Ouvrir la recherche
Reportage

Revivez en images l'arrivée du drapeau paralympique à Paris

Mise à jour le 07/09/2021
Après le drapeau olympique, place au drapeau paralympique : celui-ci est arrivé dans la capitale et a été hissé devant l'Hôtel de Ville en présence de nombreux athlètes médaillés aux Jeux de Tokyo, à trois ans du début des Jeux de Paris 2024.
Bienvenue au drapeau paralympique ! Il est 17h45, ce lundi 6 septembre, devant l'Hôtel de Ville de Paris : le drapeau aux couleurs des Jeux paralympiques sort du bus qui transporte une délégation de para-athlètes de retour de Tokyo. Quelques heures auparavant, la délégation française conduite par Anne Hidalgo, Maire de Paris, qui a reçu le drapeau lors de la cérémonie de clôture des Jeux de Tokyo, et Marie-Amélie Le Fur, Présidente du Comité paralympique et sportif français (CPSF), était de retour du Japon. Elles ont été accueillies sur le tarmac de Roissy par Tony Estanguet, président de Paris 2024.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Paris 2024 doit être une rampe de lancement pour le para-sport

Hélios Latchoumanaya
medaille de bronze en para judo
Hélios Latchoumanaya, médaille de bronze en para judo à Tokyo
Hélios Latchoumanaya, médaille de bronze en para judo à Tokyo
Joséphine Brueder/Ville de Paris
Devant l'Hôtel de Ville, une petite foule d'enfants acclame les champions tricolores et leur belle récolte de 54 médailles. Parmi eux, Hélios Latchoumanaya, 21 ans, médaille de bronze en para judo à Tokyo : "C'étaient mes premiers Jeux, confie-t-il, j'ai hâte d'être aux Jeux paralympiques de Paris. Paris 2024 doit être une rampe de lancement pour le para-sport, il faut que les efforts qui vont être faits pour l'organisation des Jeux paralympiques se poursuivent dans la durée".
Handisport
Ryadh Sallem, membre de l'équipe de France de rugby-fauteuil
G.Picout
Même satisfaction pour Ryadh Sallem, membre de l'équipe de France de rugby-fauteuil : "Le drapeau arrive enfin à la maison. Il symbolise le peuple de l'olympisme et du paralympisme". Son espoir ? " Que les Jeux paralympiques soient une occasion de faire évoluer les mentalités sur la question du handicap. Avec les Jeux, on parle d'abord de sportifs et pas seulement de personnes en situation de handicap. Faire venir ce drapeau à Paris est aussi un moyen de montrer que les Jeux paralympiques sont complémentaires des Jeux olympiques". Et, pour Paris 2024, il note déjà une évolution positive : "On a le même comité d'organisation pour les Jeux olympiques et paralympiques : c'est un progrès, si l'on compare, par exemple, avec les Jeux de Rio en 2016".
Laurence pratique le vol relatif en soufflerie
Laurence pratique le vol relatif en soufflerie
Joséphine Brueder/Ville de Paris
Les Jeux, Laurence, qui pratique le vol en soufflerie (une forme de parachutisme en soufflerie) les attend également : "J'espère un maximum de médailles pour la France, et que les Jeux apportent de la visibilité au handisport. Le public doit comprendre que nous sommes des sportifs comme les autres. Nous ne sommes pas des demi-sportifs".
17h55 : le drapeau est hissé sur un mât aux côtés du drapeau olympique, déjà présent dans la capitale depuis le 9 août dernier, non loin des agitos (les symboles paralympiques) et des anneaux.
Les symboles olympiques et paralympiques sont désormais réunis dans la ville hôte des prochains Jeux. En 2024, Paris accueillera les Jeux olympiques (du 26 juillet au 15 août) et paralympiques (du 28 août au 8 septembre). Près de 350 000 visiteurs en situation de handicap seront accueillis à Paris pendant les Jeux. Ceux-ci permettront d'accélérer la mise en accessibilité de la capitale et de développer la pratique parasportive.

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations