«« retour

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Réaction suite à la visite d'Eric Besson dans le 10e arrondissement

27/02/2009
Par Mme Myriam EL KHOMRI

Eric Besson, ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire, s'est rendu hier soir dans le 10e arrondissement pour constater la situation des personnes exilées qui vivent dans des conditions d’extrême précarité.
La Ville de Paris et la mairie du 10e arrondissement demandent depuis plusieurs années à l’Etat d’intervenir pour trouver des solutions d’accueil et d’hébergement dignes pour ces personnes qui sont en errance.

Paris a engagé un effort important pour prendre en charge, au titre de l’aide sociale à l’enfance, plus de 700 mineurs étrangers isolés qui ont fui leur pays. Ces jeunes, qui ont souhaité rester sur le territoire français, bénéficient d’une insertion sociale, professionnelle et d’un accompagnement vers l’autonomie qui peut aller jusqu’à leur 21 ans (coût annuel : 30 millions d’euros). Pour mieux répondre à leurs besoins, la Ville a créé en 2003 une cellule d’accueil et d’orientation composée de travailleurs sociaux et d’un psychologue.

Mais le dispositif de l’Etat pour la mise à l’abri de ces jeunes (70 places), qui a démontré toute son utilité, s’avère depuis plusieurs mois sous calibré en terme de capacité d’hébergement. Afin de répondre en partie à cette urgence sociale, la Ville a décidé dès novembre 2008 avec l’association France Terre d’Asile, d’augmenter à titre expérimental les capacités d’hébergement accessibles aux mineurs, soit 15 à 20 places supplémentaires.

Myriam El Khomri a saisi Eric Besson en février 2009 afin d’obtenir de la part de l’Etat des engagements en faveur des mineurs :
• la création d’une plateforme régionale d’évaluation et d’orientation des mineurs étrangers isolés ;
• la pérennité et le renforcement des mesures de repérage et de mise à l’abri ;
• la mise en œuvre d’un partenariat entre la collectivité parisienne et l’Etat pour la création d’une structure accueillant des mineurs exilés.

La Ville souhaite que le groupe de travail sur les mineurs étrangers isolés, proposé hier par le ministre, apporte des réponses concrètes à ces demandes. En effet, Paris concentre aujourd’hui l’essentiel des flux d’arrivées et de demandes de prises en charge.

Par ailleurs l’Etat, dont c’est la compétence, doit rapidement ouvrir des capacités d’hébergement supplémentaires pour les personnes exilées majeures, dans un contexte de saturation des structures d’accueil pour les sans abri dans la capitale.


La Ville de Paris a ouvert, en octobre 2008, un kiosque associatif d’accueil et d’orientation des personnes exilées (10e) sans aucune aide financière de l’Etat.

Flash

  • Fermeture du guichet des cartes de stationnement résidentiel et professionnel les 24 et 26 novembre

    >>Lire la suite

Les bons plans
de la semaine

Que faire à Paris ? C'est le site pour trouver activités, idées de sorties et bons plans pour tous les goûts et sans se ruiner.

Vidéos

  • Avec la Belle Assiette un chef vient cuisiner chez vous

    >>Toutes les vidéos

Suivez @ Paris sur Twitter