Ouvrir la recherche
Actualité

Pour les 100 ans du Louxor, une semaine de cinéma en avant-première

Mise à jour le 05/10/2021
À partir du 6 octobre, le cinéma Le Louxor propose un magnifique programme d'événements permettant à tous les Parisiens de fêter dignement le centenaire de ce cinéma mythique. Cette célébration a pour point d'orgue une semaine d'avant-premières du 6 au 11 octobre, ainsi qu'une exposition consacrée à son histoire.
Cinéma unique, par son histoire riche et son architecture, le Louxor aura cent ans jour pour jour le 6 octobre 2021. À cette occasion, le Louxor a concocté une série d'événements alléchants pour les petits et grands cinéphiles autour du thème du futur du cinéma.
Au programme, une semaine d'avant-premières du 6 au 11 octobre avec les nouveaux films de réalisateurs confirmés (Les Olympiades de Jacques Audiard et Tre Piani de Nanni Moretti), la jeune création cinématographique avec la reprise de la sélection de l'ACID Cannes 2021, du cinéma de patrimoine (Thérèse d'Alain Cavalier en version restaurée) et un ciné-concert pour le jeune public (Chaplin, Keaton et Laurel et Hardy).
Une exposition retraçant l'histoire du Louxor sera installée dans le salon et une exposition photo des spectateurs sera présentée en avant-séance tout au long du mois d'octobre. D'autres ciné-concerts seront proposés au public scolaire en novembre et décembre.
Le Louxor a 100 ans
Le Louxor a 100 ans
Le Louxor
Si le Louxor est aujourd'hui un haut lieu de la cinéphilie, l'établissement a connu une vie mouvementée, devenant même une discothèque avant d'être racheté en 2003 par la Ville de Paris. Il faudra attendre dix ans pour que le cinéma rouvre ses portes, après plusieurs années de travaux et grâce à l'architecte Philippe Pumain qui a permis de restaurer la salle principale et la façade telles qu'elles étaient dans les années 1920.
Fort de ces 3 salles, le Louxor, exploité depuis huit ans en délégation de service public par la société CinéLouxor, a rencontré un succès public dès sa réouverture. À la croisée des 9e, 10e et 18e arrondissements, il a su s'imposer dans ce territoire par sa programmation art et essai diversifiée et exigeante et son travail de proximité, notamment auprès des écoles et des associations.

Le mot d'Emmanuel Papillon, directeur du Louxor

« L’histoire du Louxor ne commence pas le mercredi 6 octobre 1921, jour d'inauguration, mais en 1919, quand Henri Silberberg achète un important immeuble haussmannien au 170 boulevard de Magenta. Le cinéma n’a pas 25 ans, il est encore muet et noir et blanc, on sort d’une guerre qui a fait plus de dix millions de morts… Et un homme va faire tomber cet immeuble, exproprier les habitants pour construire, devinez quoi ? Un palais égyptien dévolu au cinéma.

» La foi qui transporte les montagnes ». Henri Silberberg avait une sacrée foi dans le cinéma….Et cent ans après le palace du carrefour Barbès est toujours debout. La Ville de Paris qui l’a acheté en 2003 a sauvé ce projet un peu fou. Elle a protégé un bâtiment incroyable, mais aussi cette foi dans le cinéma, dans la salle de cinéma. D'autres « bonnes fées » participeront aussi à cette renaissance, Philippe Pumain, architecte, qui se battra pour retrouver le geste de son confrère de 1921, Henri Zipcy. Et, bien entendu, les associations d'habitants du quartier Barbès qui n'acceptaient pas que leur « Palais » so
it détruit.

Il n’y a pas de cinéma sans le « voir ensemble », la salle de cinéma est la pierre angulaire de tout cela, pour longtemps, très longtemps ».

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations