Ville de Paris

Service

Santé de la femme enceinte et de l'enfant (PMI)

Mise à jour le 06/09/2022
Retrouvez les informations concernant les services de PMI : le suivi médical des enfants de 0 à 6 ans et toutes les questions relatives à la santé de la femme enceinte et au développement de l'enfant.

La PMI : un accompagnement médical, préventif et personnalisé, des familles et des enfants

La PMI propose à tou·te·s les Parisien·ne·s un service de suivi médical et de prévention des femmes enceinte, et des enfants de 0 à 6 ans.

Les professionnels de PMI sont à votre disposition pour vous accompagner avant et après la naissance sur toutes les questions relatives à la santé de la femme enceinte et au développement de l'enfant.

Un service gratuit et non sectorisé

La PMI est un service pour tou·te·s avec ou sans couverture sociale et gratuit.
Il est entièrement financé par la Ville de Paris et l’Assurance Maladie.
Les services de la PMI ne sont pas sectorisés : vous pouvez aller dans tous les centres de PMI et ce, quelle que soit votre adresse de domiciliation à Paris.
Affiche sur l'utilité des centres de PMI de Paris

Plus de 600 professionnel·le·s à votre écoute

Plus de 600 professionnel·le·s vous accueillent dans les centres de PMI : médecins, infirmières puéricultrices, auxiliaires de puériculture, agent technique de la petite enfance, sages-femmes, psychologues, psychomotriciens. Ils sont à votre service :
  • Dans les 59 centres de PMI parisiens : 44 centres sont gérés directement par la Ville de Paris, 14 par des associations conventionnées et financées par la Ville de Paris et 1 centre géré par l’hôpital Cochin-Port-Royal.
  • En visite à votre domicile
La PMI de Paris recrute des médecins salariés

La PMI de Paris recrute des médecins généralistes ou pédiatres, temps plein ou temps partiel, seniors ou jeunes médecins, pour des missions de protection infantile et maternelle et de planification.

Les missions : suivi médical, préventif des enfants et des femmes enceintes, vaccination et dépistage, contraception, éducation à la vie affective et sexuelle, lutte contre les violences faites aux femmes.

Envoyez votre candidature à [medecinpmi puis paris.fr après le signe @]zrqrpvaczv@cnevf.se[medecinpmi puis paris.fr après le signe @]

Découvrez le métier de médecin de PMI en vidéo

Trouver un centre de PMI

Avant la naissance : suivi des femmes enceintes et accompagnement des futurs parents

Consultations médicales, entretiens et visites à domicile

Les sages femmes de PMI assurent des entretiens dans les centres de PMI pour :
  • répondre à vos questions concernant le projet et suivi de grossesse
  • réaliser l'entretien prénatal précoce : temps d’échange non médicalisé centré sur les besoins de la femme enceinte et du couple, autour de la naissance de l’enfant
  • l’accouchement et la période post-natale
  • l'allaitement et l'alimentation de l'enfant.
Elles assurent également des consultations médicales de suivi de grossesse dans certains centres de PMI et dans les maternités de l'AP-HP et peuvent réaliser certaines vaccinations.
Les sages-femmes de PMI effectuent aussi des visites à domicile.

Les sages-femmes animent ou co-animent des temps collectifs

  • Groupes futurs-parents : les sages-femmes, puéricultrices, psychologues animent des temps collectifs consacrés aux futurs parents pour répondre à toutes leurs questions
  • Préparation à la naissance : les sages-femmes proposent des séances de préparation à la naissance
  • Soutien à l’allaitement : tous les professionnels de PMI peuvent vous apporter information et soutien autour de l'allaitement. En cas de difficultés particulières, ils pourront vous orienter vers des professionnels spécialisées en allaitement.

Les démarches administratives à effectuer pendant la grossesse

Pensez à déclarer votre grossesse à votre caisse d’assurance maladie dans les trois premiers mois. Cette démarche permettra à l’assurance maladie de mieux vous accompagner et vous prendre en charge tout au long de votre grossesse.
  1. s’inscrire à la maternité : lorsque la grossesse est confirmée par le médecin, l’inscription dans une maternité doit être faite le plus tôt possible. Privée ou publique, si la maternité est conventionnée, la prise en charge de la Sécurité sociale se fait à 100 %.
  2. faire sa déclaration de grossesse : le premier examen prénatal doit avoir lieu avant la fin du troisième mois. À cette occasion, le médecin généraliste, le gynécologue ou la sage-femme remplit, à l’aide de la carte Vitale, la déclaration de grossesse.
    Elle est directement transmise à la caisse primaire d’assurance maladie et à la caisse d’allocations familiales. Une déclaration sur un formulaire papier est également possible. Dans ce cas, il faudra l’envoyer aux deux organismes.
    Le site de l’assurance maladie donne une information détaillée sur la prise en charge des dépenses liées à la grossesse.
  3. se renseigner sur la reconnaissance de l’enfant par le père : dans le cas d’un couple non marié, le père doit reconnaître l’enfant avant ou après la naissance. Il convient donc d’en discuter pendant la grossesse et de prévoir cette démarche pour les couples concernés.
  4. penser au nom de famille de l’enfant : si les futurs parents ne sont pas mariés, ils doivent choisir le nom de famille que portera l’enfant : nom de la mère, du père ou double nom.
  5. déclarer sa grossesse auprès de son employeur : pour pouvoir bénéficier des aménagements prévus pour les femmes enceintes comme les réductions d’horaires ou les autorisations d’absence, il convient d’informer son employeur de sa grossesse.
  6. s’informer sur le congé maternité et paternité : la durée du congé maternité dépend du nombre d’enfants à charge : il sera un peu plus long à partir du troisième enfant

Le suivi de la grossesse

« Un carnet de santé maternité », remis par la maternité ou par votre médecin, vous accompagne tout au long de votre grossesse. Vous y trouverez des informations sur le déroulement de votre grossesse ainsi qu’un suivi médical et administratif.
Ce carnet assure la liaison entre les différents professionnels de la santé et la maternité jusqu’à l’accouchement. Présentez-le à chaque consultation.

Les examens médicaux

Le suivi de la grossesse est très important.
Pour une grossesse normale, 7 examens médicaux sont recommandés.
Le premier, pour déclarer votre grossesse auprès de votre centre d’assurance maladie et d’allocations familiales, doit avoir lieu avant la fin de la 14e semaine d’aménorrhée.
Ensuite, un examen est programmé chaque mois jusqu’à l’accouchement.

Toutes ces consultations sont prises en charge à 100 % à partir du 6e mois de grossesse. Les échographies sont en général prescrites au rythme d’une par trimestre (12-22-32 semaines).

N’oubliez pas l’examen post-natal dans les 6 à 8 semaines qui suivent l’accouchement (également pris en charge à 100%).

Bien vivre sa grossesse

Quelques recommandations élémentaires vous assureront une grossesse plus saine et agréable :
  • une alimentation équilibrée, du repos, une vie plus calme et plus régulière
  • le travail peut être poursuivi jusqu’au repos légal
  • les exercices physiques et le sport sont autorisés avec modération; la marche est recommandée
En respectant ces quelques règles vous pourrez réduire les risques d’accouchement prématuré.
Consommer tabac, alcool, drogues et certains médicaments, même en faible quantité, peut avoir des conséquences dramatiques sur le développement de votre bébé. Le tabagisme passif est aussi très nocif : faites particulièrement attention aux atmosphères enfumées.
Vous pouvez consulter le site du Réseau de santé Périnatal parisien, dont l'objet est de coordonner les soins périnatals sur le territoire parisien pour une prise en charge optimale de votre grossesse et de votre enfant à la naissance.

Il faut toujours consulter son médecin afin d’éliminer toute cause infectieuse pouvant passer inaperçue.

Quelques avertissements :

- Dans le cas où la future mère n’est pas immunisée contre la toxoplasmose, il est important de faire sa prise de sang de contrôle tous les mois et de suivre les recommandations données à la maternité.

- La maternité doit distribuer à la future mère une fiche d’information sur la prévention de la listériose.

- Dans l’éventualité où la future mère serait en contact avec un enfant infecté par la rubéole et elle-même non immunisée, elle doit consulter son médecin traitant.

- Les femmes enceintes, non immunisées contre le Cytomégalovirus - CMV, qui doivent s’occuper de jeunes enfants et notamment les changer, doivent toujours penser à bien se laver les mains.

Les cours de préparation à l’accouchement organisés à la maternité ou chez une sage-femme libérale sont remboursés par l’assurance maladie.

Il existe différentes méthodes de préparation à l’accouchement telles que :

- la gymnastique prénatale en piscine
- le yoga
- le chant prénatal
- l'haptonomie
- les massages
- la relaxation
- la sophrologie
l' acupuncture…
Pour toutes informations, questions et inquiétudes concernant la grossesse, il est toujours possible de contacter la sage-femme de PMI de votre arrondissement.

À la naissance et jusqu'aux 6 ans des enfants : suivi des enfants et accompagnement de leurs parents

Dans les centres de PMI

Une équipe permanente et une équipe pluridisciplinaire sont à votre disposition pour des conseils et consultations de puériculture, des consultations médicales de prévention et de dépistage, des activités collectives de soutien à la parentalité et d'éveil de l’enfant.

Quand vous vous déplacez en centre de PMI, n’oubliez pas de venir avec le carnet de santé de votre enfant et la carte vitale si vous l’avez !
Un accueil de qualité
Les centres de PMI s'engagent à vous proposer un accueil de qualité.
La certification par AFNOR de la qualité de l’accueil dans les tous les centres de PMI est en cours.
Les établissements certifiés sont reconnaissables au label QualiParis affiché à l’entrée de l’établissement.

Ce label témoigne de nos engagements pour améliorer en continu :
- l’information délivrée aux familles
- le confort, la sécurité des locaux
- la propreté et l’hygiène du centre, des jeux et du matériel médical et de puériculture
- la prise en compte des attentes des familles.

L’infirmière puéricultrice et l’auxiliaire de puéricultrice vous accompagnent et vous conseillent sur la vie quotidienne de votre enfant et répondent à toutes les questions de puériculture : alimentation, allaitement, sommeil, couchage, soins de puériculture, hygiène et rythme de vie…
Elles vous accueillent avec ou sans rendez-vous. Les consultations de puéricultrices sont organisées sur rendez-vous.

L’agent·e technique de la petite enfance participe à l’accueil et assure la propreté et l’hygiène des locaux et du matériel.

Le médecin vous reçoit en consultation préventive et de dépistage. Il ou elle suit le développement de votre enfant et s’assure de son bon état de santé et pratique les vaccinations selon les recommandations du calendrier vaccinal. Consultations sur rendez-vous.
Votre enfant a besoin d’un suivi médical régulier, pendant toute sa croissance.

Elle assure des entretiens pour :

- réaliser l’entretien post-natal : temps d’échange non médicalisé après l’accouchement

- l’allaitement et l’alimentation de l’enfant.

Il· elle propose une écoute, un soutien et un accompagnement psychologique dans la relation avec votre enfant tout au long de son développement.

Il· elle vous aide sur des sujets aussi divers que le sommeil, l’alimentation, le langage, l’autonomie de l’enfant. Entretiens sur rendez-vous.

Le psychomotricien porte un regard sur le développement psychomoteur de votre enfant et vous apporte des éléments de compréhension sur son langage corporel :
comment l’enfant investit son corps pour jouer, communiquer, découvrir son environnement et se construire.

Il accompagne le parent et l’enfant autour de sujets comme la motricité, le tonus et le portage, la découverte de soi et des autres, la connaissance des objets, son environnement de jeu. Entretiens sur rendez-vous.

Afin de faciliter les consultations en centres de PMI, des médiateurs socioculturels et des interprètes viennent en aide aux familles ne parlant pas ou difficilement le français. Des interprètes dans de nombreuses langues sont présents, régulièrement ou à la demande, dans les centres de PMI.

Le Service de protection maternelle et infantile (PMI) de Paris mène périodiquement des enquêtes sur l’accueil des enfants en situation de handicap dans les établissements d’accueil de jeunes enfants.

Ces enquêtes annuelles permettent de suivre l’évolution et les caractéristiques de l’accueil des enfants en situation de handicap et / ou de maladie chronique dans les EAPE parisiens.

>
Consultez le site de la Maison départementales des personnes en situation de handicap à Paris (MDPH)

Des ateliers et activités collectives vous sont également proposés :

- Échanges de pratiques autour de l’allaitement*
- Partage des pratiques sur la diversification alimentaire
- Éveil et jeux adaptés à l’âge de l’enfant
- Massage / toucher contenant du bébé
- Ateliers contes et comptines

L’équipe du centre vous renseigne sur le fonctionnement et les dates des prochains ateliers.

*Promotion et soutien de l’allaitement : tous les professionnels de PMI peuvent vous apporter information et soutien autour de l’allaitement. En cas de difficultés particulières, ils pourront vous orienter vers des professionnels spécialisés en allaitement.

À la maternité, il vous a été demandé de faire peser votre bébé dans les jours suivants votre sortie. En PMI, « une pesée conseil » vous est proposée : il s’agit un temps d’échanges, autour de la pesée du bébé, qui permet de répondre également à vos questions sur l’alimentation, le rythme de l’enfant, le sommeil, l’allaitement etc…
Pour une pesée conseil de qualité, prévoyez une durée de 30 à 45 minutes.

17 examens préventifs systématiques sont recommandés et remboursés à 100% par la sécurité sociale sur la base du tarif conventionné.

Ce suivi peut être (est) assuré par le médecin traitant (généraliste, pédiatre), et si vous n’avez pas de médecin traitant en consultations hospitalières ou dans les centres de PMI.

Ces examens se déroulent :
- entre 0 et 8 jours : 1 examen
- au cours de la 2è semaine : 1 examen
- entre 1 et 6 mois de l’enfant : 6 examens (un/mois)
- entre le 9è mois et le 18è mois : 4 examens
- à 2 ans : 1 examen
- entre 3 et 6 ans : 4 examens (1/ an)

Les certificats obligatoires des 8e jour, 9e mois et 24e mois sont fournis avec le carnet de santé. Le premier est rempli par le pédiatre de la maternité. Les suivants sont remplis par le médecin traitant de votre enfant ou le médecin de PMI et sont adressés ensuite au service central de PMI.

Ces certificats permettent au service de PMI de remplir sa mission de suivi épidémiologique de la santé des jeunes enfants.

L’histoire médicale de votre enfant est consignée dans son carnet de santé.
Ce document vous appartient et les informations qu’il contient sont confidentielles. Seuls les professionnels de santé chargés du suivi de votre enfant sont autorisés à le consulter, avec votre accord.

Ce document comporte de nombreux conseils et messages de santé. Prenez le temps de le lire !

Le carnet de santé est remis par la maternité.
En cas de perte, un duplicata peut être délivré par le centre de PMI ou la mairie du domicile des parents (service de l’état civil).

À chaque âge de la vie, une vaccination est nécessaire et obligatoire.
Les vaccins doivent être réalisés dans les 18 premiers de l’enfant selon le calendrier vaccinal.

Des rappels doivent être également pratiqués régulièrement. La vaccination reste l’un des meilleurs outils de prévention des maladies infectieuses.

Chaque année, le calendrier vaccinal fixe les recommandations vaccinales applicables.

> consultez le calendrier vaccinal 2021

En visite à votre domicile

Les infirmières puéricultrices peuvent également vous proposer des rencontres à domicile et échanger avec vous sur les sujets qui vous préoccupent concernant votre enfant.
Dès la sortie de la maternité, dans certaines situations, une visite à domicile peut être réalisée en prénatal en binôme avec la sage- femme de PMI.
Elle permet de :
  • préparer l’arrivée du bébé, d’évoquer l’aménagement de l’espace et l’environnement du bébé, le choix du matériel de puériculture ;
  • répondre à vos questions concernant l’allaitement maternel ou l’alimentation au biberon, la diversification alimentaire ;
  • échanger avec le ou les parents sur les pleurs du bébé, son rythme de veille et de sommeil, son couchage et son portage ;
  • donner des conseils sur l’hygiène du bébé, la santé environnementale, le choix des jouets d’éveil, des vêtements, des produits d’hygiène ;
  • peuvent aussi être évoqués des sujets comme le baby-blues, l’épuisement parental, la nouvelle vie familiale, l’isolement, la reprise de travail, les modes d’accueils ;
  • donner de l’information sur les sujets de prévention en santé de l’enfant et de son/ses parents : l’environnement des écrans, la prévention de l’obésité, la prévention du bébé secoué, les vaccinations, le suivit médical ;
  • selon les besoins identifiés et partagés avec les parents, la famille peut être orientée vers des professionnels ressources de la PMI ou d’autres partenaires.

Prévention des accidents des enfants

Chute d'enfants : attention aux fenêtres et aux balcons

Chaque année, des enfants, souvent tout-petits, qui aiment explorer leur environnement, chutent accidentellement d'une fenêtre ou d'un balcon.

Ces accidents de la vie courante sont évitables et ont principalement lieu pendant les heures de préparation des repas au printemps et en été.

Les gestes et réflexes essentiels

  • surveillez votre enfant : ne laissez jamais un enfant seul près d’une fenêtre ouverte ou sur un balcon
  • ne jamais laisser un enfant sous la responsabilité d’un autre enfant ;Refermez systématiquement les fenêtres et les portes-fenêtres des pièces où se trouvent de jeunes enfants
  • éloignez des fenêtres les meubles, chaises, lits, coffres à jouets ou tout autre objet pouvant servir de marchepied à l’enfant
  • bloquez si possible l'ouverture des fenêtres par un système de sécurité. Si vos fenêtres ne ferment pas en toute sécurité, si les gardes corps favorisent l’escalade ou le passage à travers des barreaux, informez-vous auprès de professionnels sur la pause de système de protection
  • expliquez les dangers à votre enfant, apprenez- lui à jouer éloigné des fenêtres.

Les accidents domestiques

Nous vous invitons à consulter les conseils du carnet de santé pour protéger votre enfant des accidents domestiques.

Le syndrome du bébé secoué

Découvrez la campagne de sensibilisation du syndrome du bébé secoué

Conseils utiles pour la santé de votre enfant

Les professionnels de PMI sont disponibles pour répondre à toutes vos questions. N’hésitez pas à leur parler de vos interrogations !

Consultez également les pages du carnet de santé et les fiches réalisées par le service de PMI.

Lexique multilingue de la PMI

Les enjeux de la PMI à Paris

4 grandes orientations ont été définies par les professionnels de PMI lors de la réunion des États généraux de la PMI en 2015 :
1. Améliorer le parcours de santé autour de la naissance et du jeune enfant :
Il s’agit de mieux articuler les compétences et les interventions pour suivre efficacement les jeunes enfants, d’encadrer le retour à domicile des nouveau-nés sortant des services d’hospitalisation néonatale, et également de réduire le délai entre la sortie de la maternité et le premier contact avec la puéricultrice de PMI pour toute situation signalée par la maternité et proposer des examens médicaux de prévention de la naissance aux six ans de l’enfant.
2. Faire de la PMI un maillon du parcours de santé des jeunes :
Proposer une offre généraliste de santé spécialement destinée aux 12-25 ans, qui fasse une place importante à la prévention et leur facilite l’accès aux soins en les aidant à ouvrir leurs droits à l’assurance maladie. Cette démarche repose sur une meilleure coordination des actions de prévention en milieu scolaire en lien avec l’Education Nationale, l’Agence régionale de santé, les associations ou services de la Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé de la Ville de Paris.
3. Intervenir face aux situations les plus précaires :
Les familles en situation de grande précarité doivent pouvoir bénéficier d’une prise en charge adaptée à leur situation. Cela passe par un dispositif d’accueil et de suivi des populations à la rue au sein de plusieurs centres de PMI, mais aussi par la mise en place d’un centre de protection maternelle dédié aux femmes enceintes en situation de grande précarité. Cela passe aussi par des interventions «hors les murs» auprès des femmes enceintes et des enfants (de la naissance à 6 ans) des familles migrantes, et par l’insertion de la PMI dans les dispositifs existants en faveur des familles migrantes et réfugiées.
4. Une PMI active dans son territoire : Repérer les besoins de santé à partir d’indicateurs pertinents des projets de territoire qui associent les partenaires locaux.

Études

La santé des mères et des nouveau-né.e.s à Paris (2013)
Étude établie par le service de PMI de Paris sur la base des données issues des premiers certificats de santé* des enfants nés en 2013 et domiciliés à Paris.
En 2013, l’Unité d’épidémiologie du Service de Pmi a réalisé une étude sur la santé des mères et des nouveaux nés à Paris.
Le recueil des certificats de santé permet aux équipes médicales de la PMI d’assurer le suivi individualisé des enfants en bas-âge et de proposer une aide personnalisée à certaines familles en fonction de critères médico-sociaux.
Les certificats de santé jouent également un rôle important de vigilance sanitaire et sociale en produisant des données statistiques et épidémiologiques aux niveaux national et départemental.
L’article « La santé des mères et des nouveau-nés » présente les résultats de l’analyse des 27 031 certificats de santé du 8e jour des enfants nés en 2013 et domiciliés à Paris. Des informations relatives à la grossesse, à l’accouchement et à l’état de santé de l’enfant à la naissance sont décrites à l’échelle de l’arrondissement parisien et illustrées par des cartes.
L’évolution des résultats entre 2010 et 2013 est également présentée. Ces résultats sont issus de la gestion, saisie, contrôle qualité et analyse des certificats de santé par le personnel de l’unité épidémiologie du service de PMI. Cette mission réglementaire est placée sous la responsabilité du médecin chef de service.
*La loi du 15 juillet 1970 a rendu obligatoire la délivrance de certificats de santé lors des trois examens médicaux des enfants. Le premier (CS8), à vocation préventive, est effectué dans les 8 premiers jours suivant la naissance. Les deux autres ont lieu au cours du 9e (CS9) et du 24e mois (CS24).

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations