Ouvrir la recherche
Actualité

Une nouvelle halte de nuit pour les femmes sans abri

Mise à jour le 08/01/2021
Située dans les anciens locaux du tribunal d'instance, une halte de nuit pour femmes a ouvert ses portes en décembre 2020 à la mairie du 18e arrondissement. Ce nouveau lieu est géré par l'association Emmaüs Solidarité.
Pouvoir se reposer, se restaurer et se doucher. Selon le dernier décompte effectué fin janvier 2020 dans le cadre de la Nuit de la solidarité, quelque 3 600 personnes dorment dans les rues de la capitale, dont 12% de femmes. Depuis le 22 décembre dernier, les femmes sans abri peuvent bénéficier, d'un nouveau lieu de répit et de mise à l'abri au sein des locaux de la mairie du 18e arrondissement.

17 nouvelles places de nuit pour les femmes sans abri

Cette nouvelle Halte fait partie du réseau dédié au public féminin dans la capitale. Elle est donc installée dans les anciens locaux rénovés et aménagés du tribunal d'instance, situé dans la mairie du 18e arrondissement. A noter qu'il s'agit de la première halte de nuit dans le nord de Paris et une réponse à un besoin spécifique et urgent pour ces femmes.
D'une capacité de 17 places, ce lieu, géré par Emmaüs Solidarités et l'association « Agir pour la Santé des Femmes » (ADSF), reçoit des femmes sans abri orientées par le service intégré de l'accueil et de l'orientation (SIAO)du Samu Social de Paris et les maraudes. Elle est ouverte 7 jours sur 7, de 20h à 8h et permet aux femmes de se reposer, se doucher et d'être accompagnées par des travailleurs sociaux afin de trouver des solutions d'hébergement pérenne.
À savoir
En 2020, dix nouveaux dispositifs gérés par Emmaüs Solidarité ont permis de mettre à l’abri de nombreuses personnes en situation de précarité :

- 1 accueil de jour
- 1 halte de nuit
- 8 centres d’hébergements d’urgences

Un réseau de haltes pour femmes

Ces dernières années, un véritable réseau de structures dédiées aux femmes a commencé à voir le jour en région parisienne. Depuis décembre 2018, l'Hôtel de Ville de Paris a notamment ouvert dans ses locaux une halte pour femmes orientées par les services sociaux ou le 115. Une cinquantaine de femmes peuvent y dormir, et 75 peuvent y être accueillies en journée.

Une autre halte a ensuite été ouverte dans la mairie du 5e arrondissement, ainsi que la « Cité des dames », gérée par l'Armée du Salut dans le 13e arrondissement.

Un « espace femmes » géré par l'association Charonne (10e) accueille également en journée un public féminin en grande difficulté.
Vous ne savez pas comment trouver l’information que vous cherchez ?
Posez votre question

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.