Compte-rendu de mi-mandat: mobilisés pour votre quotidien

Améliorer votre vie quotidienne a été la première préoccupation de l'équipe municipale. De nombreuses actions ont par exemple été engagées pour la propreté, un secteur où la municipalité a pleinement conscience qu’il reste encore des progrès à faire.

Vous êtes nombreux à avoir exprimé des attentes dans le domaine de la propreté. Elles sont légitimes. Si le travail des agents municipaux est très souvent salué, trop de quartiers sont encore confrontés à des actes d’incivisme, tels que des dépôts sauvages d’encombrants, des mégots jetés sur les trottoirs ou encore de l’urine sur les murs. Il était aussi nécessaire de prendre en compte les nouveaux usages que vous faites des places, des parcs et des jardins, des lieux qu’il convenait de nettoyer plus fréquemment. 

Pour cela, l'équipe municipale a accru les moyens humains et financiers. Deux cent soixante agents de propreté supplémentaires ont été recrutés depuis 2014. Ils ont été affectés en priorité à des tournées l’après-midi, pour que nos rues soient propres tout au long de la journée et non pas seulement le matin. À l'été 2018, la municipalité a  instauré des tournées jusqu’à 23h30 dans les lieux les plus fréquentés. 

Trente-huit millions d'euros ont par ailleurs été investis dans l’achat de nouveaux engins, plus efficaces, silencieux et respectueux de l’environnement. Les mairies d’arrondissement ont vu leur rôle se renforcer : elles bénéficient depuis 2017 d’un budget qui leur permet d’acheter directement du petit matériel, elles participent plus étroitement à l’élaboration des plans de propreté et ont la charge de désigner des référents de quartiers.

Une lutte déterminée contre les incivilités

Les incivilités sont l'affaire de tous

La propreté passe aussi par davantage de civisme. Pour vous permettre de mieux préserver votre ville, l'équipe municipale a installé 30.000 nouvelles corbeilles de rue, soit une tous les 100 mètres au maximum, toutes équipées d’éteignoir à cigarette. La municipalité a également décidé d’ouvrir 150 sanisettes 24 heures sur 24 ou encore distribué plus de 125.000 cendriers de poche. Rappelons aussi qu’il existe un service municipal gratuit qui collecte vos encombrants devant chez vous : il suffit d’une simple prise de rendez-vous. Enfin, une Journée du grand nettoyage a été instaurée, dont la première édition s’est tenue le 30 septembre 2017.

Malgré ces efforts, certaines personnes continuent à ne pas respecter l’espace public. la Ville a donc décidé d’accroître les sanctions. À sa demande, l’État a accepté d’augmenter le montant de l’amende contre les incivilités à 68€. Mille neuf cents agents municipaux ont été redéployés pour se consacrer spécifiquement à la verbalisation des contrevenants. À partir du 1er janvier 2018, ils seront 3500. Parmi eux, une brigade de lutte contre les incivilités intervient 7 jours sur 7, y compris la nuit.

61421 incivilités ont été sanctionnées...

... par une amende depuis le début de l’année, soit une augmentation de 113 % par rapport à 2016. Parmi les infractions les plus verbalisées: le jet de mégot, le dépôt sauvage d’ordure et l’épanchement d’urine sur la voie publique.

Des déchets de mieux en mieux triés

Une stratégie «Zéro déchet» est aussi mise en œuvre depuis 2017, pour vous aider à réduire le volume d’ordures ménagères et à améliorer le tri et le recyclage. Elle se traduit par de nouveaux espaces tri et ressourceries ou encore la pose de colonnes à verre supplémentaires.

Quarante bornes de collecte innovantes, les « Trilibs », sont expérimentées au cœur des quartiers des 2e, 13e, 18e et 19e arrondissements. À cela s’ajoute le dispositif Trimobiledédié aux déchets les plus difficiles à valoriser (cartouches d’encres, électroménagers, piles, etc). Dans la même idée, une collecte des déchets alimentaires a été déployée sur les 54 marchés parisiens depuis avril 2016. Trente tonnes sont ainsi transformées chaque semaine en compost ou en biogaz. La même démarche vertueuse est appliquée aux restaurants municipaux et aux cantines scolaires. Enfin, la Ville teste la collecte séparée des déchets alimentaires chez les particuliers depuis le printemps 2017 : les habitants des 2e et 12e arrondissements ont reçu une nouvelle poubelle dédiée, ramassée deux fois par semaine. Paris va progressivement étendre cette démarche à tous les arrondissements.

Mieux vivre ensemble

Les marchés parisiens lancent la livraison à domicile

130 petits commerces sauvés 

Depuis 2014, Paris a renforcé son soutien aux commerces de proximité. Cent-trente commerçants et artisans qui risquaient de devoir fermer ou qui étaient en attente de locaux ont été accompagnés avec succès par la Semaest (société d'économie mixte de la Ville de Paris spécialisée dans l'animation économique des quartiers). La municipalité a aussi renforcé la diversité commerciale dans les quartiers qui étaient touchés par la mono-activité.

Piscines

En septembre 2015, l'équipe municipale a adopté le plan « Nager à Paris », doté de 104 mesures pour favoriser la natation, avec un budget de 150 millions d'euros. Il permet notamment la création de trois nouvelles piscines (14e, 18e et 20e arrondissements), la réhabilitation complète de six piscines existantes et de nombreux autres travaux de rénovation. Sans oublier les baignades en eau libre au bassin de la Villette (depuis 2017) et au lac Daumesnil (en 2019).

Tapis rouge pour la culture 

Depuis trois ans, les établissements culturels et les édifices religieux ne cessent d’être restaurés. Côté musée, la rénovation du musée Cognacq-Jay (3e) est achevée et celles du musée Carnavalet (3e) et des Catacombes de Paris (14e) sont en cours. Par ailleurs, le musée de la Libération devrait déménager place Denfert-Rochereau (14e). Côté scène, les théâtres du Châtelet et de la Ville (1er) se refont actuellement une beauté pour 50 millions d’euros. Les kiosques à musique ont également été restaurés, tandis que les bibliothèques et les médiathèques se modernisent. Une bibliothèque numérique de prêt accessible 24 heures sur 24 est désormais en ligne. Quant aux lieux culturels, plusieurs ont été inaugurés en ce début de mandat : le Grand Parquet (18e), la villa Vassilieff (15e), les Plateaux Sauvages (20e) et deux nouvelles Maison des pratiques artistiques amateurs (MPAA) à la Canopée des Halles (1er) et à Bréguet (11e).

Éveil musical

Depuis 2016, la Ville de Paris a lancé une réforme dans les conservatoires afin, d’une part, de développer la pratique musicale chez les jeunes, d’autre part de créer de nouvelles filières (filière voix, pratique instrumentale collective, nouvelles technologies et musiques actuelles, etc.). Des partenariats avec les centres d’animations, les associations et les écoles ont ainsi été organisés. À la rentrée 2017, 17.000 élèves de CP bénéficient d’un parcours de sensibilisation musicale. Ils seront 3.000 de plus en 2019.

Des marchés modernisés

Les marchés alimentaires découverts se modernisent et proposent de nouveaux services et produits. La livraison à domicile permet par exemple de rendre les produits frais plus accessibles aux Parisiens, et trois marchés biologiques verront le jour d’ici à 2020. Dans une démarche toujours plus solidaire et écologique, les invendus sont désormais redistribués à des associations et une collecte des biodéchets a été mise en place.

«Mon compte» est bon pour vous

Pour simplifier les démarches administratives des Parisiens, la Ville a créé Mon compte qui permet d’utiliser un compte de connexion unique pour tous les services numériques municipaux. Afin que tous en bénéficient, les dispositifs de facilitation numérique, mis en place en mairies d’arrondissement, permettent aux usagers de se faire accompagner par un agent pour remplir leur demande en ligne. Expérimenté depuis octobre 2016 dans les 2e, 4e, 12e et 17e, ce dispositif sera généralisé d’ici à 2018.

Des nuits en harmonie

Créé en 2014, le Conseil de la nuitpour ambition de réunir tous les acteurs des nuits  parisiennes (professionnels, habitants, syndicats, associations…). 

L’objectif est de réussir à concilier la qualité du sommeil des riverains, l’offre des activités nocturnes, les conditions de vie des travailleurs de nuit et le développement économique et culturel de ces activités. Des chartes locales de bons usages afin de réduire les nuisances nocturnes dans les quartiers les plus festifs ont été signées et l’offre d’activités s’est développée, avec notamment l’extension des horaires d’ouverture des piscines, des centres d’animation et de certains grands parcs. Initiée en 2016, la Nuit des débats est aussi devenue un moment de discussion pour les citoyens noctambules.

Vous décidez du budget

Depuis 2014, le budget participatif parisien permet aux habitants de se prononcer sur l’affectation de 5% du budget d’investissement de la Ville, soit un demi-milliard d’euros durant la mandature. Les projets, proposés et votés par et pour les Parisiens, peuvent être à l’échelle de l’arrondissement ou encore de la ville. 

En 2016, 219 ont été retenus dans des domaines très variés, de l’éducation à l’environnement, en passant par le sport, la culture ou encore la solidarité. Sur les 100 millions d’euros à allouer, 30 étaient réservés aux quartiers populaires et 10 au budget participatif des écoles et des collèges.

Dernière mise à jour le jeudi 12 octobre 2017
Crédit photo : JB Gurliat - Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.