Ville de Paris

Évènement

Ce monde qui nous regarde : 15 ans de l'agence NOOR

Du mercredi 13 avril au dimanche 5 juin 2022
Créée en 2007, l’agence photographique NOOR, dont le nom signifie « lumière » en arabe, rassemble 14 photographes de 11 nationalités différentes, primés et reconnus. À l’occasion des quinze ans de l’agence, tous ont généreusement puisé dans leurs archives pour faire don d’une soixantaine de tirages au département des Estampes et de la photographie de la BnF.
Cet ensemble présenté dans la galerie des Donateurs donne à voir l’excellence de NOOR, structure indépendante qui a misé sur le reportage de qualité en s’appuyant sur le travail exigeant de photographes engagés dans le monde, animés par une véritable éthique du métier.
Les tirages exposés couvrent des sujets aussi variés que les Printemps arabes, les conflits en Irak ou en Tchétchénie, les mines de diamants, la société américaine ou l’enfance… Ils illustrent pour la plupart le genre du portrait, incarnant au plus juste la devise de l’un des fondateurs de l’agence, Stanley Greene, « some things simply need to be seen » (« certaines choses ont simplement besoin d’être vues »), une devise dont les membres ont su largement dépasser l’impératif du constat pour manifester leur engagement photographique à l’égard du monde qui les entoure. En effet, si les photographes de NOOR témoignent des évolutions de notre société, il ne s’agit pas simplement pour eux de voir ou de donner à voir, mais d’appeler à un échange de regards avec cette altérité qui souffre, résiste, se bat et se livre face à leur objectif.
Lancée officiellement en septembre 2007 lors du festival Visa pour l’image à Perpignan, à l’initiative de Stanley Greene et de Kadir van Lohuizen, bientôt rejoints par neuf autres co-fondateurs parmi lesquels Pep Bonet, Yuri Kozyrev et Francesco Zizola, la naissance de NOOR intervient dans un contexte médiatique où les codes du photoreportage ont été bouleversés, mettant parfois sur un pied d’égalité le simple témoignage d’un événement par un photographe amateur et celui plus circonstancié que peut en donner un grand photoreporter. Il s’agit alors pour ses membres de ramener la lumière sur des lieux ou des populations oubliés et dont les médias s’étaient peu à peu détournés. La création de cette agence sous forme d’une coopérative est d’autant plus exceptionnelle que certains de ses membres sont déjà des photoreporters renommés ayant eu une carrière notamment au sein de l’agence VU’. À leurs côtés, les écritures de jeunes photographes talentueux se déploient et apportent aussi de nouvelles perspectives créatrices. Les photographes de NOOR fondent eux-mêmes leurs exigences en poursuivant les projets qu’ils jugent importants, en se plaçant parfois en retrait de l’actualité brûlante.
En mêlant les temporalités, les sujets – élections, guerres, écologie, recherches sociologiques ou économiques – mais aussi les écritures, la soixantaine de tirages exposée à la BnF montre la vision de photographes aux yeux grands ouverts sur les soubresauts du monde. Pudiques, fiers, inquiets, graves ou lumineux, les regards des hommes, des femmes, des enfants qui nous apostrophent dans ces photographies attestent de la qualité de l’attention à leur condition que les membres de NOOR leur accordent.
Mise à jour le 18/05/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations