Nouveau Plan Climat: 500 mesures pour la Ville de Paris

Riche de 500 mesures dans plusieurs domaines d’actions (bâtiments, transports, énergie, alimentation, déchets, cadre de vie, mobilisation, finance…), le nouveau Plan Climat guide Paris vers la neutralité carbone et constitue une mise en œuvre concrète des engagements pris par la France lors de la COP 21.

Ce nouveau Plan Climat sera présenté une première fois au Conseil de Paris des 20, 21 et 22 novembre 2017. Il fera l’objet d’une consultation publique de décembre à février, permettant de recueillir les avis des citoyens mais également ceux de la métropole, de la Région et de l’État. Il sera présenté une seconde fois en Conseil de Paris en mars 2018 pour son adoption finale.

Plan climat objectifs 2030

Un engagement pris dès 2004

Dès 2004, la Ville de Paris s’est engagée dans la lutte contre le changement climatique en réalisant un premier bilan des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre du territoire. Elle a ensuite adopté en 2007, à l’unanimité, un Plan Climat ambitieux avec des objectifs forts:

  • réduire de 25% les émissions de gaz à effet de serre et les consommations d’énergie,
  • porter à 25% la part des énergies renouvelables et de récupération entre 2004 et 2020.

L’ambition de Paris pour le climat a pris une nouvelle dimension lors de la 21e conférence internationale pour le climat (COP 21) accueillie par la France en 2015, aboutissant à l’adoption de l’Accord de Paris par la communauté internationale.

Forte de ces engagements et après une concertation inédite auprès de l’ensemble de la communauté parisienne (habitants, collectifs, associations, entreprises, chercheurs…), des agents de la Ville et de réseaux de ville internationaux, la Ville de Paris ouvre à présent une nouvelle page de ses politiques climat-énergie au travers de l’élaboration d’un nouveau Plan Climat Air Énergie.

Plan climat objectifs 2050

Les principales actions du nouveau Plan Climat

Faire de Paris un territoire 100% à énergies renouvelables en 2050

  • Produire localement 20% d’énergies renouvelables (EnR) en 2050, grâce notamment à une centrale solaire dans le Parc floral du Bois de Vincennes (entre 5.000 et 10.000 m²) et un puits géothermique à Bercy-Charenton.
Panneaux solaires sur le toit de la halle Pajol
  • Équiper 20% des toits parisiens d’installations solaires en 2050.
  • Créer de nouvelles coopérations entre territoires pour atteindre le 100% EnR.

Diviser par deux la consommation d'énergie d'ici 2050

  • Éco-rénover un million de logements et plus de 50 millions de m² de commerces, bureaux, hôtels, équipements publics d’ici 2050.
  • Rénover les équipements publics les plus énergivores d’ici 2030 (300 écoles supplémentaires, 40 collèges et 15 piscines, pour une diminution de 40% des consommations énergétiques du parc municipal).
  • Tous les bâtiments neufs construits dans Paris seront bas-carbone et à énergie positive.

Améliorer la qualité de l’air pour une meilleure santé

  • Poursuite du travail avec la Métropole du Grand Paris pour étendre la zone à circulation restreinte (ZCR) au niveau métropolitain d’ici 2030.
  • Objectif zéro diesel en 2024 et zéro véhicule essence en 2030 à Paris.
  • Accompagner le renouvellement des équipements de chauffage au bois polluant par la création d’un fonds air-bois métropolitain à destination des particuliers d’ici 2020.
  • Objectif zéro chauffage au fioul en 2030.

Encourager une mobilité propre, partagée et apaisée

  • Paris capitale 100% cyclable dès 2020.
  • Disposer de transports en commun décarbonés d’ici 2025. Par exemple: mise en place de lignes à haut niveau de service (LHNS – bus électriques) sur les quais hauts rive droite de la Seine, inter-gares et dans le prolongement du tramway T3.
  • Réserver tout ou partie de la voie de gauche du périphérique aux véhicules comptant au minimum deux occupants, en collaboration avec les acteurs métropolitains et les services de l’État.
  • Imaginer et préparer la transformation du boulevard périphérique et des autoroutes métropolitaines.

Défendre un projet sociétal porteur d’équité et de solidarité

  • Réduire de 20% la précarité énergétique, via un pacte territorial de lutte contre la précarité énergétique en partenariat avec les acteurs du territoire.
  • Favoriser l'émergence de lieux de télétravail à l’échelle métropolitaine à travers la création de tiers lieux dans des bâtiments publics et dans les immeubles privés.
  • Poursuivre les actions pour favoriser l'accès à l'eau pour tous, avec l'installation de 40 nouvelles fontaines sur l'espace public dès 2018,
  • Permettre la création d'emplois locaux et non délocalisables, estimés entre 20 000 à 35 000  toutes filières confondues.

Verdir et rafraîchir la ville pour faire face à la hausse des températures

  • Atteindre 40% du territoire en surfaces perméables végétalisées d’ici 2050.
  • Rendre accessible au public au moins 300 îlots et parcours de fraîcheur à Paris d'ici 2030.
  • Ouvrir gratuitement au public des sites de baignade comme au Bassin de la Villette depuis 2017 ou dans le lac Daumesnil à partir de 2019,
  • Constitution d'un canevas de petites forêts urbaines à Paris d’ici 2050.

Soutenir une alimentation durable et de qualité

  • Réduire de 50% la part carnée des repas d’ici 2030 et augmenter de 90% la part d’alimentation durable servie dans les restaurants collectifs en 2050.
  • Atteindre 20% de surfaces agricoles utiles biologiques en Île-de-France en 2030 et 30% en 2050.
  • Promouvoir le régime flexitarien (menus plus végétaux et moins carnés) pour réduire de 56% les émissions de gaz à effet de serre liées à l’alimentation.
  • Inciter les restaurateurs parisiens à proposer un plat végétarien complet à la carte de leur restaurant.

Viser zéro déchet non valorisé

  • Recycler et valoriser 100% des déchets et généraliser la collecte des déchets alimentaires d’ici 2020.
  • Engager la pose sur l'espace public de 1 000 stations de Trilib' en 2020.
  • Tester d’ici 2020 le fonctionnement d’un micro-méthaniseur en milieu urbain dense.

S'appuyer sur l'innovation pour réussir la transition écologique de Paris

  • Créer des éco-quartiers neutres en carbone et résilients, comme Saint-Vincent-de-Paul qui sera le premier projet urbain à objectif neutre en carbone.
  • Initier le développement de navettes autonomes insérées dans le réseau de transport collectif routier d’ici à 2024,
  • Créer une plateforme locale de compensation carbone de Paris : outil de mobilisation des acteurs du territoire pour les inciter et leur permettre de réduire leur impact carbone.
  • Poursuivre la création d’un fonds d’investissement territorial dédié à la transition écologique, dit Fonds Vert.

Mobiliser les citoyens et les acteurs du territoire

  • Renforcer et faire évoluer les missions de l’Agence parisienne du climat, en lien avec le dispositif «Paris Action Climat» qui encourage les entreprises du territoire à atteindre les objectifs du Plan Climat.
  • Création de nouvelles formes de gouvernance qui associent largement les acteurs du territoire. Exemple: un Conseil citoyen digital créé d’ici 2020.
  • Former 150 Ambassadeurs du climat pour mobiliser les citoyens dans la démarche de neutralité carbone de la ville,
  • Favoriser l'émergence de nouveaux métiers liés à la transition écologique. Exemples : éco-gestionnaire de quartier ou facilitateur énergétique.
Dernière mise à jour le jeudi 9 novembre 2017
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.