Le plan ParisPluie

Le principe? Faire de l’eau de pluie une ressource. La méthode? Valoriser l’eau de pluie au plus près de l’endroit où elle tombe. Le Plan ParisPluie, c'est une stratégie qui vise à restaurer le cycle naturel de l'eau, et à renforcer la présence de l'eau et de la nature à Paris. Et c’est une petite révolution dans la manière de concevoir la ville et un défi collectif pour adopter les nouvelles façons de composer avec l’eau de pluie, pour le bénéfice de tous. 

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Pour  une Ville «durable»

Paris est une ville dense sur laquelle les effets du changement climatique se font déjà sentir. L’imperméabilisation croissante des sols, la suppression des écoulements naturels et la régression de la végétation modifient fortement le cycle naturel de l’eau et engendrent des « îlots de chaleur » où l’élévation des températures nuit à la qualité de vie et à la santé des plus vulnérables. À l’échelle de la ville, l’eau de pluie, qui ne peut plus s’infiltrer, s’écoule majoritairement par le tout-à-l’égout. Les épisodes de fortes pluies peuvent saturer ce réseau et les stations d’épuration, générant occasionnellement des inondations et des déversements d’eau polluée dans la Seine. Le constat est clair : le tout-à-l’égout d’hier ne sera plus viable demain.

Pour faire de Paris une ville durable, agréable à vivre et adaptée au changement climatique, une nouvelle gestion de l’eau de pluie représente donc un enjeu essentiel. Pour anticiper ces évolutions, la Ville de Paris a donc décidé d’adopter une stratégie plus respectueuse de l’environnement en se dotant d’un plan intitulé « ParisPluie », qui vise à restaurer le cycle naturel de l’eau et à renforcer la présence de l’eau et de la nature à Paris.

La pluie, une source de richesse urbaine

Se rapprocher du cycle naturel de l’eau enclenche un véritable cercle vertueux profitable à de nombreux aspects de la vie urbaine et la ville s’embellit. Quelques illustrations :

  • La biodiversité se déploie.
  • Les îlots de fraicheur se développent grâce à un sol plus perméable et plus de végétation.
  • L’eau de pluie est récupérée pour l’arrosage, le nettoyage, etc. C’est un moyen d’économiser l’eau potable.
  • Le risque de saturation des égouts est réduit grâce à la baisse des rejets d’eau de pluie dans les égouts.
  • La qualité de l'eau de la Seine s’améliore. Les efforts conjugués de tous permettront bientôt de s’y baigner.
  • -2°C à -3°C c’est la baisse de température gagnée localement grâce aux espaces végétalisés.

Un défi collectif

Le plan ParisPluie a pour objectif de valoriser et réutiliser l’eau de pluie au plus près de là où elle tombe dans la ville. Immeubles, cours, places, trottoirs et rues, parcs... Tous les acteurs  publics et privés sont concernés et il existe une grande variété de solutions techniques qui peuvent être mises en œuvre à Paris.

Une méthode

Le plan ParisPluie s’impose désormais à tous les acteurs publics et privés impliqués dans l’aménagement et la gestion de la ville: les directions de la Ville de Paris, les propriétaires et gestionnaires d’immeubles, l’ensemble des maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre et bureaux d’études.

Ils seront amenés à gérer différemment leurs eaux pluviales, à toutes les étapes d’aménagement de la ville :

  • conception d’un projet immobilier ;
  • construction, entretien ou encore rénovation des lieux et espaces de vie tels que  les immeubles, les commerces, les bureaux et les équipements publics ;
  • réaménagement d’un quartier, d’une rue, d’un parc, d’un jardin, d’une terrasse.

Enfin, chaque Parisien.ne peut contribuer et inciter à cette démarche, par exemple, en impliquant son syndicat de copropriété sur ces mesures. Il est possible, en effet, d’installer des récupérateurs d’eau de pluie pour arroser des jardins partagés, de favoriser la végétalisation des cours d’immeuble ou des toitures-terrasses, des cours d’écoles, des sites d’entreprises,

Des solutions à privilégier

Tous ces projets doivent désormais intégrer des solutions pour que l’eau de pluie devienne 100% utile. Quelques exemples de techniques qui peuvent être mise en œuvre :

  • les toitures et façades végétalisées;
  • les noues et chaussées drainantes;
  • les revêtements de surfaces perméables;
  • les structures d’infiltration enterrées (puits, bassins, tranchées d’infiltration).
Dernière mise à jour le vendredi 23 mars 2018
Crédit photo : Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.