Nouveaux quartiers: du côté de la Porte de Vanves

Le quartier de la Porte de Vanves (14e) s'étend au sud de la capitale. Découverte à travers ceux qui y vivent ou qui y travaillent.

Ils sont plus de 11.500 à vivre dans le secteur de la Porte de Vanves. Car la porte, située au sud-ouest du 14e arrondissement, n'est pas qu'un point de passage entre la capitale et ses voisines de Vanves et Malakoff. C'est d'abord un quartier vivant et densément peuplé, où les premiers logements sociaux ont été bâtis dès les années 1930.

Jardin partagé des couleurs

Une fresque réalisée avec les habitants de la porte de Vanves

L'artiste Léo Lescop a réalisé une fresque avec les riverains du square Lichtenberger-Renoir (14e). Une oeuvre participative qui recouvrira le mur arrière d'un supermarché donnant sur un square.


L'accorderie de la rue Maurice Bouchor

L'accorderie de la rue Maurice Bouchor, née en 2013 près de la Porte de Vanves (14e), avec sa devanture bariolée, est rapidement devenu un lieu incontournable du quartier. Créatrice de lien social à travers l'échange d'offres de services entre voisins, elle compte déjà 445 "accordeurs" qui font battre le cœur de ce petit morceau de ville.

Réparer son vélo et rencontrer ses voisins avec Solicycle

Solicycle 14e

Solicycle, atelier vélo solidaire et participatif, a ouvert en octobre 2016. On y vient pour réparer son vélo ou en acheter un d'occasion, et aussi participer à la vie de son quartier.

Street-Art-Evolution: une association aux forces vives

L’association Street-Art-Evolution, qui a vu le jour en septembre 2016 prés de la Porte de Vanves, a pour vocation de mettre en avant des valeurs communes et inter-générationnelles autour de la culture urbaine. Elle se veut porteuse d'une mission à la fois artistique et éducative.

Graine de quatorzien

L'association Florimont et le projet Graine de quatorzien investissent l'espace public en plantant des céréales dans les jardins. Une initiative qui rassemble les habitants et les acteurs municipaux sous le signe de l'agriculture urbaine et de l'alimentation durable.

La Réserve des arts

Installée au cœur du 14e, Porte de Vanves, la Boutique de la Réserve des arts fournit les acteurs du milieu culturel et artistique en matériaux. Amateurs passionnés et professionnels viennent ici fouiller dans les rayons, à la recherche de la perle rare parmi des centaines de matériaux récupérés et vendus à des prix imbattables. 

Rejoué, la ressourcerie de jouets solidaires

"Rejoué" est une association solidaire qui redonne une seconde vie au jouet pour apporter du sourire sur les visages des plus petits. Implantée près de la Porte de Vanves, "Rejoué" est la première ressourcerie de jouets en Ile-de-France.

La Maison de santé pluri professionnelle 

Ancrée au cœur du quartier, la Maison de santé pluri professionnelle (MSP) de la Porte de Vanves permet aux habitants d’accéder à un très haut niveau de soins et de compétences médicales.


Un square pour enfants construit par les habitants

Square Marin

Le square Marin est créé par les résidents du square Lichtenberger (14e). Un chantier participatif unique à Paris.

Notre sélection : que faire dans le 14e ? 

Des catacombes au parc Montsouris, en passant pas la Cité Universitaire et la Fondation Cartier, le 14e arrondissement vous réserve de belles surprises.

L'Expo: quand le logement social s'ouvre aux artistes

Ouvert en 2009, ce lieu original a pour objectif d'offrir aux habitants de la Porte de Vanves un accès direct à l'art et à la culture en pied d'immeuble, et de permettre aux artistes locataires de Paris Habitat d'exposer leurs œuvres.

L'expo , dans le quartier de la porte de Vanves


Le 14e en chiffres 

Petit aperçu des équipements du 14e arrondissement en chiffres et portrait type du Parisien qui habite dans le quartier de la Porte de Vanves, d'après les données de l'Atelier parisien d'urbanisme.

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Histoire : les archives d'un habitant

Porte de Vanves : témoignage de Jean-Pierre, habitant du quartier

"Cette photo a été prise le 27 mars 1956" : dans la salle de séjour de son appartement, Jean-Pierre Rogémont détaille des clichés en noir et blanc. Ces vues du quartier de la Porte de Vanves, cet habitant du square Lichtenberger les a dénichées par hasard "dans une poubelle".

Une résidence a remplacé l'usine de voitures 

"A l'emplacement de notre résidence, il y avait une usine de fabrication de voitures, raconte-t-il. Tout a été détruit lors de la construction de l'immeuble en 1964". Lui est arrivé en 1977. Il a grandi à quelques centaines de mètres de là, près de la Porte d'Orléans. "Mes parents s'y sont installés vers 1956, confie le retraité. A l'époque, le périphérique n'existait pas, son emplacement était une zone en friche [Ndlr : le long des anciennes fortifications). Le secteur de la Porte d'Orléans était plus bourgeois que celui de la Porte de Vanves".

Des HBM aux HLM

Porte de Vanves, les premiers logements sociaux (les habitations à bon marché, HBM) sont bâtis vers 1936. Puis, une seconde génération, les HLM (habitations à loyer modéré) voit le jour à partir des années soixante. de l'autre côté des Maréchaux. "Ce boulevard a toujours constitué une frontière entre les deux parties du quartier", estime Jean-Pierre Rogémont.

Tramway à la porte de Vanves

Principale évolution : l'arrivée du tramway. L'inauguration du T3, en décembre 2006, a bénéficié à la Porte de Vanves, car le boulevard des maréchaux a aussi été rénové. "Il y a moins de voitures, et elles roulent moins vite, note Jean-Pierre Rogémont. Cela a transformé le quartier." 

Une photo de pavillons (aujourd'hui disparus) près du boulevard Brune vers 1955

Les pavillons proches du bd Brune dans les années 1950

Autre opération d'envergure : la couverture du périphérique avec la création du jardin Anna Marly et d'un « city stade », mais aussi la construction du centre socioculturel Maurice Noguès. A l'arrière de la résidence de Jean-Pierre Rougémont, un nouveau quartier a poussé : Broussais -construit à l'emplacement d'un ancien hôpital- accueille un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), la Maison des pratiques artistiques amateurs (MPAA), des logements privés et sociaux, une crèche et des commerces. 

Et "les associations se développent dans le quartier", estime Jean-Pierre Rogémont. Le jardin partagé des couleurs (situé tout près du square Lichtenberger) dont il est le président, compte ainsi 100 adhérents.

Dernière mise à jour le vendredi 14 avril 2017
Crédit photo : © François Grunberg / Mairie de Paris

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci pour votre contribution. Attention nous ne formulons pas de réponse dans cet espace.

Restez connecté

La newsletter

Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

Je m'abonne

Paris j'écoute

Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.