Ouvrir la recherche
Le saviez-vous ?

Les drapeaux olympiques et paralympiques, symboles des Jeux

Mise à jour le 01/09/2021
Le 8 août, la gouverneure de Tokyo a remis le drapeau olympique à la maire de Paris lors de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Tokyo. Qui l'a créé ? Avec quelle signification et quand ? Et à quoi ressemble le drapeau paralympique qui arrive dans la capitale le 6 septembre ? Retour sur les origines de ces symboles emblématiques des Jeux.

À l'origine, une lettre et une esquisse de Pierre de Coubertin

Pierre de Coubertin, le rénovateur des Jeux olympiques, a imaginé ce drapeau en 1913. C’est une création moderne, qui n’a rien à voir avec un dessin antique.
Les anneaux olympiques apparaissent pour la première fois en 1913 sur l’en-tête d’une lettre écrite par Pierre de Coubertin, dessinés et coloriés de sa main. Le courrier daté du 15 juillet est adressé au baron Godefroy de Blonay, membre suisse du Comité international olympique (CIO). Puis, sur un courrier du 6 août 1913, figure une seconde ébauche des anneaux.
Lettre Coubertin Jeux Olympiques
Cette lettre de Pierre de Coubertin, adressée à Godefroy de Blonay, est l'une des premières conservées aux archives historiques du CIO qui comporte le symbole olympique, dessiné de la main de Coubertin. Présence d'un deuxième design des anneaux dessiné au crayon.
Comité international olympique
Mais il semblerait que l’origine des cinq anneaux trouve sa source dans l’emblème de l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA), une fédération sportive française omnisports. En 1890, Pierre de Coubertin, secrétaire général, imagine son logo : deux anneaux entrelacés, un bleu et un rouge sur fond blanc, les couleurs du drapeau français, accompagnés de l’inscription latine « Ludus pro Patria » (Des jeux pour la Patrie).

Le drapeau olympique a 7 versions officielles

Coubertin présente officiellement le drapeau en 1914. « Le drapeau fut présenté par son auteur - Pierre de Coubertin - au cours de la 17e session du CIO tenue à la Sorbonne en 1914 à l'occasion du Congrès olympique commémorant le 20e anniversaire du rétablissement des Jeux olympiques et de la création du Comité international olympique, le 23 juin 1894 », détaille le Comité national olympique et sportif français.
En 1957, le CIO officialise une version particulière des anneaux ne variant que légèrement de l’original de Coubertin dans la manière dont ils s’entrecroisent. Puis, en 1986, des interstices sont ajoutés aux in­tersections des anneaux pour permettre de les reproduire le plus précisément possible avec les techniques d’imprimerie de l’époque.
Enfin, en 2010, la version officielle des anneaux olympiques revient au modèle original des anneaux entrelacés, sans interstice aux inter­sections, tel que l’avait imaginé Coubertin.
Aujourd’hui, il existe sept versions officielles des anneaux olympiques. La version polychrome sur fond blanc est la plus courante.

Au moins une des cinq couleurs est présente dans tous les drapeaux du monde

Anneaux olympiques au Trocadero
Anneaux olympiques au Trocadero
Jean-Baptiste Gurliat / Ville de Paris
Les cinq anneaux entrelacés représentent les cinq continents unis par l’olympisme. Quant aux six couleurs (en incluant le blanc en arrière-plan), elles représentent toutes les nations. En effet, au moins l’une de ces couleurs était présente dans le drapeau de chaque pays, lors de la création du drapeau. Celui-ci est le symbole de l’universalité de l’esprit olympique.
La devise : Citius, Altius, Fortius, expression latine signifiant « plus vite, plus haut, plus fort » figurait également sur le drapeau olympique originel. C’est un proche de Pierre de Coubertin, le père dominicain Henri Martin Didon (1840 – 1900), prieur de l’établissement scolaire Albert-le-Grand d'Arcueil, qui est à l’origine de cette devise.

Inauguré lors des Jeux d'Anvers en 1920

Jeux Olympiques en 1920.
Première apparition du drapeau olympique aux Jeux d'Anvers en 1920.
Comité international olympique
Les Jeux olympiques de 1916, prévus à Berlin en Allemagne, sont annulés en raison de la Première Guerre mondiale. C'est donc en 1920, lors des Jeux d’Anvers (Belgique), que le drapeau a olympique a flotté pour la première fois.
Il sera présent dans le stade olympique jusqu'au dernier jour des Jeux le 12 septembre 1920, « lors d'une cérémonie de clôture ponctuée par un discours de Pierre de Coubertin et par une cantate interprétée par 1 200 choristes et musiciens ». Puis le drapeau olympique est remis à Paris qui organisera les Jeux en 1924. L’identité visuelle olympique est née !

Un drapeau flottant de l'ouverture à la clôture

Le drapeau fait son entrée dans le stade durant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques. Il est alors porté horizontalement par des athlètes, puis hissé à un mât.
Comme la flamme olympique qui brûle durant tous les Jeux, le drapeau flotte dans le stade de la cérémonie d’ouverture jusqu’à la cérémonie de clôture. Au cours de celle-ci, il est abaissé et remis au maire de la ville organisatrice des Jeux suivants.

L'arrivée du drapeau à Paris lance la nouvelle olympiade

L'arrivée du drapeau au Trocadéro le 9 août 2021.
Jean-Baptiste Gurliat / Ville de Paris
Le drapeau olympique a été remis par la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, à la maire de Paris, Anne Hidalgo, lors de la cérémonie de clôture des Jeux de Tokyo le 8 août 2021. Puis, il est arrivé dans la capitale française dès le 9 août, marquant le début de la nouvelle olympiade, en attendant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024…

Les Jeux paralympiques ont également leur drapeau

Arrivée du drapeau paralympique à Paris
Arrivée du drapeau paralympique à Paris
Jean-Baptiste Gurliat / Ville de Paris
Le drapeau paralympique a été transmis à la maire de Paris le 5 septembre lors de la clôture des Jeux paralympiques de Tokyo. Et est arrivé dans la capitale française dès le 6 septembre !
Ce drapeau est composé de l'actuel symbole paralympique sur fond blanc. Celui-ci est formé de trois «agitos» (ce qui en latin signifie « je bouge ») respectivement rouge, bleu et vert, s'encerclant sur un fond blanc. Chaque « agito » symbolise le mouvement en formant ensemble une figure ressemblant à un croissant. Officiellement approuvé en avril 2003, il a été légèrement modifié en 2019.
Les emblèmes paralympiques, depuis l'organisation des premiers Jeux paralympiques à Rome en 1960 (également appelés les 9e Jeux Internationaux de Stoke Mandeville) ont souvent été différents de ceux utilisés pour les Jeux olympiques. Mais pour Paris 2024, les emblèmes olympique et paralympique sont identiques à l'exception du symbole associé : anneaux pour le premier et « agitos » pour le second.
Logo Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024
Logos des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024
Paris 2024

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations