Acquisitions, bourses et prix

Chaque année, la Ville de Paris, en association avec des partenaires, organise des prix encourageant les créateurs, les artisans, les chercheurs ou bien encore les entrepreneurs parisiens. La municipalité soutient également la création contemporaine dans toutes les disciplines des arts visuels avec une politique d'acquisitions ambitieuse. Retrouvez toutes les infos et les conditions de candidature.

Acquisitions du Fonds municipal d’art contemporain (FMAC)

Le Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris (FMAC) est un acteur de la politique culturelle de la Ville de Paris dans le soutien aux artistes et à la création artistique contemporaine, la diffusion de l’art contemporain, et la sensibilisation de tous les publics. Dans ce cadre, il mène une politique pérenne d’acquisitions d’œuvres auprès des artistes ou des galeries.

La constitution, dans les années 1980, d’une commission spécifique pour les acquisitions du FMAC, permet de mener une politique d’acquisition ciblée et exigeante.

La commission d’acquisition annuelle

Elle examine les œuvres proposées par ses membres rapporteurs, ainsi qu’une sélection d’œuvres proposées spontanément par des artistes et des galeries. Elle se compose de membres de droit, membres de la direction des Affaires culturelles (Dac) : directeur des Affaires culturelles ou son représentant, cheffe du bureau des Arts visuels ou son représentant, conservatrice du FMAC, et de membres invités pour leur expertise.

En 2019, ces derniers étaient :
-Émilie Bouvard, conservatrice du patrimoine au musée national Picasso Paris (1ère année),
- Marc Bembekoff, directeur de La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec (1ère année),
- Claire Le Restif, directrice du CREDAC – centre d’art contemporain d’Ivry-sur-Seine (2e année),
- Anna Colin, curatrice, Lafayette Anticipations-Fondation d’entreprise Galerie Lafayette - en remplacement de François Quintin directeur délégué de Lafayette Anticipations-Fondation d’entreprise Galerie Lafayette (2e année).

Le choix des œuvres

Le choix des œuvres est guidé par les orientations de la politique d’acquisition structurée autour de critères importants, de différentes natures.

1. Le lien des artistes avec Paris

Les œuvres sélectionnées sont des créations d’artistes français et étrangers qui vivent, travaillent ou se manifestent à Paris. Le mouvement permanent d’artistes, résidents ou de passage dans la capitale, constitue l’un des fondements de l’enrichissement continu de la collection, qui ambitionne aujourd’hui d’illustrer la spécificité de Paris comme l’un des pôles artistiques mondiaux.

2. Les thématiques urbaines et politiques

Les acquisitions traitent de l’univers urbain à l’échelle internationale : l’architecture, l’aménagement du territoire, les espaces verts, les mutations urbaines, la vie dans la ville, le développement de la population, etc.

Les œuvres empreintes d’une thématique politique, concernant tous les domaines de société, en France et dans le monde, sont également une spécificité de la collection : les régimes politiques, pouvoirs, organisations, mouvements, idées, conflits, libertés, revendications, travail, justice, immigration, écologie, etc.

3. Le mode spécifique de diffusion

Les sélections tiennent compte du mode particulier de diffusion : outre les présentations dans le cadre de prêts en France et à l’étranger, les œuvres s’inscrivent dans le quotidien des usagers des services publics (bibliothèques, écoles, conservatoires, etc.) et des administrations parisiennes (Hôtel de Ville, mairies d’arrondissement). La collection est aussi visible dans le cadre d’opérations ou de partenariats spécifiques (Nuit Blanche, Journées européennes du patrimoine, etc.). Cette valeur d’interpellation dans un contexte non muséal détermine donc aussi le type d’œuvre à retenir. Le choix des œuvres tient compte de leurs contraintes techniques d’accrochage, de conservation et de stockage.   

    Les acquisitions 2019 : résultats

    La commission d’acquisition du Fonds municipal d’art contemporain s’est réunie mercredi 10 avril 2019. À l’issue de cette journée et pour un budget de 120 000 €, 25 œuvres de 19 artistes ont été acquises dont 1 don :

    1. Malala Andrianalavidrazana

    2. Babi Badalov

    3. Sammy Baloji

    4. Eric Baudelaire

    5. Corentin Canesson

    6. Julien Carreyn

    7. Nina Childress

    8. Gaëlle Choisne

    9. Mathis Collins

    10. Rebecca Digne

    11. Mimosa Échard

    12. Katia Kameli

    13. Tarek Lakhrissi

    14. Camille Llobet

    15. Randa Maroufi

    16. Gerald Petit

    17. Benjamin Swaim

    18. 19. Stéphanie Rollin et David Brognon (don)

    La commission a donc retenu 9 artistes femmes et 10 artistes hommes. À équivalence égale, la part des artistes acquis représentés par une galerie est la même que celle des artistes qui se sont présentés individuellement.

    Acquisitions par type d’œuvre :
    3 installations, 9 peintures, 5 photographies, 4 sculptures, 3 vidéos, 1 protocole (don).

        Présenter à la donation une œuvre au FMAC

        Le FMAC accepte les propositions de dons significatifs d’œuvres provenant d’artistes vivants, d’institutions, d’associations et de collections privées. Elles sont examinées avec les mêmes critères que les acquisitions.

        Communiquer votre proposition de don par courriel : fmac.acquisitions@paris.fr

        Prix de perfectionnement aux métiers d’art

        La Ville de Paris offre chaque année les « Prix de perfectionnement aux métiers d’art », dotés de 10 000 € chacun, qui viennent récompenser de jeunes adultes, diplômés ou non, ayant un véritable projet d’insertion professionnelle dans les secteurs d’activité des métiers d’art.

        Les lauréats, sélectionnés sur dossier, pourront parfaire leur formation en étant accueillis en stage dans l’atelier d’un artisan, à temps complet, pendant un an.

        Cet appel à candidatures est ouvert jusqu’au 23 octobre 2018 et les toutes les informations sont disponibles sur www.ateliersdeparis.com/prix

        Pour toute question, contactez : margaret.babara-toure@paris.fr

        Prix Lucas Dolega

        Chaque année, le Prix international Lucas Dolega récompense un photographe indépendant qui, par son engagement personnel, son implication sur le terrain, ses prises de position et la qualité de son travail, témoigne de son attachement à la liberté de l’information.

        Grands Prix de la Création de la Ville de Paris

        Associé à la création depuis toujours, il semblait naturel que Paris se dote d'une distinction en la matière. C'est ainsi que naissait en 1993 le Grand Prix de la Création de la Ville de Paris, récompense annuelle pour un créateur de talent.

        Aujourd’hui, les Grands Prix de la Création de la Ville de Paris récompensent dans chacune des trois catégories, un professionnel dit Talent émergent (entre 1 an et 5 ans d’activité en France – date de création de l’entreprise ou de la marque – avis Sirène faisant foi) et un professionnel confirmé dit Talent confirmé (entre 5 ans et 15 ans d’activité en France – date de création de l’entreprise ou de la marque – Avis Sirène faisant foi).

        Le Grands Prix de la Création catégorie Talent émergent récompense un professionnel dont le projet est particulièrement prometteur. Le Prix est un encouragement.

        Le Grand Prix de la Création catégorie Talent confirmé récompense un professionnel dont le projet est plus mature. La qualité du projet et la stratégie de développement sont récompensés.

        Prix du Goût d'Entreprendre

        Engagée aux côtés de ses artisans, la Ville de Paris décerne chaque année des prix aux créateurs et aux repreneurs de commerces de proximité et d’artisanat alimentaire.

        Incontournables et précieux acteurs de notre quotidien et de la vie commerciale de nos quartiers, les artisans des métiers de bouche contribuent au rayonnement de Paris en tant que capitale mondiale de la gastronomie.

        Ce prix vise à soutenir les artisans dans leurs premières années d'activité. Il a également pour objectif de favoriser la dynamisation des quartiers et de soutenir les opérations de reprise et de transmission de commerces de bouche sur le territoire parisien.

        Les prix sont décernés par un jury composé de la Chambre de métiers et de l’artisanat de Paris, de la Chambre du commerce et de l’industrie de Paris, des fédérations professionnelles (boucherie, boulangerie, pâtisserie, fromagerie) et d’experts culinaires. Ce jury est présidé par Olivia Polski, adjointe à la Maire de Paris, chargée du commerce, de l’artisanat et des professions libérales et indépendantes. Le jury distingue le savoir-faire, le dynamisme et la qualité des produits des artisans.




        Prix Design Exchange Paris-Irlande

        La Ville de Paris et le Design and Crafts Council of Ireland (DCCoI,) en association avec l’ambassade d’Irlande et Enterprise Ireland organisent le Prix Design Exchange.

        Ce programme propose un échange de résidence entre des professionnels français et irlandais. Le professionnel peut-être artisan d’art ou designer, la résidence est prioritairement centré sur la pratique puisque le lauréat est accueilli dans des ateliers ou des centres de perfectionnement.

        Le professionnel français sélectionné sera financé par la Ville de Paris et hébergé durant 3 mois au Conception and Crafts Council de Thomastown Co. Kilkenny.

        Le créateur irlandais sera financé par DCCoI et hébergé aux Ateliers de Paris, 30 rue du Faubourg Saint Antoine, Paris 12ème et au Centre Culturel Irlandais

        Cet échange est ouvert aux ébénistes, céramistes, bijoutiers et designers de ces mêmes secteurs de moins de 35 ans et ayant débuté une activité professionnelle.

        Inscriptions terminées

        Grands Prix de l’Innovation

        Les Grands Prix de l'Innovation de la Ville de Paris ont pour vocation de soutenir la création d'entreprises innovantes dans des secteurs en forte croissance, et de récompenser celles qui vont, par leur Innovation, améliorer la vie de la cité et développer le tissu économique parisien.

        Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de Paris.fr. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

        accepter

        Inscriptions terminées

        Les Grands Prix de Médecine "Claude Bernard" et "Jean Hamburger"

        Dans le cadre de sa politique de soutien à la recherche médicale, la Ville de Paris attribue annuellement deux Grands Prix à des personnalités éminentes de la communauté scientifique parisienne.

        Les Grands Prix de Médecine et de Recherche médicale de la Ville de Paris s’adressent aux chercheur.e.s dans le domaine de la biomédecine travaillant dans un établissement de recherche parisien ou dans un établissement de l’APHP.

        • Le Prix « Claude Bernard », créé en 1974, distingue un chercheur pour l'ensemble de son œuvre.
        • Le Prix « Jean Hamburger », créé en 1993, distingue un chercheur âgé de moins de 45 ans auteur d’une découverte ou d’une avancée scientifique importante.

        Ces Prix sont portés conjointement par Marie-Christine LEMARDELEY, adjointe à la Maire de Paris chargée de l’enseignement supérieur, de la vie étudiante et de la recherche, et par Anne SOUYRIS, adjointe chargée de la santé et des relations avec l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (APHP).

        Le Prix Claude Bernard 2018 a été décerné à Jean-Laurent CASANOVA, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier, Necker, Fondateur du laboratoire de génétique humaine des maladies infectieuses (Université Paris Descartes INSERM U1163 Institut Imagine). Professeur à l’université Rockefeller, New York Membre du Howard Hughes Medical Institute.

        Jean-Laurent Casanova a découvert que des infections mettant en jeu le pronostic vital mais survenant chez des individus par ailleurs en bonne santé, normalement résistants aux autres agents infectieux, pouvaient être causées par des maladies génétiques créant des « lacunes » de l’immunité anti-infectieuse. Il a découvert plus de 60 déficits immunitaires héréditaires de ce nouveau type, qui expliquent des infections virales, bactériennes, fongiques ou parasitaires graves touchant l’enfant, l’adolescent ou l’adulte. Il a ainsi établi les fondations d’une théorie génétique des maladies infectieuses. Ses travaux ont véritablement opéré un changement de paradigme. Les infections graves inexpliquées qu’on voyait comme des maladies principalement environnementales sont aussi des maladies génétiques et immunologiques. Ses travaux ont transformé la prise en charge des malades, offrant de nouveaux outils diagnostiques et thérapeutiques. Ils ont aussi ouvert de nouveaux champs d’exploration au plan strictement biologique et immunologique. Son analyse génétique des maladies infectieuses a également mis en évidence des mécanismes immuno-pathologiques qui sous-tendent les infections graves dans d’autres contextes (immunosuppression, infection par le HIV, etc.). 

        Le Prix Jean Hamburger 2018 a été attribué à Guillaume CANAUD, Maître de Conférences Universitaires-Praticien Hospitalier, hôpital Necker Enfants Malades, Université Paris Descartes INSERM U1151 Service de Néphrologie Transplantation Adultes.

        Le syndrome PROS (PIK3CA-related Overgrowth Spectrum), syndrome d’hypercroissance asymétrique disharmonieuse, est une affection rare n'ayant pas de traitement spécifique et un pronostic sombre. L'équipe de Guillaume Canaud a récemment identifié un nouveau médicament capable de prévenir mais également d’améliorer l’ensemble de la pathologie chez la souris. Grâce à ces résultats l'équipe a obtenu l’autorisation de traiter 19 patients atteints de PROS. Les effets ont été spectaculaires avec une amélioration sans précèdent des tumeurs vasculaires, du syndrome hypertrophique, de la scoliose et de la qualité de vie, le tout sans effet secondaire notable. Cette découverte médicale majeure, publiée dans la revue Nature en juin 2018, représente un exemple remarquable de recherche translationelle et va transformer le devenir de ces patients.

        Grand Prix de la meilleure baguette de tradition française

        La Mairie de Paris organise conjointement avec la Chambre Professionnelle des artisans boulangers-pâtissiers (CPABP) le concours annuel de la Meilleure Baguette de Paris.

        Chaque année, le jury se réunit au mois de mars et désigne le lauréat qui à la clé bénéficie de 4 000 € et devient le fournisseur de l’Elysée pendant une année.

        Les baguettes sont jugées selon cinq critères précis : la cuisson, le goût, la mie, l’odeur et l’aspect. Les produits déposés devaient par ailleurs mesurer entre 55 et 70 centimètres, peser entre 250 et 300 grammes et avoir une teneur en sel de 18 grammes par kilo de farine.

        Les bourses de recherche pour les études de Genre 

        Les bourses de recherche de la Ville de Paris pour les études de Genre, dont l’année 2018 voit se tenir la deuxième édition, prennent le relais des Prix des Etudes de Genre, qui depuis 2006 encouragent la recherche sur les relations femmes/hommes. Afin de promouvoir les politiques d’égalité et contribuer à la diffusion des connaissances sur ces sujets, la Ville de Paris, en partenariat avec l'Institut Emilie du Châtelet, décernera cette année ces nouvelles bourses à deux lauréat.e.s portant deux projets de recherche traitant des questions de genre, conçus et réalisés dans un établissement parisien.

        Ces bourses sont initiées conjointement par Marie-Christine LEMARDELEY, adjointe à la Maire de Paris chargée de l’université, de la vie étudiante et de la recherche, et par Hélène BIDARD, adjointe à la Maire de Paris chargée de l'égalité femmes/hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits de l’Homme.

        Les bourses sont dotées de 20 000 €, 10 000 € pour chacun.e des deux lauréat.e.s. Elles marquent la volonté et l’intérêt renouvelées de la Ville de Paris pour que les études de genre s’affirment comme un sujet de recherche fondamental dans le milieu universitaire, quelles que soient les disciplines concernées.

        Infos et renseignements : pierre.vergnes@paris.fr

        Bourse de recherche sur l'antisémitisme et la xénophobie

        L'engagement de la Ville de Paris contre la xénophobie et l’antisémitisme est constant et se traduit au quotidien par de nombreuses campagnes d’information, d’éducation, des expositions, événements et commémorations.

        Parce que les formes d’intolérance sont multiples et toujours d’actualité, elles appellent à une vigilance sans cesse renouvelée. La Ville de Paris encourage la recherche universitaire sur ces sujets.

        Il s’agit non seulement de contribuer à une prise de conscience collective sur ces phénomènes qui perdurent, mais aussi, en les comprenant mieux, d’aider à les combattre et à conduire des politiques publiques plus efficaces.

        Suivant la recommandation du Conseil du patrimoine, la Ville de Paris a donc créé deux bourses de recherche sur la xénophobie et l'antisémitisme.

        D’un montant de 10.000 € chacune, elles sont décernées chaque année à un.e candidat.e français.e et un.e candidat.e étranger.e s’étant distingué.e par la qualité de son projet de recherche.

        Infos et renseignements : pierre.vergnes@paris.fr

        Vous avez une demande ?

        Contactez le service concerné en utilisant ce formulaire :

        Accéder
        Dernière mise à jour le jeudi 23 mai 2019
        Crédit photo : © Sophie Robichon / Mairie de Paris

        Restez connecté

        La newsletter

        Chaque semaine, recevez l’essentiel de Paris pour savoir tout ce qu’il se passe dans la capitale.

        Je m'abonne

        Paris j'écoute sur twitter

        Sur @Parisjecoute, la Mairie de Paris répond à toutes vos questions pratiques. A votre service du lundi au vendredi.