Ouvrir la recherche
Le saviez-vous ?

Chaque arbre de Paris a sa carte d’identité

Mise à jour le 27/05/2020
Tout au long de l’année, un soin particulier est apporté aux arbres plantés dans nos rues. Chacun d'entre eux est suivi de très près.

Combien y a-t-il d’arbres dans Paris ?

On distingue les arbres des massifs forestiers du bois de Boulogne et du bois de Vincennes (1 800 hectares de forêt à l’ouest et à l’est) avec près de 300 000 arbres et les arbres plantés dans les rues qui sont au nombre de 200 000.
Course à pied au bois de Vincennes
Course à pied au bois de Vincennes
Guillaume Bontemps / Ville de Paris

Qui s’occupe des arbres de la capitale ?

C’est le service de l’arbre et des bois de la Direction des espaces verts et de l’environnement (DEVE) de la Ville de Paris.

Les arbres sont-ils surveillés ?

Oui et même de très près : une base de données informatisée sur tous les arbres d'alignement de Paris est opérationnelle depuis 2001. Elle a été totalement repensée en 2014 et cette application a évolué avec les nouvelles technologies. Elle permet un suivi de tous les arbres du patrimoine arboré parisien (alignements, jardins, cimetières, écoles et crèches, établissements sportifs…). Chaque arbre est suivi par sa «carte d'identité informatique», regroupant toutes les informations concernant sa date de plantation, les arrosages successifs, les élagages, l’état sanitaire (état physiologique, plaies, champignons, chocs) pour faciliter le diagnostic des arbres dangereux.

D’où viennent les arbres de Paris ?

Les arbres plantés à Paris sont majoritairement issus des pépinières du Centre de production horticole de la Ville de Paris (situées à Rungis et Achères) : 30 des 66 hectares de ces pépinières sont consacrés à la production d’arbres. Elles fournissent environ 3 000 arbres par an. Le reste des arbres plantés à Paris provient de pépinières spécialisées de France, d’Allemagne et des Pays- Bas, pouvant fournir des arbres de grande taille de qualité. L’objectif étant à terme une autoproduction.
Adeline Bonneaux, pépiniériste, taille un arbre à 3 mètres de hauteur afin qu'il ait une structure fléchée comme tous les arbres d'alignement des grands axes de Paris.
© Emilie Chaix / Mairie de Paris

Quelles sont les espèces d’arbres dans Paris ?

La palette végétale est diversifiée : près de 190 essences (platanes, marronniers, tilleuls, sophoras, érables, frênes, etc.) dont 171 feuillus et 17 conifères.

Y a-t-il des arbres fruitiers dans Paris ?

Bien sûr ! Entre 2014 et 2019, sur les 15 000 arbres plantés, 2 300 sont des fruitiers dont 1 700 dans les écoles et 600 dans les rues, jardins, bois et casernes. L’opération «Un verger dans mon école» permet aux enfants d'apprendre à planter et regarder pousser pommes, poires et autres fruits dans des vergers pédagogiques.
Plantation participative : 2000 arbres ont été plantés par des petits Parisiens dans le cadre de l'opération «Un verger dans mon école».
Jean-Pierre Viguié / Ville de Paris

Le choix des espèces a-t-il évolué en fonction du réchauffement climatique ?

Un important travail a déjà été mené pour augmenter la part d’espèces régionales dans la capitale, conformément au Plan Biodiversité de Paris 2018-2024. En plus de cela, une étude comparative sur la résistance à la sécheresse et le potentiel rafraîchissant de différentes essences d’arbres à Paris a été lancée afin de choisir les espèces les plus aptes à s’adapter au réchauffement climatique.

Pourquoi planter des arbres en ville ?

L’objectif est de répondre au besoin d’espaces verts des habitant·e·s d’une ville dense, développer la biodiversité, participer au rafraîchissement de la ville en limitant l’effet «îlots de chaleurs urbains» et d’améliorer la qualité de l’air.

Pourquoi coupe-t-on certains arbres dans les rues ?

L’arbre doit être élagué régulièrement pour pouvoir cohabiter avec son environnement : maintien d’une bonne distance entre l’arbre et les façades, relevage des branches basses pour la circulation routière et les piétons, suppression du bois mort et de branches dépérissantes, réduction de ses parties aériennes afin de maintenir son volume dans l’espace dont il dispose. Ces opérations sont programmées et vous pouvez en connaître le calendrier précis.
Test de résistance des arbres place de la République
Test de résistance des arbres place de la République
Jean-Pierre Viguié/Mairie de Paris

Pourquoi doit-on abattre certains arbres ?

Lorsque l’arbre vieillit, ou contracte des maladies, il faut parfois l’abattre et le remplacer. Un arbre qui dépérit doit être abattu quand il devient fragile et potentiellement dangereux. Les plaies provoquées par des chocs ou des tailles importantes peuvent devenir des points de faiblesse ; des champignons lignivores propagent des pourritures au niveau des racines, du tronc, voire des branches et dégradent la résistance mécanique de l’arbre. Fréquemment, des arbres malades et fragiles semblent sains en apparence. Par ailleurs, lorsque un arbre est atteint d’une maladie incurable et facilement transmissible, l'abattre est la seule solution pour stopper l'avancée de la maladie et la contamination des arbres voisins. Le service procède alors à l’obtention des autorisations d’abattage, l’information du public avant chantier, la mise en ligne de l’information sur les abattages à venir. Tous les arbres abattus sont replantés la saison suivante.
Arbres sur la place du Panthéon réaménagée
Joséphine Brueder / Ville de Paris

Plante-t-on des arbres chaque année ?

Oui, chaque année 3 000 arbres sortent des pépinières de la Ville de Paris et sont prêts à être plantés.

Les Parisiens et Parisiennes peuvent-ils participer à la végétalisation de Paris ?

Oui, avec le dispositif «Des arbres dans mon jardin» qui permet aux Parisiens et Parisiennes de participer dans les espaces privés à l’accroissement du patrimoine arboré de la capitale, en leur proposant des arbres… Chaque demandeur – propriétaire privé, syndic, bailleur, grand institutionnel (APHP, etc.) – peut obtenir gratuitement un nombre d’arbres adapté à la taille du terrain disponible.
Vous pouvez aussi végétaliser un bout de votre rue ou le pied des arbres en demandant votre permis de végétaliser.
Pied d'arbre végétalisé. Rue du Télégraphe (20e)
Pied d'arbre végétalisé. Rue du Télégraphe (20e)
Christophe Noël / Mairie de Paris


Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.