Ville de Paris

Actualité

Assainissement de la Seine : les travaux du tunnelier d’Austerlitz ont démarré

Mise à jour le 06/07/2022
Le nouvel engin va creuser un tunnel qui amènera les eaux non traitées vers le futur bassin d’Austerlitz. Objectif du chantier : améliorer la qualité de l'eau de la Seine pour la baignade aux Jeux de 2024, puis au public en 2025.
Son nom, « Sequana », fait référence à la déesse de la mythologie celtique gauloise représentant la Seine. Ce tunnelier va creuser à 30 mètres de profondeur pour éviter le déversement d’eaux non traitées dans le fleuve et son affluent, la Marne, en cas de fortes pluies. L’objectif : rendre la Seine et son affluent propices à la baignade pour les Jeux 2024 et y installer des sites pérennes dès 2025.

Créer un tunnel vers le bassin de stockage d'Austerlitz

Le tunnelier a été inauguré lundi 4 juillet 2022 dans le quartier d’Austerlitz, face au 22, boulevard de l’Hôpital (13e). Cet engin piloté à distance depuis un poste en surface a commencé son ouvrage la semaine suivante.
Celui-ci consiste en la création d’un tunnel intercepteur qui amènera les eaux du réseau d'égout vers le futur bassin de stockage d'Austerlitz. Il devra relier entre eux un puits situé rive droite, à côté de l’institut médico-légal, un autre puits, rive gauche, près de la gare d’Austerlitz, et le bassin de stockage qui sera creusé à partir de septembre sous l’ancien square Marie-Curie (13e). Les travaux devraient aboutir d’ici avril 2024.
Le bassin de stockage d’Austerlitz, un cylindre de 50 mètres de diamètre et de plus de 30 mètres de profondeur, permettra de stocker plus de 50 000 m3 d’eau, soit l’équivalent de vingt piscines olympiques. Il permettra d’éviter les déversements d’eaux usées dans la Seine en cas de fortes pluies. Cet excédent d’eau s’écoulera ensuite dans le réseau d’égouts pour être traité.
Baptême du tunnelier du bassin d’Austerlitz
Un tunnel va être creusé pour relier plusieurs puits à un futur bassin de stockage.
Crédit photo : Jean-Baptiste Gurliat/Ville de Paris

Poursuivre la réduction des rejets d’eaux polluées

Le projet est cofinancé par la Ville de Paris, l’Agence de l’eau Seine Normandie et le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (SIAAP). Il vise à réduire drastiquement les rejets d’eaux polluées dans la Seine afin que les athlètes des Jeux 2024 puissent y nager, avant l’ouverture de plusieurs sites de baignade grand public en 2025.
En trente ans, les rejets ont déjà été réduits par dix, grâce à l’automatisation et à la supervision du réseau. Ce chantier d'Austerlitz devrait permettre de réduire le nombre de jours de déversements par dix.
Autrement dit, ce ne sera plus que très rarement, en cas d’orage, que Paris ouvrira ses déversoirs. Les bénéfices pour la biodiversité et la qualité du fleuve seront donc très importants. Il y a déjà dix fois plus d’espèces de poissons dans Paris que dans les années 70, soit 32 contre 3.

Tout savoir sur l'actualité parisienne

Chaque vendredi, recevez directement chez vous toute l’actualité parisienne par mail. Déplacements, transformation de la ville, nouveaux projets, Jeux olympiques et paralympiques, bons plans, etc… On vous dit tout des temps forts de l’info municipale.
Default Confirmation Text
Settings Text Html

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations