Ouvrir la recherche
Actualité

Un demi-million d'euros de subventions pour les cinémas indépendants parisiens

Mise à jour le 08/10/2020
La Ville de Paris a voté ce mardi 6 octobre une aide exceptionnelle de 438 000 euros pour soutenir 35 salles indépendantes de cinéma, mises à mal par le contexte sanitaire.
438 000 euros dans l'enveloppe. Une aide municipale qui sonne comme une bouffée d'air pour les 35 cinémas indépendants de la capitale. Dans le détail, le montant est fixée de 5 000 à 40 000 euros maximum pour chacun de ces cinémas parisiens. Ce soutien représente environ la moitié de l'effort financier fait chaque année par la capitale pour ces salles.
Ces subventions vont être répartie entre des salles du quartier Latin et d'autres zones de Paris, dont certains établissements accueillent les cinéphiles depuis des décennies. Un vœu a été voté en faveur du dernier cinéma associatif de Paris, la Clef, menacé d'expulsion: « On s'est engagés à tout faire pour sauver ce cinéma unique » du quartier Latin, précise Carine Rolland, adjointe à la culture de la Ville de Paris.

Une aide vitale

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu de lourdes conséquences sur les salles de cinéma, et particulièrement sur les salles indépendantes à Paris, qui ont été soumises à une fermeture administrative de 100 jours.
Malgré les mesures d’exonération ou de report de certaines charges, la majeure partie des salles indépendantes a dû continuer de payer ses charges fixes : loyer, assurances… À cela s’ajoutent des incertitudes concernant le retour du public et une baisse de fréquentation accentuée par un accès difficile aux films, lié à des raisons diverses :
  • le report de nombreux films porteurs ;
  • la sortie de films pendant le confinement sur les plateformes de vidéo à la demande ;
  • la forte concurrence sur le marché parisien.
L'Etat, de son côté, a lancé un vaste plan de soutien pour épauler les cinémas, mis à genoux par la crise sanitaire, dans toute la France. Il est doté de plusieurs dizaines de millions d'euros, dont 50 millions pour compenser le recul des recettes lié au virus. La Région Île-de-France va également aider les salles art et essai franciliennes en fonctionnement et pour leurs aménagements liés au COVID.

Des acteurs essentiels de la vie culturelle

Les salles indépendantes sont des acteurs essentiels de la vie culturelle parisienne. Elles poursuivent un travail d’animation ancré dans leur quartier, en direction de tous les publics et particulièrement les plus jeunes. Elles programment systématiquement les films en version originale et offrent tout au long de l’année des festivals sur des thématiques spécifiques, des avant-premières, des rétrospectives, etc.

Entre Paris et le cinéma, il y a plus qu'une relation économique, il y a une vraie histoire.

Carine Rolland
adjointe à la culture de la Ville de Paris
Ces projections participent au maintien d’une programmation Art et Essai exigeante et de qualité qui permet aux Parisien·ne·s de découvrir des auteur·e·s moins connu·e·s, des filmographies du monde entier, et de revoir des films faisant partie du patrimoine cinématographique. Les soutenir, c'est donc soutenir tout un pan de notre culture qui fait rayonner la capitale à travers le monde.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.