Ville de Paris

Évènement

Mini Maousse 8. Et vogue l'architecture !

Du jeudi 10 mars au lundi 11 juillet 2022
Pour sa 8e édition, Mini Maousse, s’engage dans une réflexion collective en partant de la question de l’eau et du changement climatique et appelle les jeunes créateurs à imaginer l’aquabane, une cabane flottant entre deux rives.
Le réchauffement climatique, caractérisé par l’augmentation des températures moyennes dans les océans et sur la Terre, est indéniablement lié à l’activité humaine qui, depuis la première industrialisation, nous a fait basculer dans l’ère de l’anthropocène. Les conséquences sont une accélération de la fonte des glaces situées aux pôles et en altitude. Le niveau des océans monte, inondant peu à peu les zones les plus vulnérables.
Cette montée des eaux provoque un déplacement des masses par des jeux de rééquilibrage, et donc la forme même de la Terre change. Certaines failles et systèmes volcaniques pourraient même être réactivés.
Mais les effets du réchauffement ne s’arrêtent pas là. Les précipitations augmentent, et tornades, ouragans, tempêtes et phénomènes cycloniques sont de plus en plus fréquents et violents. À l’inverse, certains pays déjà en difficulté manqueront bientôt d’eau, la sécheresse augmentant dans les zones subtropicales et méditerranéennes.
Les mers et la Terre se meurent ! C’est toute la biodiversité, marine et terrestre, végétale et animale, tout le vivant qui est aujourd’hui touché. Rien que dans la mer, l’extinction des forêts coralliennes, le réservoir de biodiversité vivrière le plus riche de la planète, disparaît et met en péril l’équilibre alimentaire des habitants de l’océan Indien. La conséquence de tout cela est la mise en danger de la survie des espèces, et notamment de l’espèce humaine sur Terre.
Le concours Mini Maousse 8, pour sa 8ème édition, s'engageait dans cette réflexion collective pour défendre la nature en partant de la question de l'eau. Il appelait les jeunes créateurs à donner une réponse architecturale comme signal d'avertissement, questionner le changement climatique et être un objet militant porteur des valeurs écologiques.
Cette exposition retrace les différentes étapes de cette nouvelle édition du concours et présente 29 projets lauréats et sélectionnés, et les 16 coups de coeur parmi les 342 reçus. Le lauréat du prix Odyssée remis par l'association éponyme est aussi présenté.
L'exposition s'accompagne aussi de dessins des soeurs Chevlames, d'installations de Lucy Orta et Isabelle Daeron et de dizaines d'exemples d'architecture contemporaines réalisées à travers le monde.
Mise à jour le 16/03/2022

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations