Ouvrir la recherche
Reportage

Le quartier des Olympiades au rythme de la ville du quart d’heure

Mise à jour le 14/10/2021
La ville du quart d'heure, c'est quoi ? Pour la rendre plus concrète, nous sommes allés dans les quartiers à la rencontre des habitants, des associations et des agents qui la font vivre. Nous allons aussi vous faire découvrir ces nouveaux lieux et services accessibles à 15 minutes de chez vous. Voici le premier épisode de cette série « ville du quart d'heure », consacré au quartier des Olympiades (13e).
Dans cet épisode, nous allons vous faire tour à tour découvrir l'histoire de ce quartier récent, vous embarquer pour une balade photographique et sonore autour de la dalle des Olympiades. Puis, nous irons à la rencontre des acteurs de deux équipements du quartier que sont la mairie mobile et la future bricothèque du 13eme arrondissement. Bonne visite !

Un peu d'histoire : un quartier né dans les années 1970

Le quartier des Olympiades, au cœur du 13e arrondissement, est une opération emblématique d’aménagement sur dalle des années 1970. Ce vaste triangle – délimité par les rues Tolbiac, Nationale et l’avenue d’Ivry –, aménagé entre 1969 et 1977 a été construit sur la vaste emprise de l’ancienne gare de marchandises Paris-Gobelins.

Son nom est une référence aux Jeux olympiques : chaque tour a ainsi pris le nom d’une ville ayant accueilli les olympiades (Helsinki, Mexico, Tokyo, etc.). Le site couvre 9,8 hectares et est peuplé d’environ 10 000 habitants, dont une forte communauté asiatique. Les habitations (3700) se composent de 5 tours de copropriétés privées, 5 barres HLM du bailleur social Paris Habitat.

On y trouve aussi 2 galeries commerciales, 2 immeubles de bureaux, 2 écoles, une crèche de 66 berceaux et une école maternelle. La dalle compte également un gymnase, un jardin et un square, un jardin partagé, une bricothèque (inaugurée le 1er octobre 2021), une école de commerce (Paris School of business) et une école de journalisme (École supérieure de journalisme).

Regards sur les Olympiades

Podcast : déambulons à la rencontre des habitants

À la recherche de myrtilles dans le jardin partagé, en plein brushing dans le salon de coiffure de Thierry ou à la terrasse du restaurant Lenouvo Cosmos, déjà occupée par les animateurs de Radio de quartier, rencontre avec les flâneurs, les commerçants et les habitants qui font l’atmosphère de la dalle des Olympiades.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Focus sur les principaux équipements municipaux du quartier

À l'aide de cette cartographie interactive, vous pouvez découvrir le quartier des Olympiades.

Ce contenu est hébergé par uploads.knightlab.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Reportage : la mairie mobile, quand l'administration vient à vous !

Trouver tout ce dont on a besoin à 15 minutes à pied de chez soi ou à cinq minutes à vélo, c’est l’un des objectifs de la ville du quart d’heure. Et pourquoi ne pas commencer par rapprocher les services municipaux des habitants ? Zoom sur une initiative originale implantée dans le quartier des Olympiades (13e).
Permanence de la mairie mobile aux Olympiades
Naïm, agent du Centre d'action social aide les habitants dans leurs démarches.
Joséphine Brueder/Ville de Paris
C’est la mission principale de la mairie mobile implantée dans le quartier des Olympiades : « On sort l’administration de ses murs pour rencontrer directement les habitants près de chez eux », explique Marie-Anne, coordinatrice de la mairie mobile du 13e.
« Je fréquente la mairie mobile depuis 2 ans et cela m’a rendu de grands services. » Dakary, habitant des Olympiades, a pu compter sur cette permanence hebdomadaire, installée chaque jeudi dans les locaux du centre social et culturel « 13 pour tous », près de la porte de Choisy. Les agents y accompagnent les usagers dans leurs demandes aux côtés de partenaires tels que le Centre d’action sociale de la Ville ou les PIMMS – Points d’information et de médiation multiservices.
Le père de famille, qui ne dispose pas d’ordinateur à son domicile, a ainsi pu faire les démarches pour la carte d’identité de sa fille, ou encore une demande de bourse pour son fils collégien.

Des usagers perdus face aux démarches en ligne

Démarches d’état civil, inscription sur les listes électorales, inscriptions pour les centres de loisirs ou pour les ateliers Paris Sports Vacances et Paris Sport Seniors, accès à la Caisse des allocations familiales (CAF)… Les besoins sont nombreux, et les usagers sont souvent perdus face aux démarches en ligne.

La plupart des personnes ont un smartphone, mais ils ont parfois de grandes difficultés pour effectuer des démarches administratives depuis leur téléphone.

Marie-Anne
Coordinatrice de la mairie mobile du 13e
« La plupart des personnes ont un smartphone, remarque Marie-Anne, mais ils ont parfois des grandes difficultés pour effectuer des démarches administratives depuis leur téléphone. Certains ont des problèmes de maîtrise de la langue française, ou sont complètement perdus face à la complexité des demandes des différentes administrations. »
C’est le cas de To-Trinh, habitante du 13e arrondissement. La retraitée est venue chercher du soutien pour une demande de Complémentaire santé solidaire (CSS) pour elle et son mari. Marie-Anne l’aide à remplir le dossier papier et effectue avec elle les démarches en ligne. Elle l’oriente aussi vers Naïm, l’agent du CASVP présent à la mairie mobile. « Travailler en lien avec le CASVP nous permet de proposer le meilleur service possible aux usagers », précise Marie-Anne.
« Je vérifie si cette personne peut bénéficier d’aides de la Ville, comme Paris Logement, Paris Solidarité ou encore la gratuité des transports », explique-t-il. Après 30 minutes, To-Trinh repart soulagée : sa demande de CSS a été finalisée. Comme elle, ils sont une dizaine à pousser la porte de la mairie mobile chaque semaine.
À noter : trois autres permanences similaires existent dans les 18e et 20e arrondissements.

Témoignage : « Emprunter plutôt qu’acheter, ça crée du lien »

Intégrée dans les nouveaux locaux de la régie de quartiers, la future bricothèque compte rassembler les habitants autour du partage et du réemploi. Trois questions à Muriel Clerel, directrice de la régie de quartiers Tela13.
régie de quartier tela 13 - rue Javelot
La bricothèque sera abritée dans les nouveaux locaux de la régie de quartiers, 52 rue Javelot.
WAO

Bientôt une bricothèque dans le quartier ! D’où vient ce projet ?

La bricothèque va ouvrir ses portes en janvier prochain, dans les nouveaux locaux de la régie de quartier 13. Nous sommes en train de déménager dans ces 400 m 2 une pagode sur la dalle des Olympiades, au 52, rue du Javelot. Les travaux ont abouti fin septembre. Le projet de déménagement pour intégrer la bricothèque et la régie de quartiers a émergé en juin 2019.
L’idée de création d’une bricothèque a été déposée par deux habitants au conseil de quartier en janvier 2016. Ils avaient besoin d’une structure pour porter le projet : notre régie de quartier est intervenue pour porter le projet au Budget participatif 2017.
Ouvrir une bricothèque, c’est assez lourd. La preuve, il y a quinze ans, nous avions tenté l’aventure, mais l’alchimie n’a pas été suffisante pour aboutir. Cette fois-ci, elle repose sur la volonté d’habitants et on a trouvé un endroit situé sur la dalle des Olympiades, accessible à tous.

Comment va marcher votre bricothèque ?

C’est à la fois une partie atelier d’auto-réhabilitation, avec la possibilité d’emprunter des outils, de bricoler sur place et un lieu social, de partage et de rencontres. La location de perceuses, ponceuses et d’outils offre la possibilité aux habitants de procéder à des petits travaux à leur domicile.
Il s’agit d’emprunter au lieu d’acheter des outils qui ne serviront pas ou peu et sont difficiles à stocker.
La bricothèque ouvrira deux soirées par semaine, de 17 h à 19 h, le samedi, et peut-être le dimanche. Il y aura un atelier pour bricoler sur place, avec un animateur pour aider les habitants dans leurs ouvrages.

Comment ce lieu crée-t-il du lien ?

L’immeuble va abriter les locaux de la régie de quartier « Tela 13 ». La bricothèque va occuper le rez-de-dalle de la pagode : le projet s’organise autour, c’est une « vitrine » pour la régie.
En dehors des heures d’ouverture, la bricothèque se transformera pour accueillir des associations, des ateliers pour les seniors par exemple. La régie poursuivra ses missions pour créer du lien via ses espaces d’échanges, de transmission et de formation.
Accessible directement aux habitants, la Pagode compte sur les échanges et les rencontres pour amener de nouveaux projets, comme un cercle vertueux.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations