Ouvrir la recherche
Actualité

Les fleurs éclosent avant le premier jour du printemps

Mise à jour le 19/03/2021
Narcisses, crocus, jacinthes, tulipes… ont fait leur apparition dans les espaces verts parisiens dès les premières lueurs du printemps. Cette année, les bulbes sont plus précoces que les précédentes, d’après l’un des jardiniers du parc de Bagatelle (16ème).
Dans les bois de Vincennes (12e) et de Boulogne (16e), au parc des Buttes-Chaumont (19e), au Parc Floral de Paris (l'un des 4 sites du Jardin botanique de Paris)… Une explosion de couleurs jaillit grâce à la magie de la nature.

Comment expliquer ce phénomène ?

Un simple oignon, qui s’endort en automne, au moment de la plantation et se réveille doucement au printemps, au contact de la terre, de la chaleur du sol et de l’humidité. C’est la « vernalisation ».
Les oignons sont « en dormance » l’hiver à cause du froid. Quand il fait froid, la plante comprend que la floraison sera pour plus tard, elle fabrique alors la protéine nommée Vin 3 (Vernalisation Insensitive 3) qui bloque le gêne responsable de la floraison (le Flowering Locus C = FLC).
On connait ce processus depuis plusieurs siècles mais cette protéine a été identifiée en 2009 seulement, par des chercheurs anglais. Le froid est indispensable à la floraison de nombreuses plantes.

Nos conseils de plantation

Si vous souhaitez en planter sur votre balcon à l'automne ou au début du printemps prochain, enterrez le bulbe de trois fois sa hauteur. Laissez une main de distance entre chaque bulbe. Plus son tour de taille est grand, plus vous aurez de fleurs.
Il est particulièrement facile d’entretien puisqu’il ne s’arrose qu’une seule fois au moment de la plantation puis plus du tout jusqu’au printemps. Une fois que les fleurs auront pointé le bout de leur nez, arrosez-les une fois par semaine.
Et surtout conservez-les car ils refleurissent d’une année sur l’autre !

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Le saviez-vous ?
. Le nom de la tulipe vient de sa forme et du turc « tülbent » qui signifie « turban ». Au 17ème siècle, en pleine tulipomania aux Pays-Bas, la tulipe Semper Augustus s’est vendue 260 000 euros.
. Le safran est une épice que l’on obtient à partir des pistils du Crocus sativus. Il faut environ 150 fleurs pour 1 gramme de safran.
. Les fleurs de lys sont utilisées dans la cuisine chinoise, le bulbe du lys Oni-yuri est apprécié au Japon et en Chine pour son goût de pomme de terre. Le lys blanc est une plante médicinale connue pour ses vertus depuis l’Antiquité égyptienne.
. L’échalote et l’ail sont aussi des plantes à bulbes.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations