Ville de Paris

Service

Le Plan alimentation durable qu'est-ce que c'est ?

Mise à jour le 10/06/2022
Un nouveau Plan Alimentation Durable 2022-2027, adopté en juin 2022 par le Conseil de Paris, fixe des objectifs ambitieux pour une restauration collective municipale 100 % bio et durable : 75 % de denrées labellisées bio, 100 % de produits de saison et 50 % produites à moins de 250 km de Paris, notamment.
Paris sert chaque année 30 millions de repas dans les 1 300 restaurants collectifs municipaux : les crèches, les cantines scolaires, les Ehpad, le portage à domicile, les restaurants Emeraude et solidaires, les établissements de l’aide sociale à l’enfance et les restaurants du personnel de la Ville de Paris.

À qui s’adresse le Plan alimentation durable ?

Ce Plan s’adresse ainsi à tous les convives, c’est-à-dire ceux qui mangent dans les cantines municipales parisiennes et leur famille, et aux 21 gestionnaires, c’est-à-dire ceux qui commandent, préparent et servent les repas
alimentation durable
Ville de Paris

Pourquoi ce nouveau plan ?

Les deux précédents Plans ont permis de passer d'un taux de 8 % de denrées durables dans les assiettes des cantines parisiennes en 2008 à 53 % en 2019, dont 46,2% d’alimentation biologique, ce qui fait de Paris le premier acheteur public de denrées labélisées agriculture biologique.
Face aux enjeux sociaux, environnementaux et de santé publique, la Ville de Paris accélère et engage un nouveau Plan Alimentation Durable 100% bio et durable et s’inscrivant dans la volonté de la Capitale d’atteindre la neutralité carbone en 2050, conformément aux objectifs de l’Accord de Paris.

Quels nouveaux objectifs d’ici à 2027 ?

Le Plan Alimentation durable se décline en 12 défis regroupés en 3 axes

Des cantines qui préservent le climat et la biodiversité

  • 75 % des aliments labellisés bio, 100 % de saison, 50 % produits et transformés à moins de 250 km de Paris,
  • deux repas végétariens minimum par semaine pour toutes et tous,
  • une valorisation locale de 100 % des déchets alimentaires pour mettre fin à l’incinération des biodéchets.

Des repas bons au goût et pour la santé

  • Développement du fait maison et suppression des additifs néfastes à la santé (réduction de la part de sucre, de sel et zéro sel de nitrite ajouté),
  • suppression de l’ensemble des plastiques en contact avec les aliments (voté au Conseil de Paris d’octobre 2021).

Des équipes et des convives moteurs du Plan

  • Création d’un conseil scientifique et citoyen, associant convives et experts à l’évaluation et à la mise en œuvre du plan,
  • Ses outils et résultats seront ensuite partagés dans une logique d’open-data.

Les autres engagements du Plan

  • 100 % des bananes et du chocolat issus de filières équitables
  • Valoriser localement 100 % des déchets alimentaires produits pour mettre fin à l’incinération des biodéchets pouvant être valorisés, notamment par un retour au sol de la matière organique
  • Lutter contre la dénutrition des seniors
  • Proposer une alimentation durable à tous les convives de la restauration collective -
  • Soutenir les acteurs associatifs travaillant sur le sujet à Paris
  • Plaider auprès des autres acteurs de la restauration collective pour qu’ils proposent plus d’alimentation durable
  • Plaider pour faire évoluer la cadre réglementaire afin de lever les freins
  • Partager les outils et les résultats du plan.

Comment atteindre ces objectifs ?

Ce plan est le fruit d’une large concertation : une conférence citoyenne a réuni 100 parisiens et franciliens appelés à réfléchir autour de la question « Bien manger en 2021, ça veut dire quoi ? », des États généraux de l’agriculture et de l’alimentation durables (EGAAD) regroupant 400 professionnels et dont un des 12 groupes de travail portait spécifiquement sur la restauration collective, et enfin des temps de concertation spécifiques avec les gestionnaires de la restauration collective parisienne.
La Ville s’engage à poursuivre ces temps de concertation en créant un Conseil scientifique et citoyen du Plan Alimentation Durable qui associera des convives et des experts à l’évaluation de la mise en œuvre du Plan
Les agent.e.s, comme les convives et leurs familles, sont donc partie prenantes du Plan. La formation, la sensibilisation et la pédagogie sont des points essentiels de ce nouveau Plan.
AgriParis, opérateur que la Ville s’est engagé à créer afin de faciliter la reterritorialisation de l’alimentation, accompagnera et facilitera l’organisation de filières durables locales notamment à destination de la restauration collective municipale.

Plan de sortie des plastiques de la restauration collective parisienne

Paris poursuit ses engagements pour une restauration collective municipale 100% durable avec la mise en œuvre du Plan de sortie des plastiques voté au Conseil de Paris d’octobre 2021.
Face aux enjeux environnementaux majeurs de réduction de nos déchets et aux enjeux de santé publique avec notamment la lutte contre les perturbateurs endocriniens particulièrement dangereux chez les jeunes enfants, Paris agit et engage des actions concrètes pour supprimer l’ensemble des plastiques de ses cantines municipales.
Ce Plan est composé de 22 actions concrètes visant à accompagner, amplifier et accélérer les mesures menées par l’ensemble des gestionnaires de la restauration collective. Ainsi, d’ici 2026, l’ensemble des contenants en plastique en contact avec des aliments seront supprimés et remplacés par des matériaux durables (inox, verre ou porcelaine).
Vous ne trouvez pas l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations