Le soutien de la Ville de Paris à l'emploi

La Ville de Paris a mis en place des actions concrètes pour aider à la recherche d'emploi. Elle aide aussi dans le domaine de l'insertion par l'emploi. Tour d'horizon.


Capitale économique dynamique, Paris affiche de meilleures performances en matière d’emploi que la moyenne nationale. Alors que le taux de chômage en France métropolitaine atteignait 8,8% au troisième trimestre 2018, ce taux se situait à 7,1% à Paris, en baisse de 1,2 point depuis le troisième trimestre 2014 (8,3%). Selon les données fournies par la Sécurité sociale, le nombre de Parisien·ne·s en emploi (secteur privé) a progressé, passant de 1.371.846 en 2014 à 1.440.167 en 2017.

Le Plan parisien de l'insertion par l'emploi 

Paris s’est doté en juin 2016 d’un Plan parisien de l’insertion par l’emploi (PPIE) – 2016-2020.  À travers ce plan, Paris et ses partenaires (la région Île-de-France, Pôle emploi, Caf de Paris, Caisse primaire d’assurance maladie de Paris, Mission locale de Paris, Ensemble Paris Emploi Compétences, etc.) souhaitent s’engager sur des objectifs partagés pour répondre aux besoins des personnes les plus fragiles dans une double logique : celle de l’accès aux droits (droits sociaux, droit à l’accompagnement personnalisé, droit à un parcours vers l’emploi) et celle de la mobilisation de tous les acteurs, y compris des Parisien·ne·s et des entreprises du territoire.

L'Initiative Emploi

Lancée par la Maire de Paris en novembre 2014, l’Initiative Emploi se traduit par une évolution du service public parisien de l’emploi avec pour axes principaux :

  • Accueillir et orienter : avec des lieux d’accueil-information-orientation des Parisien·ne·s en recherche d’emploi avec cinq points "ParisEmploi". Ces lieux proposent un service d’accueil, d’information et d’orientation généraliste, à destination de tous les Parisien·ne·s en recherche d’emploi, de réorientation professionnelle ou de formation.

    Les sites labellisés s’engagent à accueillir tout public confronté aux problématiques liées à l’emploi. Ils proposent aussi des sessions de recrutement et de formations.

  • Accompagner : Un soutien réaffirmé au tissu associatif d’accompagnement vers l’emploi, au premier rang duquel se situent les grands opérateurs comme la Mission locale de Paris, l’Ensemble Paris Emploi Compétences (EPEC) qui porte le Plan local pour l'insertion et l'emploi (PLIE) de Paris, l’École de la deuxième chance (E2C) et plus de 200 autres associations soutenues par les appels à projets Paris Emploi, Rebondir et Politique de la Ville.
  • Insérer : Un soutien massif au secteur de l’insertion par l’activité économique qui offre une première marche dans un parcours d’accès à la formation professionnelle et à l’emploi durable à près de 6 000 Parisien·ne·s chaque année.
  • Former : Un programme de formations vers l’emploi qui a d’ores et déjà permis à 15 000 Parisien·ne·s d’accéder à une formation en français à visée professionnelle, à une formation innovante dans les métiers du numérique avec ParisCode, dans les métiers verts avec ParisFabrik ou dans les secteurs sous tension dans des formations professionnalisantes conçues en lien avec les entreprises et branches sectorielles.
  • Mettre en relation offre et demande : Une action partenariale avec les entreprises du territoire engagées pour l’emploi des publics les plus fragiles, signataires de Pactes pour l’entreprise et l’emploi et avec lesquelles des actions de recrutement sont régulièrement organisées (cf. emploi.paris.fr) et qui participent aux forums pour l’emploi.
  • Créer : à travers un ensemble de soutiens à la création d’entreprise à impact (cf. pousses.paris) ou tout type d’activité entrepreneuriale via Paris&Co notamment.
  • Et surtout : IN-NO-VER en lançant des appels à projets annuels, en s’engageant dans des démarches comme Territoire zéro chômeurs, Convergences ou Premières Heures pour les personnes les plus fragiles, et demain en faisant des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, le plus grand des accélérateurs des politiques de l’emploi.

Les formations à visée professionnelle

À partir de constats partagés avec l’État et la Région Île-de-France, la Ville de Paris a décidé de renforcer le maillage local d’offres innovantes de formation à de nouveaux métiers sur le territoire parisien. L'objectif affiché est que ces formations s'intègrent dans un parcours vers l'emploi. 

Dans ce cadre, le programme de formation ParisCode vise à répondre aux besoins générés par la transformation numérique et à la tension accrue sur ces métiers. 1 000 développeurs-codeurs (et métiers connexes) par an seront formés d’ici à 2020, en ciblant en priorité des publics en difficulté sur le marché de l’emploi ou sous-représentés dans le numérique ("décrocheurs" scolaires et universitaires, demandeurs d’emploi issus de quartiers populaires, personnes en seconde partie de carrière et en reconversion, femmes).

Alors que la ville se réinvente à travers notamment l’émergence de l’Arc de l’Innovation, la construction de la métropole du Grand Paris et la perspective de l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, le souci d’une ville intelligente et durable exige de former les Parisien·ne·s, y compris les moins qualifié·e·s, à relever ces défis, et à le faire en économisant les ressources. C’est l’ambition du programme de formation ParisFabrik, destiné à promouvoir les formations aux métiers de la fabrication, du réemploi et de l’économie verte, en apportant une attention particulière aux publics les plus vulnérables en période de mutation économique (public en reconversion professionnelle et notamment de 45 ans et plus, jeunes décrocheurs scolaires et universitaires notamment des quartiers populaires).

En outre, dans le cadre du Plan parisien d'insertion par l'emploi, la Ville s’est fixé comme objectif d’augmenter le nombre de personnes bénéficiant d’une formation linguistique. La question de la maîtrise de la langue est en effet l’un des freins à l’emploi les plus couramment identifiés, notamment chez les demandeurs d’emploi d’origine étrangère. La Ville de Paris propose ainsi divers parcours d’insertion alliant dimension linguistique et visée professionnelle pour les personnes en difficulté linguistique.

Les appels à projets pour soutenir les acteurs de l’emploi

La Ville de Paris lance chaque année des appels à projets pour que les associations qui s’engagent auprès des demandeurs d’emploi puissent mener à bien leurs actions. Les principaux leviers de soutien sont :

  • L’appel à projet « Politique de la Ville »
  • L’appel à projet « Rebondir »
  • L’appel à projet « Paris Emploi » 

Les grands opérateurs de l’emploi à Paris

La Mission locale de Paris 

Chaque année, la Mission locale de Paris oriente 25.000 jeunes dont 20.000 font l'objet d'un accompagnement suivi. En 2014, ce n'est pas moins de 6.500 jeunes qui ont accédé à un emploi et 4.500 qui ont repris un parcours de formation après un accompagnement à la Mission locale de Paris. Grâce à ses 150 salariés et à ses cinq points d'accueil répartis sur tout le territoire parisien, la Mission locale de Paris assure au quotidien sa mission de service public pour les jeunes. La Mission locale de Paris intervient dans plusieurs domaines de la vie quotidienne : emploi, formation, logement, santé, droits et devoirs. Association de droit privé, chargée d'une mission de service public, la Mission Locale de Paris est financée par la Ville de Paris, la région Île-de-France et l'État.

Pour en savoir plus

Le Plan local pour l’insertion et l’emploi (PLIE) 

Créé en 2005 à l’initiative de la Mairie de Paris, il bénéficie de financements du Fonds social européen. Porté depuis janvier 2016 par l’association Ensemble Paris Emploi Compétences (EPEC), ce dispositif propose un accompagnement global, individualisé et renforcé à destination des demandeurs d'emploi résidant dans les 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 17e, 18e, 19e et 20e arrondissements. Il vise prioritairement les allocataires du RSA, les demandeurs d’emploi de longue durée, les chefs de famille monoparentale et les travailleurs handicapés.

Chaque conseiller du PLIE accompagne 70 personnes et s’engage auprès d’eux dans la coconstruction de parcours d’insertion, fondés sur des étapes : diagnostic, élaboration du projet professionnel, remobilisation, formation qualifiante, mise en emploi.

Pour en savoir plus 

L’École de la deuxième chance (E2C)

Cette école s'adresse aux personnes de 18 à 25 ans, sortis du système scolaire sans qualification. Les "écoles de la deuxième chance" leur permettent de réaliser une remise à niveau générale et proposent une orientation professionnelle débouchant sur un emploi durable.

Les missions de l’E2C:

  • l’acquisition d’un socle de connaissances de base en mathématique, français, informatique et culture générale ;
  • l’appui à l’élaboration d’un projet professionnel et la confirmation de ce projet au travers d’une alternance à mi-temps entre l’école et des entreprises (3 semaines à l’école, 3 semaines en entreprise). La succession de stages (entre 7 à 9) dans des entreprises différentes permet progressivement aux jeunes de découvrir des métiers, de confirmer leur projet et de les préparer à l’emploi ;
  • le développement de compétences sociales, comportementales, citoyennes.

Tout élève sortant de l’E2C peut produire une attestation de compétences acquises qui établit les compétences scolaires, sociales et professionnelles validées. Ce certificat s’inscrit dans le cadre de la validation des compétences actuellement construite par le réseau E2C France et qui doit être reconnu légalement.

Pour en savoir plus 

L’expérimentation Territoires zéro chômeur longue durée

La Ville de Paris fait partie des dix collectivités habilitées pour conduire l’expérimentation "Territoires zéro chômeur de longue durée". Elle la déploie depuis 2017 dans le sud-est du 13e arrondissement en s’appuyant sur un acteur d’un nouveau genre, une entreprise à but d’emploi, 13 Avenir. Cette structure a pour mission de valoriser les compétences des chercheurs d’emploi de longue durée des quartiers d’expérimentation, Bédier-Boutroux et Oudiné-Chevaleret (deux quartiers prioritaires de la politique de la ville – QPV), dans le cadre d’emplois nouveaux, créés en CDI, pour mettre en œuvre des activités nouvelles, utiles et complémentaires du tissu économique existant.

Dans le sud-est du 13e arrondissement, depuis le démarrage :

  • Ce sont les compétences de 42 personnes, en recherche d’emploi depuis quatre ans en moyenne, qui ont été réactivées dans le cadre d’activités qui participent de l’amélioration de la qualité de vie et du niveau de services sur le territoire du projet. Elles ont toutes intégré 13 Avenir en CDI et sont rémunérées sur la base du SMIC horaire. Soulignons aussi que 14 autres personnes, remobilisées dans le cadre du projet, ont retrouvé un emploi dans d’autres structures.
  • Dans les quartiers Bédier-Boutroux et Oudiné-Chevaleret, l’expérimentation a déjà permis de réduire le chômage de longue durée de près de 18%.

L’ambition en 2019 est de poursuivre cette dynamique en doublant le nombre d’emplois créés.

Le dispositif Premières Heures

"Premières Heures" est un dispositif de soutien financier mis en place par la collectivité parisienne pour les personnes en situation de grande exclusion sociale. Ce dispositif propose un accompagnement à la reprise progressive d'une activité professionnelle.

Mis en place en 2013, à la suite d'une expérience innovante d'accès aux chantiers d'insertion, Premières Heures fait partie, depuis 2015, de l'action 59 du Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion. Ce sont plus de 20 structures qui accompagnent ainsi près de 400 personnes par an.

Les structures d’insertion par l'activité économique (SIAE)

L'insertion par l'activité économique (IAE) permet à des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail afin de faciliter leur insertion sociale et professionnelle. Les structures pouvant embaucher ces personnes sont les entreprises d'insertion, les associations intermédiaires, les entreprises de travail temporaire d'insertion, les régies de quartier et les ateliers et chantiers d'insertion. Toutes ces structures produisent des biens ou des services dans des secteurs très variés, ou bien proposent la mise à disposition de leurs salariés. La Ville de Paris soutient financièrement 86 SIAE en 2017 (sur les 92 du territoire parisien), pour un montant total de 4,9 millions d'euros. Elles emploient 6 700 personnes dont 2 000 bénéficiaires du RSA, parmi lesquels 27 % ont bénéficié d’une sortie positive en 2017 (signature d’un nouveau contrat de travail ou entrée en formation qualifiante).

Les forums pour l’emploi

Paris met en contact les chercheurs d’emploi et les employeurs à l’aide de son partenaire Carrefour pour l’emploi. Ainsi les forums parisiens donnent la priorité aux candidats de tous niveaux de qualification et d’expérience en recherche d'un emploi ou d'une formation. Ces forums jalonnent l’année civile, également ponctuée par les forums d'arrondissement.

Paris soutient Carrefours pour l’emploi pour l’organisation de trois forums de recrutement par an :

  • un forum Paris pour l’emploi des jeunes au premier trimestre de chaque année : ce forum cible un public jeune et attire environ 13.000 visiteurs ;
  • un forum Paris des métiers qui recrutent au mois de mai : cet événement attire 8 000 personnes ;
  • un forum Paris pour l’emploi a lieu au début du mois d’octobre : cet événement majeur sur deux jours compte plus de 42 000 visiteurs.

Par ailleurs, chaque année,  environ 10.000 contrats sont à saisir au Forum de l'Alternance. Le prochain forum se déroulera les  9 et 10 mai 2019 à la Cité des sciences et de l'industrie de Paris.

Les Pactes entreprises pour l’emploi

La Ville de Paris rassemble autour d’elle les entreprises engagées dans des démarches de responsabilité sociale des entreprises et qui offrent des opportunités d’emploi aux Parisien·ne·s en recherche d’emploi.

L’ensemble des actions de recrutement qui découlent de ce programme de Pactes pour l'emploi est consultable sur emploi.paris.fr.

Depuis 2015, ont ainsi été signés des pactes avec les entreprises suivantes :

  • Convention Altarea-Cogedim pour le centre commercial Rosa Parks 19
  • Charte Groupe Casino
  • Charte CIRFA Armée de Terre, élargie Air et Marine
  • Charte Adecco
  • Charte RSE AG2R La Mondiale
  • Charte SODEXO
  • Convention Unibail pour le centre commercial Gaîté Montparnasse
  • Convention Carrefour (ouverture Carrefour Market Sèvres)
  • Convention Hôtel de logistique urbaine SOGARIS Porte de la Chapelle
  • Charte O2 Home services
  • Convention Leroy Merlin Madeleine (ouverture Leroy Merlin Madeleine )
  • Pacte emploi Metro Cash & Carry
  • Pacte pour l’emploi et les entreprises écoquartier Clichy-Batignolles
  • Pacte gare Montparnasse avec l’EPEC
  • Pacte Burger King
  • Pacte emploi La Poste

Enjeux Emplois

Dernière mise à jour le lundi 4 février 2019

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

Paris j'écoute sur twitter

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.