Ouvrir la recherche
Service

Lutte contre les violences conjugales : mobilisation pendant le déconfinement

Mise à jour le 03/08/2020
En cette période de déconfinement, la lutte contre les violences conjugales et les violences intra-familiales reste plus que jamais une priorité. Victimes ou témoins de violences conjugales, vous avez des droits, vous pouvez obtenir de l'aide. État des lieux des dispositifs d'accompagnement des femmes victimes et de leurs enfants.
Le confinement lié à la pandémie Covid-19 a pu exacerber les tensions et les violences au sein du foyer et exposer les femmes et les enfants à un danger accru. La période de déconfinement reste un moment fragile. Les services de la Ville, de la Préfecture de Police, de la Préfecture d’Île-de-France, du tribunal judiciaire de Paris et les associations partenaires sont entièrement mobilisés.
  • Si vous subissez des violences conjugales, des menaces ou une forte pression psychologique
  • Si vos enfants sont témoins ou victimes de violences ou de pédocriminalité
  • Si vous avez connaissance d’une situation dans votre entourage ou votre voisinage

En cas d'urgence

Composez le 17 ou envoyez un SMS au 114 pour contacter Police Secours. Les victimes peuvent aussi toujours prendre un rendez-vous pour déposer plainte en contactant par téléphone le 34 30.
Vous devez fuir votre domicile en urgence : pour une demande de mise à l’abri, composez le 115.
En cas d’urgence, les victimes peuvent se rendre sans délai dans le commissariat le plus proche ou se signaler auprès de n’importe quel fonctionnaire de police présent dans l’espace public qui les orientera vers un lieu de dépôt de plainte.
Dans les commissariats, les situations urgentes sont prises en charge en priorité, dont les plaintes pour violences conjugales. Les interventions à domicile ont également lieu.
Des intervenant٠es sociaux en commissariat (ISC) assurent des permanences téléphoniques et en présentiel dans les commissariats :
  • Cédric BIENFAIT (commissariat du 15e) 07 77 81 00 99 - prqevp.ovrasnvg@cnevf.se[cedric.bienfait puis paris.fr après le signe @]

  • Nadia OUMOUSSA (commissariat du 19e) 07 77 81 01 08 - anqvn.bhzbhffn@cnevf.se[nadia.oumoussa puis paris.fr après le signe @]

  • Damien LECUYER (commissariat du 20e) 06 40 70 91 41 - qnzvra.yrphlre@cnevf.se[damien.lecuyer puis paris.fr après le signe @]

  • Céline DITTE, (commissariat du 12e) : 06 37 98 22 41
  • Claire THEVENOUX (commissariat du 14e) : 0750654713 - [claire.thevenoux puis paris.fr après le signe @]pynver.gurirabhk@cnevf.se[claire.thevenoux puis paris.fr après le signe @]

Les psychologues en commissariat :
  • Corinne BOULAY (11e) 06 33 49 37 39
  • Axelle GARNIER de SAINT SAUVEUR (13e) 06 45 37 02 33
  • Charlotte BROUSSOUX (18e) 06 14 46 26 23
  • Audrey DOLBEAU (20e) 06 07 15 04 06

Information, écoute, orientation

Sont à votre disposition afin de vous apporter conseil et de vous accompagner :
  • le 39 19 : Violences Femmes info - numéro d’écoute national anonyme et gratuit, du lundi au samedi de 9h à 19h. Consultez le site de la fédération nationale Solidarité femmes ;
  • le 0800 05 95 95 : Viols Femmes Informations - anonyme et gratuit, du lundi au vendredi de 9h à 19h. Consultez le site du Collectif Féministe contre le viol ;
  • le 116 006 : numéro d'appel national pour toutes les victimes d'infractions pénales: accueil, écoute et orientation des victimes et de leurs proches ;
  • 01 40 47 06 06 : ligne Ecoute Violences Femmes Handicapées le lundi de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30 et le jeudi de 10h à 13h. Une adresse courriel est réservée aux femmes déficientes auditives : [ecoute puis fdfa.fr après le signe @]rpbhgr@sqsn.se[ecoute puis fdfa.fr après le signe @]
  • le 119 : Enfance en danger - 7j/7, 24h/24 ;
  • Vous pouvez signaler des violences sexuelles et sexistes sur la plateforme nationale arretonslesviolences.gouv.fr et bénéficier d’assistance et de conseils. Vous pouvez tchater en direct avec les services de police en allant sur Violences sexuelles et sexistes ;
  • Les affiches éditées par la Ville de Paris, à télécharger ci–dessous
violences conjugales nouvelle version
Ville de Paris

Les points d’accès au droit (PAD)

Les cinq PAD maintiennent un service à distance : accueil, conseil, suivi de dossiers, prise de rendez vous pour permanences téléphoniques, orientation vers service ou professionnel à même de répondre aux besoins. Ils sont joignables par mail et téléphone :
  • PAD 13 : [contact.pad13 puis droitsdurgence.org après le signe @]pbagnpg.cnq13@qebvgfqhetrapr.bet[contact.pad13 puis droitsdurgence.org après le signe @] / 01 55 78 20 56
  • PAD 15 : [pad15.courriel puis orange.fr après le signe @]cnq15.pbheevry@benatr.se[pad15.courriel puis orange.fr après le signe @] / 01 45 30 68 60
  • PAD 18 : [contact.pad18 puis droitsdurgence.org après le signe @]pbagnpg.cnq18@qebvgfqhetrapr.bet[contact.pad18 puis droitsdurgence.org après le signe @] / 01 53 41 86 60
  • PAD 19 : [pad19.courriel puis gmail.com après le signe @]cnq19.pbheevry@tznvy.pbz[pad19.courriel puis gmail.com après le signe @] / 01 53 38 62 30
  • PAD 20 : [contact.pad20 puis droitsdurgence.org après le signe @]pbagnpg.cnq20@qebvgfqhetrapr.bet[contact.pad20 puis droitsdurgence.org après le signe @] / 01 53 27 37 40

La référente violences conjugales du PAD 20 maintient son activité de traitement des urgences pour les victimes de violences conjugales et plus particulièrement pour ce qui concerne les ordonnances de protection au 01 53 27 37 40 ; le lundi de 14h à 17h30, le mardi Mercredi et jeudi de 9h30 à 12h30 et 14h à 17h30 et le vendredi de 9h30 à 12h30. Pour les victimes de violence conjugale, contacter [martzimovitch.pad20 puis orange.fr après le signe @]znegmvzbivgpu.cnq20@benatr.se[martzimovitch.pad20 puis orange.fr après le signe @]. La référence violence conjugale prendra contact par téléphone avec la victime.

Nouveau : la plateforme droitdirect.fr est ouverte pour informer et accompagner les victimes de violences conjugales. Service gratuit, confidentiel et anonyme. La plateforme comporte des fiches pratiques d’information (juridique, sociale et administrative) vulgarisées et spécifiques à la période de confinement, une cartographie des services accompagnant les victimes de violences conjugales ouverts durant le confinement, ainsi qu’un chatbot d’orientation rapide vers les professionnels adaptés et actuellement disponibles (gratuit, 24h/24 et 7j/7).

Justice

Les services du parquet majeurs et mineurs fonctionnent. Le tribunal assure les audiences pénales urgentes et le traitement des violences conjugales et intra familiales est priorisé.
  • Au civil, le Pôle famille du tribunal judiciaire de Paris assure une permanence pour les situations urgentes, mais le bureau des JAF a une activité réduite.
  • Les requêtes urgentes des affaires familiales (exclusivement en matière d’ordonnances de protection, et de procédure accélérée au fond pour les enlèvements internationaux d’enfants) seront à déposer au Service d’accueil unique de justiciable (SAUJ), accompagnées de toutes les coordonnées utiles (téléphone, courriel, notamment) des requérants ou de leurs conseils pour pouvoir leur adresser les autorisations d’assigner. Ces dossiers seront traités par la permanence d’urgence des affaires familiales le mardi et le jeudi de 9h30 à 11h30 (tél. : 01 44 32 51 37).
  • Une permanence téléphonique pour les victimes de violences conjugales est ouverte au Barreau de Paris : 01 44 32 49 01, du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h. Vous pouvez aussi joindre SOS AVOCATS : 0825 393 300 (0.15€ la minute) du lundi au vendredi de 19h à 23h30, sans RDV.
  • Mise en place d’une permanence téléphonique en droit du logement à compter de mercredi 8 avril du lundi au vendredi de 9h30 à 12 30 au 01 80 27 00 78.
  • Barreau de Paris Solidarité. Pour connaître les dispositifs mis en place par le Barreau de Paris en la matière, consultez la page ici.
  • Pour les examens de victimes sur réquisition judiciaire, les Unités médico-judiciaires de l'Hôtel-Dieu (UMJ) assurent les consultations urgentes : agressions sexuelles récentes, examens de coups et blessures pour les victimes dont l'auteur est en garde à vue (urgence procédurale). Les permanences associatives ont été suspendues, néanmoins, certaines associations (Paris Aide aux Victimes et le CIDFF, Le Phare) assurent des entretiens par téléphone. Les UMJ communiquent leur numéro de téléphone et leur mail aux patient·e·s, en fonction des situations. Les deux psychologues des UMJ, pour les mineurs et leurs parents et pour les majeurs, assurent leurs consultations de suivi en télétravail (par téléphone ou en visioconférence), sur les situations de violences intra-familiales que leurs patient·e·s connaissent (violences conjugales, maltraitance infantile).

Accueil des femmes victimes de violences

Les services sociaux de proximité (CASVP)

A partir du 18 mai, 18 sites de CASVP d’arrondissement seront ouverts au public :
- En Mairie du 3ème arrondissement de 9h à 16h (CASVP 2 et 3)
- En Mairie du 4ème arrondissement de 9h à 16h (CASVP 1 et 4)
- En Mairie du 5ème arrondissement de 9h à 16h
- En Mairie du 6ème arrondissement de 9h à 16h
- En Mairie du 7ème arrondissement de 9h à 16h
- En Mairie du 8ème arrondissement de 9h à 12h puis de 13h à 16h
- En Mairie du 9ème arrondissement de 9h à 12h puis de 13h à 16h
- 23bis rue Bichat dans le 10ème arrondissement de 9h à 12h puis de 13h à 16h
- 130 avenue Ledru Rollin dans le 11ème arrondissement de 9h à 12h puis de 13h à 16h
- 108 avenue Daumesnil dans le 12ème arrondissement de 9h à 12h puis de 13h à 16h
- En Mairie du 13ème arrondissement de 9h à 12h puis de 13h à 16h
- 14 rue Brezin dans le 14ème arrondissement de 9h à 16h
- 3 place Adolphe Chérioux dans le 15ème arrondissement de 9h à 16h
- En Mairie du 16ème arrondissement de 9h à 16h
- En Mairie du 17ème arrondissement de 9h à 12h30 puis de 13h30 à 16h
- 115 bis rue Ordener dans le 18ème arrondissement de 9h à 12h puis de 13h à 16h
- 17 rue Meynadier dans le 19ème arrondissement de 9h à 12h puis de 13h à 16h
- 62/66 rue du Surmelin, dans le 20ème arrondissement de 9h à 12h puis de 13h à 16h

Espaces Parisiens pour l'Insertion (EPI) et prévention des expulsions (ESPEX)

Pour les urgences (détresse psychologique, violences conjugales, protection de l'enfance, rupture alimentaire/ hébergement) concernant le public bénéficiaire du RSA , suivi en EPI ou par une association conventionnée, les professionnel.les pourront contacter les boîtes mail génériques des EPI. :
  • pour les 7e, 8e, 15e, 16e, 17e, 18e arrondissement : [dases-epi-ouest-7-8-15-16-17-18 puis paris.fr après le signe @]qnfrf-rcv-bhrfg-7-8-15-16-17-18@cnevf.se[dases-epi-ouest-7-8-15-16-17-18 puis paris.fr après le signe @] ;

  • pour les 1er,2e,3e, 4e, 9e, 10, 19e arrondissements : [dases-epi-nord-1-2-3-9-10-19 puis paris.fr après le signe @]qnfrf-rcv-abeq-1-2-3-9-10-19@cnevf.se[dases-epi-nord-1-2-3-9-10-19 puis paris.fr après le signe @] ;

  • pour les 11e, 12e, 20e arrondissements : [dases-epi-est-11-12-20 puis paris.fr après le signe @]qnfrf-rcv-rfg-11-12-20@cnevf.se[dases-epi-est-11-12-20 puis paris.fr après le signe @] ;

  • pour le 5e, 6e, 13e, 14e arrondissements : [dases-epi-sud-5-6-13-14 puis paris.fr après le signe @]qnfrf-rcv-fhq-5-6-13-14@cnevf.se[dases-epi-sud-5-6-13-14 puis paris.fr après le signe @].

De plus, des permanences à distance ont pour mission de recontacter les usager.es et traiter les demandes.

Secteurs de l'Aide Sociale à l'Enfance

Une permanence téléphonique avec présence physique de deux travailleurs·euses sociaux·ales et d'un cadre au minimum est organisée sur chaque secteur, ceci afin de gérer les urgences.

Accueil des femmes par les associations

Les associations parisiennes pour l’accompagnement des victimes de violences ont réorganisé leur action. Elles sont présentes à vos côtés.
CIDFF - Centre d’information des femmes et des familles de Paris, pour des questions juridiques (plaintes, procédures au tribunal, etc.) : 01 83 64 72 01 du lundi au vendredi de 9h30 à 13h et de 14h à 17h30 / srzzrfvasb@pvqssqrcnevf.se[femmesinfo puis cidffdeparis.fr après le signe @]
LE PHARE - pour les différentes démarches et la mise en sécurité : 01 43 13 13 53 ou HAFB Espace solidarité Femmes : 01 43 48 18 66 / pbagnpgf@unso-nffb.pbz[contacts puis hafb-asso.com après le signe @]
La Maison des femmes de Paris : 01 43 43 41 13 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h / zqscnevf.npgvbaivbyraprf@tznvy.pbz[mdfparis.actionviolences puis gmail.com après le signe @]
Paris Aide aux Victimes (PAV) : la ligne Bureau d'aide aux victimes (BAV TJ) est active au 01 44 32 77 08 entre 9h et 17h / pbagnpg13@cni75.se[contact13 puis pav75.fr après le signe @] ou pbagnpg17@cni75.se[contact17 puis pav75.fr après le signe @]
Elle's IMAGINE'nt : 06 61 89 47 90 le mardi de 14h à 17h et le jeudi de 12h à 15h / npphrvy@ryyrfvzntvarag.se[accueil puis ellesimaginent.fr après le signe @]. Permanence téléphonique tous les jours de la semaine : Lundi :14h-18h / Mardi : 14h-17h / Mercredi : 14h-18h / Jeudi : 10h-17h / Vendredi : 10h-17h . La boite mail est toujours accessible 7j/7 : [accueil puis ellesimaginent.fr après le signe @]npphrvy@ryyrfvzntvarag.se[accueil puis ellesimaginent.fr après le signe @]
Libres terres de femmes (LTDF) : 06 26 66 95 70 du lundi au vendredi de 10h à 12h. Voir le site
HELP : 06 76 38 53 19 les lundi, mercredi et vendredi de 19h à 21h30, le samedi de 14h à 18h30 / uryc.srzzrf75@tznvy.pbz[help.femmes75 puis gmail.com après le signe @]
POW’HER – FIT une femme un toit (pour les 15-25 ans) : 01 71 29 50 02 du lundi au jeudi de 10h à 18h, le vendredi de 13h à 20h / ynb@nffbpvngvbasvg.bet[lao puis associationfit.org après le signe @]
La Cimade : 01 40 08 05 34 ou 06 77 82 79 09 le mercredi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h30
Juris Secours : 01 48 30 81 39 / pbagnpg@whevffrpbhef.bet[contact puis jurissecours.org après le signe @]
RAJFIRE - défense des droits étrangères : enwsver.nffb@tznvy.pbz[rajfire.asso puis gmail.com après le signe @] (possibilité de rendez-vous pour situation urgente)
Le GAMS : qverpgevpr@srqrengvbatnzf.bet[directrice puis federationgams.org après le signe @]
SOS Mariage forcé : 01 30 31 05 05, lundi, jeudi, vendredi de 10h à 13h et de 14h à 17h, [contact puis sos-mariageforce.org après le signe @]pbagnpg@fbf-znevntrsbepr.bet[contact puis sos-mariageforce.org après le signe @]
Le « tchat » d'écoute pour les victimes de violences conjugales et intrafamiliales, animé par l’association En Avant Toutes, est accessible de 10h à 21h, 7j/7 : www.commentonsaime.fr.

Un site d'information dans différentes langues, consultable sur Facebook : https://www.facebook.com/WFWFrance/ développé par l'association Women for Women France. [nathalie puis womenforwomenfrance.org après le signe @]pbagnpg@jbzrasbejbzrasenapr.bet[contact puis womenforwomenfrance.org après le signe @]

Structures d'hébergement

Les CHU-CHRS s’organisent au mieux pour reprendre leur activité habituelle.
HAFB - Mise en sécurité SIAO 75 : 01 43 48 18 66 - le SIAO 75 peut faire des admissions de femmes en hôtel social pour 15 jours, orientées par HAFB (qui a une liste d’attente).
PHARE : 01 45 85 12 24 - suspension des admissions/sorties sur le contingent général.
Suzanne Képès : 01 58 01 09 45 - les admissions et les sorties reprennent progressivement.
Foyer Louise Labbé : 06 38 10 15 01 - reprise des entrées et sorties.
FIT, une femme un toit : 01 44 54 87 90 - pas de sortie/déménagement possible et donc pas d’admission.

Impact sur l’accès aux droits sociaux et administratif

Les services ont été fermés (Pôle Emploi, Préfecture, OFPRA, CAF). Dans la majorité des cas, il y a un suivi à distance, mais toutes les victimes n’ont pas aisément accès aux télécommunications. Pour les préfectures, les titres de séjour et récépissés sont prolongés de 3 mois durant la période de confinement.
Pour les auteurs de violences : 08.019.019.11 - Cette ligne est ouverte du lundi au dimanche de 9h à 19h (gérée par la Fédération nationale d'accompagnement des auteurs de violences).
Professionnel·le·s et bénévoles

Pour toute précision, contactez l'Observatoire parisien des violences faites aux femmes : qqpg-bcis@cnevf.se[ddct-opvf puis paris.fr après le signe @]

Votre avis nous intéresse

Afin d'améliorer l'information sur Paris.fr, nous vous invitons à faire part ci-dessous de votre commentaire ou suggestion.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.