Ouvrir la recherche
Service

Le Plan alimentation durable

Mise à jour le 05/03/2021
Améliorer la qualité de l’alimentation et réduire l’impact environnemental des 30 millions de repas servis chaque année dans les 1 300 restaurants collectifs municipaux
Pour améliorer la qualité de l’alimentation et réduire l’impact environnemental des 30 millions de repas servis chaque année dans les 1 300 restaurants collectifs municipaux*, le Plan alimentation durable, adopté au Conseil de Paris le 1er juillet 2015, a permis d’atteindre une part de 53,1% d’alimentation durable dans la restauration collective municipale, dès 2019.

*crèches, cantines scolaires, établissements de protection de l’enfance, collèges, lycées municipaux, centres d’accueil social, restaurants du personnel, maisons de retraite…

L’alimentation durable, qu’est-ce que c’est?

L'évaluation d'une alimentation durable se fait grâce à 3 indicateurs: la part de produits issus de l'agriculture biologique, la part de produits agricoles locaux et de saison et celle des produits labellisés (Label Rouge, Marine Stewardship Council (pêche durable).

Un objectif atteint

La part de l'alimentation durable dans la restauration collective est passée de 7% en 2008 à 53,1% en 2019 (dont 46,2% d’alimentation biologique), faisant ainsi de Paris le premier acheteur public d’alimentation biologique en France.

L’objectif du Plan alimentation durable 2015-2020 élaboré en concertation avec les mairies d'arrondissement, les associations et les directions de la Ville, initialement fixé à 50%, a été dépassé en 2019.

A cet objectif s’ajoutent les engagements pris par le Conseil de Paris :
  • 0 OGM ;
  • 100% œufs de poules élevées en plein air ;
  • 0 poisson d’espèces pêchées en eaux profondes ;
  • 0 huile de palme ;
  • diminuer de 20% de la part carnée des repas.

Moins de viande

Grâce au Plan alimentation durable, 1 à 2 repas végétariens sont désormais servis chaque semaine dans les écoles.
Le futur Plan alimentation durable portera un objectif encore plus ambitieux : atteindre 100% d’alimentation durable dans les cantines d’ici 2026, dont 50% de proximité et issue des circuits courts.
En parallèle, pour lutter contre les perturbateurs endocriniens, un programme de sortie du plastique sera engagé dans la restauration collective parisienne. Il comprend le recensement de tous les matériels plastique dans les cantines et la recherche de solutions alternatives durables et saines.

L’A à Z du plat protidique durable

Afin d’aider les gestionnaires des restaurants collectifs municipaux et départementaux à réaliser les engagements du Conseil de Paris relatifs au plat protidique, un carnet d’aide à la décision quant à la réalisation de ce plat à été réalisé, L'A à Z du plat protidique durable

Quels avantages ?

Pour l'environnement

L'alimentation durable préserve l’environnement, la biodiversité, l’eau, les sols et les ressources naturelles, et respecte le bien-être des animaux.

Pour l'économie

L’agriculture périurbaine contribue au maintien de l’emploi agricole. L’agriculture biologique emploie 30% de main d’œuvre supplémentaire et permet de réduire les dépenses publiques dues aux pollutions agricoles de l’eau.

Pour la santé

L'agriculture biologique préserve la santé et la qualité de l'air car les engrais et produits phytosanitaires chimiques de synthèse sont proscrits.

Au niveau social

L'agriculture durable permet de renouer le lien de confiance entre consommateurs et producteurs. Et la restauration collective donne accès à tous à des produits de qualité.
Vous ne trouvez pas l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations