueur (18e)
  4. librairie l’Humeur Vagabonde, située 43 et 44 rue du Poteau (18e)
  5. librairie Gourmande, située 92 rue Montmartre (2e)
  6. librairie Le Comptoir des Mots, située 239 rue des Pyrénées (20e)
  7. librairie La Procure, située 5 rue Laborde (8e)
  8. librairie Gibert Joseph, située 26-30-34 Boulevard Saint Michel  (6e)
  9. librairie Gibert Jeune, située 5 rue Pierre Sarrazin, (6e)
  10. librairie Ars Una, située 126 Boulevard Malesherbes (6e)
  11. librairie Le Coupe Papier, située 19 rue de l’Odéon,(6e)
  12. librairie Fontaine, située 95 avenue Victor Hugo (16e)
  13. librairie L’Atelier Librairie, située 2 bis rue Jourdain, (20e)
  14. librairie After Eight Books, située 7 rue Jarry ( 10e)
  15. librairie l’Usage du monde, située 32 rue de la Jonquière, (17e)
  16. librairies Les éditeurs associés, située 11 rue de Médicis, (16e)
  17. librairie Galignani, située 224 rue de Rivoli, (1er)
  18. L’association Paris Librairies, dont le siège social est situé 84 rue Oberkampf (11e)
  19. librairie La Friche, située 36 rue Léon Frot, (11e)
  20. la Terrasse de Gutenberg, située 9 rue Emilio Castelar, (12e)
  21. librairie Nordest, située 34 bis rue de Dunkerque, (10e)
  22. librairie L’Arbre du Voyageur, 55 rue Mouffetard,(5e)

Charte parisienne des engagements réciproques avec les associations

Cette charte rénovée reconnaît le rôle essentiel tenu par les associations dans la société civile. Elle associe les collectivités territoriales, désormais parties prenantes à l’intérêt général et à la vie de la cité aux côtés de l’État.

Et aussi…

Environnement

Création d’un espace funéraire écologique au sein du cimetière parisien d’Ivry

À compter de septembre  2019, des enterrements écologiques seront possibles dans un cimetière parisien. 150 places sont prévues à ce titre au cimetière parisien d’Ivry. Il s’agira d’enterrements en cercueil en carton ou en bois bio-certifié français, sans caveau (inhumation en pleine terre), avec une stèle en bois et un dessus aménagé comme une prairie. 

Communication sur l’état des lieux des contenants alimentaires en plastique dans la restauration collective (1 300 restaurants)

Sur la base de cet état des lieux très détaillé, des groupes de travail vont être désormais organisés avec l’ensemble des gestionnaires pour élaborer le plan d’actions de sortie des contenants plastique dans toutes les cantines et restaurants municipaux. 


Social

Trois délibérations pour répondre aux besoins fondamentaux des personnes à la rue

Renouvellement de la convention avec l’État et la RATP : réseau des 16 Espaces Solidarité Insertion (ESI) parisiens

Le projet de délibération porte sur le financement de la Ville pour 13 d’entre eux pour un montant global de près de 3,6M€ en 2019 (celui des trois derniers ESI suivra au prochain Conseil de Paris).

Actions en vue d'aide alimentaire pour les plus démunis

Le présent projet de délibération vise à accorder le soutien de la collectivité parisienne à huit associations pour la réalisation d’actions d’aide alimentaire et s’inscrit dans la mobilisation de la collectivité parisienne en faveur de l’alimentation des personnes et familles les plus démunies.

Soutien aux maraudes

Le présent projet de délibération propose de continuer à renouveler le soutien de la collectivité parisienne (809 945€) au fonctionnement des maraudes d’intervention sociale et spécialisées parisiennes pour leur action en faveur des personnes sans-abri.

Dernière mise à jour le lundi 15 juillet 2019
Crédit photo : Henri Garat / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.