Ville de Paris

Service

Accueil en institution

Mise à jour le 05/10/2022
La Ville de Paris propose aux parisiens une offre complète d'hébergements adaptée aux besoins de la personne, selon son degré d'autonomie.
Crise sanitaire -conditions d'accès aux EHPAD de la Ville de Paris
Pass sanitaire obligatoire.
Dépistage obligatoire des résidents et des agents lorsqu'ils sont cas contact à risque.

Les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)

Paris compte actuellement 79 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), dont 15 publics. Chaque établissement signe une convention avec les autorités du Département et de l’État et s’engage sur la qualité de l’accueil.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sont des maisons de retraite médicalisées qui accueillent des personnes âgées en perte d’autonomie physique et/ou psychique. Ces structures sont toutes médicalisées ; elles offrent les aides et les soins nécessaires aux résidents dans le cadre d’un projet de vie personnalisé.
Paris compte aujourd’hui plus de 7 801 places d’accueil en EHPAD, dont 1 889 places sont gérées par la Ville 96 places sont gérées par le groupe hospitalier universitaire Paris psychiatrie & neurosciences (dit GHU Paris : opérateur du secteur public) tandis que le secteur associatif et le privé proposent respectivement 3 096 et 2 720 places.
La collectivité parisienne est particulièrement attachée à l’accessibilité financière de ses résidences, qui sont habilitées pour la totalité de leur capacité à l’aide sociale et assure de fait 39% des 62% de places prises en charge par l’aide sociale et donc financées à ce titre par la capitale (4 828 places habilitées).
D'autres aides financières peuvent être accordées pour prendre en charge le coût de l'hébergement en établissement.

La tarification

Trois tarifs journaliers coexistent :
  1. un tarif soin pris en charge par une dotation versée à l’établissement par l’assurance maladie qui recouvre les prestations médicales et paramédicales.
  2. un tarif hébergement qui recouvre l’ensemble des prestations d’administration, d’hôtellerie, de restauration, d’entretien et d’animation. Ce tarif est fixé par le Président du Conseil départemental pour les établissements habilités à accueillir des bénéficiaires de l’aide sociale et par le gestionnaire dans le cadre des établissements non habilités à cet accueil. Ce tarif peut être pris en charge par le département pour les personnes bénéficiant de l’aide sociale. Par ailleurs, les résidences sont conventionnées à l’aide personnalisée au logement (APL) ou à l’allocation de logement à caractère social (ALS).
  3. un tarif dépendance qui recouvre l’ensemble des prestations nécessaires à l’accomplissement des actes essentiels de la vie. Ce tarif est fixé par le Président du Conseil général et peut être pris en charge partiellement pour les personnes bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) en établissement
Chaque établissement signe une convention tripartite avec le Département et de l’État dont le but est l’amélioration continue de la qualité de prise en charge des personnes accueillies. Ces établissements font donc l’objet d’un suivi régulier les autorités administratives.

Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de la Ville de Paris

Le Centre d'action sociale de la Ville de Paris (CASVP) gère 10 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes publics à Paris et 5 en banlieue ou province. Tous les Ehpad de la ville de Paris sont habilités à l'aide sociale

Ces structures sont toutes médicalisées : elles offrent les aides et les soins nécessaires aux résidents dans le cadre d'un projet de vie personnalisé.
De nombreux services sont inclus, sans supplément, dans le prix de journée: bien-être corporel (pédicurie, coiffures et soins esthétiques,…), accompagnement psychologique pour les résidents ou leur famille, traitement du linge personnel.

Le tarif global assure la prise en charge par l’EHPAD sans frais pour le résident des soins de médecine de ville (médecin généraliste, kinésithérapie, examens biologiques et radiologiques).

Durant leur séjour, les résidents bénéficient de soins quotidiens assurés par du personnel qualifié ainsi que d’une surveillance médicale. La prise en charge des résidents se fait dans le respect des droits et libertés et selon un accompagnement personnalisé.

incluent toutes les prestations (hébergement, soins, hôtellerie, restauration, animation, médicaments prescrits quel qu’en soit le prescripteur). Les 15 Ehpad pratiquent le tarif global et sont habilités à l’aide sociale légale, conventionnés avec le Département de Paris, l’État et la Sécurité sociale.


Salle à manger, cafétéria, espace d’animation, et salon de coiffure permettent aux résidents de participer à des activités visant au maintien de leur autonomie.
Les parcs permettent promenades et activités en plein air.


Les équipes médicales et soignantes de l’établissement assurent, sous la responsabilité d’un médecin coordonnateur, une prise en charge 24 h/24. Des intervenants paramédicaux interviennent sur l’établissement pour le confort et le bien-être des résidents sans supplément de prix. Enfin, un psychologue est à la disposition des résidents et de leurs proches.
La plupart de ces résidences proposent un accueil en Unités de Vie Protégée pour des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et/ou de troubles apparentés.

L’animation est basée sur des activités favorisant une stimulation des capacités créatives et manuelles, de l’intellect. Le projet de vie de l’établissement prévoit notamment diverses propositions d’activités thérapeutiques et de détente assurées gratuitement. Des sorties sont aussi régulièrement organisées.

Les Conditions d'Admission dans les Ehpad de la ville de Paris

Les démarches en vue d'être accueilli(e) dans une résidence retraite se font auprès de l'espace parisien des solidarités (ex Centre d'Action Sociale de la Ville de Paris) de l'arrondissement de votre domicile.
Renseignement et Admission :

Direction des Solidarités de la Ville de Paris
Sous-direction de l'autonomie
Bureau du parcours des résidents
5 boulevard Diderot
75589 Paris Cedex 12
S'informer prioritairement auprès de l'Ehpad sélectionné ou auprès de l'espace parisien des solidarités (ex Centre d'action sociale) de son arrondissement de résidence ou à défaut s'adresser à la Direction des Solidarités de la Ville de Paris par courriel [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


La demande d’accueil dans les établissements de la Direction des Solidarités est valable un an à compter de la date de la réception du dossier complet par l'espace parisien des solidarités de la Ville de Paris de votre arrondissement..


- être âgé de 60 ans et plus et ne plus exercer d’activité professionnelle, sauf dérogation expresse accordée par la Directrice générale de la Direction des Solidarités de la Ville de Paris
- être domicilié à Paris depuis au moins 3 ans (situation appréciée dans la période des 5 ans précédant la demande)
OU avoir résidé au moins 10 ans à Paris et avoir quitté la Capitale depuis moins de 3 ans au moment de la demande
Dérogations accordées pour les candidats non parisiens
- personnes ayant des membres de leur famille à Paris
- personnes retraitées de la Ville de Paris ainsi que celles des administrations parisiennes


- Vous pouvez contacter l'espace parisien des solidarités (ex CASVP) d’arrondissement correspondant à votre domicile qui vous adressera un formulaire de demande, accompagné de la liste des pièces justificatives à produire pour constituer votre dossier ainsi qu’un questionnaire que vous devrez compléter, correspondant à votre demande d’Entrée en établissement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).
- Vous pouvez également télécharger ces documents correspondant à votre situation :
Dossier d'admission en EHPAD

Liste de pièces justificatives à fournir

Questionnaire d'admission en EHPAD


Environ un mois avant la date de limite de validité de la demande, vous recevrez de l'espace parisien des solidarités de votre arrondissement un courrier de renouvellement accompagné d’un formulaire d’inscription qui devra être retourné avec les pièces justificatives demandées. A cette occasion, vous pourrez contacter la section afin d’éventuellement modifier, annuler ou maintenir votre demande.


La vocation de la Direction des Solidarités de la Ville de Paris est d’accueillir prioritairement dans les EHPAD qu’il gère, des personnes âgées aux ressources modestes.


Tout résident doit acquitter des frais de séjour se décomposant en un tarif journalier relatif à l’hébergement et un tarif journalier relatif à la dépendance.
Le montant des tarifs hébergement et dépendance est fixé chaque année par le président du Conseil de Paris siégeant en formation de conseil général.
Dans le cas où le prix de journée relatif à l’hébergement est pris en charge par l’aide sociale légale, le montant arrêté par le Conseil de Paris est à acquitter par le département dont relève le résident, en application des dispositions du Code de l’action sociale et des familles.


L’admission se fait en fonction de la situation sociale ou médico-sociale de la personne âgée. Elle résulte la plupart du temps d’une perte d’autonomie rendant impossible le retour ou le maintien au domicile.
Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés sont accueillies dans des petites unités adaptées à leurs pathologies.


Lorsque votre candidature aura été retenue pour un des EHPAD sélectionnés par vos soins, vous serez invité à passer une visite médicale de pré-admission qui sera déterminante pour votre accueil. Cette visite se déroule au sein de l’EHPAD sélectionné et a pour objet de vérifier que l’établissement peut prendre en charge le candidat dans de bonnes conditions sur le plan médico-social. Elle réunit autour de la personne âgée et de ses accompagnants éventuels, le médecin et un représentant de l’équipe soignante.
Télécharger la fiche sur la procédure d'admission en Ehpad au format PDF

Présentation des établissements de la Ville de Paris

Les Ehpad à Paris


Située dans le 14e arrondissement, la résidence Alice Prin a ouvert ses portes en 2015.
Située dans les anciens bâtiments du pavillon Gaudart d’Allaines de l’hôpital Broussais et à deux pas de la Porte de Vanves, la résidence Alice Prin, offre à ses résidents un lieu ouvert sur la ville. Elle dispose de 112 chambres individuelles.

Consulter la la présentation de l'Ehpad

Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel pnfic-rucnq-nyvprceva@cnevf.se[casvp-ehpad-aliceprin puis paris.fr après le signe @]


Située dans le 20e arrondissement, au cœur d’un grand parc arboré de 3 300 m², la résidence Alquier Debrousse, constituée de trois pavillons entièrement rénovés en 2009, dispose de 303 chambres individuelles et 11 chambres doubles. Des travaux importants d’amélioration du confort de vie ont été réalisés dans chaque pavillon.

Consulter la présentation de l'Ehpad


Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


Située dans le 13e arrondissement, au cœur du nouvel éco-quartier Gare de Rungis,la résidence Annie Girardot, attenante à un jardin public, propose 100 chambres individuelles de 20 m2, dotées d’une salle d’eau avec douche adaptée aux personnes à mobilité réduite et d’un dispositif d’appel d’urgence.

Consulter la la présentation de l'Ehpad

Consulter l'exposition sur l'Ehpad Annie Girardot

Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


Située dans le 15e arrondissement, la résidence Anselme Payen a ouvert ses Portes en juillet 2014. Au cœur d’un quartier agréable, la résidence Anselme Payen offre à ses résidents un lieu ouvert sur la ville.

Consulter la la présentation de l'Ehpad

Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


Située dans le 14e arrondissement, dans un quartier agréable, doté de nombreux commerces de proximité, la résidence Furtado Heine propose 127 chambres individuelles et une chambre double.

Consulter la la présentation de l'Ehpad

Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


Située dans le 19e arrondissement, la résidence Hérold a ouvert ses portes en 2007 à proximité du parc des Buttes Chaumont. Elle propose 100 chambres individuelles.

Consulter la la présentation de l'Ehpad


Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


Située dans le 15e arrondissement, la résidence Huguette Valsecchi a ouvert ses portes en 2015. Au cœur d’un quartier vivant, la résidence Huguette Valsecchi offre à ses résidents un lieu ouvert sur la ville. Elle dispose de 101 chambres individuelles.

Consulter la la présentation de l'Ehpad

Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


Située dans le 14e arrondissement, au cœur d’un quartier chaleureux avec de nombreux commerces de proximité, la résidence Julie Siegfried peut accueillir jusqu’à 89 résidents.

Consulter la la présentation de l'Ehpad

Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


Située dans le 18e arrondissement, un havre de paix au cœur du quartier animé de la Goutte d’Or, la résidence l’Oasis propose 119 chambres individuelles.

Consulter la la présentation de l'Ehpad

Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


Située dans le 20e arrondissement, ouverte sur un jardin arboré, la résidence réhabilitée pour répondre aux normes HQE et accueillir dans un espace confortable et moderne 94 résidents a ouvert ses portes le 17 mai 2021.
Consulter la la présentation de l'Ehpad

Consulter la la présentation de l'Ehpad

Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]

Les Ehpad en banlieue

Les EHPAD de banlieue proposent un cadre de vie agréable, calme et souvent verdoyant,près de Paris pour les personnes âgées dépendantes
Ainsi les résidences Arthur Groussier à Bondy, Harmonie à Boissy-Saint-Léger, Cousin de Méricourt à Cachan sont situées dans un parc paysager.
Ouvrir sa fenêtre sur un tulipier de Virginie, voir mûrir les légumes du potager, respirer les senteurs de lavande ou de thym, entendre les oiseaux, c’est le quotidien des seniors résidant dans les maisons de retraite médicalisées en banlieue gérées par la Ville.
Les maisons de retraite médicalisées en banlieue apporte en plus un cadre de vie offrant des promenades et flâneries sécurisées dans de grands espaces verdoyants, fleuris et arborés. Les jardins thérapeutiques, les potagers, les animaux feront découvrir aux personnes âgées des parfums, des senteurs, des gestes avec calme et sérénité.


Située à Bondy au cœur d’un parc paysager, de 2,5 hectares, à 10 km de la porte de Bagnolet et à 6 km de la porte de Pantin, la résidence Arthur Groussier propose 204 lits dont 166 en chambres individuelles et 38 en chambres doubles réparties en deux ailes séparées par un vaste espace central collectif.

Consulter la la présentation de l'Ehpad


Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


Située sur la commune de Cachan, à 15 minutes de Paris, la résidence Cousin de Méricourt est édifiée sur un ancien domaine royal. Elle propose 318 chambres individuelles.

Consulter la la présentation de l'Ehpad

Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


Située à Villers-Cotterêts, la résidence François Ier a ouvert ses portes en juillet 2014. Au cœur de l’Aisne, à moins d’une heure de Paris en train, la résidence François Ier offre à ses résidents un lieu ouvert sur la ville, près d’une médiathèque et d’un lycée favorisant les liens intergénérationnels.

Consulter la la présentation de l'Ehpad


Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


Située à Neuilly-sur-Seine, dans un environnement calme et verdoyant, la résidence Galignani propose 114 chambres individuelles.

Consulter la la présentation de l'Ehpad

Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]


Située à Boissy-saint-Léger, dans le Val-de-Marne, la résidence Harmonie a achevé sa rénovation au troisième trimestre 2014. Au cœur d’un espace de vie moderne et verdoyant, la résidence Harmonie offre à ses résidents un lieu ouvert, dans le respect des normes HQE®.

Consulter la la présentation de l'Ehpad

Renseignements
Prioritairement auprès de l’Ehpad, à défaut auprès de Direction des Solidarités par courriel : [casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]pnfic-qvq-fqfcn@cnevf.se[casvp-did-sdspa puis paris.fr après le signe @]

La technologie du bien-être dans les EHPAD de la Ville de Paris

Intelligence artificielle, salles sensorielles ou bornes musicales, dans les Ehpad de la Ville de Paris les technologies non médicamenteuses progressent.

La bientraitance architecturale

La bientraitance architecturale dans les EHPAD s’inscrit dans le cadre du schéma gérontologique « Paris et ses aînés » qui fixe les orientations politiques du Département en direction des aînés jusqu’en 2011. Cette approche se distingue par la prise en compte des besoins des professionnels et des personnes âgées travaillant ou vivant en Établissements Hébergeant des Personnes âgées Dépendantes (EHPAD).
Il s’agit d’imaginer, dès la conception ou la transformation de locaux, des aménagements favorisant la bientraitance, répondant aux enjeux environnementaux ainsi qu’aux besoins spécifiques liés au grand âge et à la perte d’autonomie. Ce guide de bonnes pratiques a vocation à éclairer architectes et gestionnaires d’établissements et nourrir leurs réflexions dans la conception de leurs projets architecturaux.
Le Département de Paris veille à améliorer le cadre de vie des aînés qui sont accueillis dans les Établissements Hébergeant des Personnes âgées Dépendantes (EHPAD). A la demande du Maire de Paris, un groupe de travail constitué de professionnels a ainsi élaboré un document mettant en avant les éléments susceptibles de contribuer à une« bientraitance architecturale ».
Comme son nom l’indique, cette démarche préventive place le bien être des personnes au cœur du projet puisque leurs besoins sont intégrés, dès la phase de conception, dans le processus de réalisation des espaces destinés à accueillir des personnes âgées dépendantes.
Les EHPAD sont des établissements médicalisés accueillant des personnes âgées qui ne sont plus autonomes et qui ne peuvent donc plus vivre chez elles dans de bonnes conditions. Il s’agit de permettre à ces structures de leur offrir un accueil et un accompagnement de qualité, adapté à leur grand âge, à leurs maladies et handicaps éventuels.


La « bientraitance architecturale » vise à prendre en compte les besoins des résidents, mais également à permettre aux personnels de travailler dans un contexte bien-traitant, facilitant leurs missions, afin qu’ils puissent se consacrer aux résidents dans les meilleures conditions possibles. Ce travail sur l’architecture a également pour intérêt de contribuer au bien-être des familles qui viennent rendre visite à leurs proches.


La bientraitance architecturale s’inscrit dans la modernité en matière d’éco-conception architecturale : s’appuyant sur l’utilisation de matériaux HQE (Haute Qualité Environnementale) notamment, elle constitue un axe essentiel de prévention à la source des impacts environnementaux (réduction de la consommation de matières premières, économie d'énergie …).
Elle tend à limiter les impacts de la construction sur l'environnement, ceci de la conception à l’utilisation (fabrication, utilisation, valorisation…). Innovation et créativité sont possibles avec par exemple l’aménagement de murs végétalisés mais ceux-ci ayant un impact sur l’environnement, chaque choix d’aménagement ou de matériau devra s’intégrer dans un projet d’ensemble cohérent où les incidences et bénéfices sur l’environnement seront scrupuleusement mesurés.


Les constructeurs doivent également tenir compte des besoins des personnes âgées en matière de santé.
Ainsi par exemple, des unités de vie peuvent être aménagées afin d’optimiser la prise en charge des malades souffrant d’Alzheimer ou de troubles apparentés ; elles tiendront compte des spécificités de cette maladie (désorientation, épisodes de dépression, troubles de la mémoire, modification du fonctionnement cognitif…).
Des espaces communs tels que des salles collectives ou polyvalentes sont également indispensables pour favoriser les échanges entre résidents et permettre les visites des familles et autres visiteurs.
Des activités y sont proposées : jeux de société, musique, lecture… Des locaux peuvent servir aux animations, notamment les animations commerciales liées aux activités du quartier (marchés, brocantes…).


Les espaces de vie (sanitaires, couloirs, chambres…) sont équipés de rampes et suffisamment éclairés pour pallier les risques de chute et pour rassurer les résidents. Les couloirs, assez larges, faciliteront la mobilité des résidents et les déplacements des professionnels ; des personnes en fauteuils ou poussant un chariot pourront se croiser sans difficulté.
Les couleurs des sols ont été étudiées pour matérialiser les dangers qui peuvent survenir, par exemple à l’approche d’un escalier. Les salles à manger sont équipées de tables rondes, légères et donc plus faciles à déplacer. Pour la sérénité des résidents, les ascenseurs sont transparents et ainsi ouverts sur l’extérieur.
Enfin, une signalétique claire, une domotique performante, des installations adaptées aux déplacements en fauteuil (portes coulissantes, sanitaires) sont également des points forts en matière d’aménagement et notamment en terme d’accessibilité.

Centre accueil de jour Les Balkans

Cet établissement de la Ville de Paris accueille entre un et trois jours par semaine des personnes âgées atteintes de maladie neuro-évolutive (maladie d'Alzheimer, de Parkinson, démences vasculaires, maladie à corps de Lewy etc.) vivant à leur domicile. Il permet aux personnes accueillies de maintenir un lien social et stimule leurs capacités par des activités thérapeutiques adaptées destinées à ralentir les effets de la maladie. La structure a également pour objectif de soulager les aidants et de les accompagner dans l’évolution des troubles.

Unité de soins de longue durée

Les Unités de soins de longue durée (USLD) hébergent des personnes âgées très dépendantes qui ont besoin d’une surveillance médicale constante et de traitements prolongés. Ce sont des services généralement rattachés à un établissement hospitalier.
Ces unités définissent avec et pour chaque personne âgée, un projet de vie dans lequel s'inscrit le projet de soins. Il est réalisé en vue de préserver et de maintenir l’autonomie de la personne et de favoriser des actions permettant des ouvertures sur le monde extérieur.
Les USLD dépendent du secteur sanitaire à Paris ils sont gérés par l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (A.P.-H.P.) et par des structures associatives.
Vous pouvez obtenir des renseignements complémentaires sur les USLD auprès des Maisons des Aînés et des Aidants (M2A) ou sur le site de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (A.P.-H.P.).

Des solutions adaptées aux personnes handicapées vieillissantes

Les personnes en situation de handicap mental souffrent fréquemment d’un vieillissement et d’une perte d’autonomie précoce. C’est pourquoi les offres des services d’accompagnement et des établissements pour personnes handicapées vieillissantes s’adaptent et se renforcent à Paris.


- un Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) qui accompagne les personnes dans leur vie quotidienne.
- un Service d’Accompagnement Médico-social (SAMSAH) qui offre des prestations de soins médicaux en plus d’un accompagnement social.
Ces services sont portés par l’association Vie et Avenir.
>> En savoir plus sur l'association Vie et Avenir


- Deux Foyers d’Accueil Médicalisé (FAM) de 60 places et de 20 places, gérés respectivement par les associations Les jours heureux et Casip Cojasor.
- Trois Foyers de Vie (FV) gérés par les associations Arche Paris et Casip Cojasor.
- Pour les personnes âgées en situation de handicap psychique, il existe un Foyer de Vie de 40 places porté par l’association OHT.
>> En savoir plus sur l'association OHT
- L’association Fondation Hospitalière Sainte Marie gère aussi deux structures pour personnes poly handicapées vieillissantes (un Foyer d’Accueil Médicalisé et un Centre d’Accueil de Jour Médicalise). Une Maison d’accueil spécialisée de 35 places vient compléter le dispositif.
>> En savoir plus sur l'association Fondation Hospitalière Sainte Marie

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations