Ouvrir la recherche
Actualité

Lutte contre le sida : faites-vous dépister gratuitement

Mise à jour le 28/11/2019
Le 1er décembre, la journée mondiale de lutte contre le sida permet de s'informer sur le dépistage de la séropositivité et d'effectuer des tests gratuits de VIH. Retrouvez toutes les actions près de chez vous, avec notamment un village associatif place de la République.
Chacun·ne peut contribuer à faire de Paris la ville de l’amour sans sida ! Si le nombre de personnes séropositives est en baisse, plus de 1 000 Parisien·ne·s découvrent encore chaque année leur séropositivité. Cette année, à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, près de 70 événements de sensibilisation et de dépistage sont organisés dans la capitale grâce à la participation d’une quarantaine de structures.

L'objectif de l'association « Vers Paris sans sida » est :
  • d'augmenter le nombre de dépistages afin d'inciter les personnes qui ignorent leur statut sérologique à faire un test VIH,
  • d'accompagner vers les soins existants les personnes les plus fragiles,
  • dès 2020, de réduire le nombre de nouvelles contaminations.

Un village associatif et des actions de sensibilisation dans les arrondissements

Le village associatif

Dimanche 1er décembre, de 12h à 16h, un village associatif sera installé place de la République. Au programme : des rencontres, des ateliers de témoignages, de sensibilisation, d’orientation et de dépistage rapide. Plusieurs associations seront présentes : Acceptess-T, Act Up, Action Traitement, AIDES, Arcat/kiosque, Aremedia, Basiliades, Les Petits Bonheurs, l’Inter-LGBT, Les petits Bonheurs, Séropotes, SolEnSi…
Ville de Paris /DASES

Dans les arrondissements

Ville de Paris /DASES

Vendredi 29 novembre

Dépistage du VIH dans le nord et l'est parisien
De 9h30 à 15h, métro Belleville, « Je m’informe, j’échange, je fais le test ». Les équipes territoriales de santé du nord et de l’est parisiens organisent, aux côtés de leurs partenaires et avec le soutien des mairies des 10e, 11e, 19e et 20e arrondissements, une action de dépistage du VIH sur le territoire du Grand Belleville. Au programme :
  • dépistage rapide du VIH : orientation vers le Club Présentation du Centre d'action sociale de la Ville
  • information et sensibilisation sur la santé sexuelle

Samedi 30 novembre

« Portes ouvertes » à la mairie du 4e arrondissement, de 11h à 13h
Ces portes ouvertes seront animées par les équipes du Centre de Santé Sexuelle de la ville et de l’Hôtel Dieu et Île-de-France Prévention Santé Sida ( ex CRIPS) qui mène une action en matière d’information, de prévention et de lutte contre la sérophobie.
L’Équipe Territoriale de Santé nord, la mairie du 4e arrondissement, le centre de santé sexuelle et Île-de-France Prévention Santé Sida vous proposent de venir échanger, vous faire dépister afin d’améliorer la compréhension de la maladie et de ses modes de transmission mais aussi de déconstruire les représentations et les stéréotypes sur le VIH.Mairie du 4e arrondissement - Samedi 30 novembre, de 11h à 13h - 2, Place Baudoyer (4e)
De 9h à 12h30, matinée « portes ouvertes » au Centre médico- social de Belleville (20e)
Au cours de cette matinée, les Parisien·ne·s pourront rencontrer des médecins et infirmier·ère·s pour répondre à toutes les questions. Une collation sera proposée ainsi qu'un dépistage complet : test rapide d’orientation diagnostic (TROD), informations avec animations sur les infections sexuellement transmissibles (IST), la sexualité, la contraception, les préservatifs.Centre Médico Social de Belleville, de 9h à 12h30 - 218, rue de Belleville (20e).

Dimanche 1er décembre

Ouverture du Ceggid Saint- Antoine (11e), de 10h à 14h
La Maison Chemin Vert accueillera une opération de dépistage organisée par le CEGIDD de l’hôpital saint Antoine. Maison Médicale Chemin Vert - 6 rue du Chemin Vert (11e)
Débat sur la sexualité au Point éphémère (10e), de 14h à 15h30
Un échange et débat sur la sexualité et la santé sexuelle des personnes LGBT+ est organisé au Point éphémère. Ouvert au grand public.Point éphémère - 200 quai de Valmy (10e)
Ouverture exceptionnelle du CEGIDD de la Pitié- Salpêtrière (13e), de 11h à 15h
Information et sensibilisation sur la santé sexuelle. Distribution d'autotests. Présence de l'ASV13 pour l'accueil des associations.

Hôpital Pitié- Salpêtrière
Entrée au 83 boulevard de l'Hôpital

Lundi 2 décembre

« Portes ouvertes » à la mairie du 15e arrondissement
Journée portes ouvertes autour de l’information, dépistage rapide , orientation, animée par Île-de-France Prévention Santé Sida.Mairie du 15e arrondissement - 31, rue Peclet (15e)
Maison de la vie associative et citoyenne du 9e arrondissement, rencontre et sensibilisation, à partir de 18h
L’association les petits bonheurs, créée en 2008, a pour but de soutenir, d’accompagner et de stimuler des personnes séropositives ou malades du sida, en Ile-de-France, particulièrement isolées socialement et affectivement : un soutien vital pour beaucoup d’entre elles !Maison de la vie associative et citoyenne du 9e arrondissement - 54 rue Jean-Baptiste Pigalle (9e)
Animation autour de la prévention, et du dépistage du sida à la gare RER Rosa Parks (19e), de 12h à 17h
Cette animation est organisée par le centre de Planification et d’Education Familiale de la Ville de Paris.Gare RER Rosa Parks - 39, rue Gaston Tessier - (19e)
Action spécifique « Parle avec elles » à la salle des fêtes de la mairie du 10e, de 18h30 à 20h30
Ce show convivial en direction des personnes transgenres propose des messages de prévention en santé sexuelle et propose des dépistages individuels. Cet événement est ouvert au grand public mais à destination des personnes transgenres spécifiquement.Mairie du 10e arrondissement (salle des fêtes), de 18h30 à 20h30 - 72 rue du Faubourg Saint- Martin (10e)
Informations à l'hôpital Saint- Louis, de 10h à 15h
Les équipes du service de maladies infectieuses et tropicales, la pharmacie et les associations partenaires seront présents pour répondre aux questions concernant la prévention, le dépistage et le traitement du VIH et des IST dans le hall de l'hôpital.Hôpital Saint- Louis - 1, avenue Claude Vellefaux.
« Journée Portes ouvertes » au centre médical Yvonne Pouzin (3e), de 9h45 à 17h
Le centre médical Yvonne Pouzin propose un dépistage complet : test rapide d’orientation diagnostic (TROD).Centre médical Yvonne Pouzin - 4, rue au Maire (3e)

Mercredi 4 décembre

« Portes ouvertes » au centre Paris Anim Richard Wright (6e), de 12h à 17h
Portes ouvertes portant sur l’information , sensibilisation et dépistage rapide de 12h à 17h, animé par le centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) et des associations d’étudiants.Centre Pari Anim Richard Wright 76 rue de Rennes (6e)
De 19h à 21h30, déambulation dans les bars du 11e arrondissement
Une sensibilisation des consommateurs·trices des bars volontaires du 11e arrondissement ainsi qu’une distribution de kits de prévention est organisée en partenariat avec le 190, la Maison Chemin Vert, les Act-upien·ne·s et les jeunes formés à l’Espace Paris Jeunes Belleville.

Mercredi 11 décembre

Dépistage et informations au centre municipal de santé de l'Épée de Bois (5e), de 12h à 17h
Dépistage, information et sensibilisation sur la santé sexuelle par le CEGIDD Ridder de la Ville de Paris et l'équipe territoriale de santé sud.

VIH Test, une offre de dépistage sans frais et sans ordonnance

Jusqu’au 30 juin 2020, une offre de dépistage du VIH sans frais et sans ordonnance est disponible à Paris dans tous les laboratoires d'analyses médicales. Le test réalisé par votre biologiste est un test classique sur prise de sang parfaitement fiable.Votre carte vitale ou un numéro de sécurité sociale (y compris pour les bénéficiaires de l’aide médicale de l'État (AME)) vous sera demandé. Le test est pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie. Vous n’avez rien à payer ni à avancer au laboratoire.
Copyright Agence Faubourg pour #PARISSANSSIDA - Photographe Hugues Lawson-Body

Faites le test du VIH !

Le VIH est le virus responsable du sida. Il se transmet par le sang et les relations sexuelles. La seule façon de savoir si on est infecté·e par le VIH est de faire le test. C’est conseillé si vous ne l’avez jamais fait.
Certains événements sont de bonnes occasions de faire le test :
  • commencer ou arrêter une relation amoureuse
  • décider de ne plus utiliser de préservatif
  • revenir d’un voyage durant lequel vous avez eu des relations occasionnelles
  • avoir le projet de concevoir un enfant
  • penser que l’on a été exposé au virus
  • avoir une IST (infection sexuellement transmissible)
  • avoir des symptômes grippaux en dehors des périodes d’épidémies de grippe
Il peut être nécessaire de répéter le test régulièrement :
  • au moins une fois par an si vous avez des partenaires occasionnel·le·s
  • tous les trois mois si vous n’utilisez pas systématiquement de préservatifs avec vos partenaires occasionnel·le·s
  • tous les trois mois si vous êtes un homme et avez des rapports sexuels avec d’autres hommes

Remise d’une médaille de la Ville à Hugues Fischer

Vendredi 29 novembre, la médaille Grand Vermeil de la Ville de Paris a été remise à Hugues Fischer. fondateur et ancien président d'Act Up-Paris.
Portrait d'Hugues Fischer
Hugues Fischer, né à Strasbourg le 26 juillet 1956, est arrivé dans la capitale en 1976 pour y faire des études à l'école Louis Lumière (pour devenir ingénieur du son). Passionné par les « radios libres » à la fin des années 1970, il devient directeur technique de la radio « Fréquence Gaie » en 1981. Il y découvre une incroyable communauté mais finit par s'éloigner de la radio, devenue plus commerciale à partir de 1985.

Son compagnon de l'époque, Marc, apprend qu'il est atteint du sida et est hospitalisé à l'hôpital Claude Bernard. De son côté, Hugues découvre alors sa séropositivité. IAprès la mort de Marc en 1987 une période d'angoisse commence pour Hugues. Il rencontre l'association Act Up-Paris en 1989 et fait partie de l'association « Gais pour les libertés ». Il est alors engagé dans la commission « accès aux soins, droits des malades » .

En 1995, Act Up-Paris lance la série « Information= Pouvoir ». Hugues va alors écrire dans le premier numéro périodique « Protocoles » , ce qui va lui permettre de devenir l'un des piliers de l'expertise scientifique de l'association.
En 2000, il entre au TRT- 5 (collectif inter associatif sur les traitements et la recherche VIH) et devient officiellement un représentant des usagers du système de santé.
En 2009, Hugues devient salarié d'Act Up- Paris en charge de la prévention gay.
Depuis 2015, Hugues est membre du Conseil National du sida et des hépatites virales.

Pendant 10 ans, Hugues Fischer mettra tout son coeur à accompagner les nouvelles générations dans leur séropositivité. Mais sa décision est prise, il prendra sa retraite le 1er octobre 2020.

Inauguration de la promenade Cleews Vellay

Samedi 30 novembre, à la veille de la Journée mondiale de lutte contre le sida, la maire de Paris inaugure la promenade Cleews Vellay, « PrésidentE » (comme il aimait le dire) d’Act Up-Paris mort du sida le 18 octobre 1994, ainsi qu’une plaque en hommage à l’association devant son premier local, rue René Boulanger (10e). Cet hommage sera précédé de la projection du documentaire de Brigitte Tijou « Portrait d'une Présidente », consacré à Cleews Vellay, le vendredi 29 novembre à 19 heures dans la Salle des Fêtes de la mairie du 10e arrondissement.

Cette inauguration sera l’occasion de saluer le travail de Cleews Vellay et des militant·e·s d’Act Up-Paris. association des sans voix et des exclu·e·s. Dans les années 1990, plus de 10.000 Parisien·ne·s sont mort·e·s du sida.
Qui était Cleews Vellay ?
Cleews Vellay est né à Gonesse (Val d’Oise) le 3 février 1964. Il est mort à Paris du sida le 18 octobre 1994. Président d'Act Up-Paris de 1992 à 1994, c’est à la fin des années 1980 qu’il découvre sa séropositivité.

Pendant les cinq dernières années de sa vie, Cleews Vellay tenta de combattre tout ce qui avait rendu possible sa contamination et favorisait les ravages du sida:
- le silence sur la maladie
- les inégalités d'accès aux traitements médicaux
- l'opacité de la recherche scientifique
- l'homophobie
- la lâcheté des gouvernements en matière de prévention, d'accès aux soins et d'aide à la recherche

En faisant émerger la parole à la première personne des séropositif·ve·s, des homosexuels, des usager·e·s de drogues et de toutes les minorités dévastées par l’épidémie, en faisant surgir dans l’espace public des formes d’action radicales face à l’urgence de l’hécatombe, Act Up-Paris a marqué l’histoire de la capitale et légué aux générations suivantes un héritage politique essentiel.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.