Ouvrir la recherche
Actualité

Sécuriser, protéger, verbaliser : les agents de la Ville sur le terrain

Mise à jour le 03/04/2020
Les agents de prévention et de sécurité de la Ville de Paris poursuivent leurs missions de sécurisation de l’espace public dans un cadre de crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19. Sur le terrain quotidiennement, ils sont, depuis le 31 mars, habilités à verbaliser les contrevenants aux règles de confinement.
Dans le cadre des règles de confinement liées à l’épidémie de Covid-19, la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) de la Ville de Paris poursuit ses missions essentielles à la sécurisation de l’espace public, tout en adaptant ses activités dans un contexte de crise sanitaire.

Des agents mobilisés

Chaque jour, les équipes des agents de la sécurité et de la prévention sillonnent les rues de Paris ou coordonnent les missions propres à la DPSP :
  • Agents de surveillance de Paris (ASP), Inspecteurs de sécurité de la Ville de Paris (ISVP) et leurs encadrants techniciens de tranquillité publique et de surveillance (TTPS) et contrôleurs ;
  • Agents d’accueil et de surveillance (AAS) ;
  • Cadres opérationnels ou centraux et opérateurs du centre de veille opérationnelle (CVO) et du centre de régulation et d’enlèvements (CRE), pour assurer le pilotage, le commandement des équipages et la gestion de crise.

Des missions essentielles assurées

Le travail quotidien de tranquillité publique et de protection de la population engagée en temps normal se poursuit. Il se double d’une mission renforcée de soutien aux personnes les plus vulnérables, que ces dernières se trouvent dans la rue, chez elles ou dans des lieux d’accueil collectifs liés au confinement :
  • La présence des agents assurant la tranquillité publique est poursuivie dans tous les arrondissements, tout au long de la journée. La lutte contre les incivilités (notamment liées à la malpropreté ou au stationnement très gênant) est maintenue avec discernement.
    Il s’agit également d’assurer la bonne fermeture des équipements qui ne reçoivent plus du public et, le cas échéant, d’évincer et de verbaliser les contrevenants, par exemple dans les espaces verts, fermés au public.
    Les agents assurent également une mission de pédagogie sur les mesures de confinement et de médiation en cas de tensions sur l’espace public (devant les commerces, sur les voies sur berges, etc.). Ils sont habilités à verbaliser par une contravention les infractions liées au non-confinement (lire ci-dessous "Les agents habilités à verbaliser").
  • Les agents municipaux poursuivent leur mission d’assistance aux personnes à la rue. Dans un contexte où les maraudes sont plus rares, les équipes dédiées à l’assistance aux personnes sans-abri sont maintenues à un niveau élevé, afin de trouver, en lien avec l’Etat, des solutions d’hébergement dans des conditions sanitaires dignes et humaines. Des médiateurs de la ville de Paris sont également présents.
  • Les bâtiments municipaux ouverts sont également sécurisés, pour l’essentiel l’hôtel de Ville et les mairies d’arrondissement où sont maintenues des activités essentielles tel que l’état civil et la délivrance des titres.
  • Enfin, la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) assure également la mission, particulièrement lourde dans ce contexte, de coordination de la gestion de crise au sein de la Ville de Paris.

Les agents habilités à verbaliser

Depuis le 31 mars, les agents de la Ville de Paris et les ASP sont habilités à constater par procès-verbaux les contraventions émises en cas de violations des interdictions (limitation des circulations et mesures de quarantaine…) prévues par l’article 2 de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 pour faire face à l'épidémie de covid-19.
Le contrôle des attestations liées aux mesures de confinement et la verbalisation se fait avec discernement par les agents, et lorsqu'elles sont commises respectivement sur le territoire communal, sur le territoire pour lequel ils sont assermentés ou sur le territoire de la Ville de Paris (…). En cas de non-respect des règles, une amende forfaitaire de 135 euros sera appliquée.

La protection des agents

Afin de protéger les agents sur le terrain, les mesures de sécurité sanitaire sont appliquées :
  • Le port d’un masque, la mise à disposition de gel hydroalcoolique et la consigne de se laver les mains avec de l’eau et du savon dès que c’est possible, de ne plus serrer les mains des collègues, de ne pas s’approcher des usagers, de se tenir à une distance d’un mètre et de ne pas avoir de contact physique avec eux.
  • Afin de permettre la désinfection d’outils collectifs de travail (véhicules, claviers d’ordinateurs partagés, PVe, Thémis, TETRA…) entre deux utilisations, la direction a organisé la distribution de solutions désinfectantes.
  • Les équipages sont composés de 2 agents par véhicule (au lieu de 3) pour éviter la promiscuité.

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.