Ville de Paris

Actualité

Les temps forts du Conseil de Paris de mars 2022

Mise à jour le 24/03/2022
Le Conseil de Paris s'est tenu du mardi 22 au mercredi 23 mars 2022. Parmi les sujets à l'ordre du jour, le vote d'une aide d'urgence de 1 million d'euros à l'Ukraine et l'attribution de la citoyenneté d'honneur à la ville de Kiev (Kyiv). Il était aussi question de commerces, d'insertion et de solidarité.
Le déroulé de la séance
Mardi 22 mars
Débat organisé sur la situation en Ukraine en présence de l’ambassadeur ukrainien en France, Vadym Omelchenko. Attribution de la citoyenneté d'honneur à la ville de Kiev. Attribution d'une aide d'urgence en faveur de l'Ukraine.
> Revoir la séance en vidéo

Mercredi 23 mars
Retransmission de l'allocution du Président ukrainien Volodymyr Zelensky, aux parlementaires et aux conseillers de Paris dans l'hémicycle du Conseil de Paris.
> Revoir la séance en vidéo

Aide et mobilisation pour l'Ukraine

Depuis le début de la guerre en Ukraine, Paris s'engage à tous les niveaux pour aider le peuple ukrainien et les réfugiés qui affluent dans la capitale.
La Ville s'est mobilisée avec les associations, pour mettre en place des aides d'accueil, d'hébergement, de soutien psychologique, d'aides à la scolarisation, de soutien aux acteurs culturels… Elle a aussi organisé avec les mairies d'arrondissements une grande collecte de produits de première nécessité.

Une aide de 1 million d'euros

La Ville a débloqué une aide de 1 million d'euros au profit des associations, des ONG et des acteurs de terrain, qui organisent la collecte ainsi que l’acheminement de denrées et de produits de première nécessité en Ukraine ou dans les pays frontaliers, selon la répartition suivante : aides d’urgence à quatre organisations humanitaires intervenant en Ukraine ou dans les pays limitrophes (360 000€) et accueil des réfugiés ukrainiens ou en provenance d’Ukraine à Paris (640 000€).
Plusieurs partenaires associatifs ont sollicité la Ville de Paris.

Une aide de 150 000 euros a été octroyée au Comité international de la Croix-Rouge (CICR)

Depuis le déclenchement du conflit avec la Russie au Donbass en 2014, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a renforcé sa présence dans le pays pour protéger et aider la population du Donbass. Avec ses bureaux locaux situés de part et d’autre de la ligne de contact, le CIRC s’emploie à subvenir aux besoins urgents des habitants en leur fournissant des secours de première nécessité, des articles médicaux et d’autres services essentiels, et en aidant les membres de familles dispersées à rétablir le contact. Le CICR intervient au plus près de la crise en Ukraine, avec l’organisation de réunions des familles dispersées, la fourniture d’eau, de vivres et articles de première nécessité aux personnes déplacées à l'intérieur du pays, appui aux soins des personnes blessées par armes, etc.

Une aide de 100 000 euros a été votée pour l’ONG ACTED

ACTED est présente en Ukraine depuis 2015, répondant aux besoins d'urgence et de plus long terme des populations vulnérables, marginalisées et touchées par le conflit, qui vivent le long de la ligne de contact dans les oblasts de Donetsk et Luhansk. ACTED propose une distribution de kits d’hygiène et la réhabilitation des infrastructures clés d’accès à l’eau, la distribution de paniers alimentaires, le soutien monétaire et le soutien psychologique aux sinistrés en Ukraine et en Pologne.

Une aide 50 000 euros à l’association Plan International

Plan International, vient d’achever ses premières évaluations et compte réaliser ses activités dans les pays limitrophes de l’Ukraine, notamment la Pologne. L’ONG a sollicité la Ville de Paris pour un projet de soutien à la santé mentale et au soutien psychosocial des enfants et adolescents réfugiés afin de les aider à surmonter leur détresse et promouvoir leur bien-être. Les activités visent à créer un environnement qui protège les enfants, en particulier les filles, de la violence, la maltraitance et l’exploitation dans les centres d’accueil. Enfin, l’intervention de l’ONG permettra de renforcer les capacités des professionnels de la protection de l’enfance en appuyant l’évaluation des besoins et la formation des premiers secours psychologiques.

Un soutien de 60 000 euros à la Protection civile Paris Seine

La Ville de Paris est sollicitée par la la Protection civile Paris Seine (PCPS) pour la fourniture de biens de premières nécessités, notamment des groupes électrogènes, dans les pays limitrophe s de l’Ukraine. La PCPS est affiliée à la Fédération nationale de la protection civile qui est présente depuis plus de 56 ans en temps de paix comme en temps de crise partout où la protection des populations nationales comme internationales est menacée.

Des aides pour l'accueil des réfugiés à Paris

Un montant de 640 000 euros permettra de soutenir les actions mises en œuvre pour l’accueil des réfugiés ukrainiens. A Paris, plusieurs centaines de personnes arrivent chaque jour, essentiellement des femmes et des enfants, mais aussi des étudiants ou travailleurs étrangers qui résidaient en Ukraine.
Différentes mesures ont été mises en place : ouverture d'un espace, Accueil Ukraine géré par France Terre d’Asile dans le 15e arrondissement ; ouverture, en lien avec l’association Aurore, de deux gymnases municipaux à proximité des gares de l’Est, du Nord et de Lyon avec mise en place d'un appui médical et psychologique; création d'un service de navettes ; participation des équipes de la Ville à l’appui de volontaires ; mobilisation des volontaires parisiens qui assurent, aux côtés de l’ensemble des mairies d’arrondissements, des points de collectes ; implication de La Fabrique de la Solidarité…

Citoyenneté d'honneur à la ville de Kyiv

Par ailleurs, Paris a attribué la Citoyenneté d'honneur de la Ville de Paris à son homologue de Kiev (Kyiv).
En effet, l’écho international de cette distinction pour défendre les droits humains et l’engagement constant de la Ville de Paris aux côtés des peuples opprimés ont vocation à protéger ses récipiendaires et à affirmer le soutien de Paris dans ces combats.
À lire également

Soutien aux commerces de proximité

 Disquaire
Crédit photo : Joséphine Brueder / Ville de Paris
Volet de la politique commerciale de la Ville de Paris initié en 2003, le dispositif Vital’Quartier 1 (VQ1), confié à la Semaest, a permis de manière très volontariste, par l’acquisition de locaux, de maintenir et de favoriser le commerce de proximité dans des quartiers touchés par un phénomène de monoactivité ou de déshérence commerciale.
Parallèlement, la Ville a confié, à l’issue d’une procédure de mise en concurrence, le contrat Vital’Quartier 2 (VQ2) à la Semaest en 2008 afin de maintenir des commerces culturels dans le « Quartier Latin » (5e, 6e) et d’assurer la diversité commerciale d’autres secteurs : « Entre-Deux-Gares » (10e), « Lancry » (10e), « DaumesnilFélix Eboué » (12e) et « Jonquière-Épinettes » (17e).
Ce contrat qui s’achèvera au 31 décembre 2022 comporte 79 locaux, dont 32 commerces culturels : 27 sont situées dans le Quartier latin et il s’agit essentiellement de librairies ou de maisons d’édition.
Comme dans le cadre de VQ1, la fin du contrat s’accompagne de la vente des locaux nécessitée par le remboursement des 35 865 millions d’euros d’avance que la Ville lui a consentie.
Il a été ainsi procédé à l'augmentation de capital de la Semaest et de la Foncière Paris Commerces dans le cadre de la fin du dispositif Vital’Quartier 2 (7 225 380 euros).

Accompagnement aux structures d'insertion

une réinsertion progressive avec Emmaüs Défi
Crédit photo : Emilie Chaix / Ville de Paris
En matière d'insertion, le Conseil de Paris a voté plusieurs subventions à des structures :
  • Subventions (154 500 euros) à six associations pour le fonctionnement de dix actions d’aide à l’insertion dans le cadre des jardins solidaires ;
    Consultez la délibération
  • Financement de 94 emplois d’adultes relais dans les quartiers populaires parisiens (subventions de 444 829 euros à 69 associations) ;
    Consultez la délibération
  • Subventions (322 500 euros) à 7 associations pour le fonctionnement de 7 accueils de jour parisiens à destination de personnes en situation de grande exclusion ;
    Consultez la délibération
Et aussi…

Culture : la Ville maintient son fort soutien aux acteurs culturels via des subventions : 785 000 euros à l'association l'Été parisien ; 387 500 euros à sept structures relevant du secteur des arts de la rue, de l'espace public et du cirque ; 515 000 euros à la Société coopérative d’intérêt collectif De rue et de cirque ; 120 000 euros à quatre associations pour l'organisation de festivals musicaux ; 815 000 euros au Centre national de la musique.
Logement – hébergement : Réalisation au 25 passage de Ménilmontant (11e) d'un programme de création d'un centre d'hébergement de 90 places par l'association Basiliade ; Premiers programmes de travaux visant à créer des ilots de fraicheur dans des immeubles de logements sociaux.
Espace public : Embellir les quartiers et Rues aux écoles. Convention de partenariat et de participation financière avec le Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement.
Jeunesse : Subventions de 255 000 euros à neuf associations au titre de la jeunesse afin de soutenir l’accès aux droits.
Mémoire : Apposition d'une plaque commémorative en hommage aux victimes des accidents du travail et des maladies professionnelles au 3, rue du Château-d'Eau à Paris 10e.
Animaux : Convention-cadre relative au suivi des populations de chats libres présents dans les parcs, jardins, bois et cimetières parisiens.
Urbanisme : Appel à projets urbains innovants sur le site « Bowling et ancienne discothèque La Main jaune » Porte de Champerret (17e).
Déchets : Rapport de la chambre régionale des comptes relatif à la prévention de la gestion des déchets.
> Consulter tous les projets de délibération dans l'ordre du jour du Conseil

Calendrier des séances

Prochaines séances
- Mardi 31 mai, mercredi 1er, jeudi 2 et vendredi 3 juin 2022
- Mardi 5, mercredi 6, jeudi 7 et vendredi 8 juillet 2022

À savoir : chaque Conseil de Paris donne lieu à une convocation formelle de la Maire de Paris - 12 jours avant - accompagnée d’une liste prévisionnelle des projets à examiner.

Assister aux séances

Les séances du Conseil de Paris sont publiques et ouvertes à tous dans la limite des places disponibles. Les mineurs accompagnés sont admis.

Modalités pour assister à une séance

Se présenter à l'accueil, 5, rue de Lobau ou un badge vous sera remis en échange d’une pièce d’identité. En raison du nombre limité de places, il est conseillé d’arriver tôt (en particulier le lundi matin) sous peine de ne pas pouvoir accéder aux tribunes. Pour des raisons de sécurité, les sacs, sacs à dos, cartables (et tout objet estimé inapproprié) ne sont pas admis dans les tribunes. (Vestiaire disponible).
Sont proscrits : les réactions, commentaires ou applaudissements, l’usage des téléphones portables, la consommation de boissons ou aliments.

Dans cet esprit, elles sont aussi intégralement retransmises en direct sur paris.fr.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations