Ouvrir la recherche
Service

Une génération formée aux gestes qui sauvent

Mise à jour le 25/06/2019
À Paris, trois personnes par jour sont victimes d'un arrêt cardiaque dans un lieu public et vont décéder si, dans les 8 à 10 minutes que vont mettre les services de secours à arriver, personne ne met en œuvre les gestes qui sauvent.
La réalisation d’un massage cardiaque et l’utilisation d’un défibrillateur dans les cinq premières minutes après l’arrêt cardiaque permettent le plus souvent de refaire partir le cœur et multiplie par huit les chances de survie.
Alors que seulement 7 % des Français sont formés aux gestes qui sauvent, la Ville de Paris décide d’adopter en décembre 2015 le Plan « Paris qui sauve » qui a déjà permis à plus de 50 000 personnes d'apprendre à sauver une vie grâce à des sessions de formations et des initiatives hors les murs. Cette initiative se conjugue également avec un programme d’installation de défibrillateurs dans l’espace public.

L’AMBITION DE LA VILLE

Former des centaines de milliers de Parisiens aux gestes qui sauvent pour une ville plus bienveillante.

L’EFFET JEUX

Avec l’accueil de la planète, faire de Paris une ville qui sauve, où toute une génération peut secourir son prochain.

Comment y parvenir ?

FORMER AUX GESTES QUI SAUVENT LES JEUNES PARISIENS dans le cadre de « Bougez Malins » et les collégiens dans le cadre d’un partenariat avec l’Éducation Nationale.
OUVRIR LES FORMATIONS PARIS QUI SAUVE À DE NOUVEAUX PUBLICS (parents d’élèves et d’enfants en crèches, clubs sportifs, volontaires des Jeux) et créer une team volontaires Paris qui sauve.
ORGANISER DES FORMATIONS QUALIFIANTES AUX 52 000 AGENTS DE LA VILLE AINSI QU’AUX CONSEILLERS DE PARIS et inciter les entreprises parisiennes à mettre en place des formations aux gestes qui sauvent pour leurs salariés.
FORMER 6 000 SECOURISTES PARISIENS POUR GÉRER UN ESPACE SECOURS LORS DES JEUX

Les défibrillateurs installés à Paris

L’essentiel des arrêts cardiaques surviennent aux abords des gares, sur les lieux publics présentant un flux important de personnes, ainsi que dans les bois et parcs fréquentés par les sportifs. Depuis plusieurs années, l’ensemble des centres sportifs, des mairies d’arrondissement, des musées de la Ville de Paris, certaines bibliothèques très fréquentées, ainsi que des bâtiments administratifs recevant du public sont équipés en défibrillateurs. Depuis 2017, la totalité des grands parcs et des canaux en ont été équipés et en 2019 les gares le seront également.

Qu'est-ce qu'une formation de secouriste ?

La formation concernera l’ensemble des Parisiens qui auront pu être formés aux gestes qui sauvent par l’intermédiaire de leur club de sport, leur école ou leur association. Pour devenir secouriste pendant les Jeux, ils devront poursuivre deux formations supplémentaires, PSE1 (secouriste) et PSE2 (équipier secouriste), leur permettant ensuite de pouvoir tenir un poste de secours pendant les Jeux et justifer d’une formation qualifante après.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr et de mieux répondre à vos attentes, vous pouvez exprimer votre opinion et nous laisser un commentaire ci-dessous.