Ville de Paris

Évènement

La démocratie peut-elle survivre à notre époque ?

Le jeudi 26 janvier 2023
La démocratie est menacée. Elle ne cesse de reculer de par le monde, alors que les coups d’Etat se multiplient et que les régimes autocratiques gagnent du terrain. Selon le dernier rapport de V-Dem (Varieties of Democracy Institute), un quart de l’humanité vit aujourd’hui sous une dictature, tandis que le groupe des autocraties électorales compte 60 pays ; les démocraties libérales, quant à elles, ne sont plus que 34.
De surcroît, ces régimes démocratiques eux-mêmes sont exposés à des crises de représentation qui exacerbent le manque de confiance croissant des populations à l’égard d’un système de gouvernance déjà fragilisé. Mais la démocratie n’est pas qu’un système gouvernemental : c’est aussi une manière de vivre ensemble et de faire société, qui nécessite esprit critique et débat de fond.
C’est tout autre chose pourtant qui semble prendre de l’ampleur dans l’espace médiatique et rythmer nos échanges autour de la « chose publique ». À l’heure où toute forme de verticalité paraît contestée, l’infotainment triomphe et confère une légitimité à tous les relativismes, comme en témoignent les records d’audience – et polémiques successives – des émissions présentées par l’animateur et producteur Cyril Hanouna sur C8, régulièrement remises en cause pour leur rôle dans l’ascension des idées d’extrême droite en France.
Faut-il repenser notre système démocratique ? Comment ? Quelle posture adopter à l’égard de l’information politique telle qu’elle nous est délivrée dans les médias ? Comment faire du débat public une exigence politique, loin des discours fallacieux qui, sous couvert de liberté d’expression, viennent porter atteinte à la possibilité d’un projet commun ?

Avec

Myriam Revault d’Allonnes, philosophe, essayiste, professeur émérite des universités à l’École pratique des hautes études et chercheuse associée au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof). Elle publiait cette année Ainsi meurt la démocratie (Mialet-Barrault Editeurs), co-écrit avec Chantal Delsol, et Le crépuscule de la critique (Seuil).

Claire Sécail, historienne des médias, chargée de recherche CNRS au Centre national de recherche sur les liens sociaux (Cerlis) de l’Université de Paris et membre du comité de rédaction de la revue Le temps des médias. Dans le cadre du groupe de travail Médias-Elections, elle a réalisé une étude portant sur le traitement de la campagne présidentielle dans les émissions de l’animateur-producteur Cyril Hanouna Touche pas à mon poste (TPMP) et Face à Baba sur C8.
Rencontre modérée par Marc-Olivier Bherer, journaliste aux pages "Débats" du quotidien Le Monde.
Mise à jour le 29/11/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations