Ville de Paris

Service

Projet 6e - 14e - 15e Maine-Montparnasse

Mise à jour le 14/11/2022
L’organisation actuelle du quartier Maine-Montparnasse résulte d’une vaste opération immobilière lancée dans les années 60. Essentiel à l’attractivité de Paris, le quartier Maine-Montparnasse nécessite d’être repensé et adapté aux usages contemporains.

Le projet urbain

Situé au carrefour des 6e, 14e et 15e arrondissements, entre la place du 18-Juin-1940 et la gare Montparnasse, le secteur Maine-Montparnasse est l’une des principales polarités parisiennes. Il représente un des territoires les mieux desservis de la capitale grâce à une offre très dense de transports. On y retrouve également toutes les différentes thématiques de la vie urbaine : emploi, tourisme, échanges, loisirs, culture, commerces. Ces différentes activités, imbriquées spatialement et temporellement, créent un quartier vivant au public diversifié.
Pour fédérer les initiatives privées et publiques déjà engagées, pour organiser l’action collective sur le reste du secteur et pour répondre de manière cohérente et proportionnée aux dysfonctionnements identifiés ainsi qu’aux attentes des résidents et usagers, le projet urbain sera mené en partenariat avec les différentes parties prenantes.

Pour accompagner ces projets, assurer leur cohérence, et permettre une véritable transformation du quartier, la Ville porte un projet de redéfinition des espaces publics autour de la gare (Place Raoul Dautry, avenue du Maine, rue du Commandant Mouchotte) et de l’ensemble immobilier de la Tour Montparnasse (rue du Départ, rue de l’Arrivée, place du 18 juin 1940), en lien avec le projet de forêt urbaine Place de Catalogne.

L’agence Rogers Stirk Harbour + Partners, lauréate de la consultation avec entre autre Michel Desvigne Paysagiste, est en charge de la conception des espaces publics dans la suite du projet retenu en 2019. Ce projet a pour objectif de pacifier l’espace public en réduisant sensiblement l’espace alloué aux voitures, en faisant la part belle aux piétons, à la végétalisation, et aux cycles.

Le travail sur le réaménagement des espaces se fait en lien avec les travaux de la SNCF, de la RATP et d’Ile de France Mobilités sur la Gare Montparnasse, pour s’assurer de la pertinence des choix pour la qualité de desserte des voyageurs.

La reprise des démarches de concertation est prévue courant 2022, dans la suite des contributions précédentes.

La Tour Montparnasse, célèbre immeuble de 210m de hauteur, a fait l’objet en 2017 d’un concours international d’architecture lancé par la copropriété de la Tour et remporté par l’agence Nouvelle AOM (association des agences Franklin Azzi Architecture, Chartier-Dalix et Hardel-Le Bihan).

Le projet prévoit une métamorphose complète de la Tour, qui deviendra claire, bas-carbone, économe et capable d’offrir de nouveaux usages. L’objectif est de rendre l’immeuble plus accueillant pour tous.te.s, et de développer une ville verticale au travers d’une programmation mixte. Le pied de tour sera repensé pour accueillir commerces et services.

Pour valoriser le sous-sol, des patios seront créés et agrémenteront les nouveaux programmes souterrains. Un hôtel sera créé entre les 42e et 45e étages, alors que le sommet de la Tour accueillera une serre agricole, un espace événementiel, le restaurant 56 et l’observatoire panoramique.

Après une phase d’autorisations administratives, ces travaux de rénovation pourraient démarrer en 2023, pour une durée de 3 ans.

La Tour CIT, à l’origine Centre International du Textile, est un immeuble de 52 mètres de haut situé au nord de la Tour Montparnasse, à l’extrémité de la rue de Rennes.
En cohérence avec le projet de rénovation de la tour Montparnasse, les copropriétaires de la Tour CIT ont lancé en 2017 un concours d’architecture remporté par l’agence Lacaton & Vassal architectes. L’objectif est de renouveler l’image de la Tour, avec une nouvelle façade claire et bioclimatique, et de l’adapter aux nouveaux usages tertiaires tout en conservant son caractère si particulier de ruche d’entreprises (130 accueillies).

Le projet retenu répond à la fois au souhait de modernisation technique et architecturale de l’immeuble et à la volonté de sobriété dans l’utilisation de matière, et privilégie la qualité de vie et des espaces rénovés, en améliorant notamment la qualité de l’air et le confort intérieur.

Le dessin architectural permet d’affirmer la verticalité de l’immeuble, crée de nouvelles terrasses par des retraits de façade, et prévoit une serre cultivée en toiture. Sous réserve des autorisations administratives, les travaux pourraient démarrer dès 2023 et sont prévus pour deux ans.

La SNCF a porté un projet de modernisation de la gare dont les travaux, démarrés en 2017, se sont achevés en 2021. Il trouve sa justification dans l’augmentation attendue des flux de voyageurs (de 200 000 à 300 000 voyageurs par jour à la suite, notamment, de la mise en service de la LGV Sud Europe Atlantique), et a été l'occasion de restructurer des liaisons verticales du bâtiment et de créer 6 000 m2 de commerces.

L’ouverture de la gare sur la ville se manifeste par une façade transformée donnant davantage à voir les usages intérieurs, et par des commerces accessibles depuis la rue. De nouveaux commerces vont ouvrir dans le courant de l’année 2022.

La Ville de Paris a également lancé en 2017 un appel à projets innovants « Réinventer Paris – Les dessous de Paris », dont l’un des sites retenus est l’ancien musée de la Libération, situé sur la dalle du jardin Atlantique. En 2019, le projet « Oasis » a été désigné lauréat.

Ce projet prévoit la réhabilitation du bâtiment et sa transformation pour accueillir des espaces d’hébergement hôtelier et des logements destinés aux publics en difficulté.

Depuis le départ du musée vers la place Denfert Rochereau, et avant les travaux, le site accueille temporairement un Centre d’Hébergement d’Urgence géré par l’Armée du Salut, un Fab-Lab et une recyclerie.

L’immeuble CNP, ensemble de bureaux posé au-dessus de la gare Montparnasse, est un symbole de l’architecture moderniste des années 60 qui compose ce quartier. Ce long rectangle de 164 mètres de long qui culmine à 63 mètres de hauteur est iconique mais passe inaperçu. L’aspect extérieur du bâtiment est très marqué par son époque de conception, et les espaces intérieurs sont vieillissants. Suite au projet de départ de l’occupant actuel, la compagnie d’assurances CNP, à l’horizon de la fin 2023, les propriétaires de l’immeuble portent un projet de rénovation lourde du site.

Cette rénovation vise à améliorer la relation de l’immeuble au quartier, pour mettre en valeur sa situation exceptionnelle dans la ville, ses vues à 360 degrés et son échelle urbaine monumentale. Une nouvelle façade vitrée, plus performante et esthétique, permettra de rendre le bâtiment plus transparent tout en améliorant le confort des espaces intérieurs. Le projet ne modifie pas l’enveloppe du bâtiment existant, et prévoit des espaces animés en pied d’immeuble pour les utilisateurs des bureaux, ainsi qu’une toiture agricole en son sommet. L’objectif des porteurs de projet est d’achever les travaux en 2026-2027.

Après le concours international de 2019, le centre commercial situé au pied de la Tour Montparnasse fait l’objet de nouvelles études, menées par ses propriétaires, en cohérence avec les projets voisins et la vision des architectes et paysagistes concepteurs des espaces publics (RSH+P, Michel Desvigne).

Ce projet prévoit l’ouverture de l’ilot sur la Ville, en permettant une traversée ouverte de la rue de Rennes à la Gare Montparnasse, tout en conservant une partie des bâtiments existants pour diminuer l’impact environnemental du chantier. La réhabilitation du centre doit réduire les surfaces de commerces et proposer de nouveaux usages, en lien avec l’apaisement de l’espace public au profit des piétons.

Les études opérationnelles se prolongent en 2022, dans l’objectif d’inscrire la transformation de l’îlot dans le même calendrier que le reste du secteur.

Au XVIIe siècle, le nom du quartier avait été donné par les étudiants qui venaient déclamer des vers sur une butte formée par des remblais, en référence au mont Parnasse où les Grecs de l’Antiquité vénéraient le dieu des arts Apollon et les Muses.
La colline fut en partie arasée pour tracer le boulevard du Montparnasse au XVIIIe siècle, lieu de promenade alors à la périphérie de la ville.

À la fin du XIXe siècle, de nombreux artistes vont choisir ce quartier populaire au centre de Paris encore relativement en friche qui leur offre des ateliers à des loyers modiques. Les cafés, bars et bistrots étaient des lieux de rencontre où les artistes venaient à la fois rencontrer leurs homologues et négocier. Montparnasse allait connaître son apogée dans les années 1920, les Années folles. Il était alors le cœur de la vie intellectuelle et artistique à Paris, avec ses cafés qui entreront dans l'histoire de l'art.

La gare Montparnasse, qui dessert la façade atlantique du pays, a fait de ce quartier le « fief » des Bretons de Paris.

Le visage du site, tel qu’il apparaît aujourd’hui, résulte de l’opération de rénovation urbaine « Maine-Montparnasse » conduite à partir des années 1960 pour créer un pôle d’attractivité sur la rive gauche. Elle a consisté à créer une série d’immeubles entourant et ceinturant la nouvelle gare, déplacée vers le sud depuis le boulevard du Montparnasse vers l’avenue du Maine ; le terrain libéré a permis de construire la Tour Maine-Montparnasse qui, avec ses 210 mètres de hauteur, est le deuxième édifice le plus haut de Paris après la Tour Eiffel.

Conçu en pleine période d’urbanisme sur dalle, cet ensemble d’architecture moderne s’organise sur différents niveaux autour de plusieurs programmes imbriqués, bureaux, centre commercial, centre sportif, logements, hôtels. L’avenue du Maine, enfouie en tunnel a libéré un parvis entre la gare et la Tour Montparnasse alors que les voies de circulation périphériques ont conservé leurs très larges dimensions dans la perspective du prolongement de l’autoroute A10 qui devait aller jusqu’à la gare. Quelques années plus tard, cette idée a été abandonnée au profit d’une continuité verte le long de la rue Vercingétorix et l’aménagement de la place de Catalogne.

Plus tard, dans les années 1990, les voies de chemin de fer furent couvertes dans le cadre de la ZAC « Pasteur-Montparnasse » jusqu’au pont des Cinq-Martyrs-du-Lycée Buffon. Cette opération d’aménagement dota la gare de nouveaux accès, les halls Pasteur et Vaugirard, et permit la réalisation du jardin Atlantique sur la dalle de couverture des voies ainsi que de programmes de bureaux. La porte Océane côté place Raoul-Dautry fut également réaménagée à l’occasion de la mise en service du TGV Atlantique.
Réaménagement du site Maine-Montparnasse / Avant 4
Crédit photo : Jacques Leroy / Ville de Paris

Les objectifs

Le secteur Maine-Montparnasse a été réalisé dans les années 60-70. L’urbanisme sur dalle et la conception architecturale qui le caractérisent, tout comme la place accordée aux véhicules particuliers, ne sont plus en phase avec les usages actuels et les enjeux de politiques publiques en matière de mobilité, de climat et de santé. Ce diagnostic a permis de définir les objectifs suivants :
  • Renforcer l’urbanité du site et réaliser un quartier mixte d’activités économiques, de logements dont des logements sociaux et équipements d’intérêt général.
  • Renforcer la lisibilité et améliorer l’accès aux différents programmes.
  • Accompagner les métamorphoses des tours Montparnasse et CIT.
  • Dynamiser l’activité commerciale en pacifiant la traversée depuis la rue de Rennes et en développant du commerce sur rue.
  • Renforcer l’attractivité artisanale et industrielle du quartier.
  • Diversifier l’attractivité culturelle déjà importante du quartier.
  • Valoriser les sous-sols en y installant des programmes au service du projet urbain et d’une ville attractive, durable et résiliente, notamment un espace de logistique urbaine répondant aux caractéristiques du quartier.
  • Améliorer l’accès au jardin Atlantique.
  • Équilibrer flux et usages, et améliorer les échanges intermodaux pour un meilleur fonctionnement du quartier autour de la gare.
  • Développer la végétalisation et assurer la continuité de la trame verte.
Crédit photo : Rogers Stirk Harbour + Partners

Le calendrier

Printemps 2018 : la Ville de Paris et l’Ensemble Immobilier de la Tour Maine-Montparnasse (EITMM) lancent une consultation d’urbanisme.
Mai-septembre 2018 : 1ère phase de concertation.
Printemps 2018 - juillet 2019 : dialogue compétitif de 4 équipes pluridisciplinaires sélectionnées pour réaliser un projet intégrant les contributions recueillies lors de la concertation.
11 juillet 2019 : annonce du choix du projet lauréat.
10 septembre 2019 : poursuite de la concertation sur le projet lauréat.
2019-2022 : Montage de l’opération et études opérationnelles
2022-2024 : Reprise de la concertation et poursuite des études menées par la Ville sur le projet d’espaces publics ; études opérationnelles sur la rénovation du centre commercial menées par les copropriétaires
2024-2030 : Travaux

La concertation

La communication sur le projet urbain et sa concertation ont permis la constitution d’une liste de contacts qui s’enrichit à chaque évènement (ateliers, marches, réunions publiques, etc.). Cette liste regroupe les habitants, usagers et salariés du secteur mais aussi les acteurs économiques et les représentants des équipements publics locaux (bibliothèque, piscine…). L’actualité de la concertation reste accessible sur paris.fr et idee.paris.
La concertation auprès des acteurs locaux et des riverains s’organise également en collaboration avec les conseils de quartier des 6e, 14e et 15e arrondissements et a permis de mettre en place :
  • un groupe de travail associant les principales copropriétés des rues concernées par le projet et les parents d’élèves de l’École Jean Zay
  • une Commission du Nouveau Quartier Montparnasse (conseil de quartier Montparnasse-Raspail).
Les conseils de quartier ont, par ailleurs, désigné deux représentants parmi leurs membres pour participer au pilotage de l’étude du pôle transport de Montparnasse.
Leur contribution en atelier, aux côtés de plusieurs associations d'usagers des transports a permis grâce à leur connaissance du site d'enrichir le diagnostic des déplacements pour faire émerger des solutions d'organisation et d'aménagement.

Espace numérique participatif

Donnez votre avis sur le projet urbain via idee.paris.fr
2022
Les contributions du public recueillies sur le site idee.paris.fr ou en direct lors des actions de concertation seront synthétisées au sein d’un bilan de la concertation courant 2022.
2021
Atelier sur les mobilités : le jeudi 28 janvier 2021 en distanciel
Cet atelier avait pour but d’étudier les pistes de solutions d’organisation des mobilités et d’aménagement relatives au secteur.
Trois thématiques structuraient les échanges :
  1. Désencombrer l’espace public aux abords de la gare
  2. Faciliter l’accès au pôle pour toutes les fonctions de la gare
  3. Assurer les continuités douces/actives du quartier
2020
Atelier de diagnostic de l'étude de pôle Montparnasse : le mardi 28 janvier 2020 à la bibliothèque Benoîte Groult 75014 Paris.
Téléchargez le compte rendu (format PDF : 3,69 Mo)
Retrouvez les travaux de l’atelier et faites part de vos remarques et idées pour enrichir les cartes du diagnostic sur idee.paris.fr.
Conseil de quartier Montparnasse-Raspail : le mercredi 29 janvier 2020 à l'école élémentaire, 24, rue Delambre, 75014 Paris.
Téléchargez l'invitation (format PDF : 175 Ko)
Téléchargez le compte rendu (format PDF : 204 Ko)

Le projet lauréat de la consultation d’urbanisme pour le réaménagement du site Maine-Montparnasse a été dévoilé en juillet 2019. La concertation engagée en 2018 sur les objectifs du réaménagement va se poursuivre en présence du lauréat et différents rendez-vous participatifs seront ouverts à tous pour prendre part à l’élaboration du projet urbain.

Atelier occupations temporaires et préfiguration : le lundi 25 novembre 2019 à 19h00 à la piscine Armand-Massard, 66, boulevard du Montparnasse 75015 Paris.
Téléchargez l'invitation (format PDF : 769 Ko)
Téléchargez le diaporama présenté lors de l'atelier (lien de téléchargement)
Téléchargez le compte rendu (format PDF : 328 Ko)
Conseil de quartier Pasteur-Montparnasse
 : le mercredi 20 novembre 2019 à la mairie du 15ème arrondissement, 31, rue Peclet, 75015 Paris.
Télécharger le compte rendu (format PDF : 589 Ko)
Télécharger le diaporama présenté lors de la réunion (lien de téléchargement)
Atelier sectoriel : le jeudi 17 octobre 2019 à la mairie du 14ème arrondissement, salle des fêtes, 2, place Ferdinand Brunot, 75014 Paris.
Télécharger le compte rendu (format PDF 298 Ko)
Marches commentées : le samedi 12 octobre 2019 à 10h30, rendez-vous à la piscine Armand-Massard, 66, boulevard du Montparnasse 75015 Paris.
Téléchargez l'invitation (format PDF : 512 Ko)
Téléchargez le compte rendu (format PDF : 1,24 Mo)
Réunion publique : le mardi 10 septembre 2019 à 19h00 au Grand amphithéâtre de la MGEN, 3, square Max-Hymans 75015 Paris.
Télécharger l'invitation (format PDF : 332 Ko)
Télécharger le diaporama présenté lors de la réunion (format PDF : 4;55 Mo)
Télécharger le compte rendu (format PDF : 2 Mo)

Une délibération a été adoptée en mars 2018 par le Conseil de Paris afin de préciser le lancement du projet urbain, de déterminer les objectifs poursuivis et les modalités de concertation préalable.
Téléchargez la délibération (format PDF : 144 Ko)

L’information et la participation du public s'organisent notamment autour d'une réunion publique de lancement, de marches exploratoires, d’ateliers mais également d’un registre électronique ouvert à tous et à toutes pour recueillir les observations et les propositions sur le projet.
Réunion publique : Le vendredi 21 septembre 2018 à 18h30 au gymnase Mouchotte, 33, rue du Commandant René-Mouchotte 75014 Paris.
Téléchargez l'invitation (format PDF : 454 Ko)
Téléchargez le diaporama présenté (format PDF : 7,25 Mo)
Téléchargez le compte rendu (format PDF : 380 Ko)
Questionnaire : Un questionnaire en ligne accessible du 8 juin au 14 septembre 2018 a permis de recueillir les avis et propositions pour l’évolution du secteur Maine Montparnasse.
Téléchargez la synthèse des questionnaires (format PDF : 4,58 Mo)
Atelier participatif : Le jeudi 5 juillet 2018 de 18h30 à 21h au Consulat de la Gaité, espace festif éphémère installé dans les anciens locaux du Point, 2, rue Vercingétorix 75014 Paris.
Téléchargez l'invitation (format PDF : 9,95 Mo)
Téléchargez le compte rendu (format PDF : 2,85 Mo)
Marches exploratoires : Le samedi 9 juin 2018 de 10h à 12h ; rendez-vous au carrefour entre la rue de Rennes et la rue Littré 75006 Paris et le mercredi 20 juin 2018 de 18h30 à 20h30 ; rendez-vous place Bienvenüe 75015 Paris.
Téléchargez l'invitation (format PDF : 9,95 Mo)
Téléchargez le compte rendu (format PDF : 572 Ko)
Réunion publique : Le vendredi 25 mai 2018 à 18h à l'Europe Campus Paris/Montparnasse (ESCP), 3, rue Armand Moisant 75015 Paris.
Téléchargez l'invitation (format PDF : 9,44 Mo)
Téléchargez le document présenté (format PDF : 8,91 Mo)
Téléchargez le compte rendu (format PDF : 352 Ko)

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations