Ville de Paris

Actualité

Rencontre avec un renard : que faire ?

Mise à jour le 09/12/2021
Le renard est de plus en plus observé dans les grandes villes de France et d’Europe et Paris n’échappe pas au phénomène. Mais, si la présence des renards est un bon signe pour la biodiversité de la ville, elle impose d’adopter un comportement adéquat si vous en croisez un. Rappelez-vous qu'il s'agit d’un animal sauvage.
Familiers des bois de Boulogne et de Vincennes ou de l'est parisien (notamment le long de la Petite Ceinture), les renards pourraient croiser votre chemin. En effet on a recensé entre 30 et 40 renards roux sur le territoire Parisien. Un chiffre pouvant doubler, voire tripler, durant la période de reproduction (rut en janvier-février). Alors , que faire devant une telle rencontre ?

4 choses à faire ou ne pas faire si vous croisez un renard

  • Ne tentez pas d’apprivoiser un renard en lui mettant à disposition de la nourriture. La crainte naturelle qu’il ressent envers les humains pourrait s’émousser et l’animal pourrait être tenté de mordre.
  • Évitez tout contact physique car il peut être porteur de maladies ; même si les cas de transmission sont très rares.
  • En cas de rencontre avec un renard, gardez vos distances et profitez du moment.
  • Si vous trouvez un animal blessé ou mort, n’y touchez pas et alertez le Centre de soins aux animaux sauvages Faune Alfort
Renard tenant un oiseau dans sa gueule
Nul besoin de nourrir le renard. Il se débrouille très bien tout seul.
Benoit Gallot | Ville de Paris

Comment s'explique la présence des renards à Paris ?

La population de renards roux sur le territoire de Parisien (bois compris) est estimée entre 30 et 40 individus. Un chiffre pouvant doubler, voire tripler, durant la période de reproduction (rut en janvier-février) avant de revenir au seuil original après dispersion des jeunes. Certains de ces jeunes, curieux et habitués à la présence humaine, peuvent adopter un comportement familier. S’il est tentant d'approcher ces intrépides, il faut faire preuve de prudence.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Le renard profite des corridors écologiques (voies arborées, voies ferrées, berges de Seine, canaux, etc.) pour entrer et sortir de Paris. Il est essentiellement présent dans les bois de Boulogne et de Vincennes et dans l'est parisien (notamment le long de la Petite Ceinture). Il y trouve le calme et la nourriture en quantité suffisante pour s’y reproduire. Autre avantage des zones urbaines : le renard n'y est pas chassé, contrairement aux campagnes.

Bien que nocturne et discret, il n’est plus rare de rencontrer des individus au détour d’une allée du cimetière du Père Lachaise ou dans un taillis du parc de Bagatelle.

Le renard, un animal sauvage

Deux renardeaux jouant
Renardeaux jouant dans les allées du cimetière du Père Lachaise
Benoit Gallot | Ville de Paris
Le Renard roux (Vulpe vulpes) est un petit canidé de taille moyenne (de 30 à 40 cm au garrot et d’un poids moyen de 6 à 7 kg). D’allure semblable à un petit chien, on le reconnait facilement grâce à son pelage roux, parfois brun très foncé, et le dessous de son menton et de son ventre blancs.

Podcast : écoutez l'histoire du renard roux

Ce contenu est hébergé par player.ausha.co
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Gourmand et fin chasseur, il se nourrit habituellement de passereaux, de petits mammifères, de fruits et de graines. Dans les campagnes, il peut éliminer jusqu’à 10 000 campagnols par an, ce qui en fait un auxiliaire précieux pour l’agriculture. À Paris, il se régale plutôt de mulots, souris, jeunes rats surmulots, petits oiseaux, fruits sauvages ou cultivés et déchets alimentaires abandonnés par les habitants.
Prédateur naturel, il privilégie les proies faciles à capturer, tels que les animaux faibles ou malades, mais n’hésite pas à se nourrir de charognes ; limitant ainsi le risque d’une épidémie potentielle pouvant impacter les animaux sauvages.

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations