Évènement

Pink screens film festival

Le samedi 14 mai 2022
Au bénéfice de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie et pour la seconde année consécutive, le vaisseau Centre s’associe au Festival transdisciplinaire indiscipliné Jerk off et s’amarre au Pink Screens Films festival pour une séance de courts métrages belges.
Dirigé par Bruno Péguy, le festival JERK OFF fête son 15ème anniversaire cette année et plus que jamais nous nous engageons à célébrer nos identités plurielles, parfois contradictoires, mais toujours unies, afin de montrer l’essentielle nécessité d’une culture libre, ouverte, engagée et inclusive.
Pour célébrer la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie nous sommes heureuses et fières de nous associer au Centre Wallonie-Bruxelles pour préparer une série d’évènements à ne pas rater !
Au programme du Pink Screen Film Festival :
5 courts métrages (durée totale : 1h40)
En ce moment – Serena Vittorini (2020 – Belgique/Italie – 15 min.)
Dans une Bruxelles confinée, le portrait intime d'une relation amoureuse lesbienne explosive.
Les Attendants – Truong Minh Quy (2020 – France/Singapour – 15 min.)
Aujourd'hui, un terril, c'est un lieu où des hommes se retrouvent pour partager des moments d'intimité, mais c'est aussi l'endroit où vivent celles et ceux qui ne peuvent trouver refuge ailleurs.
Nuits sans sommeil – Jérémy Van der Haegen (2020 – Belgique – 30 min.)
Le portrait d'une enfance au quotidien. Un village, une famille, un petit garçon qui aime porter des robes, le retour du loup et la vie de chaque jour, ordinaire et banale, constituent la matière d'un récit qui raconte des désirs enfouis.
Production : Néon Rouge Productions, After Hours, CCA.
Versailles – Hyun Lories (2020 – Belgique – 19 min.)
Sanaa retourne dans le quartier d’où elle a dû s'échapper pour tenter de vivre sa vie. Afin de se réconcilier avec sa petite sœur Rana, elle lui promet de l'emmener pour la toute première fois en bord de mer.
Yser – Quentin Moll-Van Roye (2021 – Belgique – 21 min.)
Fin 2020, une enquête regroupe les témoignages de 17 personnes trans qui proposent des services sexuels dans le quartier Yser de Bruxelles. L’une d’elles accepte de témoigner face caméra afin de mettre en lumière les violences qu’elles subissent.
Mise à jour le 27/04/2022

À lire aussi

Vous ne connaissez toujours pas ?

Sélection des bons plans intemporels, mais qui valent le coup toute l'année !