Ouvrir la recherche
Actualité

Les cinémas indépendants parisiens lèvent enfin le rideau

Mise à jour le 17/06/2020
A Paris, dès le lundi 22 juin, les cinémas indépendants parisiens vont rouvrir peu à peu dans des conditions adaptées au contexte, et avec une programmation riche en nouvelles sorties, rétrospectives et autres soirées à thème.
Amis du 7e art, la magie des salles obscures va de nouveau opérer. Avec le déconfinement, c’est au tour des cinémas indépendants de la capitale de faire leur grand retour sur le devant de la scène. Dès le 22 juin, une vingtaine des 35 enseignes parisiennes rouvrent enfin, après trois mois plongées dans le noir total.
Certains cinémas rouvriront le 24 juin, d’autres encore devront patienter un peu, la mixité de leurs activités (cinéma et théâtre, tels Le Lucernaire dans le 6e ou L’Archipel dans le 10e) ou leur statut de salles dites de « continuation » (qui projettent les films après les sorties nationales) impliquant d’autres contraintes.

Des conditions d’accueil adaptées

Afin d’optimiser les conditions de réouverture dans un contexte sanitaire délicat, la Fédération nationale des cinémas français a édité un guide des bonnes pratiques pour accompagner les indépendants. Mais globalement, ce sont les mêmes consignes que vous connaissez déjà : distanciation sociale principalement, ce qui impliquera que les salles ne pourront pas être remplies à plus de 50 %. Le port du masque est recommandé mais pas obligatoire, tout comme la réservation en ligne, fortement recommandée au vu de la capacité réduite des salles.
Quant aux nombre de séances, elles seront forcément un peu moins fréquentes, dans la mesure où le personnel prendra un peu plus de temps qu’à l’accoutumée pour procéder au nettoyage de la salle dans les strictes consignes sanitaires. Le public est quant à lui invité, encore plus que d’habitude, à laisser le site le plus propre possible, comme il l’a trouvé en arrivant.

Des cinémas qui s’animent

Quant à la programmation, elle devrait être riche, les sorties, françaises comme internationales, ne manquant pas après trois mois d’arrêt. Pour vous en convaincre, faites un tour sur la page de programmation de l’association Cinémas indépendants parisiens (CIP), qui regroupe 28 salles de la capitale.
Notez que les cinémas ne font pas que rouvrir, ils s’animent aussi et surtout ! Plusieurs d’entre eux vont ainsi proposer des soirées thématiques, des rétrospectives ou des avant-premières, histoire de dérouler le tapis rouge à un public en manque de salles obscures.
Dans le 9e par exemple, on a envie d’accorder un « Award » catégorie « on ne perd plus une minute » au cinéma Les 5 Caumartin, qui projette en avant-première le film Les Parfums, lundi 22 juin à… 00h01. En présence de l’équipe du film et de la talentueuse Emmanuelle Devos, s’il vous plaît !

Deux soirées solidaires

Et surtout, un gros coup de cœur, dans la catégorie « Solidarités », à L’Arlequin (6e) et au Louxor (10e), qui prévoient deux soirées en l’honneur des personnels soignants avec la projection du documentaire De Chaque Instant (2018) de Nicolas Philibert : le mardi 23 juin à 20h à l’Arelquin et le jeudi 25 juin à 20h au Louxor.
Les recettes de ces deux soirées seront reversées à la fondation de l'AP-HP pour la recherche. Parce que le cinéma, au-delà de la magie et du rêve, nous parle aussi de notre société, et qu'à son image, il sait être solidaire.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.