Ville de Paris

Actualité

Concerts, théâtres, opéras… les artistes en soutien à l’Ukraine

Mise à jour le 25/03/2022
Depuis le début du conflit, les initiatives culturelles en faveur de l’Ukraine se multiplient. Accueil en résidence d'artistes ukrainiens, spectacles collaboratifs et dons reversés aux associations, chacun s'active pour faire vivre la solidarité. Le public aussi !

Participez à cet élan de solidarité

Le 28 mars, une soirée littéraire intitulée « Au bonheur des lettres » et portée par une palette d’artistes françaises, se tiendra sur la scène du théâtre de la Porte Saint-Martin (10e). Tour à tour, Vincent Dedienne, Olivia Ruiz, Bertrand Belin, Helena Noguerra, Charles Berling et plein d’autres monteront sur les planches pour lire des correspondances épistolaires des plus grands personnages de notre temps, de Marcel Proust à Frida Kahlo, en passant par Beethoven. Les fonds de ce spectacle unique seront au bénéfice des actions pour l’Ukraine portées par l’ONG Bibliothèques sans frontières.
Le même soir, à 20h30, le théâtre Le Montfort (15e) propose un spectacle de la troupe Dakhabrakha, actuellement en résidence dans le lieu, pour un concert exceptionnel à destination de la Croix-Rouge. L'évènement se place sous le signe des retrouvailles entre les musiciens ukrainiens et l'équipe du théâtre, qui avaient travaillé ensemble il y a quelques années.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

En partenariat avec France Culture, l'Odéon théâtre de l’Europe (6e) organisait une soirée de soutien à l’Ukraine, lundi 21 mars. Présenté par Mme Eva Nguyen Binh, présidente de l’Institut Français, et Mme Delphine Borione, ambassadrice pour les droits de l’Homme, le concert réunissait des artistes français et ukrainiens autour de la pièce « Mauvaises routes », écrite en 2016 par la dramaturge ukrainienne Natalka Vorojbyt, qui relate les témoignages d’hommes et de femmes ayant fui les routes déglinguées du Donbass en guerre. Les recettes de la soirée sont reversés à la Croix-Rouge.
De son côté, le Paradis Latin (5e) proposait un dîner-spectacle, mardi 22 mars, dont les fonds sont reversés à des associations humanitaires ukrainiennes. Ce cabaret de la rive gauche, dont la troupe est multiculturelle, comprend des artistes de deux nationalités, russe et ukrainienne.
L’Opéra Garnier (9e), le 27 mars, organisait un « concert pour la paix ». Les recettes ont été reversées au collectif "Alliance Urgences en Ukraine", qui réunit Action contre la faim, CARE, Handicap international, Médecins du Monde, Plan international et Solidarités international. Durant la soirée, la chanteuse lyrique ukrainienne Liudmyla Monastyrska montait sur scène.
Dimanche 27 mars le Théâtre de Belleville, la compagnie Octavio et la compagnie TerTer Théâtre reversait l’intégralité de leur billetterie à la Croix Rouge Ukraine. Les billets étaient aux tarifs habituels.

Les musées font rayonner l’art ukrainien

Pour mettre en lumière l'art ukrainien, les musées de la Ville de Paris revalorisent les œuvres présentes dans leurs collections. Les photographies de l’artiste ukrainien Boris Mikhaïlov vont par exemple être exposées au musée d’Art Moderne (16e).
À destination des enfants réfugiés ukrainiens, des ateliers artistiques seront bientôt proposés au musée d'Art Moderne, au Petit Palais, au musée Carnavalet et à la maison de Victor Hugo, dans un premier temps. De leur côté, les étudiants auront accès gratuitement aux expositions des musées.
Enfin, en coopération avec l’association Jeunes Talents, le Petit Palais (8e) organisait un après-midi d’appel aux dons, le 27 mars.

Des œuvres ukrainiennes dans nos bibliothèques

À travers la sélection de nombreuses œuvres d’artistes ukrainiens, les bibliothèques de la Ville proposent à leurs usagers de découvrir des ouvrages, films, musiques et œuvres qu’il est possible d’emprunter. Cette diffusion s’inscrit dans la volonté de mettre en valeur les artistes ukrainiens.

Des artistes ukrainiens en résidence

Le Kiyv City Ballet, composé d’une trentaine de danseurs ukrainiens, était en tournée en France au moment de la déclaration de guerre, le 24 février dernier. Depuis le 3 mars, le théâtre du Châtelet (Paris Centre), en collaboration avec le théâtre de la Ville (8e), accueille ses artistes en résidence, pour une durée indéterminée. C’est dans ce haut lieu de la culture parisienne, devenu leur nouveau refuge, qu’ils continuent à faire vivre leur art.
Soirée exceptionnelle en soutien au peuple ukrainien avec le Kyiv City Ballet au Théâtre du Châtelet
Soirée exceptionnelle en soutien au peuple ukrainien avec le Kyiv City Ballet au Théâtre du Châtelet
Guillaume Bontemps / Ville de Paris
Un second accueil se met en place pour recevoir les artistes en exil : la Cité internationale des arts. Depuis le 7 mars, une première artiste est arrivée, et d'autres sont attendus. De son côté, le théâtre Le Montfort (15e) a ouvert ses portes à la troupe ukrainienne Dakhabrakha. Après avoir collaboré de nombreuses fois avec ses musiciens, le théâtre les admet en résidence.
Ces démarches s'inscrivent dans un élan collectif, notamment porté par le théâtre de la Ville, qui a appelé à une alliance de théâtres solidaires dans les lieux de culture européens.
Soutien aux artistes russes
La Ville de Paris souhaite aussi montrer son soutien aux artistes russes qui ont fui leur pays, en insistant sur la différence entre le gouvernement et le peuple russe. Pour cette raison, l'Orchestre de chambre de Paris et la Philharmonie continuent de programmer le répertoire des artistes russes mais également les musiciens qui ont manifesté leur opposition au régime de Moscou.

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations