Ouvrir la recherche
Actualité

Attentats de janvier 2015 : Paris n'oublie pas

Mise à jour le 06/01/2020
La Ville rend hommage aux victimes des attentats survenus entre les 7 et 9 janvier 2015. Ces cérémonies sont marquées par la sobriété, conformément aux souhaits des victimes et des familles.
Ces cérémonies en mémoire des victimes des attentats du 7 au 9 janvier 2015 sont placées sous le signe de la sobriété, de la dignité et du recueillement. Elles auront lieu dans la matinée du mardi 7 janvier 2020, devant les plaques commémoratives dévoilées en 2016, en présence de la maire de Paris, de son premier adjoint et des membres du gouvernement.
Si ces cérémonies d’hommages sont en premier lieu destinées aux proches et aux familles, les Parisiens·ne·s peuvent également se recueillir à proximité des lieux.

Des commémorations marquées par une grande retenue

Hommage aux victimes de Charlie Hebdo

Cérémonies commémoratives en la mémoire des victimes des attentats de janvier 2015
Cérémonies commémoratives en la mémoire des victimes des attentats de janvier 2015
Henri Garat / Ville de Paris
10, rue Nicolas-Appert (11e)
Rue Nicolas-Appert (11e), où se trouvaient les locaux du journal Charlie Hebdo, une plaque « à la mémoire des victimes de l'attentat terroriste contre la liberté d'expression perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015 » avait été inaugurée en présence des familles des victimes.
Plaque à la mémoire des victimes de Charlie Hebdo
Guillaume Bontemps/Ville de Paris

Hommage au lieutenant de police Ahmed Merabet

Cérémonies commémoratives en la mémoire des victimes des attentats de janvier 2015
Cérémonies commémoratives en la mémoire des victimes des attentats de janvier 2015
Henri Garat / Ville de Paris
Boulevard Richard-Lenoir (11e)
Une plaque rendant hommage au policier Ahmed Merabet, qui a tenté de stopper les djihadistes sortant de Charlie Hebdo, a également été installée boulevard Richard-Lenoir (11e).
Portrait du lieutenant de police Ahmed Merabet
Guillaume Bontemps/Ville de Paris

Hommage aux victimes de l’Hyper Cacher

Cérémonies commémoratives en la mémoire des victimes des attentats de janvier 2015
Cérémonies commémoratives en la mémoire des victimes des attentats de janvier 2015
Henri Garat / Ville de Paris
Porte de Vincennes (20e)
Une troisième plaque rend hommage «aux victimes de l’attentat antisémite du 9 janvier 2015 perpétré dans les locaux du magasin Hyper Cacher», porte de Vincennes (20e). Sur le mur de l’enseigne, cette plaque porte les noms des trois clients et de l'employé du supermarché casher tués, ainsi que leur âge : Philippe Braham, 45 ans, Yohan Cohen, 20 ans, Yoav Hattab, 21 ans, François-Michel Saada, 63 ans.
Une dernière plaque à la mémoire de Clarissa Jean-Philippe, la policière municipale âgée de 25 ans et tuée le 8 janvier 2015 à Montrouge (Hauts-de-Seine), a également été installée dans cette commune. Une allée portant également son nom a été inaugurée dans le square du Serment-de-Koufra (14e) le 11 janvier 2019.

L’accompagnement des personnes victimes et traumatisées

Centre régional du psychotraumatisme « AP-HP Centre - Sud »

Ce centre de soin régional a pour objectif d’améliorer la prise en charge de victimes de tous âges dans des contextes tels que des attentats, des catastrophes naturelles ou industrielles, des viols, des violences familiales, des situations de harcèlement scolaire ou professionnel, des migrations, des prises en charge d’enfants de retour de pays en guerre, etc.
Les équipes coordonnent les acteurs déjà engagés dans la prise en charge des psychotraumatismes, publics ou associatifs, grâce à une plateforme téléphonique dédiée à l’accueil et l’orientation.
Une plateforme téléphonique dédiée à l’accueil et l’orientation
01 42 34 78 78
Du lundi au vendredi de 9h30 à 18h00

En cas d'urgence, en dehors de ces horaires, vous pouvez également vous rendre aux urgences des hôpitaux de l'AP-HP: Hôtel-Dieu, Tenon, pitié-Salpétrière, Saint-Antoine, ou composer le 15.
Cette plateforme téléphonique, accessible aux patients, professionnels de santé ou intervenants sociaux, centralise les demandes de prise en charge de patients habitant à Paris et dans les départements du sud de l’Ile-de-France. Sa fonction est d’évaluer, en amont des services de consultation, ces demandes afin de proposer les prises en charge les plus adaptées.
Cette plateforme permet aussi de réaliser une évaluation clinique ciblée dès le premier appel. Des infirmiers diplômés d’état, formés à la prise en charge des patients atteints de troubles psychiques consécutifs à un traumatisme, réalisent ces évaluations téléphoniques. L’évaluation peut ensuite être complétée par un entretien d’accueil réalisé au sein du service de psychiatrie de l’Hôtel-Dieu, puis par une consultation médicale en fonction de la gravité des symptômes présentés.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.