Réduire ses déchets

Service
Mise à jour le 20/07/2023
Paris s’engage dans la lutte contre le gaspillage alimentaire dans les écoles
Depuis plus de 10 ans, la Ville de Paris s'est engagée dans les actions de réduction des déchets ménagers et assimilés, formalisées à travers différents documents stratégiques et de planification.

Paris s'engage dans la réduction des déchets

En cinquante ans, la poubelle des ménages a doublé de volume à Paris. Cette évolution s'explique par l'apparition de nouveaux produits sur le marché et l'évolution de nos habitudes de consommation. Les actions de prévention doivent intervenir au cours de la vie d'un produit, avant que celui-ci ne devienne un déchet.
À cet égard, la Ville de Paris s’engage et accompagne les Parisiens pour réduire et valoriser leurs déchets :

La stratégie "Zéro déchet" de la Ville de Paris

Les territoires zéro déchet

Lancée en 2019 sur la rue de Paradis (10e), la démarche Zéro Déchet vise à accompagner les Parisiennes et les Parisiens dans des démarches de réduction et valorisation de leurs déchets.
Habitants, commerçants, écoles, associations ou entreprises de ces rues et ces quartiers sont invités à s’investir, ensemble, dans des initiatives contribuant à repenser nos modes de consommation et à réduire notre impact sur l’environnement.
Fort du succès de l’expérimentation sur le 10e (-18 % d’ordures ménagères et -4.5% d’emballages en un an), la Ville de Paris a souhaité étendre cette démarche à tous les arrondissements volontaires en déployant les premiers Territoires Zéro Déchet (TZD) à l’échelle parisienne.
Chaque projet, animé par une association, est construit selon les principes suivants :
  • sensibiliser et informer pour mieux faire connaitre l’ensemble des gestes de prévention et réduction des déchets auprès des Parisiens ;
  • expérimenter des actions innovantes ;
  • mobiliser le plus grand nombre d’acteurs possible du quartier.
Cette construction s’appuie sur la base d’un diagnostic territorial, réalisé par Direction de la Propreté et de l’Eau (DPE) afin de mettre en place des actions adaptées aux spécificités et enjeux locaux. Mairies d’arrondissement et services de la Ville de Paris accompagnent, quant à eux, leur mise en œuvre technique.

La gestion de proximité des déchets alimentaires

À Paris, les déchets organiques représentent environ 23 % des ordures ménagères, soit une production d’environ 180 000 tonnes par an. La gestion du flux des déchets alimentaires est organisée autour des 3 axes stratégiques suivants :
  • La réduction des quantités produites, mise en œuvre au travers du plan stratégique de lutte contre le gaspillage alimentaire (réduire de 50% le gaspillage d’ici 2025) ;
  • Le compostage de proximité, qui permet de réduire les quantités collectées, en accompagnant tous les volontaires avec des dispositifs de compostage in-situ et à différentes échelles (plan compost) ;
  • La collecte des déchets alimentaires n’ayant pu être évités, ou valorisés sur place, avec des collectes en porte à porte (2e, 12e et 19e arrondissements) et des points en apport volontaire (marchés alimentaires et bornes sur l'espace public).
La Ville de Paris a anticipé dès 2010 l’obligation de généralisation du tri à la source des déchets alimentaires (loi AGEC pour 2023) avec le lancement d’un accompagnement des Parisiens à composter collectivement leurs biodéchets. L’opération s’est progressivement étoffée et structurée pour aboutir en 2017 à un plan compost parisien qui propose 3 axes de développement pour le compostage de proximité : le lombricompostage individuel, le compostage collectif et les composteurs de quartier. Fin 2021, plus de 1000 sites en pied d’immeuble ont été accompagnés, près de 50 composteurs de quartier installés et plus de 5 000 lombricomposteurs individuels distribués avec une formation. Pour plus d’informations, voir le rapport annuel du Maire sur le prix et la qualité du service public de prévention et de gestion des déchets La collecte des déchets ménagers - Ville de Paris
Les responsables de ces sites (appelés aussi « référents ») se structurent progressivement en réseau. Une page facebook dédiée au compostage de proximité à Paris, regroupant plus de 1000 référents est animée par un maitre composteur : https://www.facebook.com/groups/1543023365838013/
En outre, la Ville a lancé en 2021 son premier appel à projet sur le compostage de proximité afin de soutenir des projets et des initiatives dans l’espace public, dans les cours d’immeubles ou les équipements publics municipaux, mais aussi des installations innovantes de type semi-industrielle de proximité.

Les recycleries et ressourceries à Paris

La recyclerie collecte, réemploie et valorise les déchets, elle met en œuvre une action quotidienne et pérenne de sensibilisation et d'éducation au réemploi. En donnant vos objets avant qu'ils ne deviennent des déchets, ils contribuent à créer des emplois et, une fois remis en état, ils serviront à d'autres personnes ! 80 000 tonnes de déchets ménagers potentiellement réemployables sont produits chaque année à Paris. Aujourd’hui, les ressourceries et recycleries ouvertes et soutenues par la Ville détournent environ 3 000 tonnes de déchets de l’enfouissement et de l’incinération chaque année et permet ainsi leur réemploi. Retrouvez toutes informations sur cette page.

Une administration éco-exemplaire

La Ville de Paris est profondément engagée pour la transition vers une économie vertueuse et créatrice d'emplois. Elle développe et soutient les initiatives d'économie circulaire sur son territoire, tout en transformant son propre fonctionnement pour encourager ses habitants à s'engager en faveur de l'économie circulaire.
Les services municipaux participent également à cette démarche :
  • réduction de la consommation de papier grâce au suivi des usages de ramettes, aux commandes de papiers imprimés, à la politique d'achat de papier éco-conçu et à la dématérialisation des procédures ;
  • collecte séparée des papiers dans les bâtiments équipés de sacs kraft ou de corbeilles de tri ;
  • réutilisation des déchets verts d'élagage et des sapins de Noël en broyat, compostage des déchets verts municipaux ;
  • sensibilisation au gaspillage alimentaire et mise en place de la collecte des biodéchets dans les restaurants administratifs de la Ville de Paris ;
  • création d'une bourse au mobilier de bureau pour le réemploi courant entre les directions ou lors de déménagements ;
  • recyclage des vêtements professionnels ;
  • collecte séparée des déchets d'équipements électriques et électroniques ;
  • diffusion de fiches de bonnes pratiques de réemploi et de recyclage auprès des responsables logistique ;
  • installation de points de collecte administratifs de piles et de cartouches d'imprimantes en lien avec les éco-organismes ;
  • mise en place de référents déchets chimiques dans les directions de la Ville.
En parallèle à ces actions, des sessions de formation à la prévention des déchets sont dispensées aux personnels et les agents de ménage sont formés au tri.
En 2021, la Ville a lancé un programme ambitieux dans le cadre de l’objectif, Paris ville sans plastique à usage unique en 2024 : ce plan de 21 actions vise notamment la suppression du plastique non réutilisable dans l’administration et les services publics.

Comment réduire ses déchets ?

Connaissez-vous la règle des 3 R ?

Devenez un héros du " Zéro déchet " grâce au guide

Un guide contenant 50 trucs et astuces pour alléger ses poubelles au quotidien.
Des conseils classés au sein de différentes thématiques : entretenir son intérieur ; prendre soin des soi ; équiper son foyer ; agir au bureau et ailleurs ; passer du temps avec sa famille et ses ami·e·s…
Pour débuter votre démarche Zéro Déchet et savoir comment réduire vos déchets, consultez le guide :
Quelques actions permettent de réduire ses déchets au quotidien et de préserver son environnement :
  • prendre un panier ou un sac réutilisable pour faire ses courses. Pourquoi utiliser des centaines de sacs plastique par an pour ses courses, alors qu'un cabas fait aussi bien l'affaire ? La durée de vie des sacs jetables est en moyenne de 20 minutes : ils sont très peu réutilisés. Pour en limiter l'emploi, il suffit de les refuser à la caisse, d'avoir toujours un ou deux cabas dans le coffre de sa voiture et un tote-bag pliable dans son sac à main !
  • privilégier les produits à la coupe ou en vrac. Fromages et charcuteries à la coupe, fruits et légumes au détail, légumes secs, céréales en vrac. Il y a de nombreuses manières d'éviter les emballages superflus et de conserver les aliments dans des boîtes hermétiques à la maison. En plus de produire moins de déchets, les produits à la coupe ou en vrac sont le plus souvent moins coûteux…
  • préférer les produits conditionnés en format "familial", choisir des produits avec peu d'emballages ou utiliser des recharges. Il est préférable de choisir les produits grands formats qui ont moins d'emballage. Autre avantage, un produit qui comporte moins d'emballage est souvent plus économique. Utiliser les éco-recharges permet de diminuer la quantité d'emballages de 50 à 70% par rapport aux produits classiques et d'économiser ainsi les matières premières nécessaires à la fabrication des emballages ;
  • éviter les produits jetables tels que lingettes, serviettes en papier…
  • utiliser des piles rechargeables ou mieux, des appareils sans piles. Ces dernières permettent de diminuer le rejet de produits polluants, d'éviter de consommer des ressources naturelles rares et de faire des économies. Lorsque c'est possible, il est préférable de brancher ses appareils directement sur le secteur. Déposer les piles usagées et les accumulateurs en panne dans les points de collecte disposés chez les commerçants ou en déchèteries - Espaces tri permet de récupérer les métaux lourds qu'ils contiennent ;
  • je fais réparer. Pourquoi se débarrasser d'un bien (appareil, vélo…) qui ne fonctionne plus quand il n'y a qu'une seule pièce à changer ? Une simple réparation permet souvent de remettre un appareil ménager en état de marche. Cela évite un nouvel achat et permet une économie de matière première ;
  • je limite mes impressions. Est-il absolument nécessaire d'imprimer un document ? Si oui imprimer recto-verso, ou utiliser le verso comme brouillon, n'imprimer que ce qui est nécessaire et privilégier l'envoi d'e-mails ;
  • je choisis de la vaisselle réutilisable pour les repas en plein air. Les assiettes et couverts à usage unique surchargent inutilement les poubelles. Pourquoi ne pas investir dans de la vaisselle réutilisable à de multiples occasions. C'est pratique, facile d’entretien, très tendance et plus agréable ;
  • mettre un stop pub sur sa boîte aux lettres. Vous ne lisez jamais les prospectus, et si vous choisissiez de ne plus en recevoir ? Mettre un Stop Pub sur sa boîte aux lettres est un geste simple. Il permet non seulement de ne plus recevoir de prospectus indésirables mais également d'économiser le papier. Vous pouvez également utiliser le « Stop Pub » pour éviter les flyer et autres prospectus sur votre pare-brise de véhicule. L'autocollant « Stop Pub » est téléchargeable sur le site du Ministère de la transition écologique et solidaire;
  • et quand on déménage, que peut-on faire ? Pour répondre à cette question, l’association cartonplein75 a réalisé un guide «Déménager autrement à Paris» qui présente une liste non exhaustive d’associations et d’entreprises collectant toutes les affaires dont vous n’avez plus besoin, en état, ou en moins bon état. Le vieux mobilier, la vaisselle, vos vêtements délavés, le mixeur ou la lampe qui traîne dans le grenier : tout a un lieu d’accueil !

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Ce contenu est hébergé par www.youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Que faire au quotidien pour limiter le gaspillage alimentaire ?

  • Il suffit parfois d'un peu d'organisation au moment des courses ou quand vous préparez vos menus pour limiter considérablement les pertes, n'acheter que les bonnes quantités pour éviter de jeter des aliments non consommés.
  • Consommer en priorité ce qui se périme vite et ranger votre réfrigérateur en mettant au fond ce qui dure le plus longtemps et devant ce qui est le plus périssable rapidement.
  • Faire la différence entre la DLC, date limite de consommation, et la DLUO, date limite d'utilisation optimale, mentionnées sur les produits. La DLC concerne les produits les plus fragiles et indique la date après laquelle il est interdit de commercialiser le produit. C'est également la date à respecter pour le consommer. En revanche, tous les aliments secs ou en conserves peuvent être consommés après la DLUO.
  • Prendre l'habitude d'accommoder les restes.