Ouvrir la recherche
Actualité

Féminisons les noms des rues !

Mise à jour le 08/03/2019
Hautement symbolique, la dénomination des rues et espaces publics est l’occasion de rendre hommage à des personnes célèbres, et notamment aux femmes. Depuis 2014, la proportion de voies parisiennes portant le nom d'une femme a doublé, atteignant 12% aujourd'hui.
Nombreuses sont les femmes à s'être illustrées par leur combat, leur engagement, leur créativité artistique, leur courage et leurs performances sportives. Mais peu ont eu l'honneur de voir leur nom attribué à une voie dans l'espace public. En 2001, seuls 6% des rues, espaces verts et équipements de la Ville de Paris portaient le nom d’une femme.
Aujourd'hui, la Commission de dénomination des rues, voies, espaces verts et équipements publics municipaux, présidée par Catherine Vieu-Charier, adjointe à la Maire chargée de la Mémoire et du Monde combattant, correspondant Défense, poursuit la politique de féminisation et en fait une priorité.
Plaque Allée Soeur Emmanuelle
Henri Garat / Ville de Paris
Depuis 2014, 125 hommages ont été rendus à des femmes de tous horizons. Ainsi, la Ville de Paris honore Simone Veil (8e), Jacqueline de Romilly (5e), Olga Bancic (11e), Clarissa Jean-Philippe (14e), Simone Iff (12e), Yvette Chauviré (15e), Rose Valland (17e), Jeanne Moreau (19e) et le sergent Aurélie Salel (20e).
La cartographie ci-dessous recense toutes les rues, promenades, allées, jardins, parcs et équipements portant désormais le nom d'une personnalité féminine et les plaques commémoratives instruites par la Direction des affaires culturelles depuis 2014. L’occasion de redécouvrir votre quartier tout en apprenant plus sur des femmes célèbres ?

La dénomination des rues parisiennes

La commission de dénomination des rues, voies, espaces verts et équipements publics municipaux travaille en lien avec les mairies d’arrondissement, les adjoint·e·s concerné·e·s et différentes directions de la Ville, telles que la Direction de l'urbanisme, la Direction des espaces verts et de l’environnement, la Direction des affaires culturelles et la Direction de la jeunesse et des sports. Des personnalités ou des entités apportent aussi leur expertise, à l'image du Comité d'histoire de la Ville de Paris.
La commission examine ensuite les propositions qui émanent en majorité des vœux déposés par les groupes politiques au Conseil de Paris. Il arrive aussi que ce soit la commission elle-même qui décide de porter un projet d'hommage public, souvent lié à des consultations locales organisées dans les arrondissements.
Les dossiers sont étudiés par les élus en fonction de la biographie de la personne et de l’emplacement susceptible de convenir à l’hommage, sachant que peu de lieux sont encore disponibles à cette fin dans la capitale.
Adopté par les membres de la commission, validé par la Maire de Paris, l’hommage public est ensuite présenté au vote des conseillers de Paris, dans le cadre des séances du Conseil de Paris suivant la commission.
L’adoption de la délibération correspondante marque l’entrée officielle de la dénomination dans la nomenclature parisienne.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.