Aides et subventions

Plusieurs structures proposent en liaison avec la Ville un accompagnement personnalisé aux porteurs de projets: la Boutique de gestion de Paris et de sa région et la Boutique de gestion ADIL pour la mise au point de Business Plan et pour la conduite d’études de marché; l’ADIE, Paris Initiative Entreprise, Paris Entreprendre, le Fonds de garantie France Active et le Fonds de garantie Finance Plus pour ce qui concerne le financement des projets.

Répertoire des aides financières parisiennes


Les dispositifs de financement 

Les dispositifs de financement pour les entreprises parisiennes sont nombreux. Le prêt d’honneur de « Paris Entreprendre » soutient la création de petites et moyennes entreprises (P.M.E) à fort potentiel de développement. Paris Initiatives Entreprises accorde des prêts d’honneur, éventuellement assortis des garanties mises en œuvre par le réseau « France Active ».

Les aides dédiées aux entreprises innovantes

Financement : subvention d’un maximum de 30.000 euros pour les entreprises en phase de création ou de lancement et jusqu'à 100.000 euros en subvention pour les entreprises souhaitant utiliser le domaine public parisien pour expérimenter leur solution de produits et/ou de services. La demande d’aide doit être adressée à la Banque Publique d’Investissement.

    Aide à la création et à la diffusion d’œuvres sur le territoire parisien

    Le dispositif d’aide à la création et à la diffusion d’œuvres sur le territoire parisien vise à encourager la démarche créative des artistes et compagnies et de favoriser la rencontre entre les œuvres, les artistes et les publics .

    Aide à la création et à la diffusion d’œuvres sur le territoire parisien dans le domaine de la musique

    Descriptif de l’aide

    Aide financière à la création et à la diffusion sur le territoire parisien, dans le domaine de la musique

    Objectifs du dispositif

    • Pour les publics parisiens : la Ville de Paris souhaite à travers ce dispositif garantir la diversité d’une offre artistique de qualité sur l’ensemble de son territoire, favorisant la rencontre de tous les publics avec des œuvres exigeantes, représentatives de l’innovation culturelle, de la pluralité des formes, des esthétiques et des écritures contemporaines ;
    • Pour les artistes bénéficiaires : la Ville de Paris cherche à travers cette aide à accompagner le travail de recherche et de création ; soutenir la prise de risque notamment budgétaire que représente la diffusion sur le territoire parisien d’un spectacle ;
    • Pour les lieux de diffusion : la Ville de Paris entend également soutenir les capacités de diffusion de projets ambitieux et permettre aux lieux de présenter des projets plus aboutis grâce à la prise en compte d’un temps préalable de répétition rémunéré.

    Bénéficiaires

    Peuvent bénéficier de cette aide les équipes artistiques professionnelles, les producteurs ou les festivals

    • confirmés ou émergents ;
    • titulaires d’une licence d’entrepreneur du spectacle 2 et/ou 3 ;
    • équipes artistiques implantées à Paris représentées par une structure juridique.

    Nature des projets soutenus

    Toutes les esthétiques musicales pour tous les publics pour un nouveau projet créée et diffusé notamment à Paris.

    Modalités d’intervention de la Ville de Paris

    L’aide de la Ville de Paris se manifeste par l’attribution d’une subvention sur projet :

    • sur la base d’un taux d’intervention de 60% maximum des dépenses prévisionnelles du budget de la création et de sa diffusion parisienne, incluant notamment la rémunération des artistes et des techniciens, les frais de communication et d’administration, les actions culturelles etc ;
    • l’aide ne pourra pas dépasser un plafond de 15 000€.

    Critères de sélection des dossiers

    Les dossiers doivent être déposés de façon dématérialisée sur la plate-forme SIMPA avant la date-limite indiquée sur le site Internet de la Ville de Paris. Ils doivent inclure toutes les pièces demandées en annexe.

    DISPOSITIF CREATION DIFFUSIONsession 1 de l'année 2017session 2 de l'année 2017
    Projets concernés diffusion parisienne au 1er semestre 2017 (du 1er janvier au 30 juin 2017)diffusion parisienne au 2e semestre 2017 (du 1er juillet au 31 décembre2017)
    Dépôt des dossiers sur la plateforme simpale 4 novembre 2016 au plus tardle 21 avril 2017 au plus tard

    Critères d’éligibilité au dispositif d’aide

    • projet créé par une équipe artistique implantée à Paris ;
    • présenter au moins une diffusion minimum d’une date sur le territoire parisien ;
    • les dossiers incomplets ou déposés après les dates limite de dépôt sur SIMPA seront considérés comme irrecevables et ne seront pas instruits.

    Les dossiers complets et répondant à ces critères de recevabilité seront étudiés par la commission artistique d’experts et par les services de la Direction des affaires culturelles. Cette commission se réunit deux fois par an.

    Règles de non-cumul

    Pas de cumul possible avec le dispositif de résidence de création ni avec l'aide en fonctionnement de la Ville de Paris.

    Critères d’appréciation des demandes de subventions : 

    • La qualité artistique du projet (exigence, innovation, diversité des formes, croisement des genres et des esthétiques etc.), sur la base d’un avis consultatif émis par une commission artistique constituée d’experts ;
    • Le potentiel des artistes et la pertinence de leur parcours avec une attention particulière aux artistes émergents ;
    • La cohérence et la qualité de conception du projet (choix des lieux et partenaires notamment, partenariats développés que ce soit dans ou hors du champ culturel) ;
    • L’ampleur de la diffusion et les moyens mis en œuvre pour assurer cette diffusion sur le territoire parisien (inscription dans les réseaux, appui des professionnels, etc.) et sur le territoire national ;
    • La faisabilité technique et financière du projet (cohérence du plan de financement, diversification des recettes, modération des dépenses) ;
    • L’attention portée au territoire et aux publics dans le cadre du projet, quel que soit le stade de sa réalisation, notamment sur la qualité des propositions d’action culturelle au moment de la création ou de la diffusion permettant de nourrir ou prolonger le processus de création.

    Modalités d’attribution des aides

    Les dossiers complets ayant reçu un avis favorable de la commission artistique et retenus à l’issue de l’instruction réalisée par les services de la Direction des affaires culturelles sont soumis au vote du Conseil de Paris. En cas de vote favorable, le porteur de projet devient bénéficiaire d’une subvention forfaitaire notifiée par courrier et versée en une fois sur le compte de la structure bénéficiaire. En cas de refus, le porteur de projet recevra un courrier l’informant de cette décision.

    Evaluation

    À l’issue de la réalisation de leur projet, les bénéficiaires de l’aide à la création et à la diffusion remettrons à la Ville de Paris un bilan d’activité (nombre de dates, fréquentation, revue de presse, médiation et action culturelle, etc) et un budget réalisé.

    Pour toute question, n’hésitez pas à vous adresser au Bureau de la Musique de la Ville de Paris

    DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES - Sous-Direction de la Création Artistique Bureau de la musique
    Tél. : 01 42 76 84 64
    Courriel : DAC-BureaudelaMusique@paris.fr


    Aide à la création et à la diffusion d’œuvres sur le territoire parisien dans le domaine des arts visuels

    Descriptif de l’aide

    Aide financière à la création et à la diffusion des arts visuels sur le territoire parisien.

    Objectifs du dispositif

    • Pour les publics parisiens : la Ville de Paris souhaite à travers ce dispositif garantir la diversité d’une offre artistique de qualité sur l’ensemble de son territoire, favorisant la rencontre de tous les publics avec des œuvres exigeantes, représentatives de l’innovation culturelle, de la pluralité des formes, des esthétiques;
    • Pour les artistes bénéficiaires : la Ville de Paris cherche à travers cette aide à accompagner le travail de recherche et de création et à soutenir la prise de risque notamment financière que représente la diffusion sur le territoire parisien des projets arts visuels ;
    • Pour les lieux de diffusion : la Ville de Paris entend également soutenir les capacités de diffusion de projets ambitieux et permettre aux lieux de présenter des projets plus aboutis grâce à la prise en compte d’un temps de recherche et de création rémunéré.

    Bénéficiaires

    Peuvent bénéficier de cette aide les professionnels confirmés ou émergents des arts visuels structurés en associations, quel que soit le lieu de leur siège social, en France ou à l’étranger.

    Nature des projets soutenus

    Toute exposition ou manifestation (festival, performance…) pour tous les publics, diffusée pour la première fois sur le territoire parisien.

    Modalités d’intervention de la Ville de Paris

    L’aide de la Ville de Paris se manifeste par l’attribution d’une subvention sur projet :

    • sur la base d’un taux d’intervention de 60% maximum des dépenses prévisionnelles du budget de diffusion parisienne du projet concerné, incluant notamment la rémunération des artistes et des équipes, les frais de communication et d’administration
    • l’aide ne pourra pas dépasser un plafond de 15 000€.

    Critères de sélection des dossiers

    Les dossiers doivent être déposés de façon dématérialisée sur la plate-forme SIMPA avant la date-limite indiquée sur le site Internet de la Ville de Paris. Ils doivent inclure toutes les pièces requises dont un budget prévisionnel obligatoire.

    DISPOSITIF CREATION DIFFUSIONsession 1 de l'année 2017session 2 de l'année 2017
    Projets concernés diffusion parisienne au 1er semestre 2017 (du 1er janvier au 30 juin 2017)diffusion parisienne au 2e semestre 2017 (du 1er juillet au 31 décembre2017)
    Dépôt des dossiers sur la plateforme simpale 4 novembre 2016 au plus tardle 21 avril 2017 au plus tard

    Tout dossier déposé après cette date sera considéré comme irrecevable et ne sera pas instruit par les services de la Direction des affaires culturelles.

    A cela s'ajoutent les pièces administratives requises pour toute demande de subvention adressée à la Ville de Paris

    Critères d’éligibilité au dispositif d’aide

    La demande d’aide à la Ville de Paris doit s’appuyer sur une diffusion minimale sur le territoire parisien, répartie sur un ou plusieurs lieux, d’une durée de 10 jours minimum

    Les dossiers complets et répondant à ces critères de recevabilité seront étudiés par la commission artistique d’experts et par les services de la Direction des affaires culturelles. Cette commission se réunit deux fois par an :

    • En décembre n-1 ou janvier n pour les projets diffusés au 1er semestre de l’année n ;
    • En juin n pour les projets diffusés au 2nd semestre de l’année n.

    Règles de non-cumul

    Pas de cumul possible avec le dispositif de résidence de création ni avec l'aide en fonctionnement de la Ville de Paris.

    Critères d’appréciation des demandes de subventions

    • La qualité artistique du projet (exigence, innovation, diversité des esthétiques, croisement des genres, commissariat, etc.), sur la base d’un avis consultatif émis par une commission artistique constituée d’experts ;
    • le potentiel des artistes et la pertinence de leur parcours avec une attention particulière aux artistes émergents ;
    • la cohérence et la qualité de conception du projet (choix des lieux et partenaires notamment, partenariats développés que ce soit dans ou hors du champ culturel) ;
    • l’ampleur de la diffusion et les moyens mis en œuvre pour assurer cette diffusion sur le territoire parisien (inscription dans les réseaux, appui des professionnels, etc.) ;
    • la faisabilité technique et financière du projet (cohérence du plan de financement, diversification des recettes, modération des dépenses) ;
    • l’attention portée au territoire et aux publics dans le cadre du projet, quel que soit le stade de sa réalisation, notamment sur la qualité des propositions d’action culturelle au moment de la création ou de la diffusion permettant de nourrir ou prolonger le processus de création.

    Modalités d’attribution des aides

    Les dossiers complets ayant reçu un avis favorable de la commission artistique et retenus à l’issue de l’instruction réalisée par les services de la Direction des affaires culturelles sont soumis au vote du Conseil de Paris. En cas de vote favorable, le porteur de projet devient bénéficiaire d’une subvention forfaitaire notifiée par courrier et versée en une fois sur le compte de la structure bénéficiaire. En cas de refus, le porteur de projet recevra un courrier l’informant de cette décision.

    Evaluation

    Les bénéficiaires de l’aide à la création et à la diffusion devront réaliser un bilan et remplir une courte fiche d’évaluation présente ci-dessous servant au suivi du projet réalisé.

    Pour toute question, n’hésitez pas à vous adresser au Bureau des Arts Visuels de la Ville de Paris.

    DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES - Sous-Direction de la Création Artistique Bureau des Arts Visuels
    Téléphone : 01 42 76 83 81
    bav.aides-a-projets@paris.fr

    Aide à la création et à la diffusion d’œuvres sur le territoire parisien dans le domaine du spectacle vivant (hors musique)

    Aide financière à la création et à la diffusion de spectacles sur le territoire parisien, dans tous les domaines du spectacle vivant hors musique.

    Objectifs du dispositif

    • Pour les publics parisiens : la Ville de Paris souhaite à travers ce dispositif garantir la diversité d’une offre artistique de qualité sur l’ensemble de son territoire, favorisant la rencontre de tous les publics avec des œuvres exigeantes, représentatives de l’innovation culturelle, de la pluralité des formes, des esthétiques et des écritures contemporaines ;
    • Pour les artistes bénéficiaires : la Ville de Paris cherche à travers cette aide à accompagner le travail de recherche et de création, par la prise en compte des temps de répétition et soutenir la prise de risque notamment budgétaire que représente la diffusion sur le territoire parisien d’un spectacle
    • Pour les lieux de diffusion : la Ville de Paris entend également soutenir les capacités de diffusion de projets ambitieux et permettre aux lieux de présenter des projets plus aboutis grâce à la prise en compte d’un temps préalable de répétition rémunéré.

    Bénéficiaires

    Peuvent bénéficier de cette aide les compagnies professionnelles :

    • confirmées ou émergentes (définition de l’émergence : structure juridiquement constituée depuis moins de 5 ans et/ou ayant moins de 5 productions à son actif)
    • titulaires d’une licence d’entrepreneur du spectacle
    • quel que soit le lieu de leur siège social, en France ou à l’étranger.

    Nature des projets soutenus

    Tout spectacle (en théâtre, danse, cirque, spectacle vivant pluridisciplinaire, marionnettes et théâtre d’objets, mime et geste, arts de la rue) pour tous les publics (notamment le jeune public) diffusé pour la première fois sur le territoire parisien.

    Les reprises de spectacle déjà diffusés à Paris sont exceptionnellement acceptées pour les seules disciplines des arts de la rue et de la danse.

    Modalités d’intervention de la Ville de Paris

    L’aide de la Ville de Paris se manifeste par l’attribution d’une subvention sur projet :

    • sur la base des dépenses prévisionnelles du budget de diffusion parisienne du spectacle concerné, incluant notamment la rémunération des artistes et des techniciens, un temps de répétition / montage qui devra être budgété et dont la prise en charge par la Ville ne pourra excéder 3 jours pleins, les frais de communication et d’administration liés à l’exploitation parisienne ;
    • l’aide ne pourra pas dépasser un plafond de 15 000€ ni représenter un taux d’intervention supérieur à 60% du budget de diffusion parisienne.

    Critères de sélection des dossiers

    Les dossiers doivent être déposés de façon dématérialisée sur la plate-forme SIMPA avant la date-limite indiquée sur le site Internet de la Ville de Paris. Ils doivent inclure toutes les pièces requises dont un budget prévisionnel obligatoire sous la forme du modèle à télécharger ci-dessous

    DISPOSITIF CREATION DIFFUSIONsession 1 de l'année 2017session 2 de l'année 2017
    Projets concernés diffusion parisienne au 1er semestre 2017 (du 1er janvier au 30 juin 2017)diffusion parisienne au 2e semestre 2017 (du 1er juillet au 31 décembre2017)
    Dépôt des dossiers sur la plateforme simpale 4 novembre 2016 au plus tardle 21 avril 2017 au plus tard

      Tout dossier déposé après cette date sera considéré comme irrecevable et ne sera pas instruit par les services de la Direction des affaires culturelles. Pour toute première demande de subvention à la Ville de Paris, la structure doit, dans un premier temps, se référencer sur la plateforme SIMPA.

      Critères d’éligibilité au dispositif d’aide

      La demande d’aide à la Ville de Paris doit s’appuyer sur :

      • Un contrat de coréalisation équilibré avec un lieu situé sur le territoire parisien, qu'il soit soutenu ou non par la Ville de Paris. L’équilibre du contrat sera apprécié au regard de l’ensemble de ses clauses, notamment celle concernant le partage de recettes, qui devra prévoir au minimum 50% pour la compagnie diffusée. A noter que les contrats de coproduction et/ou de cession ne sont pas éligibles, de même que les contrats avec un minimum garanti en faveur du lieu d’accueil.
      • Pour les arts de la rue et en cas d’absence de billetterie, les contrats de coproduction seront exceptionnellement acceptés, l’absence de billetterie rendant impossible le partage de recettes.

      Une diffusion minimale sur le territoire parisien, répartie sur un ou plusieurs lieux 

      Pour le théâtre :

      Pour les compagnies confirmées : le porteur de projet devra justifier soit de 15 dates de diffusion, soit d’une jauge offerte minimale de 4 000 spectateurs (par exemple, 10 dates dans une salle de 400 places) ;

      Pour les compagnies émergentes (existence juridique depuis moins de 5 ans ou moins de 5 créations professionnelles) : le porteur de projet devra justifier soit de 15 dates de diffusion, soit d’une jauge offerte minimale de 2 000 spectateurs (par exemple, 10 dates dans une salle de 200 places) ;

      Pour les autres disciplines (danse, cirque, marionnettes, mime et geste, spectacle vivant pluridisciplinaire et globalement toute proposition en salle ou sous chapiteau) : un minimum de 2 dates de diffusion est exigé.

      Pour les arts de la rue: 1 date de représentation est acceptée.

      Pour les spectacles jeune public :

      En théâtre : 10 dates de diffusion ou une jauge offerte de 2 000 spectateurs.

      Pour les autres disciplines (danse, cirque, marionnettes, mime et geste, spectacle vivant pluridisciplinaire et globalement toute proposition en salle ou sous chapiteau): un minimum de 2 dates de diffusion

      Pour les arts de la rue : 1 date

      Les dossiers complets et répondant à ces critères de recevabilité seront étudiés par la commission artistique d’experts et par les services de la Direction des affaires culturelles. Cette commission se réunit deux fois par an :

      • En décembre n-1 ou janvier n pour les spectacles diffusés au 1er semestre de l’année n
      • En juin n pour les spectacles diffusés au 2nd semestre de l’année n.

      Règles de non-cumul

      Pas de cumul possible avec le dispositif de résidence de création ni avec l'aide en fonctionnement de la Ville de Paris.

      Critères d’appréciation des demandes de subventions

      • La qualité artistique du projet (exigence, innovation, diversité des formes, croisement des genres et des esthétiques, écriture, distribution, etc.), sur la base d’un avis consultatif émis par une commission artistique constituée d’experts ;
      • La construction du parcours des artistes et de la compagnie avec une attention particulière aux artistes émergents (pour rappel : existence juridique depuis moins de 5 ans et/ou moins de 5 créations professionnelles).
      • La cohérence et la qualité de conception du projet (choix des lieux et partenaires notamment, partenariats développés que ce soit dans ou hors du champ culturel) ;
      • L’ampleur de la diffusion et les moyens mis en œuvre pour assurer cette diffusion sur le territoire parisien (inscription dans les réseaux, appui des professionnels, etc.) ;
      • La faisabilité technique et financière du projet (cohérence du plan de financement, diversification des recettes, modération des dépenses) ;
      • L’attention portée au territoire et aux publics dans le cadre du projet, quel que soit le stade de sa réalisation, notamment sur la qualité des propositions d’action culturelle au moment de la création ou de la diffusion permettant de nourrir ou prolonger le processus de création.

      Modalités d’attribution des aides

      Les dossiers complets ayant reçu un avis favorable de la commission artistique et retenus à l’issue de l’instruction réalisée par les services de la Direction des affaires culturelles sont soumis au vote du Conseil de Paris. En cas de vote favorable, le porteur de projet devient bénéficiaire d’une subvention forfaitaire notifiée par courrier et versée en une fois sur le compte de la structure bénéficiaire. En cas de refus, le porteur de projet recevra un courrier l’informant de cette décision.

      Il est précisé que le vote du Conseil de Paris et la notification officielle de l’aide au bénéficiaire pourra intervenir après la diffusion du spectacle aidé, en raison du décalage entre les dates de représentations et la finalisation de la procédure d’instruction des dossiers. Toutefois, si l’aide de la Ville de Paris est annoncée en amont de la diffusion du spectacle, le bénéficiaire s'engage à faire mention du soutien de la Ville de Paris pour l’exploitation parisienne du projet sur tous les supports de communication et dans ses relations avec les tiers. Le bénéficiaire s’adressera au bureau du spectacle pour obtenir le logo de la Ville de Paris et la validation de son utilisation.

      Evaluation

      Les bénéficiaires de l’aide à la création et à la diffusion devront réaliser un rapport d’activité et remplir une courte fiche d’évaluation servant au suivi du projet réalisé.

      Pour toute question, n’hésitez pas à vous adresser au Bureau du spectacle de la Ville de Paris:

      DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES - Sous-Direction de la Création Artistique Bureau du spectacle
      Tél. : 01 42 76 84 64
      Courriel : bureauduspectacle@paris.fr

      Aide à la résidence artistique et culturelle

      Ce nouveau dispositif vise à soutenir les artistes en leur offrant un temps de travail pour la création et la recherche, tout en les incitant à développer des projets de médiation en lien avec le public (public scolaire, amateur, etc.).

      D’un montant maximum de 20.000 €, ces nouvelles aides permettront de démultiplier les projets de résidences artistiques à Paris et de faire participer les Parisiens au processus de création. Chaque année, les équipes artistiques pourront soumettre leur projet à la Ville de Paris. Plusieurs commissions seront organisées chaque année, composée de représentants de la Ville et de la profession, par discipline, afin de sélectionner les projets qui bénéficieront de cette aide. 

      Le dispositif de résidence artistique et culturelle dans le domaine de la musique

      Descriptif de l’aide

      Aide à la résidence de création dans la perspective d’une diffusion territoriale et d’une sensibilisation des publics.

      Objectifs du dispositif

      • Pour les publics parisiens :

      La Ville de Paris, souhaite, à travers ce dispositif, sensibiliser et accompagner les publics parisiens dans leur découverte ou leur connaissance des créations musicales à travers la présence durable et organisée d’artistes sur le territoire parisien ;

      • Pour les artistes bénéficiaires :

      la Ville de Paris cherche à travers cette aide à :

      • Accompagner le travail de recherche et de création et consolider un projet de production en offrant au bénéficiaire les moyens d’un travail de qualité et les conditions de production d’une œuvre, notamment en termes de temps de travail et de moyens de coproduction ;
      • Inviter les artistes à penser un projet global dans ses dimensions de création, de diffusion et d’action culturelle.

      • Pour les lieux de diffusion :

      La Ville de Paris entend également :

      • Soutenir les capacités d’accueil en résidence et en diffusion de projets ambitieux voire inciter les lieux qui ne le pratiquaient pas à s’ouvrir à l’accueil d’artistes en résidence.
      • Inviter les lieux à s’engager sur la question de l’action culturelle de long terme à la faveur d’une présence prolongée d’un artiste dans ses murs.

      Bénéficiaires

      Peuvent bénéficier de cette aide les équipes artistiques professionnelles ou structures juridiques porteuses du projet de résidence lorsque l’artiste n’en dispose pas :

      • accompagnant des artistes confirmés ou émergents ;
      • titulaires d’une licence d’entrepreneur du spectacle 1et/ou 2 et/ou 3 ;
      • dont l’activité principale se déroule à Paris intra-muros (justificatifs à l’appui).

      Nature des projets soutenus

      Ce dispositif est destiné à soutenir un travail de recherche et de création en vue de la production d’une œuvre.

      Est ainsi visé tout projet de résidence artistique en musique d’un minimum de 8 jours consistant en l’accueil d’une équipe artistique pour un temps de travail, de création et d’action culturelle dans un lieu culturel professionnel parisien, qu’il soit soutenu ou non par la Ville de Paris.

      Cette résidence doit être destinée à la production d’une œuvre n’ayant jamais été présentée au public auparavant.

      Modalités d’intervention de la Ville de Paris

      L’aide de la Ville de Paris se manifeste par l’attribution d’une subvention sur projet :

      • sur la base d’un taux d’intervention de 60% maximum des dépenses prévisionnelles du budget parisien de résidence, de diffusion et d’action culturelle ;
      • l’aide ne pourra pas dépasser un plafond de 20 000 € ;
      • son montant sera déterminé en fonction de l’envergure du projet, tant artistique que financière (durée de la résidence, nombre d’artistes impliqués, durée de la diffusion, nombre d’actions culturelles, budget du projet).

      Critères de sélection des dossiers

      Les dossiers doivent être déposés de façon dématérialisée sur la plate-forme SIMPA avant la date indiquée sur le tableau ci-dessous:

      DISPOSITIF RESIDENCESsession 1 de l'année 2017session 2 de l'année 2017
      Projets concernés résidence prévue pendant la saison 2017/2018 résidence prévue pendant la saison 2017/2018
      Dépôt des dossiers sur la plateforme simpale 4 novembre 2016 au plus tardle 21 avril 2017 au plus tard

      Critères d’éligibilité au dispositif d’aide

      La demande d’aide à la Ville de Paris doit s’appuyer sur :

      Un projet de résidence et de création, qui doit être formalisé comme suit :

      • Un partenariat construit et formalisé entre une équipe artistique et au minimum une structure culturelle professionnelle d’accueil (lieu de diffusion, lieu de travail et de création, festival, opérateur, etc.), pendant la durée de la résidence.
      • Un contrat de résidence entre l’équipe artistique et la structure d’accueil, que celle-ci soit soutenue ou non par la Ville de Paris. Ce contrat doit traduire l’engagement du partenaire dans l'accompagnement d'un projet global de création/diffusion/médiation et formaliser et valoriser clairement les engagements réciproques des parties (apports du lieu au projet -en numéraire notamment en vue d’une éventuelle coproduction, en industrie, en nature - et respect du droit du travail par l’équipe artistique qui rémunère ses équipes).
      • Une durée de résidence de 8 jours minimum, fractionnables. Ce temps de présence sur le territoire parisien, qui doit être significatif, n’interdit pas des résidences complémentaires en région chez d’autres partenaires, qui ne seront cependant pas prises en compte dans le calcul de l’aide parisienne.

      Un temps de diffusion

      • Un temps de diffusion et de présentation au public est obligatoire :
      • Cette diffusion devra faire l’objet d’un contrat de cession ou de co-réalisation avec un minimum garanti en faveur de l’équipe artistique. Ces représentations doivent correspondre à la première diffusion à Paris du spectacle créé en résidence mais n’excluent pas que la première date de création ait eu lieu en région dans le cas d’une coproduction multi-partenariale.
      • Elle devra impérativement intervenir au plus tard pendant la saison artistique suivant la période de résidence.

      Un projet d’action culturelle et de médiation :

      • Un descriptif précis des actions culturelles et de médiation envisagées et construites avec le lieu d’accueil pendant la durée de la résidence à destination de différents publics ;
      • Ce projet doit distinguer le public scolaire et le public non scolaire ;
      • Un partenariat avec au moins une structure située hors du champ culturel est obligatoire ;

      Le temps consacré à l’action culturelle et la médiation doit représenter un minimum de 10% du temps de la résidence.

      Le projet artistique et culturel (dans ses trois dimensions : résidence/diffusion/action culturelle), le budget et le calendrier (périodes de recherche, de diffusion et de médiation) devront mettre en évidence l’articulation entre temps de création, et temps de visibilité et d’ouverture vers les publics.

      Règles de non-cumul

      • Pas de cumul possible avec le dispositif d’aide à la diffusion de spectacles sur le territoire parisien ni avec l'aide en fonctionnement de la Ville de Paris pour l’équipe artistique concernée.
      • Les lieux / festivals / structures bénéficiaires d’une aide au fonctionnement de la Ville de Paris peuvent être partenaires d’une résidence dans le cadre du binôme précité ; ces lieux / festivals / structures ne pourront postuler à plus d’une résidence par an dans le cadre du présent dispositif. De même, une même équipe artistique ne pourra postuler qu’à un projet de résidence par an.
      • Une même équipe artistique ne pourra pas bénéficier de l’aide à la résidence artistique et culturelle de la Ville de Paris deux années de suite.

      Critères d’appréciation des demandes de subventions

      • La qualité artistique du projet (exigence, innovation, diversité des formes, croisement des genres et des esthétiques etc.), sur la base d’un avis consultatif émis par une commission artistique constituée d’experts ;
      • Le potentiel des artistes et la pertinence de leur parcours avec une attention particulière portée aux artistes émergents.
      • La cohérence et la qualité de conception du projet (choix des lieux et partenaires notamment, partenariats développés que ce soit dans ou hors du champ culturel) ; Une attention particulière sera portée aux partenariats impliquant plusieurs autres partenaires en vue d’un renforcement de la résidence et des apports en coproduction pour le projet de la compagnie.
      • La présence d’un ou plusieurs partenaires tiers en coproduction et/ou en diffusion dans la construction du projet ;
      • La durée du temps de résidence et l’ampleur de la diffusion et les moyens mis en œuvre pour assurer cette diffusion sur le territoire parisien et national (inscription dans les réseaux, appui des professionnels, etc.) ;
      • La faisabilité technique et financière du projet (cohérence du plan de financement, diversification des recettes, modération des dépenses) ;
      • L’attention portée au territoire et aux publics dans le cadre du projet, quel que soit le stade de sa réalisation, notamment sur la qualité des propositions d’action culturelle au moment de la création ou de la diffusion permettant de nourrir ou prolonger le processus de création.

      Modalités d’attribution des aides

      Les dossiers complets ayant reçu un avis favorable de la commission artistique et retenus à l’issue de l’instruction réalisée par les services de la Direction des affaires culturelles sont soumis au vote du Conseil de Paris. En cas de vote favorable, le porteur de projet devient bénéficiaire d’une subvention forfaitaire notifiée par courrier et versée en une fois sur le compte de la structure bénéficiaire. En cas de refus, le porteur de projet recevra un courrier l’informant de cette décision.

      Evaluation des projets

      Les bénéficiaires de l’aide à la résidence artistique et culturelle devront réaliser un bilan du projet qualitatif et quantitatif co-signé par l’équipe artistique et le lieu d’accueil mentionnant notamment : 

      • les conditions techniques et financières d’accueil,
      • les actions culturelles et de médiation menées auprès des publics,
      • les partenariats tissés pour ancrer le projet sur le territoire parisien et l’effet de levier de cette résidence sur la reconnaissance de l’équipe artistique dans le cas de projets émergents (fréquentation publique et professionnelle).

      Pour toute question, n’hésitez pas à vous adresser au Bureau de la Musique de la Ville de Paris : DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES - Sous-Direction de la Création Artistique - Bureau de la musique
      Tél. : 01 42 76 84 64 - Courriel : DAC-BureaudelaMusique@paris.fr


      Le dispositif de résidence artistique et culturelle dans le domaine des arts visuels

      Descriptif de l’aide

      Aide à la résidence de création dans la perspective d’une diffusion territoriale et d’une sensibilisation des publics.

      Objectifs du dispositif

      Pour les publics parisiens :

      La Ville de Paris, souhaite, à travers ce dispositif, sensibiliser les publics parisiens au processus de création et instaurer un temps d’échange et de dialogue avec les artistes autour d’une œuvre d’art contemporain.

      Pour les artistes bénéficiaires :

      La Ville de Paris cherche à travers cette aide à :

      • Accompagner le travail de recherche et de création et consolider un projet de production en offrant au bénéficiaire les moyens d’un travail de qualité et les conditions de production d’une œuvre, notamment en termes de temps de travail et de moyens de coproduction ;
      • Inviter les artistes à penser un projet global dans ses dimensions de création, de diffusion et d’action culturelle.

      Pour les lieux de diffusion :

      La Ville de Paris entend également :

      • Soutenir les capacités d’accueil en résidence et en diffusion de projets ambitieux voire inciter les lieux qui ne le pratiquaient pas à s’ouvrir à l’accueil d’artistes en résidence.
      • Inviter les lieux à s’engager sur la question de l’action culturelle de long terme à la faveur d’une présence prolongée d’artiste(s) dans leurs murs.

      Bénéficiaires

      Peuvent bénéficier de cette aide les artistes plasticiens ou autres professionnels structurés en association porteurs du projet de résidence lorsque l’artiste n’en dispose pas :

      • accompagnant des artistes confirmés ou émergents
      • dont l’activité principale se déroule à Paris intra-muros (justificatifs à l’appui).
      • Le projet doit être porté conjointement par un artiste et un lieu.

      Nature des projets soutenus

      Ce dispositif est destiné à soutenir un travail de recherche et de création en vue de la production d’une œuvre.

      Est ainsi visé tout projet de résidence artistique en arts visuels d’un minimum de 21 jours consistant en l’accueil d’artiste(s) pour un temps de travail, de création et d’action culturelle dans un lieu culturel professionnel parisien, qu’il soit soutenu ou non par la Ville de Paris.

      Cette résidence est destinée à soutenir la production d’une œuvre n’ayant jamais été présentée auparavant.

      Modalités d’intervention de la Ville de Paris

      L’aide de la Ville de Paris se manifeste par l’attribution d’une subvention sur projet :

      • sur la base d’un taux d’intervention de 60% maximum des dépenses prévisionnelles du budget parisien de résidence et de diffusion ;
      • l’aide ne pourra pas dépasser un plafond de 20 000€ ;
      • son montant sera déterminé en fonction de l’envergure du projet, tant artistique que financière (durée de la résidence, nombre d’artistes impliqués, durée de la diffusion, nombre d’actions culturelles, budget du projet).

      Critères de sélection des dossiers

      Dépôt des dossiers

      Les dossiers doivent être déposés de façon dématérialisée sur la plate-forme SIMPA avant la date-limite indiquée dans le tableau ci-dessous Ils doivent inclure toutes les pièces requises listées dans le présent dispositif dont un budget prévisionnel obligatoire sous la forme du modèle à télécharger ci-dessous.

      Tout dossier déposé après cette date sera considéré comme irrecevable et ne sera pas instruit par les services de la Direction des affaires culturelles.

      DISPOSITIF RESIDENCESsession 1 de l'année 2017session 2 de l'année 2017
      Projets concernés résidence prévue pendant la saison 2017/2018 résidence prévue pendant la saison 2017/2018
      Dépôt des dossiers sur la plateforme simpale 4 novembre 2016 au plus tardle 21 avril 2017 au plus tard

      A ces pièces s’ajoutent les pièces administratives requises pour toute demande de subvention adressée à la Ville de Paris.

      Critères d’éligibilité au dispositif d’aide

      La demande d’aide à la Ville de Paris doit s’appuyer sur :

      1/ Un projet de résidence et de création, qui doit être formalisé comme suit :

      • Un partenariat construit et formalisé entre un ou des artistes et au minimum une structure culturelle professionnelle d’accueil (lieu de diffusion, lieu de travail et de création, festival, opérateur, etc.), formant un binôme pendant la durée de la résidence.
      • Un contrat de résidence entre l’équipe artistique et la structure d’accueil, que celle-ci soit soutenue ou non par la Ville de Paris. Ce contrat doit traduire l’engagement du partenaire dans l'accompagnement d'un projet global de création/diffusion/médiation et formaliser et valoriser clairement les engagements réciproques des parties (apports du lieu au projet -en numéraire notamment en vue d’une éventuelle coproduction, en industrie, en nature - et respect du droit du travail par l’association qui rémunère ses équipes).
      • Une durée de résidence de 21 jours minimum, fractionnables en 4 périodes maximum, sur une période totale qui ne doit pas excéder 18 mois à compter du début de la résidence. Ce temps de présence sur le territoire parisien, qui doit être significatif, n’interdit pas des résidences complémentaires en région chez d’autres partenaires, qui ne seront cependant pas prises en compte dans le calcul de l’aide parisienne.

      2/ Un temps de diffusion

      Un temps de diffusion et de présentation au public est obligatoire :

      • cette diffusion devra se caractériser par un temps d’exposition ou de restitution au public d’une durée minimum de 10 jours ;
      • elle devra impérativement intervenir au plus tard dans les 6 mois suivant la fin de la résidence.

      3/ Un projet d’action culturelle et de médiation :

      Un descriptif précis des actions culturelles et de médiation envisagées et construites avec le lieu d’accueil pendant la durée de la résidence à destination de différents publics ;

      • Ce projet doit distinguer le public scolaire et le public non scolaire ;
      • Un partenariat avec au moins une structure située hors du champ culturel est préférable ;
      • Le temps consacré à l’action culturelle et la médiation doit représenter un minimum de 10% du temps de la résidence.

      Le projet artistique et culturel (dans ses trois dimensions : résidence/diffusion/action culturelle), le budget et le calendrier (périodes de recherche, de diffusion et de médiation) devront mettre en évidence l’articulation entre temps de création, et temps de visibilité et d’ouverture vers les publics.

      Règles de non-cumul

      • Pas de cumul possible avec le dispositif d’aide à la création et à la diffusion des arts visuels sur le territoire parisien ni avec l'aide en fonctionnement de la Ville de Paris pour le(s) artiste(s)/ collectif concernés.
      • Cependant, les lieux / festivals / structures bénéficiaires d’une aide au fonctionnement de la Ville de Paris peuvent être partenaires d’une résidence dans le cadre du binôme précité ; ces lieux / festivals / structures ne pourront postuler à plus d’une résidence par an dans le cadre du présent dispositif. De même, une le(s) artiste(s)/ collectif concernés ne pourront postuler qu’à un projet de résidence par an.
      • Une même équipe artistique ne pourra bénéficier de l’aide à la résidence artistique et culturelle de la Ville de Paris deux années de suite.

      Critères d’appréciation des demandes de subventions

      • La qualité artistique du projet (exigence, innovation, diversité des formes, croisement des genres et des esthétiques, commissariat d’exposition, etc.), sur la base d’un avis consultatif émis par une commission artistique constituée d’experts ;
      • Le potentiel des artistes et la pertinence de leur parcours avec une attention particulière portée aux artistes émergents.
      • La cohérence et la qualité de conception du projet (choix des lieux et partenaires notamment, partenariats développés que ce soit dans ou hors du champ culturel) ; une attention particulière sera portée aux partenariats impliquant plusieurs autres partenaires en vue d’un renforcement de la résidence et des apports en coproduction pour le projet de l’association.
      • La présence d’un ou plusieurs partenaires tiers en coproduction et/ou en diffusion dans la construction du projet ;
      • La durée du temps de résidence et l’ampleur de la diffusion et les moyens mis en œuvre pour assurer cette diffusion sur le territoire parisien (inscription dans les réseaux, appui des professionnels, etc.) ;
      • La faisabilité technique et financière du projet (cohérence du plan de financement, diversification des recettes, modération des dépenses) ;
      • L’attention portée au territoire et aux publics dans le cadre du projet, quel que soit le stade de sa réalisation, notamment sur la qualité des propositions d’action culturelle au moment de la création ou de la diffusion permettant de nourrir ou prolonger le processus de création.

      Modalités d’attribution des aides

      Les dossiers complets ayant reçu un avis favorable de la commission artistique et retenus à l’issue de l’instruction réalisée par les services de la Direction des affaires culturelles sont soumis au vote du Conseil de Paris. En cas de vote favorable, le porteur de projet devient bénéficiaire d’une subvention forfaitaire notifiée par courrier et versée en une fois sur le compte de la structure bénéficiaire. En cas de refus, le porteur de projet recevra un courrier l’informant de cette décision.

      Évaluation des projets

      Les bénéficiaires de l’aide à la résidence artistique et culturelle devront réaliser un bilan du projet qualitatif et quantitatif co-signé avec le lieu d’accueil mentionnant notamment les conditions techniques et financières d’accueil, les actions culturelles et de médiation menées auprès des publics, les partenariats tissés pour ancrer le projet sur le territoire parisien et l’effet de levier de cette résidence sur la reconnaissance de l’artiste ou de l’association dans le cas d’artistes émergents (fréquentation publique et professionnelle).

      Pour toute question, n’hésitez pas à vous adresser au Bureau des Arts Visuels de la Ville de Paris.

      DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES - Sous-Direction de la Création Artistique - Bureau des Arts Visuels
      Téléphone : 01 42 76 83 81
      Courriel : DACDepartementdelArtdanslaVille@paris.fr


      Le dispositif de résidence artistique et culturelle dans le domaine du spectacle vivant (hors musique)

      Descriptif de l’aide

      Aide à la résidence de création dans la perspective d’une diffusion territoriale et d’une sensibilisation des publics.

      Objectifs du dispositif

      Pour les publics parisiens

      La Ville de Paris, souhaite, à travers ce dispositif, sensibiliser et accompagner les publics parisiens dans leur découverte ou leur connaissance du spectacle vivant à travers la présence durable et organisée d’artistes sur le territoire parisien ;

      Pour les artistes bénéficiaires

      La Ville de Paris cherche à travers cette aide à :

      • Accompagner le travail de recherche et de création et consolider un projet de production en offrant au bénéficiaire les moyens d’un travail de qualité et les conditions de production d’une œuvre, notamment en termes de temps de travail et de moyens de coproduction ;
      • Inviter les artistes à penser un projet global dans ses dimensions de création, de diffusion et d’action culturelle.

      Pour les lieux de diffusion :

      La Ville de Paris entend également :

      • Soutenir les capacités d’accueil en résidence et en diffusion de projets ambitieux voire inciter les lieux qui ne le pratiquaient pas à s’ouvrir à l’accueil d’artistes en résidence.
      • Inviter les lieux à s’engager sur la question de l’action culturelle de long terme à la faveur d’une présence prolongée d’un artiste dans ses murs.

      Bénéficiaires

      Peuvent bénéficier de cette aide les compagnies professionnelles :

      • confirmées ou émergentes (définition de l’émergence : structure juridiquement constituée depuis moins de 5 ans et/ou ayant moins de 5 productions à son actif)
      • titulaires d’une licence d’entrepreneur du spectacle
      • dont l’activité principale se déroule à Paris intra-muros (justificatifs à l’appui concernant notamment les lieux de diffusion et d’actions culturelles lors des trois dernières années).

      Nature des projets soutenus

      Ce dispositif est destiné à soutenir un travail de recherche et de création en vue de la production d’une œuvre.

      Est ainsi visé tout projet de résidence artistique en spectacle vivant d’un minimum de 21 jours (en théâtre, danse, cirque, spectacle vivant pluridisciplinaire, marionnettes et théâtre d’objets, mime et geste, arts de la rue) pour tous les publics (notamment le jeune public) consistant en l’accueil d’une équipe artistique pour un temps de travail, de création et d’action culturelle dans un lieu culturel (ou par une structure pour les arts de la rue) professionnel parisien, qu’il soit soutenu ou non par la Ville de Paris.

      Cette résidence est destinée à la production d’un spectacle n’ayant jamais été présenté auparavant.

      Modalités d’intervention de la Ville de Paris

      L’aide de la Ville de Paris se manifeste par l’attribution d’une subvention sur projet :

      • sur la base d’un taux d’intervention de 60% maximum des dépenses prévisionnelles du budget parisien de résidence et de diffusion porté par le bénéficiaire de l’aide ;
      • l’aide ne pourra pas dépasser un plafond de 20 000€ ;
      • son montant sera déterminé en fonction de l’envergure du projet, tant artistique que financière (durée de la résidence, nombre d’artistes impliqués, durée de la diffusion, nombre d’actions culturelles, budget du projet).

      Critères de sélection des dossiers

      Dépôt des dossiers

      Les dossiers doivent être déposés de façon dématérialisée sur la plate-forme SIMPA avant la date-limite indiquée sur le site Internet de la Ville de Paris. Ils doivent inclure toutes les pièces requises listées dans le présent dispositif dont un budget prévisionnel obligatoire sous la forme du modèle à télécharger ci-dessous.

      DISPOSITIF RESIDENCESsession 1 de l'année 2017session 2 de l'année 2017
      Projets concernés résidence prévue pendant la saison 2017/2018 résidence prévue pendant la saison 2017/2018
      Dépôt des dossiers sur la plateforme simpale 4 novembre 2016 au plus tardle 21 avril 2017 au plus tard

      Tout dossier déposé après cette date sera considéré comme irrecevable et ne sera pas instruit par les services de la Direction des affaires culturelles.

      S’il s’agit d’une première demande de subvention à la Ville de Paris, la structure doit, dans un premier temps, se référencer sur la plateforme SIMPA afin de recevoir son identifiant et son mot de passe lui permettant par la suite de déposer des demandes de subvention. Cette démarche préalable peut demander quelques jours, il s’agit donc de l’anticiper et d’intégrer ce délai dans le calendrier de dépôt du dossier.

      Critères d’éligibilité au dispositif d’aide

      La demande d’aide à la Ville de Paris doit s’appuyer sur :

      1/ Un projet de résidence et de création, qui doit être formalisé comme suit :

      • Un partenariat construit et formalisé entre une équipe artistique et au minimum une structure culturelle professionnelle d’accueil (lieu de diffusion, lieu de travail et de création, festival, opérateur, etc.), formant un binôme pendant la durée de la résidence.
      • Un contrat de résidence entre l’équipe artistique et la structure d’accueil, que celle-ci soit soutenue ou non par la Ville de Paris. Ce contrat doit traduire l’engagement du partenaire dans l'accompagnement d'un projet global de création/diffusion/médiation et formaliser et valoriser clairement les engagements réciproques des parties (apports du lieu au projet -en numéraire notamment en vue d’une éventuelle coproduction, en industrie, en nature - et respect du droit du travail par la compagnie qui rémunère ses équipes).
      • Une durée de résidence de 21 jours minimum, fractionnables en 4 périodes maximum, sur une période totale qui ne doit pas excéder 18 mois à compter du début de la résidence. Ce temps de présence sur le territoire parisien peut être complété par des résidences complémentaires en région chez d’autres partenaires, qui ne seront cependant pas prises en compte dans le calcul de l’aide parisienne.

      2/ Un temps de diffusion

      Un temps de diffusion et de présentation au public est obligatoire :

      • Cette diffusion devra faire l’objet d’un contrat de cession ou de co-réalisation avec un minimum garanti en faveur de la compagnie. Ces représentations doivent correspondre à la première diffusion à Paris du spectacle créé en résidence mais n’excluent pas que la première date de création ait eu lieu en région dans le cas d’une coproduction multi-partenariale.

      Elle devra répondre à un nombre minimum de dates :

      • Pour le théâtre, le cirque, les marionnettes, le mime et le geste, le spectacle vivant pluridisciplinaire et globalement toute proposition en salle ou sous chapiteau : un minimum de 5 dates dans le cadre du projet de résidence sur le territoire parisien est exigé ;
      • Pour la danse et les arts de la rue : un minimum de 2 dates dans cadre du projet de résidence sur le territoire parisien est exigé.

      Elle devra impérativement intervenir au plus tard pendant la saison suivant la dernière période de résidence.

      Les spectacles à destination du jeune public seront étudiés en fonction de la discipline artistique qu’ils développent et devront répondre aux critères de diffusion de ces disciplines.

      3/ Un projet d’action culturelle et de médiation :

      • Un descriptif précis des actions culturelles et de médiation envisagées et construites avec le lieu d’accueil pendant la durée de la résidence à destination de différents publics ;
      • Ce projet doit distinguer le public scolaire et le public non scolaire ;
      • Un partenariat avec au moins une structure située hors du champ culturel est obligatoire ;
      • Le temps consacré à l’action culturelle et la médiation doit représenter un minimum de 10% du temps de la résidence.

      Le projet artistique et culturel (dans ses trois dimensions : résidence/diffusion/action culturelle), le budget et le calendrier (périodes de recherche, de diffusion et de médiation) devront mettre en évidence l’articulation entre temps de création, et temps de visibilité et d’ouverture vers les publics.

      Règles de non-cumul

      • Pas de cumul possible avec le dispositif d’aide à la diffusion de spectacles sur le territoire parisien ni avec l'aide en fonctionnement de la Ville de Paris pour l’équipe artistique concernée.
      • Les lieux / festivals / structures bénéficiaires d’une aide au fonctionnement de la Ville de Paris peuvent être partenaires d’une résidence dans le cadre du binôme précité ; ces lieux / festivals / structures ne pourront s’engager dans la constitution d’un binôme qu’avec une équipe par an, candidate au présent dispositif. De même, une même équipe artistique ne pourra postuler qu’à un projet de résidence par an.
      • Une même équipe artistique ne pourra bénéficier de l’aide à la résidence artistique et culturelle de la Ville de Paris deux années de suite.

      Critères d’appréciation des demandes de subventions

      • La qualité artistique du projet (exigence, innovation, diversité des formes, croisement des genres et des esthétiques, écriture, distribution, etc.), sur la base d’un avis consultatif émis par une commission artistique constituée d’experts ;
      • La construction du parcours des artistes et de la compagnie avec une attention particulière portée aux artistes émergents.
      • La cohérence et la qualité de conception du projet (choix des lieux et partenaires notamment, partenariats développés que ce soit dans ou hors du champ culturel) ; Une attention particulière sera portée aux partenariats impliquant plusieurs autres partenaires en vue d’un renforcement de la résidence et des apports en coproduction pour le projet de la compagnie.
      • La présence d’un ou plusieurs partenaires tiers en coproduction et/ou en diffusion dans la construction du projet ;
      • La durée du temps de résidence et l’ampleur de la diffusion et les moyens mis en œuvre pour assurer cette diffusion sur le territoire parisien (inscription dans les réseaux, appui des professionnels, etc.) ;
      • La faisabilité technique et financière du projet (cohérence du plan de financement, diversification des recettes, modération des dépenses) ;
      • L’attention portée au territoire et aux publics dans le cadre du projet, quel que soit le stade de sa réalisation, notamment sur la qualité des propositions d’action culturelle au moment de la création ou de la diffusion permettant de nourrir ou prolonger le processus de création.

      Modalités d’attribution des aides

      Les dossiers complets ayant reçu un avis favorable de la commission artistique et retenus à l’issue de l’instruction réalisée par les services de la Direction des affaires culturelles sont soumis au vote du Conseil de Paris. En cas de vote favorable, le porteur de projet devient bénéficiaire d’une subvention forfaitaire notifiée par courrier et versée en une fois sur le compte de la structure bénéficiaire. En cas de refus, le porteur de projet recevra un courrier l’informant de cette décision.

      Le bénéficiaire, une fois que la subvention lui aura été notifiée, s'engage à faire mention du soutien de la Ville de Paris au projet sur tous les supports de communication et dans ses relations avec les tiers. Le bénéficiaire s’adressera au bureau du spectacle pour obtenir le logo de la Ville de Paris et la validation de son utilisation, dès que l’aide lui aura été notifiée.

      Évaluation des projets

      Les bénéficiaires de l’aide à la résidence artistique et culturelle devront réaliser un bilan du projet qualitatif et quantitatif co-signé par la compagnie et la structure d’accueil mentionnant notamment les conditions techniques et financières d’accueil, les actions culturelles et de médiation menées auprès des publics, les partenariats tissés pour ancrer le projet sur le territoire parisien et l’effet de levier de cette résidence sur la reconnaissance de la compagnie dans le cas de compagnies émergentes (fréquentation publique et professionnelle).

      Pour toute question, n’hésitez pas à vous adresser au Bureau du spectacle de la Ville de Paris

      DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES - Sous-Direction de la Création Artistique Bureau du spectacle
      Tél. : 01 42 76 84 64
      Courriel : bureauduspectacle@paris.fr

      Candidature à un atelier d'artiste

      La session de dépôt de candidature s'est clôturée. La prochaine est programmée à la fin de l’année. Les dates seront affichées ici même.

      Conditions de recevabilité

      • Les ateliers d’artiste plasticien sont subventionnés afin de favoriser la création artistique en arts plastiques. Ils sont destinés exclusivement à aider des artistes professionnels en activité dans le domaine des arts plastiques.
      • Les artistes candidats (peintres, graveurs, sculpteurs, photographes plasticiens, vidéastes ou créateurs d'installation) doivent justifier d’un parcours artistique professionnel.
      • Ils doivent avoir au minimum une affiliation ou un assujettissement à la Maison des artistes ou être inscrits auprès de l’AGESSA (Association pour la Gestion de la Sécurité Sociale des Auteurs).
      • Ils doivent avoir procédé à une demande de logement, même s’il s’agit d’une candidature pour un atelier sans logement (toutes les informations sur Paris.fr/logementsocial).
      • Les candidats doivent avoir leur résidence principale en France.


      L'inscription

      Sachez que pour votre dossier de candidature, les pièces suivantes vous seront demandées lors de votre prochaine inscription et il vous sera demandé de remplir un formulaire en ligne.

      • le dernier appel à cotisation de la Maison des artistes ou de l’AGESSA*
      • de dix à vingt visuels de vos travaux en privilégiant les plus récents, datés et commentés en quelques lignes, en format pdf et .avi ou .mov pour les travaux vidéos et les œuvres sonores*
      • un curriculum vitae artistique détaillé*
      • un résumé de votre démarche artistique générale* [une page maximum]
      • coupures de presse [3 maximum]
      • une lettre de motivation* [une page maximum]
      • l'attestation d’inscription au service du logement*
      • la copie de votre dernier avis d’imposition

      Merci de créer pour chaque pièce demandée, un document unique (soit 6 à 8 pdf en tout).

      * pièce obligatoire à joindre, tout dossier ne comportant pas l’intégralité des pièces et des informations mentionnées sera automatiquement refusé


      Contacts

      Concernant les ateliers d’artiste plasticien :

      Direction des Affaires culturelles - Bureau des Arts visuels. Pour tout renseignement, veuillez envoyer un mail à dac-atelier-artiste@paris.fr, une réponse vous sera adressée dans les meilleurs délais. Si vous n’avez pas de mail, vous pouvez appeler le mercredi de 14h30 à 17h30 au 01 42 76 81 03.

      Autres contacts utiles :

      • Sécurité sociale des artistes - Maison des Artistes : 60, rue du Faubourg Poissonnière Paris 10e - Tél : 01 53 35 83 63
      • AGESSA : 21, bis rue de Bruxelles Paris 9e - Tél. : 01 48 78 25 00
      • Direction du Logement et de l'Habitat : 6, rue Agrippa d'Aubigné Paris 4e


      Cadre juridique

      La désignation des locataires des ateliers d'artiste plasticien est faite dans le cadre de la loi dite Paris Marseille Lyon (loi 82-1169 du 31 décembre 1982), relative à l'organisation administrative de ces trois villes. Dans son article 14, cette loi répartit, notamment, le droit de désignation des locataires des logements sociaux (et des ateliers) entre le maire de Paris et les maires d'arrondissement.

      Inscription

      Les candidats sont invités à constituer un dossier de candidature. Le Comité d’expertise artistique rend un avis artistique sur les dossiers afin que les candidats rejoignent la liste des demandeurs d’atelier d’artiste plasticien de la Direction des Affaires culturelles. Si le travail des candidats venait à évoluer de façon significative, ils pourraient déposer un nouveau dossier au bout de 3 ans afin que leur candidature soit ré-examinée par le Comité d’expertise artistique.

      Désignation

      Lorsqu’un atelier-logement est vacant, une commission présidée par l’adjoint à la Maire chargé du Logement et composée d’élus représentant la diversité du Conseil de Paris ayant voix délibérative, se prononce sur l’attribution dudit atelier. Cette commission demeure seule souveraine de la sélection des candidats.

      Les critères de désignation sont le caractère professionnel de l’activité artistique des candidat/es (sur la base du rapport du Comité d’expertise artistique), l’adéquation de la demande à la typologie de l’atelier vacant, l’urgence sociale et l’ancienneté de la candidature.

      Attribution

      Le bailleur (sociétés H.L.M.) s'assure, avant la signature du bail, que le candidat proposé par la Ville remplit les conditions de ressources (respect du plafond de ressources et solvabilité du candidat).

      Délai d’attribution

      Compte tenu du faible nombre d'ateliers d'artiste plasticien disponibles à Paris et eu égard au volume important de la demande, il est difficile de préciser le délai dans lequel une candidature pourra être satisfaite.

      Demande d’échange

      Une demande d’échange d’atelier est possible si elle est justifiée. Un artiste ou un couple d’artistes ne peut en aucun cas bénéficier de deux ateliers (atelier-logement ou atelier sans logement). Pour toute demande d'échange, veuillez vous signaler en envoyant un mail à dac-atelier-artiste@paris.fr, la procédure exacte vous sera délivrée.

      Plate-forme d’insertion pour les artistes allocataires du RSA

      Pour aider les allocataires du RSA qui développent un projet artistique, Paris a depuis 2007, mis en place des dispositifs spécifiques. En quatre ans, la précédente plateforme artiste a permis d’accompagner environ 2000 artistes en situation de précarité, bénéficiaires du RSA Socle.

      Depuis septembre 2012, de nouvelles prestations d’appui aux bénéficiaires du RSA Socle ayant un projet professionnel artistique ont été mises en place. L’objectif est de permettre à chaque bénéficiaire de participer à un parcours individualisé en vue d’un retour à l’emploi durable.

      La particularité de la plateforme est de proposer deux types de prestation : une évaluation, courte ou longue, destinée à tester la faisabilité du projet professionnel de l’allocataire dans le domaine artistique, et un accompagnement vers l’emploi sur le long terme, dans les champs de l’intermittence, du salariat ou de la création d’activité. Cet accompagnement peut également être l’occasion de travailler sur un transfert de compétences vers d’autres métiers si l’insertion professionnelle dans le secteur artistique s’avère impossible.

      L’accès à ces prestations se fait obligatoirement sur prescription de votre référent RSA.

      Deux types d’évaluation du projet professionnelles ont été mises en place :

      • évaluer la capacité de l’allocataire à mener à bien son projet dans le domaine artistique. Le prestataire peut ainsi être amené à déconseiller la poursuite d’un parcours d’insertion professionnelle dans le domaine artistique.
      • réaliser un premier point sur son profil, sa formation et son expérience, son potentiel et sa motivation.
      • réaliser un état des lieux de ses connaissances dans le champ de son activité, de son réseau, de ses projets.
      • effectuer un premier repérage de son niveau d’employabilité au sens large (repérages d’éventuels freins à l’emploi : santé, logement,…) et de son employabilité sur le champ artistique ou périphérique.

      L’évaluation longue (maximum 20h) a pour objectifs de :

      • formaliser avec l’allocataire le projet professionnel dominant et le valider en termes de pertinence, de faisabilité, et de calendrier d’aboutissement.
      • formaliser les compétences déjà acquises et à acquérir.
      • détailler les caractéristiques du projet et les contraintes qu’il impose au regard du marché du travail (précarité des contrats, intermittence, mobilité géographique,…).
      • préciser les étapes et moyens financiers à mobiliser, pour les projets qui semblent effectivement réalisables, mais à moyen et long terme.

      Les prestataires retenus pour les évaluations sont LASER et ACTEMPLOI.

      L’Accompagnement vers l’emploi

      Cette prestation a pour but de :

      • mettre en place un accompagnement renforcé autour du projet et des compétences artistiques de la personne pour atteindre l’autonomie financière :

      - Par l’acquisition des connaissances et des démarches qui peuvent être spécifiques à leurs statuts.
      - Par une mise en réseau visant la promotion de leur travail (veille sur les possibilités de financement, les lancements d’appels à projets…).
      - Par la mise en place d’une méthodologie commerciale ou de communication

      - Par un appui à la recherche d’emploi.

      • travailler au besoin sur la transférabilité des compétences vers d’autres secteurs professionnels.
      • appuyer éventuellement à la recherche d’emploi dans un secteur autre que dans le champ artistique.

      Deux prestataires ont été retenus : ACTEMPLOI pour les bénéficiaires dont le projet professionnel relève du salariat. LE SOCLE pour les bénéficiaires qui veulent créer leur activité.

      Qui contacter pour obtenir un suivi individualisé ?

      L’immense majorité des allocataires du RSA est accompagnée très régulièrement par des travailleurs sociaux du Département dans leurs démarches d’insertion sociale et professionnelle. C’est donc vers son travailleur social référent que doit s’adresser l’artiste allocataire du RSA souhaitant savoir s’il peut avoir accès à ces prestations.

      Les prestations d’accompagnement bénéficient pour moitié, d’une contribution du Fonds Social Européen (FSE).

          Dernière mise à jour le lundi 26 septembre 2016
          Crédit photo : © Sophie Robichon / Mairie de Paris

          Paris j'écoute

          Vous avez une question à poser, une remarque à faire ou une expérience à raconter ? Exprimez-vous ci-dessous, des experts de la Mairie de Paris vous répondront personnellement.

          Restez connecté

          La newsletter

          Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

          Je m'abonne

          Paris j'écoute

          11h5712h56
          @roualloche
          @Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
          @Parisjecoute

          @rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

          17h1916h39
          @mlauribault
          @Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
          @Parisjecoute

          @mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

          14h814h53
          @Djackbroute
          @Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
          @Parisjecoute

          @Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

          10h5713h1
          @nicostewz
          @Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
          @Parisjecoute

          @nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris