Canicule

Pour se prémunir contre les risques liés à une éventuelle canicule, il est utile de connaître les précautions à prendre et les quelques gestes simples qui vous permettront de mieux y faire face....

Qu'est-ce qu'une canicule?

A Paris, une journée est définie comme caniculaire quand la température diurne sous abris dépasse 31°C et 21°C en nocturne. Le risque est accru si ces températures sont dépassées pendant 3 jours consécutifs…

Le dispositif national canicule

Le Plan national canicule (PNC) est mis en place à compter du 1er juin, jusqu’au 15 septembre. Si la situation météorologique le justifie, le PNC peut être activé en dehors de ces périodes.

Le PNC a 3 objectifs :

  •  d’anticiper l’arrivée d’une canicule ;
  •  de définir les actions à mettre en œuvre aux niveaux local et national pour prévenir et limiter les effets sanitaires de celle-ci ;
  •  d’adapter au mieux les mesures de prévention et de gestion au niveau territorial en portant une attention particulière aux populations vulnérables.

Les différents niveaux du PNC s’articulent avec les 4 couleurs de vigilance météorologique.

Les mesures engagées par la Ville pour prévenir et gérer le risque de canicule

Afin de limiter les conséquences des épisodes liées à des températures extrêmes, la Ville de Paris engage différentes mesures de prévention et de communication :

  • elle assure une veille météorologique afin de prévenir les épisodes de fortes chaleurs.
  • elle a instauré le fichier CHALEX (chaleurs extrêmes), qui permet aux Parisiens les plus vulnérables, qui le souhaitent, d’être suivis et accompagnés lors des périodes de fortes chaleurs. Des appels téléphoniques réguliers leur sont adressés afin de vérifier leur situation. La Mairie de Paris met en place un réseau de salles dites « rafraîchies », dans la capitale. Elles sont en accès libre ou sur inscription pour les Parisiens en situation de fragilité.
  • elle mobilise son personnel volontaire afin d’accompagner, le cas échéant, les bénéficiaires du fichier CHALEX.
  • elle élabore un dispositif de communication visant à sensibiliser et protéger les populations des conséquences sanitaires d’une canicule.

Le Plan canicule: les actions mis en oeuvre

Niveau 1 : L'activation de la veille saisonnière

Le niveau 1 de « veille saisonnière » entre automatiquement en vigueur le 1er juin et est maintenu jusqu’au 15 septembre, sauf si des conditions météorologiques particulières justifient son déclenchement anticipé ou son maintien au-delà.

Un dispositif d'information préventive est mis en place au niveau 1 du Plan Canicule. Il s'agit de repérer les personnes fragiles et d'informer sur les différents dispositifs mis en place par la Ville.

Le Centre d’action sociale de la Ville de Paris (CASVP) gère 67clubs offrant des activités de loisirs aux personnes âgées parisiennes. Ils disposent pour la plupart de dispositifs de rafraîchissement (climatiseurs mobiles). Par ailleurs, 13 de ces clubs, ainsi que 3 salles de restaurants Emeraude accessibles au même public, sont équipés de dispositifs de climatisation fixe.Ils sont d’ores et déjà en accès libre pour les Parisiens âgés en situation de fragilité, et les services sociaux inciteront le public âgé à s’y rendre pendant l’été.

Par ailleurs, l’ensemble des moyens de communication de la Ville ainsi que les services sociaux et les bénévoles sont mobilisés pour inciter les personnes fragiles, conformément aux conseils de prévention diffusés par le ministère de la Santé, à fréquenter les lieux rafraîchis ouverts au public.

Niveau 2 : Avertissement chaleur

Ce niveau correspond à 3 cas de figure :

  •  un pic de chaleur apparaît, limité à un ou deux jours;
  •  les températures prévues sont proches des seuils, mais sans que les prévisions ne montrent d’intensification de la chaleur pour les jours suivants;
  •  les températures prévues sont proches des seuils, avec des prévisions annonçant une probable intensification de la chaleur. Cette vigilance jaune est alors considérée comme l’amorce de l’arrivée d’une canicule.

Ce niveau implique une attention particulière. Il permet la mise en œuvre de mesures graduées, la préparation à une montée en charge des mesures de gestion, notamment en matière d’information et de communication, en particulier en veille de week-end ou de jour férié.

Une vigilance continue est exercée par les services sociaux de proximité et les établissements spécialisés afin de détecter tout signe de chaleur sur les personnes fragiles. 


Niveau 2 dit "renforcé"

La décision de déclenchement du niveau 2 « renforcé » est prise par la Maire de Paris.

Le niveau 2 « renforcé » est un niveau intermédiaire entre le niveau 2 et le niveau 3 qui correspond à un épisode de fortes chaleurs. Les températures s’approchent ou atteignent les seuils de déclenchement du niveau 3 « alerte canicule » mais seulement pour une courte durée et sans qu’il soit prévu d’intensification de la chaleur.

Ce niveau a pour objectif d’exercer une vigilance particulière en direction des Parisiens inscrits dans le fichier CHALEX en tant que personnes isolées, sans entourage et sans suivi.


Alerte niveau  3 : Alerte canicule

Le niveau 3 « Alerte canicule » est déclenché par le Préfet de la Région d’Ile-de-France, Préfet de Paris.

Les actions engagées par la Ville de Paris au niveau 2 « renforcé » sont poursuivies et intensifiées.

En cas de passage au niveau 3 « Alerte canicule », la Maire de Paris déclenche une cellule de crise canicule. Cette cellule de crise coordonne les interventions de terrain et assure la collaboration avec la Préfecture de Région et l’ensemble des partenaires internes et externes de la Ville. .

La cellule centrale de crise canicule regroupe la cellule de régulation sociale, d’inscriptions en salles rafraîchies, la cellule de régulation sanitaire et de transports en salles rafraîchies ainsi que la cellule « Ne Répond Pas 4 fois ».

En cas de niveau 3, la ville active une plateforme téléphonique qui est chargé d’appeler les personnes inscrites au fichier CHALEX. Ces appels doivent permettre de détecter les personnes en difficultés et de vérifier leur état de santé. En cas de risque sanitaire ou social grave un signalement est immédiatement transmis à la cellule de crise de la Ville. Le téléopérateur peut également proposer aux bénéficiaires de se rendre en salle rafraichie.

La cellule de régulation sociale est chargée de répondre aux signalements d'urgence sociale, qu'elles reçoivent du téléopérateur et éventuellement de la cellule de régulation sanitaire afin d’assurer

  •  des contacts téléphoniques;
  •  des visites à domicile;
  •  des déplacements en salle rafraîchie.

La cellule de régulation sanitaire, constituée de médecins de l'association «Les Transmetteurs», répond aux signalements d'urgence sanitaire. Un médecin reprend alors contact avec la personne signalée pour un entretien approfondi d’évaluation médicale qui peut conduire selon les cas à :

  •  un simple conseil;
  •  une intervention sociale;
  •  une demande d’intervention du médecin traitant;
  •   une demande de transfert en salle rafraîchie;
  •  une intervention en urgence du SAMU de Paris.

Les salles rafraîchies

En période de forte chaleur, il est essentiel de pouvoir bénéficier d’un répit dans un lieu disposant d’un rafraîchisseur d’air pour prévenir les effets dangereux de la canicule sur l’organisme (2 à 3 heures par jour sont jugées nécessaires par les professionnels de santé). La Mairie de Paris met en place un réseau de salles dites « rafraîchies », dans la capitale, pour les bénéficiaires du dispositif CHALEX mais aussi pour les personnes fragilisées signalées par les professionnels (services sociaux, médecins, services d’aide à domicile...) et l’ensemble des Parisiens

Ce réseau est constitué de salles situées dans les mairies d’arrondissement, les clubs et salles du CASVP ainsi que dans des EHPAD.

Tout le long de l’activation du niveau 3, ces salles sont accessibles tous les jours de de 14h à 18h .

Pour les bénéficiaires du fichier CHALEX : lorsqu’un intervenant du téléopérateur, de la cellule de régulation sociale ou de la cellule sanitaire propose à cette personne de se rendre dans une salle rafraîchie, celui-ci doit rappeler que le déplacement est assuré par la personne âgée/vulnérable par ses propres moyens. Le transport n’est assuré par la Ville que lorsque la personne inscrite est dans l’incapacité ou rencontre de grandes difficultés à se déplacer par elle-même, ou en cas de trajet long et complexe entre le domicile et la salle rafraîchie.

Dans ce cas, un service de transport spécifique est prévu pour accompagner les personnes les moins autonomes vers les salles rafraîchies. Ce service de transport sera assuré par les Transports automobiles municipaux (TAM) et renforcé par un prestataire en mesure d’assurer une montée en puissance rapide Le service de PAM (Paris Accompagnement Mobilité) confortera le dispositif en direction des personnes à mobilité réduite ou handicapées. La Ville a également fait appel aux associations de sécurité civile dont la Protection Civile et la Croix Rouge. Chaque chauffeur est accompagné d’un volontaire de la Ville ou de la réserve solidaire qui prend en charge l’usager à la porte de son logement à l’aller, et l’y reconduit au retour.

La cellule « Ne Répond Pas » (NRP4)

Si le téléopérateur ne parvient pas à joindre une personne inscrite après 4 tentatives en 48 heures, il alerte la cellule NRP4. Les volontaires de cette cellule font des recherches afin de trouver des informations sur le bénéficiaire. Compte tenu des retours, il est possible d’envoyer une équipe au domicile de la personne pour obtenir des informations (gardien, voisinage …) et intervenir si nécessaire.

Comment trouver une salle rafraichie en accès libre ?


Alerte niveau 4: Mobilisation maximale


Le niveau 4 « Mobilisation maximale » correspond au placement du département en vigilance météorologique rouge par Météo France.

La décision est prise au niveau national par le Premier ministre, sur avis du ministre chargé de la santé et du ministre chargé de l‘intérieur, en cas de canicule intense et étendue sur une large partie du territoire, associée à des phénomènes dépassant le champ sanitaire.

Le niveau 4 « Mobilisation maximale » correspond à une canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable, avec apparition d’effets collatéraux dans différents secteurs (sécheresse, approvisionnement en eau potable, saturation des hôpitaux ou des pompes funèbres, panne d’électricité, feux de forêts, nécessité d’aménagement du temps de travail ou d’arrêt de certaines activités…).

La gravité de la situation nécessite la mise en œuvre de mesures exceptionnelles, une mobilisation maximale et une coordination de la réponse de la part de l’État.

En application de la circulaire de 2016, la gestion de la crise est du ressort du Préfet de zone de défense (pour Paris, le préfet de Police). Il est l’interlocuteur privilégié du niveau national et assure la coordination des efforts départementaux tant en matière de renforts que de communication. Il prend les mesures de coordination nécessaires décrites en niveau 3 «Alerte canicule», adaptées à la dimension de la situation.

Lors de la redescente des températures, le niveau de mobilisation maximale pourra être maintenu pour des raisons autres que météorologiques alors même que la carte de vigilance sera d’une couleur autre que le rouge.

Comment s’inscrire au fichier CHALEX ? Inscrivez-vous auprès des services de la Ville

Vous êtes âgé(e) de 75 ans et plus, vous êtes en situation de handicap, vous avez des problèmes de santé ou vous avez peur d'être seul(e) pendant l'été. Consultez les recommandations et les modalités d’inscription au dispositif de la Ville de Paris.

En cas de déclenchement du Plan Canicule, des agents mandatés par la Ville de Paris vous appelleront, en toute confidentialité, pour s’assurer que vous allez bien. Si besoin, un accompagnement personnalisé vous sera proposé et, le cas échéant, des secours seront envoyés.

Choisir d'être accompagné

Afin de bénéficier d'un accompagnement en cas de canicule, il vous suffit de vous inscrire dès maintenant auprès des services de la Ville:

  •  soit en composant le numéro de téléphone 3975 (coût d'un appel local à partir d'un téléphone fixe) ;
  •  soit en remplissant le bulletin d’inscription envoyé début juin avec le Journal « À Paris » à votre domicile ;
  •  soit en téléchargeant le formulaire qui est disponible dans les Clic Paris Émeraude, dans les mairies d'arrondissement et les centres d'action sociale.

Les consignes de sécurité destinées à la population

Des gestes simples permettent d’éviter les accidents. Il faut se préparer AVANT les premiers signes de souffrance corporelle, même si ces signes paraissent insignifiants.


Agir avant : Informez-vous, préparez-vous

  •  Si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles qui sont isolées, incitez les à s’inscrire sur le fichier CHALEX de la Ville de Paris pour recevoir de l’aide en cas d’épisode de canicule ;
  •  Repérez les endroits climatisés ou frais proches de chez vous (magasins, cinémas, lieux publics…) ;
  •  Constituez votre trousse réunissant le matériel nécessaire pour lutter contre la chaleur (« trousse canicule ») : brumisateur, ventilateur, thermomètre médical (non frontal), stock d’eau…

Agir pendant

  •  Consultez la carte de vigilance de Météo France, les réseaux sociaux et les sites Internet de la Ville de Paris et regardez les informations régionales ;
  •  Hydratez-vous et maintenez votre corps au frais ;
  •  Mouillez-vous la peau plusieurs fois par jour ;
  •  Portez des vêtements amples, légers, clairs. Préférez le coton, qui laisse passer l’air et absorbe la transpiration ;
  •  Utilisez des ventilateurs et brumisateurs. L’usage simultané est le plus efficace ;
  •  Limiter au maximum les efforts physiques et les activités à l’extérieur. Le chaud demande des efforts supplémentaires au corps, notamment au cœur. Si vous devez faire une activité, mouillez votre T shirt et votre casquette avant de les enfiler, laissez-les sécher sur la peau et renouvelez le procédé ;
  •  Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif. Évitez les sodas, boissons sucrées et boisons à forte teneur en caféine (diurétiques) et ne buvez pas d’alcool ;
  •  Mangez en quantité suffisante (ni trop, ni trop peu). et préférez les fruits et légumes crus et les plats froids ;
  •  Si vous prenez des médicaments ou si vous suivez un régime, demandez conseil à votre médecin pour savoir ce que vous devez faire en cas de canicule ;
  •  Pour éviter que la chaleur ne pénètre dans votre logement : vérifiez que vos volets ferment, que vos stores fonctionnent et que vos rideaux isolent des rayons du soleil ;
  •  Si l’habitat ne peut pas être rafraichi, prévoyez de passer plusieurs heures par jour, dans un endroit frais, proche de votre domicile ;
  •  Prenez des nouvelles de votre entourage et donnez-en également ;
  •  Organisez-vous avec les membres de votre famille, amis, ou voisins pour rester en contact tous les jours avec les personnes âgées, isolées ou fragiles ;
  •  En présence d’une personne victime d’un malaise ou d’un coup de chaleur, prévenez immédiatement les secours en composant le 15 ;
  •  Soyez attentif aux enfants, femmes enceintes et personnes âgées et personnes fragiles.

Vous avez une demande ?

Contactez le service concerné en utilisant ce formulaire :

Accéder
Dernière mise à jour le lundi 6 août 2018
Crédit photo : JB Gurliat / Marie de Paris

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.