Musique

Service
Mise à jour le 24/01/2024
La Ville de Paris soutient de nombreux établissements, ensembles, structures et événements, contribuant ainsi au dynamisme de la vie musicale parisienne sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions.

Des établissements au cœur de la création et de la diffusion musicale

Le Théâtre du Châtelet et le Théâtre de la Ville

Le Théâtre du Châtelet offre une programmation dédiée à l’art lyrique sous toutes ses formes ainsi qu’à la comédie musicale.

Le Théâtre de la Ville accueille des ensembles de musique de chambre classiques ou contemporains et reste fidèle à une programmation pointue dans le domaine des musiques du monde.

La Ville est l’unique partenaire public de ces deux grands établissements.

La Cité de la Musique - Philharmonie de Paris

Ouverte en janvier 2015, la Philharmonie de Paris - Cité de la Musique est un ensemble qui compte trois salles de concerts pour un total de 3 600 places, dont la grande salle Pierre Boulez de 2 400 places. Elle compte également 18 salles de répétition, 24 salles pour des ateliers pédagogiques, un musée et une médiathèque.
Un espace de 1000 m², La Philharmonie des enfants, a ouvert en octobre 2021. Il est dédié aux enfants de 4 à 10 ans et propose un parcours immersif pour jouer, explorer, écouter, vivre et sentir la musique.
La Philharmonie accueille également en résidence cinq formations musicales : l’Orchestre de Paris, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre national d’ile de France, l’Ensemble Intercontemporain ainsi que l’ensemble de musique ancienne Les Arts Florissants.
À proximité immédiate de la grande halle de la Villette, du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse, du Théâtre Paris-Villette, ou du Zénith, au sein d'un quartier populaire de Paris, la Philharmonie constitue également un enjeu d’aménagement du territoire.
La Philharmonie de Paris propose plus de 500 concerts chaque saison, organise des expositions temporaires thématiques autour de la musique et conduit un programme pédagogique ambitieux ouvert aux enfants dès l’âge de trois mois et jusqu’à la pratique amateur pour adultes.
La Philharmonie de Paris
221 Avenue Jean Jaurès
75019 Paris
Bus
75,151
RER
Ligne E : station Pantin
Métro
M° Porte de Pantin, ligne 5
Velib
Station N° 901, allee du belvedere paris 19 Station N° 19018, face 210 avenue jean jaures Station N° 19123, 7 quai de metz
Tramway
T3b : station Porte de Pantin (puis bus 151)

Le Centre FGO-Barbara

Doté d’une salle de 300 places, de 7 studios de répétition et 2 salles de pratique collective, le centre FGO-Barbara est dédié à la programmation d’artistes émergents dans les musiques actuelles, à l’expérimentation, au travail des jeunes artistes.
FGO-Barbara
1 rue Fleury
75018 Paris
Métro
M° Barbès Rochechouart, ligne 2,4
Velib
Station N° 18107, 22 Station N° 10041, face 39 boulevard de la chapelle Station N° 18008, face 36 rue cave

La Gaîté Lyrique

Construit en 1862 par les architectes Hittorf et Cusin, le Théâtre de la Gaîté Lyrique, un temps dirigé par Jacques Offenbach, a été le haut lieu de l’opérette du 19e siècle. Après une longue période de fermeture la Ville de Paris a décidé de réhabiliter cet ancien théâtre pour l’accueil des expressions artistiques innovantes, autour des musiques actuelles et des arts numériques. Ouvert en mars 2011, ce lieu hybride propose tout au long de l’année de nombreux concerts, spectacles, ateliers, formations, expositions et rencontres.
La Gaîté lyrique
3bis rue Papin
75003 Paris
Bus
20, 38, 47
RER
A,B,D : Châtelet les Halles
Métro
Réaumur - Sébastopol, ligne 3,4 / Arts et Métiers, ligne 3,11 / Strasbourg Saint-Denis ligne 4, 8, 9
Velib
Station 3012, face 8 rue salomon de caus Station 3011, 55 rue turbigo Station 3101, 62 rue meslay

La Place, centre culturel hip-hop

Installé à la Canopée, au centre de Paris dans le 1er arrondissement, La Place est un lieu est dédié à la mise en valeur de l’état d’esprit, des esthétiques et des formats Hip Hop. D'une superficie de 1500 m², La place peut accueillir jusqu'à 650 personnes. Cet établissement possède 1 salle de concert de 400 places, 1 studio de diffusion de 100 places, ou encore 8 espaces de pratiques dont un studio d’enregistrement, un home studio, un studio vidéo et 1 atelier d’artiste graffiti/street art.
La Place
Forum des halles - La Canopée
75001 Paris
RER
Châtelet - Les Halles : ligne A, B et D
Métro
Les Halles : ligne 4 / Châtelet : ligne 1, 7, 11, 14
Velib
Station 1018, 2 rue d'alger Station 1017, 215 rue saint honore Station 1014, 5 rue de l'echelle

Les Trois Baudets

L’établissement les Trois Baudets a repris depuis sa réouverture en 2009 sa vocation de salle de spectacle destinée à la promotion de la chanson francophone et de ses interprètes. À la fois lieu de découvertes et scène professionnalisante pour les jeunes artistes, cet équipement perpétue son travail de défricheur de talents au service de la création francophone.
Les trois baudets
64 boulevard de Clichy
75018 Paris
Métro
M° Blanche, ligne 2 - M° Pigalle, ligne 2 et 12
Velib
Station N° 18043, 55 boulevard de clichy Station N° 9027, 24 rue de douai Station N° 18042, face 36 boulevard de clichy

Point Ephémère

Propriété de la Ville et géré par l’association La Caserne Ephémère, cet établissement dispose d’une salle de concert de 300 personnes, d’un espace d’exposition, d’une salle de danse de 136 m², de cinq studios de répétition de musique, de quatre ateliers pour les artistes plasticiens et d’un bar-restaurant en bordure du canal Saint-Martin dans le 10e arrondissement. Le Point Ephémère se positionne comme un équipement culturel de proximité. Il développe une programmation pluridisciplinaire innovante (musique, danse et arts plastiques), qui mise sur l’émergence. Sa politique tarifaire rend accessible au plus grand nombre cette programmation variée et de qualité.

Petit Bain

Créé par l’association la Guinguette Pirate, Petit Bain est une salle de concert installée sur un bateau amarré au pied de la Bibliothèque François Mitterrand (13e) arrondissement. Elle dispose d'une salle de concert de 450 places, d’un studio de création sonore, d’un restaurant et d’une terrasse végétale. Laboratoire culturel privilégiant les démarches artistiques innovantes et transdisciplinaires, il propose une programmation de musiques actuelles, des résidences pour artistes engagés et impliqués dans la vie locale et des actions pédagogiques et culturelles en faveur des jeunes habitants du quartier. Petit Bain est aussi une entreprise d’insertion par l’activité économique qui forme, encadre et accompagne des personnes éloignées de l’emploi aux métiers du spectacle et de l’accueil du public.

Glaz’Art

Situé à la bordure du périphérique à la Porte de la Villette, le Glaz'art accueille des artistes en résidence et produit des événements éclectiques en musiques actuelles. Il accueille « LaPlage », au cours duquel une scène en plein air est aménagée devant un parterre doté de transats.
Glaz’Art
7/15 Avenue de la Porte de la Villette
75019 PARIS

L’ARCAL

Atelier de recherche lyrique situé dans le 20e arrondissement, l'ARCAL offre aux compositeurs et musiciens en résidence un lieu de travail et de création pour élaborer des projets lyriques de dimension nationale.
Des lieux comme Le Cabaret sauvage installé à la Villette, et le centre Mandapa, situé dans le 13e arrondissement, mènent également une programmation riche et originale autour des musiques du monde.

Les festivals

Paris offre une grande variété de festivals musicaux, dédiés à un genre ou pluridisciplinaires, et qui se produisent dans un seul lieu ou plusieurs salles.
La Ville de Paris soutient une trentaine de festivals tout au long de l’année, qui croisent toutes les esthétiques musicales.
Dans le domaine des musiques du monde, l’intérêt de la Ville de Paris s’est réaffirmé depuis quelques années par le soutien à plusieurs festivals complémentaires tels que le Festival de l’Imaginaire, organisé par la Maison des Cultures du Monde, les festivals Au Fil des Voix, ou Villes des musiques du monde, qui propose une programmation innovante dans le nord-est parisien et les communes limitrophes, festival des cultures juives, ou encore le Festival Rhizomes.
En musique classique également, la Ville de Paris accompagne la poursuite de plusieurs festivals importants : Classique au vert, Les musicales de Bagatelle, le Festival Chopin, ou encore le festival européen Jeunes Talents.

Les orchestres et ensembles vocaux et instrumentaux

Des ensembles vocaux et instrumentaux professionnels sont soutenus par la Ville de Paris. Parmi eux : des orchestres symphoniques, ensembles vocaux, ensembles baroques et formations contemporaines.

L’Orchestre de Paris

Formation symphonique d’excellence qui compte près de 120 musiciens, l’Orchestre de Paris donne chaque saison une centaine de concerts, sous la direction de cheffes et chefs d’orchestre invité-es, de renommée internationale. Il effectue également des tournées à l’étranger et se produit régulièrement au Festival d’Aix-en-Provence.
Héritier de l’orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, l’Orchestre de Paris a fêté ses 50 ans en 2017. Il fait partie intégrante de la Philharmonie de Paris depuis le 1er janvier 2019.
L’orchestre avait pour conseiller musical le chef d’orchestre finlandais Klaus Mäkelä, jusqu’en août 2022. Ce dernier est devenu le directeur musical de l’orchestre le 1er septembre 2022 et pour une durée de cinq ans.

L’Orchestre de Chambre de Paris

Fondé en 1978 sous le nom d’ensemble orchestral de Paris, cet orchestre est constitué de 43 musiciens. Le pianiste et chef allemand Lars Vogt, disparu en septembre 2022 était jusqu’à présent le directeur musical de l’orchestre, succédant à Douglas Boyd qui a occupé cette fonction de 2015 à 2020.
L’ambition de cette formation est de décloisonner les répertoires, d’investir de nouveaux lieux, d’engager ses musiciens dans des actions citoyennes et de mettre en valeur un répertoire vaste et original pour un public toujours plus large. En résidence à la Philharmonie de Paris, cet orchestre se produit aussi bien au Théâtre des Champs-Élysées qu’au Centquatre ou dans l’espace public à l’occasion d’événements et de performances pluridisciplinaires.

Trois orchestres historiques : orchestres Colonne, Pasdeloup et Lamoureux

Ces trois orchestres symphoniques ont à cœur de rendre accessible à un large public, notamment les plus jeunes, la musique classique et la création contemporaine.
En 1861, Jules Pasdeloup fonde un nouvel orchestre « les concerts populaires » qui portera ensuite son nom.
Cet orchestre a créé des œuvres majeures de compositeurs français, tels l’Arlésienne de George Bizet, la Symphonie espagnole d’Edouard Lalo ou encore des symphonies d’Albert Roussel. L’orchestre Pasdeloup, aujourd’hui autogéré sous la présidence de Marianne Rivière, violoniste, renoue avec son histoire et propose régulièrement des concerts de qualité à destination d’un public familial.
L’orchestre Colonne est fondé en 1873 par Edouard Colonne, violoniste et chef d’orchestre, et s’installe au Théâtre du Châtelet. L’orchestre défendra en particulier longtemps l’œuvre de Berlioz. Il a désormais pour directeur musical Marc Korovitch.
Fondé en 1881 par Charles Lamoureux, l’orchestre éponyme, s’est longtemps spécialisé dans la musique française, créant plusieurs œuvres majeures du 20e siècle comme La mer de Claude Debussy en 1905. L’orchestre fut en son temps un grand défenseur de l’œuvre de Richard Wagner en France. Cette formation symphonique s’investit aujourd’hui dans plusieurs actions culturelles en direction des plus jeunes et défend un répertoire élargi jusqu’aux musiques actuelles. Il a désormais pour directeur musical Adrien Perruchon.

Le Chœur de Chambre Accentus

Fondé en 1991 par Laurence Equilbey, le chœur Accentus est un ensemble professionnel de renommée internationale très investi dans le répertoire a cappella, la création contemporaine, l’oratorio et l’opéra. Il développe des actions culturelles et pédagogiques avec plusieurs établissements scolaires. Un Centre de ressources (CEN) dédié à l’art choral a en outre inauguré le 1er mars 2017.
En outre depuis 2017, Accentus gère un Centre de ressources numériques (CEN) dédié à l’art choral.

Les ensembles de musique ancienne

La Ville de Paris soutient depuis de nombreuses années deux ensembles majeurs spécialisés en musique ancienne, Le Concert spirituel et Les Talents Lyriques.
Le Concert spirituel a été créé par le chef Hervé Niquet en 1987. Il est constitué d’un ensemble instrumental et d’un chœur. Il est reconnu tout d’abord pour sa défense du répertoire français des 17e et 18e siècles, même s’il aborde aujourd’hui un répertoire plus vaste.
Il est reconnu pour sa défense du répertoire français des 17e et 18e siècles, bien qu’il aborde aujourd’hui un répertoire plus vaste.
L’ensemble Les Talents Lyriques a été fondé par le claveciniste et chef d’orchestre Christophe Rousset en 1991. L’ensemble qui peut compter jusqu’à une soixantaine de musiciens, se produit à travers le monde en défendant un répertoire qui s’étend du premier baroque au romantisme naissant.
La Ville soutient également le Concert de la Loge, fondé en 2015 et dirigé par Julien Chauvin. Formation à géométrie variable, cet ensemble défend un large répertoire, allant de la musique baroque jusqu’à celle du tournant du début du XXe siècle tout en mettant particulièrement l’accent sur le répertoire classique de Joseph Haydn et de Mozart.

Les ensembles de musique contemporaine

L’Ensemble Intercontemporain (EIC) créé en 1976 à l’initiative de Pierre Boulez, est le seul orchestre de chambre permanent en France dédié à la création et à la diffusion des œuvres contemporaines. Son lieu de résidence est établi à la Philharmonie. Par ses activités de transmission dans les bibliothèques et les conservatoires, l’EIC contribue à la sensibilisation du public à des formes musicales nouvelles. Son directeur musical est aujourd’hui le chef d’orchestre et compositeur Matthias Pintscher. Pierre Bleuse sera le prochain directeur musical.
Aux côté de l’EIC, la Ville soutient d’autres ensembles contemporains qui témoignent de toute la vitalité des formations contemporaines à Paris tels que Le Balcon et le Cabaret Contemporain.

Les réseaux et structures d’accompagnement

Outre les aides apportées aux festivals, la priorité de la Ville est également donnée à la structuration du secteur pour permettre aux jeunes artistes d’être accompagnés et de s’insérer dans les réseaux de professionnels.

Le MAP

Créé en 2006, MAP-Le Réseau Musiques Actuelles à Paris a pour objectif de fédérer, représenter et favoriser la mutualisation des structures musicales parisiennes en permettant la mise en réseau des moyens de compétences, de connaissances et d'expériences entre adhérents. Une soixantaine de structures (salles de concerts, lieux de travail et de répétition, associations…) ont déjà rejoint le MAP.

Collectif culture Bar-Bars

Depuis 1999, l’association Collectif Culture Bar-Bars développe diverses actions pour structurer localement les cafés-cultures qui s’investissent dans la diffusion d’une culture de proximité et contribuent ainsi pleinement à la dynamique artistique et culturelle. L’association mène également un travail de réflexion et de concertation avec les partenaires sociaux, les différentes collectivités territoriales et les pouvoirs publics afin de concevoir des réponses adaptées à ces lieux de diffusion musicale.

Le MaMa

Ce salon des musiques actuelles est un événement national à dimension internationale. Il se présente comme le plus grand rassemblement français de la filière musicale, avec 150 conférences et débats, focus et ateliers autour des sujets phares de l’industrie musicale.
Le MaMa programme par ailleurs plus de 80 artistes dans différentes salles parisiennes situées dans le quartier de Pigalle.

L’Union des musiciens de Jazz

L'association Union des musiciens de Jazz administre des locaux de répétition situés aux Frigos (Paris 13e). Ces studios, ouverts aux musiciens de jazz amateurs et professionnels, sont proposés à des tarifs accessibles.

Les aides en faveur de la création et de la diffusion

Chaque année, les porteurs de projets musicaux peuvent solliciter un soutien financier auprès de la Ville de Paris.
La qualité artistique et le montage des projets sont des critères déterminants dans la sélection projets soutenus.

Les aides destinées aux salles de musiques actuelles

La Ville et le Centre national de la musique (CNM) se sont associés pour intervenir conjointement en faveur des clubs et des salles de diffusion en musiques actuelles, pour leur fonctionnement ou pour les accompagner dans des projets de rénovation et mises aux normes. Ce partenariat se traduit par la mise en place d’un dispositif commun afin :
  • de soutenir, à Paris, les exploitants de clubs et de salles de musiques actuelles et de variétés indépendantes, en particulier celles dont l’économie est la plus fragile, à réaliser des travaux ou acquisitions afin d’améliorer l’accessibilité, l’insonorisation, le traitement acoustique, les mises aux normes et l’empreinte carbone ;
  • de soutenir la diffusion des artistes de musiques actuelles, notamment émergents, dans les clubs et salles parisiennes de jauge moyenne et de promouvoir la diversité artistique ;
  • d’encourager les exploitants de clubs et de salles parisiennes dans la mise en œuvre d’actions culturelles en faveur des publics de proximité et dans le développement de projets collaboratifs avec d’autres acteurs culturels ;
  • de soutenir les exploitants de salle de musiques actuelles parisiennes dans leur démarche de professionnalisation, de structuration et d’emploi, dont l’emploi artistique et l’accompagnement à la création des artistes et des groupes de musiques actuelles, en particulier les artistes émergents ;
  • de favoriser l’engagement des exploitants de clubs et de salles parisiennes en faveur de l’égalité Femmes Hommes ainsi que dans la lutte contre les discriminations ;
  • de valoriser les acteurs de la filière des musiques actuelles et de variétés par des actions d’information et de communication.