Ouvrir la recherche
Service

Les dispositifs de prévention de la délinquance

Mise à jour le 15/11/2021
Dans le cadre de sa politique de prévention, la Ville de Paris a mis en place un certain nombre de dispositifs tendant à protéger et à assister les jeunes en difficulté ou fragiles.

Les « cellules d’échanges d’informations nominatives mineurs en difficulté » CENOMED

Créées en 2012, ces cellules pilotées par les maires d’arrondissement réunissent les différents partenaires des conseils de sécurité et de prévention de la délinquance d’arrondissement (Police, Justice, Éducation Nationale, etc.) ainsi qu’un représentant des services sociaux.
Il s’agit ici d’identifier le plus en amont possible des mineurs en difficultés signalés pour des faits commis relevant de l’infra-délinquance (auteurs) ou exposés à un risque de mise en danger en lien avec ces faits (victimes) en vue de les orienter vers une prise en charge socio-éducative adaptée (services sociaux de proximité, cellule de recueil des informations préoccupantes, clubs de prévention…). Les situations de mineurs impliqués dans une rixe peuvent également être proposées en CENOMED.
En 2020, 10 CENOMED sont actives sur le territoire parisien (10e, 11e ; 12e, 13e, 14e, 15e, 17e, 18e, 19e, 20e). Elles ont permis d’étudier une centaine de situations et d’orienter les mineurs vers des accompagnements socio-éducatifs et préventifs adaptés.

L'opération Ville-Vie-Vacances

L’appel à projets VVV est un programme partenarial entre la Ville de Paris et l’État qui permet à des jeunes de 11 à 18 ans prioritairement issus des quartiers relevant de la politique de la Ville de bénéficier d’activités culturelles, civiques, sportives et de loisirs gratuites durant les vacances scolaires et la deuxième quinzaine du mois de juin. Le dispositif est co-financé par la Ville de Paris (DPMP/DASES), la DDCS et la CAF.
En 2020, 81 associations ont été subventionnées par la Ville (175 projets) pour un montant total d’environ 300 000 € permettant d’accompagner chaque année plus de 8 000 jeunes Parisiens passant leurs vacances à Paris.

La prévention des rixes

Depuis 2016, 300 rixes ont été recensées par la Ville de Paris. Face à cette problématique de violence de rue entre jeunes, la maire de Paris a lancé les États Généraux de la Prévention des Rixes le 3 octobre 2018. Les principaux partenaires institutionnels, associatifs et issus de la société civile (Justice, Police, acteurs associatifs locaux) concernés par cette question ont été impliqués.
Une stratégie parisienne de prévention des rixes a été présentée le 20 juin 2019. Elle propose, à travers deux grands axes « Prévenir » et « Accompagner » et 14 actions, de mieux comprendre le phénomène, d’améliorer les dispositifs d’alerte en cas de rixes et les interventions pour les éviter, de prévenir l’ « entrée » des jeunes dans les rixes et d’accompagner les jeunes et leurs familles concernés par cette problématique.
Dans ce cadre, une équipe parisienne de médiation dédiée à la prévention des rixes a été créée en juillet 2019 ; des subventions ont été accordées à des associations de mères menant des actions locales de prévention et des dispositifs locaux de veille et d’alerte ont été mis en place dans les arrondissements marqués par les rixes. Ils permettent de mettre en place un dispositif opérationnel préventif sur les zones signalées en tension associant l’ensemble des acteurs de terrain : éducateurs de rue, médiateurs et inspecteurs de sécurité de la direction de la police municipale et la prévention mais également préfecture de police.

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations